Jour 2 – La Bible décrit l’Église de différentes manières...

VERSETS RÉFÉRENCE :

Éphésiens 1:22-23 Louis Segond
22 Il a tout mis sous ses pieds, et il l'a donné pour chef suprême à l'Église,
23 qui est son corps, la plénitude de celui qui remplit tout en tous.

Éphésiens 2:20 Louis Segond
20 Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus Christ lui-même étant la pierre angulaire.

Matthieu 16:18 Louis Segond
18 Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Église, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle.

Romains 9:26 Louis Segond
26 et là où on leur disait: Vous n'êtes pas mon peuple! ils seront appelés fils du Dieu vivant.

RÉFLEXIONS :

Lis Éphésiens 1 :22-23 et 2 :20, Matthieu 16 :18, Romains 9 :26 et Galates 4 :5-6 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Comment est-ce que ces textes décrivent l’Eglise ?

Et selon toi, que signifient ces différents noms et qu’est-ce que cela implique pour nous aujourd’hui ?

CONTENU :

Dans Matthieu 16 :18, Jésus dit : « Je bâtirai mon Église... ». Cela nous montre plusieurs choses : tout d’abord, que l’Église appartient à Dieu et à personne d’autre. Il en est Le seul propriétaire. L'Église est là pour Lui et pour servir Ses objectifs. Personne ne peut s’approprier l’Église ou l’utiliser pour servir ses propres buts et objectifs. En fait, l’Église, c’est nous qui, ensemble, servons Sa vision et il n’est jamais question de notre propre ministère mais de Son ministère. Nous devons être vigilants, quel que soit notre niveau de responsabilité, de ne jamais nous approprier l’Église ou le ministère en disant des choses comme : c’est mon église, ma vision, mon ministère, etc. Car, si c’est le cas, tu ne cherches au fond qu'à bâtir ta propre petite personne et non pas Son Royaume. En outre, nous ne sommes pas appelés à bâtir Son Église, mais à faire des disciples. Dieu seul bâtit. Par conséquent, si nous croyons être responsables de défendre Dieu en protégeant l’honneur de l’Église, nous nous trompons. En revanche, nous avons le devoir de rester proches de Lui pour accomplir Sa volonté et être des disciples qui reflètent Sa nature et Son amour, car c’est ainsi qu’Il bâtit Son Église.

Paul compare également l’Église à un temple dont le fondement est Jésus-Christ et dont la pierre angulaire sont les apôtres et les prophètes. Cela implique que certains hommes partagent le ministère de fondation de Jésus dans l’édification de Son Église, tel Paul qui se décrit lui-même comme étant un sage architecte (cf. 1 Corinthiens 3 :10) tout en reconnaissant que le fondement est toujours et uniquement Jésus. En fait, ce fondement, c’est la révélation de qui est Christ et cette révélation est le fruit d'une intimité avec Lui. C’est ainsi que Jésus a pu dire à Pierre qu’Il bâtirait Son Église sur la révélation que celui-ci avait reçue, à savoir que Jésus était le Christ, le Fils du Dieu vivant. Ainsi, pour vivre l’Église, nous n’avons pas besoin de notre sagesse, ni de notre intelligence humaine, mais de la révélation que Christ nous donne. La référence au temple nous parle également du fait que Dieu désire que Sa gloire demeure continuellement dans Son temple, c'est-à-dire l’Église. C'est pourquoi l’Eglise doit être constituée d'un groupe de gens qui, lorsqu’ils se rassemblent, expérimentent la gloire de Dieu ainsi que toute la puissance du surnaturel. Se rassembler pour célébrer Dieu n’est jamais ennuyeux ou religieux, au contraire, c’est un temps de joie et de réjouissance.

L’Église nous est encore présentée comme une maison ou, pour le dire autrement, une famille. En ce sens, l’Église est par excellence un lieu de vie et de liberté. En rencontrant Jésus et en entrant dans la réalité spirituelle de Sa maison, nous nous sentons pour la première fois de notre vie « à la maison », dans un environnement où nous sommes libres d’être nous-mêmes sans chercher à jouer un rôle, ni à prouver quoi que ce soit... Lorsque l’Église est vécue comme une communauté d’amour basé sur l’amour de Christ, alors elle est une source de guérison et de réconciliation pour les hommes et les femmes dont la vie a été brisée parce qu’ils étaient éloignés du Père céleste.

L’Église est comparée à un corps, mais nous n’allons pas en parler pour l’instant car nous y reviendrons plus tard en détail. Enfin, dans les textes que nous avons lus, il est parlé de l’Église comme d'une nation. Ce qui implique que notre appartenance à l’Église de Jésus-Christ nous confère une identité nouvelle. Bien que nous ne perdions pas notre identité culturelle et nationale, nous devenons premièrement citoyens du Royaume de Dieu. Tu peux être sans papiers sur cette terre, néanmoins ton nom est inscrit sur les registres du ciel. Tu peux avoir perdu tes droits sur cette terre, il n'en reste pas moins que tu as reçu l’autorité d’enfant de Dieu et que ton Père est le Roi des rois.

Être membre de Son Église est un privilège extraordinaire qu'Il nous a donné uniquement par amour pour nous. Cela nous encourage à prendre notre place et à vivre pleinement la réalité de l’Église dans la relation avec Christ, avec les autres et le monde. Prends un moment pour méditer tout ce que tu viens de lire sur l’Église et ce que cela implique dans ta vie quotidienne.

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 3 – Le baptême dans le Saint-Esprit est là pour nous permettre d’accomplir ce que Jésus nous commande de faire, car nous ne pouvons pas y arriver par nous-mêmes

VERSETS RÉFÉRENCE :

 Actes 1:8 Louis Segond
8 Mais vous recevrez une puissance, le Saint Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre.

Jean 14:12-13 Louis Segond
12 En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les oeuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m'en vais au Père;
13 et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils.

RÉFLEXIONS :

Lis Actes 1 :8 et Jean 14 :12-13 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Selon les textes ci-dessus, à quoi sert le baptême dans le Saint- Esprit ?

Quel est le rôle du Saint-Esprit dans ta vie ?

CONTENU :

Le fait de recevoir le baptême dans le Saint-Esprit n’est pas une preuve de sainteté, mais de disponibilité à vivre ce que Dieu désire et d'obéissance à ce que Dieu nous demande. Ce n’est pas non plus une récompense que Dieu donnerait à certains « bons » chrétiens, mais c’est un cadeau pour tous les disciples de Christ. On ne peut en aucun cas dissocier le baptême du Saint- Esprit de l’action. Jésus a dit : « Vous recevrez une puissance et vous serez mes témoins » (cf. Actes 1 :8) et Esaïe déclare : « L’Esprit du Seigneur l’Eternel est sur moi pour... » (cf. Esaïe 61 :1-3). Être disciple de Christ, ce n’est pas attendre tranquillement Son retour et l’éternité, mais c’est s'engager à servir Son Royaume. Et nous ne pouvons pas vivre cela sans la puissance du Saint- Esprit. C’est pour cette raison que Jésus a insisté pour que Ses disciples restent à Jérusalem jusqu’à ce qu'ils reçoivent le Saint-Esprit. Celui-ci est même allé jusqu’à venir rencontrer les disciples qui étaient en train de quitter Jérusalem pour qu’ils y reviennent (cf. Luc 24 :15s). De la même manière, nous ne pouvons pas vivre sans ce revêtement de puissance.

Le Saint-Esprit vient nous rendre capables de faire des choses surnaturelles, ce qui est en réalité le naturel de Dieu. Cependant nous ne pouvons pas prétendre utiliser le Saint-Esprit comme l’on utiliserait un interrupteur électrique. Il ne suffit pas d’appuyer sur un bouton. C’est un partenariat dont Il est l’initiateur, le planificateur et le directeur. Le Saint- Esprit vient revêtir ceux qui L’aiment, Lui obéissent et Le cherchent, c’est une relation d’intimité. Ce qui implique que notre intimité avec le Saint-Esprit a besoin de grandir et pour cela nous devons passer du temps dans Sa présence pour Lui parler et L’écouter, tout en nous abandonnant totalement à Lui. Si nous n’obéissons pas et cherchons à utiliser Sa puissance pour notre propre gloire, nous allons l’attrister et nous perdrons aussitôt le sens de Sa présence jusqu’à ce que nous nous arrêtions pour Lui demander pardon avec un cœur repentant afin de pouvoir reprendre là où Il désire que nous soyons.

Nous sommes appelés à faire du ciel notre référence et le seul moyen de le vivre est au travers du baptême dans le Saint-Esprit. Ce dernier nous introduit dans une dimension de vie nouvelle et nous devons nous attendre à accomplir des œuvres telles que celles que Jésus a faites et même de plus grandes (cf. Jean 14 :12). Dans les Actes, nous pouvons voir Pierre, Jean, Paul et d’autres poussés par le Saint-Esprit à faire des miracles et guérir des malades à des moments inattendus de leur vie quotidienne. Par le baptême du Saint- Esprit, celui-ci vient résider en nous en permanence et, si nous Lui laissons suffisamment de place, Il agira comme bon Lui semble, quand Il voudra et où Il voudra... C’est pour cette raison qu’il est important de rester toujours disponibles entre Ses mains. Nous ne devrions jamais limiter l’action du Saint- Esprit à des occasions particulières selon notre volonté ou nos désirs....

Au contraire, soyons toujours prêts à ce qu’un miracle vienne pour notre vie et passe par notre vie. C’est nous qui sommes appelés à être à Sa disposition et pas le contraire. Une personne remplie du Saint-Esprit peut être surprise de voir ce que l’Esprit fait au travers de sa vie. Il ne s’agit pas seulement d’entrer dans une vie surnaturelle, mais d’apprendre à obéir au Saint-Esprit et à comprendre Sa direction pour vivre une vie de miracles. Le Saint-Esprit n’est pas limité dans Son action, Ses œuvres et Sa créativité. Lui ne sera jamais limité, nous seuls pouvons le limiter. Nous avons besoin de nous habituer aux surprises du Saint-Esprit, à des rendez-vous divins, des confrontations de puissance, des temps d’intercession qui s'imposent sans crier gare et tant d’autres aspects de la vie dans le surnaturel qui bousculera notre petite vie bien réglée. Pour cela, nous devons toujours être d’accords de Lui laisser cette place, cette liberté de nous utiliser, et nous devons toujours Lui rendre gloire.

Sans ce revêtement de puissance, il ne nous est pas possible d’accomplir l’ordre de mission de Jésus (cf. Matthieu 28 :18-20). C’est Sa puissance en nous qui va nous permettre de gagner les nations pour en faire des disciples de Christ. C’est le moment de te soumettre à Lui afin qu’Il te possède et t’anime, car tu ne vis pas pour toi-même mais pour le monde qui a tellement besoin de cette puissance de transformation...

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 1 – On ne peut pas rester le/la même après avoir été baptisé du Saint-Esprit

VERSETS RÉFÉRENCE :

Actes 1 :8 Louis Segond
8 Mais vous recevrez une puissance, celle du Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie et jusqu’aux extrémités de la terre.

Actes 2:1-4 Louis Segond
1 Le jour de la Pentecôte, ils étaient tous ensemble dans le même lieu.
2 Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d'un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis.
3 Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d'eux.
4 Et ils furent tous remplis du Saint Esprit, et se mirent à parler en d'autres langues, selon que l'Esprit leur donnait de s'exprimer.

Jean 14 :25-29
25Je vous ai parlé de cela pendant que je demeure auprès de vous.
26Mais le Consolateur, le Saint-Esprit que le Père enverra en mon nom, c’est lui qui vous enseignera toutes choses et vous rappellera tout ce que moi je vous ai dit.
27Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Moi, je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre cœur ne se trouble pas et ne s’alarme pas.
28Vous avez entendu que je vous ai dit : Je m’en vais et je reviendrai vers vous. Si vous m’aimiez, vous vous réjouiriez de ce que je vais vers le Père, car le Père est plus grand que moi.
29Je vous ai dit ces choses maintenant, avant qu’elles n’arrivent, afin que, lorsqu’elles arriveront, vous croyiez.

Jean 15 :26-27
26Quand sera venu le Consolateur que je vous enverrai de la part du Père, l’Esprit de vérité qui provient du Père, il rendra témoignage de moi,
27et vous aussi, vous me rendrez témoignage, parce que vous êtes avec moi depuis le commencement.

Jean 16 :7-15
7Cependant, je vous dis la vérité : il est avantageux pour vous que je parte, car si je ne pars pas, le Consolateur ne viendra pas vers vous ; mais si je m’en vais, je vous l’enverrai.
8Et quand il sera venu, il convaincra le monde de péché, de justice et de jugement :
9de péché, parce qu’ils ne croient pas en moi ;
10de justice, parce que je vais vers le Père, et que vous ne me verrez plus ;
11de jugement, parce que le prince de ce monde est jugé.
12J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les comprendre maintenant.
13Quand il sera venu, lui, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car ses paroles ne viendront pas de lui-même, mais il parlera de tout ce qu’il aura entendu et vous annoncera les choses à venir.
14Lui me glorifiera, parce qu’il prendra de ce qui est à moi et vous l’annoncera.
15Tout ce que le Père a, est à moi ; c’est pourquoi j’ai dit qu’il prendra de ce qui est à moi, et vous l’annoncera.

RÉFLEXIONS :

Lis Actes 1 :8, 2 :1-4, Jean 14 :25-29, 15 :26-27 et 16 :7-15 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Quelle était le plan de Dieu pour que Ses disciples puissent continuer le ministère de Jésus sur la terre ?

Qu’est-ce que cette « puissance » a changé dans la vie des disciples ?

CONTENU :

Ces différents passages (à l'exception de Actes 2 :1-4), nous donnent les dernières instructions de Christ. Ces dernières paroles ont une importance très particulière car elles déterminent l’ordre de mission de l’Eglise. Nous sommes Son Eglise et la continuité de Son ministère ici sur cette terre. Or Dieu ne nous a pas donné une mission sans nous donner l’équipement nécessaire et c’est ce dont Jésus parle lorsqu’Il dit que nous allons recevoir une puissance pour être Ses témoins (cf. Actes 1 :8). Dans ce chapitre, nous allons découvrir ensemble en quoi consiste la puissance que Christ nous a donné, et comment la vivre pleinement.

Après le départ de Jésus pour les cieux, les disciples se sont retrouvés pour prier en s'enfermant dans une chambre haute. Malgré le fait que Jésus leur soit apparu de manière régulière au cours des 40 jours précédents, entre la résurrection et l’Ascension, ces hommes et ces femmes étaient encore timides et craintifs à cause de l’expérience douloureuse de la croix. Certains avaient encore des doutes (cf. Matthieu 28 :17). Voilà donc les personnes auxquelles Jésus laissait la suite de Son ministère, c'est-à-dire à des disciples encore mal affermis et peu sûrs d’eux. Cependant, en réalité, Dieu avait prévu de fortifier Sa relève par le biais d'un « autre Consolateur », selon la prophétie que Jésus avait dite à Ses disciples et que nous retrouvons dans Jean aux chapitres 14 à 16. Ce Consolateur est l’Esprit de Dieu. Il est très clair que le Saint-Esprit est une personne, la troisième personne de la Trinité et non pas une force impersonnelle comme certaines personnes peuvent le croire. Ce qui signifie qu’Il a une personnalité, des sentiments, une volonté... Il est Dieu et nous pouvons Lui parler.

Lorsque les disciples ont été remplis du Saint-Esprit le jour de la Pentecôte, un certain nombre de choses se passèrent, dont le fait qu’ils furent remplis d’une assurance surnaturelle pour témoigner de Christ. Leur crainte a alors complètement disparue. En fait, dans Actes 1 :8, lorsque Jésus dit qu’une « puissance » surviendra sur les disciples, le mot qui est utilisé dans le texte grec est « dunamis ». Ce qui signifie « une capacité ». Le mot « dynamite » provient de ce même terme. C’est exactement ce qui se passe dans Actes 4 :31 où le Saint-Esprit les remplit et leur donne de l’assurance. En d’autres termes, le Saint-Esprit nous rend capables de faire des choses que nous n’aurions jamais faites auparavant, avec une audace que personne ne nous connaissait. Cela signifie que nous ne pouvons pas faire ce que Dieu nous demande sans le Saint-Esprit : Il est le fondement du partenariat avec Dieu.

Ainsi, quelqu’un qui a été authentiquement baptisé du Saint-Esprit (à ne pas confondre avec la nouvelle naissance, car si le Saint-Esprit est en nous dès notre conversion il y a une deuxième expérience) est revêtu de la puissance de Dieu. Cette personne commence à parler avec une autorité nouvelle, fait des choses qu’elle n’aurait jamais été capable de faire auparavant et a perdu toutes ses craintes de parler de Jésus... Il y a véritablement un avant et un après, cependant cela doit se cultiver.

Un des exemples le plus convainquant est l’apôtre Pierre qui, quelques jours auparavant, reniait Jésus par crainte et qui, une fois rempli du Saint-Esprit, s’adresse à l'imposante foule attirée par le bruit et parle avec une assurance surnaturelle. A travers ce partenariat, le Saint-Esprit touche et convainc les cœurs auxquels Pierre s'adresse, permettant à 3'000 âmes d'être sauvées, baptisées et de former la première Eglise. Le Saint-Esprit est le fondateur de l’Eglise, Il en est le Pasteur et, à peine en contact avec Lui, les disciples sont devenus méconnaissables...

Christ a prévu que nous soyons également revêtus de la puissance du Saint-Esprit pour être Ses témoins, développer l’Eglise et permettre à Son Royaume d’avancer... Pourquoi ne pas prendre un instant pour parler avec le Saint-Esprit et Lui demander de venir te remplir, te donner Sa Puissance et t'engager à entrer en partenariat avec Lui ?

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

JOUR 7 - Nos paroles ont un impact sur la vie et le succès des gens qui nous entourent, il est donc important de savoir proclamer ce que Dieu dit...

VERSETS BIBLIQUES :

Juges 6 :11-15
Jean 1 :42
Proverbes 18 :21

VERSETS RÉFÉRENCE :

Juges 6:11-15 Louis Segond
11 Puis vint l'ange de l'Éternel, et il s'assit sous le térébinthe d'Ophra, qui appartenait à Joas, de la famille d'Abiézer. Gédéon, son fils, battait du froment au pressoir, pour le mettre à l'abri de Madian.
12 L'ange de l'Éternel lui apparut, et lui dit: L'Éternel est avec toi, vaillant héros!
13 Gédéon lui dit: Ah! mon seigneur, si l'Éternel est avec nous, pourquoi toutes ces choses nous sont-elles arrivées? Et où sont tous ces prodiges que nos pères nous racontent, quand ils disent: L'Éternel ne nous a-t-il pas fait monter hors d'Égypte? Maintenant l'Éternel nous abandonne, et il nous livre entre les mains de Madian!
14 L'Éternel se tourna vers lui, et dit: Va avec cette force que tu as, et délivre Israël de la main de Madian; n'est-ce pas moi qui t'envoie?
15 Gédéon lui dit: Ah! mon seigneur, avec quoi délivrerai-je Israël? Voici, ma famille est la plus pauvre en Manassé, et je suis le plus petit dans la maison de mon père.

Jean 1:42 Louis Segond
42 Et il le conduisit vers Jésus. Jésus, l'ayant regardé, dit: Tu es Simon, fils de Jonas; tu seras appelé Céphas (ce qui signifie Pierre).

RÉFLEXIONS :

Lis Juges 6 :11-15 et Jean 1 :42 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

L’ange appelle Gédéon « vaillant héros », alors qu’il ne l’est pas encore, pourquoi dit-il cela ?

Jésus change le nom de Pierre, pourquoi fait-il cela ?

CONTENU :

Le véritable fruit de nos vies ce n’est pas nous qui le portons, mais ce sont ceux que nous avons influencé. Le véritable succès n’est pas dans ce que nous possédons, ni dans ce que nous accomplissons, le succès c’est influencer et libérer les autres pour qu’ils deviennent ce que Dieu désire, qu’ils entrent dans leur destinée. Saisir cette réalité du succès implique de savoir parler de la bonne manière, car notre langue nous donne le pouvoir de donner la vie ou la mort (cf. Proverbes 18 :21). Ce que nous disons a une influence importante sur les autres, cela peut changer le cours de leur vie et de leur éternité.

Dans ce texte de Juges 6, l’ange de l’Eternel vient à la rencontre de Gédéon. Ce dernier n’a pas une haute estime de lui-même et sa position familiale et sociale est loin d’être favorable. D’un point de vue humain, il est loin d’être un héros et il ne semble pas en avoir les prédispositions. Et pourtant, l’ange de l’Eternel va le saluer par cette déclaration surprenante : « L’Eternel est avec toi vaillant héros ! » (cf. Juges 6 :12). En fait, Dieu ne traite pas Gédéon à la mesure de ce qu’il semble être, ni ce qu’il pense de lui-même et encore moins de ce que les autres pensent. Dieu s’adresse à Gédéon selon ce qu’Il pense de Lui, Il le voit comme un vaillant héros et c'est la destinée qu'Il a prévue pour lui.

Personne ne naît héros, mais nous le devenons par nos choix, nos décisions et nos actions. Ainsi, de la même manière, nous ne sommes pas appelés à traiter l’autre en fonction de ce qu’il ou elle est aujourd’hui, mais en fonction de ce que Dieu dit et voit. Si nous traitons notre prochain et parlons à l’autre selon ce qui est aujourd’hui, cette personne ne pourra pas changer, alors que si nous agissons et déclarons ce qui doit être, nous permettons à cette personne de devenir ce qu'elle est destinée à être. Nos paroles ne sont pas des constatations, mais des déclarations de ce que Dieu voit, veut et dit. Il nous incombe de savoir discerner ce que l’autre doit devenir et agir et de parler en fonction de cela.

Il ne s’agit pas ici de parler ou d’agir de manière hypocrite, à savoir en disant des choses que l’on ne pense pas. Il est nécessaire de s’accorder avec Dieu en mettant notre foi en accord avec Lui. Il ne s’agit pas non plus de caresser les gens dans le sens du poil sans oser rien dire d’autre, et l’exemple parfait est celui de Jésus. Lorsqu’Il rencontre Simon, Il va changer son nom pour l’appeler Pierre. Cela peut vous sembler anodin et pourtant en agissant ainsi Jésus fait une déclaration forte, Il traite Pierre à la mesure de ce qu’Il doit être. Dès lors, il n'est plus dé ni comme un suiveur (Simon veut dire « celui qui écoute »), mais comme un rocher sur lequel des générations de disciples vont être bâties. Car dans la pensée juive de l’époque, le nom était directement relié à l’identité. Ainsi, chaque fois que Jésus s’adressait à Pierre, Il déclarait ce que celui-ci était appelé à devenir : un homme qui serait un roc pour l’Evangile et un soutien pour beaucoup. Vous pouvez également lire Genèse 17 et vous verrez que Dieu fait la même chose avec Abraham.

Être disciple de Christ et marcher dans la victoire, ce n’est pas seulement s’écarter de la critique et des paroles négatives, mais c’est également savoir utiliser nos bouches pour édifier les gens qui nous entourent afin qu’ils deviennent des héros au sein de leur génération. Apprenons donc à utiliser notre langue pour bâtir, bénir et traiter l’autre selon ce que Dieu dit et veut. Cela commence par savoir garder nos oreilles attentives à ce que Dieu dit et nos cœurs centrés sur Son Royaume. Dieu fait de toi quelqu’un qui lève des héros et cela commence maintenant. Décide donc d’aligner ta langue sur Sa volonté, car l’Eternel est avec toi, vaillant héros...

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

JOUR 1 - Confesser, c’est choisir d’annoncer la même chose que ce que Dieu dit pour des situations données. 

VERSETS BIBLIQUES :
Jean 11 :4
Romains 10 :9
Philippiens 2 :10-11
Romains 1 :21
Matthieu 16 :16

VERSETS RÉFÉRENCE :

Jean 11:4 Louis Segond
4 Après avoir entendu cela, Jésus dit: Cette maladie n'est point à la mort; mais elle est pour la gloire de Dieu, afin que le Fils de Dieu soit glorifié par elle.

Jean 11:41-44 Louis Segond
41 Ils ôtèrent donc la pierre. Et Jésus leva les yeux en haut, et dit: Père, je te rends grâces de ce que tu m'as exaucé.
42 Pour moi, je savais que tu m'exauces toujours; mais j'ai parlé à cause de la foule qui m'entoure, afin qu'ils croient que c'est toi qui m'as envoyé.
43 Ayant dit cela, il cria d'une voix forte: Lazare, sors!
44 Et le mort sortit, les pieds et les mains liés de bandes, et le visage enveloppé d'un linge. Jésus leur dit: Déliez-le, et laissez-le aller.

Romains 10:9 Louis Segond
9 Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton coeur que Dieu l'a ressuscité des morts, tu seras sauvé.

Philippiens 2:10-11 Louis Segond
10 afin qu'au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre,
11 et que toute langue confesse que Jésus Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père.

Romains 1:21 Louis Segond
21 puisque ayant connu Dieu, ils ne l'ont point glorifié comme Dieu, et ne lui ont point rendu grâces; mais ils se sont égarés dans leurs pensées, et leur coeur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres.

RÉFLEXIONS :

Lis Jean 11 :4 et 41-44, Romains 10 :9, Philippiens 2 :10-11, et Romains 1 :21 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

 Selon toi, comment Jésus peut-Il avoir autant d’assurance pour confesser que la maladie de Lazare n’est pas pour la mort ?

Selon ces versets, qu’est-ce que la confession pour notre Dieu ?

CONTENU :

Lorsque l’on parle de confession, souvent la première chose qui vient à notre esprit est le fait d’avouer une faute ou un échec à quelqu’un. Cependant ce n’est pas de cela dont il s'agit. Le mot grec pour confesser est « homologeo » qui signifie littéralement « dire la même chose ». Ainsi donc, confesser revient à choisir de s’aligner sur la vérité en disant ce que Dieu Lui-même dit. Par exemple, lorsque Pierre a déclaré : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant... » (cf. Matthieu 16 :16), il a parlé en accord avec la révélation qu’il recevait du Père, il a dit ce que Dieu avait dit de Jésus. C’est exactement ce que Dieu désire que nous fassions. Nous sommes Son corps et Sa bouche, ce qui implique que nous devions dire non pas ce que nous pensons, ressentons, imaginons ou croyons, mais simplement ce que Dieu dit. Dès lors, la prière de confession n’est pas un acte religieux, au contraire, c’est un acte prophétique.

Lorsque Jésus, dans Son humanité, déclare en parlant de Lazare : « Cette maladie n’est pas pour la mort » (cf. Jean 11 :4), Il choisit de ne pas voir les choses avec Ses propres yeux, ni selon Ses sentiments, ni selon ce qu’on Lui dit, mais Il voit les choses du point de vue de Dieu et Il dit simplement ce que Dieu dit, à savoir que Lazare allait s’en sortir. Et cela alors que les circonstances et le bon sens Lui dictaient le contraire. Déclarer ce que Dieu dit coûte, parfois cela nous vaut des moqueries et presque toujours ce sera de l’incompréhension... Il est donc essentiel que notre confession ne soit pas seulement une récitation de ce que Dieu dit. Les Paroles qui sont sur nos lèvres doivent correspondre à la foi qui est dans notre cœur. Nous ne récitons pas uniquement ce que Dieu dit dans Sa Parole, nous l’annonçons avec foi, avec autorité, à haute voix et en alignant notre cœur sur cela.

En fait, la confession implique nécessairement un bouleversement intérieur. Paul écrit dans Philippiens 2 :10-11 « afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue confesse que Jésus-Christ est Seigneur... ». La prière de confession correspond à une capitulation de l’être humain devant Dieu. Confesser la vérité de Dieu dans une situation donnée, c’est choisir de faire preuve de véritable humilité, en reconnaissant notre dépendance à Dieu et à Son autorité. C'est pourquoi la confession est souvent accompagnée d’un esprit de repentance. Confesser la vérité de Dieu, c’est tout d’abord reconnaître le mensonge du péché dans notre vie et renoncer à notre manière de penser incrédule et idolâtre qui se confie dans de fausses sécurités. C’est également choisir de rendre toute la gloire à Dieu. La base du péché est justement de connaître Dieu, mais de ne pas Le glorifier comme Dieu, de ne pas Le remercier, de ne pas confesser qui Il est ni ce qu’Il dit dans la situation dans laquelle nous sommes (cf. Romains 1 : 21).

Nous avons donc la responsabilité de ne pas parler avec légèreté, mais de savoir investir du temps en toutes circonstances pour ne pas ouvrir la bouche impulsivement, mais pour connaître ce que Dieu dit. Il vaut mieux savoir se taire ou parler peu pour dire ce que Dieu dit plutôt que de dire de nombreuses paroles qui ne serviront à rien, ou, pire, produiront un e et négatif. Dieu a toujours un avis et Sa volonté touche tous les domaines de nos vies, apprenons donc à aligner notre bouche sur ce qu’Il dit pour confesser Sa volonté. Et ce quand bien même lorsque ce n’est pas ce que les gens ont envie d’entendre... La famille de Lazare n’avait probablement pas envie que Jésus dise ce qu’Il a dit ni qu'Il attende trois jours avant de venir...

Tout ceci révèle quelque chose d’important : dire ce que Dieu dit ne concerne pas uniquement notre bouche, mais également notre manière de vivre. Car nos paroles et nos actions doivent toujours être alignées ensemble... Car la parole n’est pas seulement verbale, nous la vivons et l’incarnons, c’est ce qui lui donne toute sa puissance et révèle qu’elle est la vérité... Avant d’aller plus loin, prends donc un moment avec Dieu pour Le laisser te parler sur ta vie et ta manière de parler. Choisis d’être un homme ou une femme qui sait ce que Dieu dit et décide d’aligner tes paroles et ta vie en fonction de cela...

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 6 –  Le baptême nous rappelle que notre foi ne touche pas seulement notre tête, mais notre être tout entier.

Notre esprit, notre âme et notre corps doivent vivre dans Son alignement...

VERSETS RÉFÉRENCE :

1 Thessaloniciens 5:23 Louis Segond
23 Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre être, l'esprit, l'âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l'avènement de notre Seigneur Jésus-Christ !

Galates 5:16-17 Louis Segond
16 Je dis donc : Marchez selon l'Esprit, et vous n'accomplirez pas les désirs de la chair.
17 Car la chair a des désirs contraires à ceux de l'Esprit, et l'Esprit en a de contraires à ceux de la chair ; ils sont opposés entre eux, afin que vous ne fassiez point ce que vous voudriez.

Romains 12:1-2 Louis Segond
1 Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable.
2 Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l'intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.

Psaumes 103:2 Louis Segond
2 Mon âme, bénis l'Éternel, Et n'oublie aucun de ses bienfaits

RÉFLEXIONS :

Lis 1 Thessaloniciens 5 :23, Galates 5 :16-17, Romains 12 :1-2 et Psaumes 103 :2 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Comment décrirais-tu ce que sont l’esprit, l’âme et le corps ?

Lorsque Paul parle de marcher par l’Esprit en opposition à la chair, que veut-il dire et qu’est-ce que cela implique pour ta vie quotidienne ?

CONTENU :

Ce message est fondamental et peut complètement bouleverser ta manière de vivre... Comprendre cela et l’appliquer dans ta vie quotidienne est ce qui va te permettre d’être toujours en haut et jamais en bas (cf. Deutéronome 28 :13). Car être en haut ne dépend pas de ce qui nous entoure ou nous arrive, c’est une décision : celle de marcher par l’Esprit ! Lorsque Dieu a tout créé, Il a établi des lois, telles que la loi de la gravité, et tout est fait pour fonctionner de manière ordonnée. Ainsi Dieu a créé l’homme en trois parties distinctes bien qu’unies, et chacune d’elle est prévue pour fonctionner avec ordre et en lien avec les autres (cf. 1 Thessaloniciens 5 :23).

Tout d’abord l’esprit est la partie éternelle en nous qui continuera à vivre au-delà de notre vie physique (cf. Ecclésiaste 12 :7). C’est par l’esprit, qui est l’élément le plus élevé chez l’homme, que nous comprenons les vérités spirituelles et que nous sommes en relation avec Dieu. Notre esprit est la partie la plus puissante de notre être. C’est lui qui décide si un comportement sera bon ou mauvais, dans cette connexion avec Dieu.

L’âme comprend la vie émotionnelle, les désirs, la volonté, les pensées, les raisonnements, l’inconscient et l’intelligence. Notre âme peut être divisée en trois parties : notre intelligence (ce que nous pensons), nos émotions (ce que nous ressentons) et notre volonté (ce que nous décidons). C’est l’âme qui nous donne le plus intensément conscience de notre appartenance terrestre.

En ce qui concerne le corps, Genèse 2 :7 nous parle de la matière physique dont nous avons été créés. Depuis la chute, le corps n’est plus parfait puisque nous pouvons être atteints par la maladie, la faiblesse et la fatigue. L’impact de la chute a également touché notre esprit et notre âme. Le corps est sujet à la mort et destiné à mourir (cf. Hébreux 9 :27), c’est lui qui abrite notre esprit et notre âme au cours de notre vie terrestre.

Ainsi, parce qu’ils ont des fonctions différentes, l’esprit, l’âme et le corps doivent interagir dans l’ordre et l’harmonie pour que l’homme devienne un être accompli. C’est le dessein de Dieu pour nous. Dieu a créé l’homme pour qu’il soit un être spirituel dont l'esprit dirige l'être tout entier. Ainsi, si au lieu de marcher par l’Esprit, c’est-à-dire de laisser notre esprit diriger, nous marchons selon la chair, en laissant notre âme au contrôle, nous vivrons constamment une vie en dent de scie.... Bien qu’étant croyants nés de nouveau, il est possible que nous sortions de l’alignement que Dieu a prévu, à savoir notre esprit soumis au Saint-Esprit, notre âme soumise à notre esprit et notre corps soumis à notre âme. Watchman Nee a dit : « Un homme spirituel n’est pas un homme né de nouveau, mais un homme né de nouveau et qui marche dans l’alignement ». Et ce n’est pas quelque chose d'inné, ni de facile, c’est une bataille car jusqu'à notre nouvelle naissance c'est notre âme qui avait l'habitude de diriger, et elle aimerait bien rester au contrôle...

Si nous marchons par la chair et que notre âme dirige, cela implique que lorsque Dieu parlera à notre esprit, tout sera filtré au travers de nos pensées, de notre imagination, de notre intelligence, de nos émotions, etc. Par conséquent, la voix de Dieu et Sa direction seront affaiblies ou perdues. Dès lors, nous serons en proie aux mensonges de l’ennemi. Vivre dans l’alignement, c’est permettre à Dieu de parler à notre esprit de telle sorte que notre être tout entier s'accorde sur cela. C'est également ne pas laisser notre corps être prisonnier de ses pulsions et déterminer nos choix. C'est pourquoi nous pouvons parler à notre corps et lui ordonner d’être en bonne santé, tout comme nous pouvons ordonner à notre âme de se réjouir en Dieu et de Le louer.

Afin de voir rapidement du changement dans ta manière de vivre, voici une prière que je t’encourage à faire tous les jours de ta vie... Prie-la et approprie-toi cette prière en la disant avec tes propres mots...

« Je soumets mon esprit au Saint-Esprit, afin de pouvoir entendre la voix de Dieu et Lui obéir, je soumets mon âme à mon esprit lui-même soumis au Saint-Esprit et je renverse les raisonnements qui s’élèvent contre la connaissance de Dieu, j’amène mes pensées captives à l’obéissance de Christ et j’ordonne à mon inconscient, à mes désirs et à ma volonté de s’aligner sur la volonté et les projets de Dieu. Et, enfin, je soumets mon corps à mon âme elle-même soumise à mon esprit qui, lui, est soumis au Saint-Esprit. J’ordonne à mon corps de s’aligner sur la Parole de Dieu et je proclame la vigueur et l’énergie de la foi dans chaque cellule de mon corps. » Amen.

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 4 – Être témoin n’est pas une corvée, c’est un style de vie 

VERSETS RÉFÉRENCE :

Jean 4:1-42 Louis Segond
1 Le Seigneur sut que les pharisiens avaient appris qu'il faisait et baptisait plus de disciples que Jean.
2 Toutefois Jésus ne baptisait pas lui-même, mais c'étaient ses disciples.
3 Alors il quitta la Judée, et retourna en Galilée.
4 Comme il fallait qu'il passât par la Samarie,
5 il arriva dans une ville de Samarie, nommée Sychar, près du champ que Jacob avait donné à Joseph, son fils.
6 Là se trouvait le puits de Jacob. Jésus, fatigué du voyage, était assis au bord du puits. C'était environ la sixième heure.
7 Une femme de Samarie vint puiser de l'eau. Jésus lui dit : Donne-moi à boire.
8 Car ses disciples étaient allés à la ville pour acheter des vivres.
9 La femme samaritaine lui dit : Comment toi, qui es Juif, me demandes-tu à boire, à moi qui suis une femme samaritaine ? - Les Juifs, en effet, n'ont pas de relations avec les Samaritains. -
10 Jésus lui répondit : Si tu connaissais le don de Dieu et qui est celui qui te dit : Donne-moi à boire ! tu lui aurais toi-même demandé à boire, et il t'aurait donné de l'eau vive.
11 Seigneur, lui dit la femme, tu n'as rien pour puiser, et le puits est profond ; d'où aurais-tu donc cette eau vive ?
12 Es-tu plus grand que notre père Jacob, qui nous a donné ce puits, et qui en a bu lui-même, ainsi que ses fils et ses troupeaux ?
13 Jésus lui répondit : Quiconque boit de cette eau aura encore soif;
14 mais celui qui boira de l'eau que je lui donnerai n'aura jamais soif, et l'eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d'eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle.
15 La femme lui dit : Seigneur, donne-moi cette eau, afin que je n'aie plus soif, et que je ne vienne plus puiser ici.
16 Va, lui dit Jésus, appelle ton mari, et viens ici.
17 La femme répondit : Je n'ai point de mari. Jésus lui dit : Tu as eu raison de dire : Je n'ai point de mari.
18 Car tu as eu cinq maris, et celui que tu as maintenant n'est pas ton mari. En cela tu as dit vrai.
19 Seigneur, lui dit la femme, je vois que tu es prophète.
20 Nos pères ont adoré sur cette montagne ; et vous dites, vous, que le lieu où il faut adorer est à Jérusalem.
21 Femme, lui dit Jésus, crois-moi, l'heure vient où ce ne sera ni sur cette montagne ni à Jérusalem que vous adorerez le Père.
22 Vous adorez ce que vous ne connaissez pas ; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des Juifs.
23 Mais l'heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité ; car ce sont là les adorateurs que le Père demande.
24 Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l'adorent l'adorent en esprit et en vérité.
25 La femme lui dit : Je sais que le Messie doit venir (celui qu'on appelle Christ); quand il sera venu, il nous annoncera toutes choses.
26 Jésus lui dit : Je le suis, moi qui te parle.
27 Là-dessus arrivèrent ses disciples, qui furent étonnés de ce qu'il parlait avec une femme. Toutefois aucun ne dit : Que demandes-tu ? ou : De quoi parles-tu avec elle ?
28 Alors la femme, ayant laissé sa cruche, s'en alla dans la ville, et dit aux gens :
29 Venez voir un homme qui m'a dit tout ce que j'ai fait ; ne serait-ce point le Christ ?
30 Ils sortirent de la ville, et ils vinrent vers lui.
31 Pendant ce temps, les disciples le pressaient de manger, disant : Rabbi, mange.
32 Mais il leur dit : J'ai à manger une nourriture que vous ne connaissez pas.
33 Les disciples se disaient donc les uns aux autres : Quelqu'un lui aurait-il apporté à manger ?
34 Jésus leur dit : Ma nourriture est de faire la volonté de celui qui m'a envoyé, et d'accomplir son oeuvre.
35 Ne dites-vous pas qu'il y a encore quatre mois jusqu'à la moisson ? Voici, je vous le dis, levez les yeux, et regardez les champs qui déjà blanchissent pour la moisson.
36 Celui qui moissonne reçoit un salaire, et amasse des fruits pour la vie éternelle, afin que celui qui sème et celui qui moissonne se réjouissent ensemble.
37 Car en ceci ce qu'on dit est vrai : Autre est celui qui sème, et autre celui qui moissonne.
38 Je vous ai envoyés moissonner ce que vous n'avez pas travaillé ; d'autres ont travaillé, et vous êtes entrés dans leur travail.
39 Plusieurs Samaritains de cette ville crurent en Jésus à cause de cette déclaration formelle de la femme : Il m'a dit tout ce que j'ai fait.
40 Aussi, quand les Samaritains vinrent le trouver, ils le prièrent de rester auprès d'eux. Et il resta là deux jours.
41 Un beaucoup plus grand nombre crurent à cause de sa parole ;
42 et ils disaient à la femme : Ce n'est plus à cause de ce que tu as dit que nous croyons ; car nous l'avons entendu nous-mêmes, et nous savons qu'il est vraiment le Sauveur du monde.

RÉFLEXIONS :

Lis Jean 4 :1-42 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Quelle est la stratégie de Jésus pour partager l’Evangile ? Quels obstacles rencontre-t-Il et comment les contourne-t-Il

Qu’est-ce que cela m’enseigne en ce qui concerne mon témoignage ?

CONTENU :

T'es-t-il déjà arrivé de te trouver dans une situation où tu as envie d’être seul, de ne parler à personne et de ne pas être dérangé ? C’est exactement ce qui se passe ici : Jésus est fatigué, il a faim et il a envoyé tous Ses disciples en ville pour chercher à manger. Cela révèle clairement Son désir d’être tranquille. Mais soudain Il voit de loin une femme s’approcher du puits pour venir y puiser de l’eau. Il aurait pu simplement faire semblant de dormir ou ignorer sa présence, ce qui outre le fait de vouloir être tranquille aurait été culturellement la bonne chose à faire. Car à cette époque il n’était pas commun de voir des hommes engager la conversation avec des femmes et encore moins des juifs parler à des samaritains (il y avait une profonde inimitié entre ces peuples). Et pourtant Jésus ne se laisse pas arrêter par ces choses et Il engage la conversation avec cette femme. Le témoignage est pour Lui un style de vie et rien ne peut s’y opposer.

De la même manière que Jésus était en mission pour le Père 24 heures sur 24, nous avons été appelés à être en mission en tout temps et en toutes circonstances. Car en réalité lorsque Jésus nous a ordonné « d’être Ses témoins », Il ne parle pas seulement de témoigner, mais d’ÊTRE témoins ! Il ne s’agit donc pas seulement de paroles, mais également d’attitudes, de notre manière de vivre tout entière. Il s’agit de vivre l’Evangile en re étant les valeurs du Royaume de Dieu – ces dernières sont résumées dans les chapitres 5 à 7 de Matthieu – dans toutes les circonstances de notre vie.

Quelqu’un a dit un jour : « Je n’entends pas ce que tu dis, car ce que tu es parle trop fort... ». Être témoin, c’est réaliser que parler de Jésus est une chose, mais que cela s'avère inutile si nous ne vivons pas à la mesure de nos paroles. Être témoin de Christ n’est rien de moins qu’un style de vie. François d’Assise l’avait bien compris lorsqu’il disait : « Prêche l’Evangile en tout temps et si nécessaire utilise des mots ». Trop souvent, nous avons tendance à conditionner l’évangélisation à des moments spécifiques, alors que Dieu a prévu que nos vies reflètent Sa vie. N’oublions pas que c’est la seule raison pour laquelle nous ne sommes pas encore au ciel : pour pouvoir témoigner et faire des disciples... Il faut en profiter maintenant, car au ciel on ne pourra plus évangéliser.

Il est important de réaliser que le monde qui nous entoure nous observe bien plus que ce que nous pouvons le réaliser. Les personnes que nous côtoyons régulièrement ou non sont attentives à notre manière de vivre, à nos réactions et à nos paroles, et toutes ces choses vont avoir un impact sur leurs vies. C'est pour cela que nous devons être intentionnels dans notre manière de vivre afin de révéler Jésus en tout temps et en toutes circonstances.

Par ailleurs, ce n’est pas à nous de choisir à qui et quand nous voulons témoigner. Jésus, en voyant cette femme venir au puits, a reconnu le rendez- vous que le Père avait planifié pour Lui. De la même manière, nous sommes en mission pour Son Royaume, nos vies Lui appartiennent et Il arrange pour nous des rendez-vous dans l’agenda de nos vies. Souvent les changements de plans, les rencontres inopinées ou ces événements qui pourraient nous contrarier sont en réalité des opportunités que Dieu met devant nous, car souvenons-nous que Ses voies ne sont pas nos voies (cf. Esaïe 55 :8). Alors, plutôt que de lutter ou de nous énerver, apprenons simplement à reconnaître ce que Dieu est en train de faire et choisissons de nous aligner sur Ses projets.

Ainsi, il est important que nous puissions commencer nos journées en les soumettant à Dieu et en Lui demandant de nous organiser des rendez-vous divins. Demandons-Lui d’avoir le discernement pour reconnaître ce qu’Il est en train de faire et de renouveler chaque jour en nous notre passion pour les perdus. Dieu ne pourra nous utiliser que dans la mesure de notre disponibilité intérieure. Si nous sortons de la maison en colère, stressés ou énervés, il est évident que nous ne serons pas disposés à témoigner et les personnes que nous croiserons n’auront aucune envie de nous ouvrir leur cœur. Alors que si nous sommes disponibles et joyeux, Dieu va pouvoir ouvrir des portes là où il ne semblait pas y en avoir, avec des rencontres inattendues... C’est dans cette attitude de foi que Dieu va nous utiliser. Cette préparation est constante, cette disponibilité va nous donner de faire du témoignage un style de vie, et cela indépendamment des circonstances... Ne va pas plus loin avant d’avoir parlé avec Dieu pour décider de te rendre disponible à Son égard et de t’engager à ce que rien ne soit plus prioritaire que Sa volonté de faire des disciples.

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 2 – Le témoignage, c’est de l’évangélisation, ce n’est pas facultatif, c’est un ordre qui nous a été donné !

VERSETS RÉFÉRENCE :

1 Corinthiens 9:16 Louis Segond
16 Si j'annonce l'Évangile, ce n'est pas pour moi un sujet de gloire, car la nécessité m'en est imposée, et malheur à moi si je n'annonce pas l'Évangile !

Actes 1:8 Louis Segond
8 Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre. 

RÉFLEXIONS :

Lis 1 Corinthiens 9 :16 et Actes 1 :8 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Dans ce texte de 1 Corinthiens, qu’est-ce que Paul a compris par rapport au témoignage et qu’est-ce que cela m’inspire pour ma vie ?

Pourquoi est-ce que Jésus nous a donné la puissance du Saint- Esprit et où sommes-nous appelés à être témoins ?

CONTENU :

Ces mots de l’apôtre Paul dans 1 Corinthiens 9 :16 nous aident à comprendre la motivation de ce dernier. Il a parcouru une grande partie du monde connu de l’époque afin d’annoncer l’Evangile. L’implantation d’églises a été le résultat et le moyen d'une activité première : celle de faire des disciples qui se multiplient. C’est également pour nous un défi quant à notre manière de vivre et à ce qui nous motive. Car cette mission de Jésus ne s’adresse pas à certaines personnes en particulier, elle s'adresse à tous les disciples de Christ. En réalité on ne peut pas se considérer comme un disciple de Christ si on ne fait pas à notre tour des disciples. On ne peut pas aimer Jésus et vouloir Le suivre sans faire la chose la plus importante qu’il nous demande et qui est la manifestation de Son amour pour notre monde.

Faire des disciples est un ordre qui a été donné par Jésus et nous ne devons pas y obéir par devoir, ce qui serait être religieux... Nous devons y obéir par conviction. Cette dernière est le fruit d’une révélation que le Saint-Esprit vient nous donner. Si tu ne l’as pas encore reçu, j’aimerais t’encourager à prendre du temps pour relire ces passages que nous avons vu hier et aujourd’hui en demandant au Saint-Esprit de parler à ton cœur... Ma prière est que nous puissions être animés de la même passion que Paul et nous dire : « Malheur à moi si je n’annonce pas l’Evangile... ».

J’ai remarqué que bon nombre de chrétiens cherchent la volonté de Dieu pour leur vie. Ils ne sont pas sûrs de savoir pourquoi ils sont sur terre et attendent l’éternité avec impatience... S’il est certain que Dieu a des œuvres uniques préparées d’avance pour chacune et chacun d’entre nous afin que nous les pratiquions (cf. Ephésiens 2 :10), il est tout aussi certain que ces dernières sont toujours liées au fait d’évangéliser et de permettre au Royaume de Dieu d’avancer. Il donc inutile d’attendre de grandes révélations avant de commencer à témoigner autour de nous et de faire des disciples de Christ. C’est lorsqu'on se met en action que Dieu peut prendre les rêves et continuer de diriger. Souviens-toi qu’il est toujours plus facile de diriger une voiture qui est en mouvement plutôt qu’une voiture à l’arrêt : et bien, c’est la même chose avec nos vies.

Ainsi la question qui doit s'imposer à nous n’est pas de savoir si nous pouvons le faire, mais si nous sommes prêts à le faire. Car même si notre appel est davantage centré sur la prière, l'enseignement ou sur autre chose, nous avons également à témoigner et à faire des disciples. En effet, c’est la raison première pour laquelle nous sommes sur terre et c’est quelque chose que nous ne pourrons plus faire dans l’éternité. En réalité, lorsque nous choisissons d’évangéliser, nous écrivons l’Histoire éternelle en permettant à des personnes d'être réconciliées et d’avoir l’assurance de vivre éternellement avec Dieu.

Un ordre n’est pas fait pour être discuté, ni même négocié, il est simplement fait pour être exécuté... Nous avons trop souvent tendance à vivre notre vie chrétienne selon nos principes et nos désirs et non pas selon les instructions de Christ... N’oublions pas que nous avons été rachetés et que nous ne nous appartenons plus, mais que nous Lui appartenons (cf. 1 Corinthiens 6 :20 et 7 :23). Ne pas répondre à l’ordre de Jésus de faire des disciples est de la désobéissance que rien ne peut excuser. Tout d’abord parce qu’Il nous a promis d’être avec nous (cf. Matthieu 28 :20) et cette promesse d’être avec nous n’est pas uniquement pour notre bien-être : si tu relis ce texte de Matthieu tu verras qu’elle est conditionnelle à notre engagement à faire des disciples. Ce qui veut dire que lorsque nous obéissons à Sa mission, nous avons l’assurance de Sa présence et d’avoir du succès, c'est-à-dire à voir des personnes être sauvées et devenir disciples de Christ.

Le Saint-Esprit est avec nous, notre responsabilité est de témoigner et de Le laisser faire le reste, Il est Celui qui va convaincre les cœurs de nos auditeurs. C’est un partenariat qui est fondé sur notre obéissance à Sa mission et notre relation avec le Saint-Esprit. Pourquoi ne prendrais-tu pas l’habitude de discuter avec le Saint-Esprit tous les jours pour Lui demander de te conduire dans ta vie de témoin ? Je peux t’assurer que tu seras surpris du résultat, non seulement ici mais surtout lorsque tu arriveras dans l’éternité.

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 1 – Être témoin, c’est se porter volontaire pour attester d'une vérité

VERSETS RÉFÉRENCE :

Matthieu 28:18-20 Louis Segond
18 Jésus, s'étant approché, leur parla ainsi : Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre.
19 Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit,
20 et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde.

Marc 16:5-20 Louis Segond
5 Elles entrèrent dans le sépulcre, virent un jeune homme assis à droite vêtu d'une robe blanche, et elles furent épouvantées.
6 Il leur dit: Ne vous épouvantez pas; vous cherchez Jésus de Nazareth, qui a été crucifié; il est ressuscité, il n'est point ici; voici le lieu où on l'avait mis.
7 Mais allez dire à ses disciples et à Pierre qu'il vous précède en Galilée : c'est là que vous le verrez, comme Il vous l'a dit.
8 Elles sortirent du sépulcre et s'enfuirent. La peur et le trouble les avaient saisies ; et elles ne dirent rien à personne, à cause de leur effroi.
9 Jésus, étant ressuscité le matin du premier jour de la semaine, apparut d'abord à Marie de Magdala, de laquelle il avait chassé sept démons.
10 Elle alla en porter la nouvelle à ceux qui avaient été avec lui, et qui s'affligeaient et pleuraient.
11 Quand ils entendirent qu'il vivait, et qu'elle l'avait vu, ils ne le crurent point.
12 Après cela, il apparut, sous une autre forme, à deux d'entre eux qui étaient en chemin pour aller à la campagne.
13 Ils revinrent l'annoncer aux autres, qui ne les crurent pas non plus.
14 Enfin, il apparut aux onze, pendant qu'ils étaient à table ; et il leur reprocha leur incrédulité et la dureté de leur coeur, parce qu'ils n'avaient pas cru ceux qui l'avaient vu ressuscité.
15 Puis il leur dit : Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création.
16 Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné.
17 Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru : en mon nom, ils chasseront les démons ; ils parleront de nouvelles langues ;
18 ils saisiront des serpents ; s'ils boivent quelque breuvage mortel, ils ne leur feront point de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades, seront guéris.
19 Le Seigneur, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel, et il s'assit à la droite de Dieu.
20 Et ils s'en allèrent prêcher partout. Le Seigneur travaillait avec eux, et confirmait la parole par les miracles qui l'accompagnaient.

Actes 1:8 Louis Segond
8 Mais vous recevrez une puissance, le Saint Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre.

RÉFLEXIONS :

Lis Matthieu 28 :18-20, Marc 16 : 5-20 et Actes 1 :8 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Quelle est la mission la plus importante et prioritaire que nous ayons à accomplir sur cette terre ?

Qu’est-ce qui me retient d’être un témoin de Christ et comment y remédier ?

CONTENU :

Ces différents passages nous donnent les dernières instructions de Christ avant qu'Il ne soit enlevé au ciel pour s’asseoir à la droite du Père. Ces dernières paroles ont une importance très particulière car elles déterminent l’ordre de mission de l’Eglise. Nous sommes Son Eglise et la continuité de Son ministère ici sur cette terre et si nous ne sommes pas encore dans l’éternité, c’est parce que Dieu a prévu que nous accomplissions Sa mission. Dieu n’a pas prévu de plan B, c’est sur nous que repose l’avancement du Royaume. Le but est que le plus grand nombre d’êtres humains soient sauvés et deviennent des disciples de Christ. Car souvenons-nous toujours que Dieu ne nous a pas demandé de faire des chrétiens, mais des disciples...

Être témoins de Christ est quelque chose de simple mais qui n'est pourtant pas toujours facile... D’ailleurs le mot grec que Jésus utilise ici pour témoins dans Actes 1 :8 est « martures » (la majeure partie du Nouveau Testament a été rédigée en grec) qui a donné en français le mot « martyr ». Dieu plante le décor assez clairement : attester la vérité de l’Evangile n’est pas toujours facile et cela peut même coûter cher, jusqu’à la vie ! L’histoire de l’Eglise est bâtie sur le témoignage de ces hommes et femmes qui n’ont pas aimé leur vie jusqu’à craindre la mort (cf. Apocalypse 12 :11). Leur vie a été leur message et, de la même manière, notre vie est appelée à être notre message !

Lorsque l’on parle d’attester une vérité, il est tout d’abord essentiel que cette dernière fasse partie de nous. On atteste et révèle quelque chose que l’on vit soi-même. Si notre conversion à Jésus-Christ n’est qu’une adhésion intellectuelle, notre témoignage ne restera qu’un débat intellectuel d’idées. Or nous ne sommes pas sauvés sur le plan intellectuel seulement, ni même émotionnel seulement, mais d’abord dans notre être profond, spirituel, que la Bible appelle notre cœur, là où Dieu nous parle et nous donne l’assurance que nos péchés sont pardonnés et que nous sommes enfants de Dieu, même si au départ notre intellect et nos émotions ne sont pas nécessairement impliqués. Il est vrai que le mot « cœur » peut désigner les émotions (on parle d’affaires de cœur...) mais bibliquement le cœur désigne l’esprit de l’homme ; et si nos émotions sont touchées, elles le sont à la manière d’un instrument de musique, mais le souffle qui le fait vibrer est du domaine de l’Esprit. Il s’agit donc avant tout d’une conversion du cœur, d’une expérience où le « dieu inconnu » devient notre Dieu, notre Père. Comme l’a dit quelqu’un un jour, il est possible de rater l’éternité de 30 centimètres, c'est-à-dire de la distance du cœur à la tête...

Le véritable témoin a été mis en présence de l’événement dont il témoigne et, par son témoignage, il va partager ce qu’il a vu et vécu. Ainsi les apôtres ont été témoins de la résurrection de Christ, et nous en sommes également témoins, car Il est vivant et nous l’avons rencontré. C’est LA vérité que nous attestons ! Cependant, dans les dernières paroles de Christ que nous trouvons dans Marc 16, Jésus dit clairement que notre témoignage ne se limite pas à des événements passés, mais que nous sommes appelés à donner des preuves de notre témoignage... Car lorsque nous témoignons, Jésus aime attester la vérité par des preuves de Son amour et de Sa puissance, c'est-à-dire des signes et des miracles. C’est une promesse qui est pour nous aujourd’hui et nous allons consacrer tout un chapitre sur le fait de vivre dans le miraculeux...

Comment nous l’avons dit, être témoin est simple, car il suffit de partager ce que Christ a fait dans nos vies, de témoigner de Son amour, de Son pardon et de l’assurance de la vie éternelle qu’Il nous a donnée... Et pourtant, cela ne veut pas dire que c’est facile. Car pour cela nous allons devoir dépasser nos craintes, nos appréhensions, notre orgueil et bien d’autres barrières... Cependant, c’est bien là la mission que Jésus nous a donnée et il n’y a aucune raison valable qui pourrait nous empêcher d’obéir.

Une dernière chose quant à l’importance pour chacune et chacun d’entre nous de nous engager pour Sa mission. Nous devons prendre conscience que nous sommes à une génération de l’extinction de l’Eglise. Si nous ne nous portons pas volontaires pour attester de la vérité du message du salut, la génération qui nous suivra ne pourra pas connaître Christ et ce sera la fin de l’Eglise sur terre, car il n’y aura plus personne pour témoigner... Alors assumons notre responsabilité, portons-nous volontaires pour devenir des témoins et faire des disciples. Prends donc un moment pour méditer sur les obstacles qui t’empêchent de témoigner et décide de les rejeter. Pourquoi ne te fixerais-tu pas un objectif, comme par exemple de témoigner de ta foi à une personne par jour, ou une par semaine ?

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Vie Victorieuse a pour objectif de publier des livres et des articles qui encouragent les disciples de Christ à vivre leur vie à la mesure de ce que Dieu a prévu pour eux, afin qu’ils soient de ceux qui écrivent l’Histoire et ne la subisse pas. Le but est de t’aider, toi et tes amis à grandir en Christ, à former des disciples et implanter des églises.
© COPYRIGHT 2024 UNE VIE VICTORIEUSE ALL RIGHTS RESERVED.
envelopecartphone-handset linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram