Jour 1 – Être témoin, c’est se porter volontaire pour attester d'une vérité

VERSETS RÉFÉRENCE :

Matthieu 28:18-20 Louis Segond
18 Jésus, s'étant approché, leur parla ainsi : Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre.
19 Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit,
20 et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde.

Marc 16:5-20 Louis Segond
5 Elles entrèrent dans le sépulcre, virent un jeune homme assis à droite vêtu d'une robe blanche, et elles furent épouvantées.
6 Il leur dit: Ne vous épouvantez pas; vous cherchez Jésus de Nazareth, qui a été crucifié; il est ressuscité, il n'est point ici; voici le lieu où on l'avait mis.
7 Mais allez dire à ses disciples et à Pierre qu'il vous précède en Galilée : c'est là que vous le verrez, comme Il vous l'a dit.
8 Elles sortirent du sépulcre et s'enfuirent. La peur et le trouble les avaient saisies ; et elles ne dirent rien à personne, à cause de leur effroi.
9 Jésus, étant ressuscité le matin du premier jour de la semaine, apparut d'abord à Marie de Magdala, de laquelle il avait chassé sept démons.
10 Elle alla en porter la nouvelle à ceux qui avaient été avec lui, et qui s'affligeaient et pleuraient.
11 Quand ils entendirent qu'il vivait, et qu'elle l'avait vu, ils ne le crurent point.
12 Après cela, il apparut, sous une autre forme, à deux d'entre eux qui étaient en chemin pour aller à la campagne.
13 Ils revinrent l'annoncer aux autres, qui ne les crurent pas non plus.
14 Enfin, il apparut aux onze, pendant qu'ils étaient à table ; et il leur reprocha leur incrédulité et la dureté de leur coeur, parce qu'ils n'avaient pas cru ceux qui l'avaient vu ressuscité.
15 Puis il leur dit : Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création.
16 Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné.
17 Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru : en mon nom, ils chasseront les démons ; ils parleront de nouvelles langues ;
18 ils saisiront des serpents ; s'ils boivent quelque breuvage mortel, ils ne leur feront point de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades, seront guéris.
19 Le Seigneur, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel, et il s'assit à la droite de Dieu.
20 Et ils s'en allèrent prêcher partout. Le Seigneur travaillait avec eux, et confirmait la parole par les miracles qui l'accompagnaient.

Actes 1:8 Louis Segond
8 Mais vous recevrez une puissance, le Saint Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre.

RÉFLEXIONS :

Lis Matthieu 28 :18-20, Marc 16 : 5-20 et Actes 1 :8 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Quelle est la mission la plus importante et prioritaire que nous ayons à accomplir sur cette terre ?

Qu’est-ce qui me retient d’être un témoin de Christ et comment y remédier ?

CONTENU :

Ces différents passages nous donnent les dernières instructions de Christ avant qu'Il ne soit enlevé au ciel pour s’asseoir à la droite du Père. Ces dernières paroles ont une importance très particulière car elles déterminent l’ordre de mission de l’Eglise. Nous sommes Son Eglise et la continuité de Son ministère ici sur cette terre et si nous ne sommes pas encore dans l’éternité, c’est parce que Dieu a prévu que nous accomplissions Sa mission. Dieu n’a pas prévu de plan B, c’est sur nous que repose l’avancement du Royaume. Le but est que le plus grand nombre d’êtres humains soient sauvés et deviennent des disciples de Christ. Car souvenons-nous toujours que Dieu ne nous a pas demandé de faire des chrétiens, mais des disciples...

Être témoins de Christ est quelque chose de simple mais qui n'est pourtant pas toujours facile... D’ailleurs le mot grec que Jésus utilise ici pour témoins dans Actes 1 :8 est « martures » (la majeure partie du Nouveau Testament a été rédigée en grec) qui a donné en français le mot « martyr ». Dieu plante le décor assez clairement : attester la vérité de l’Evangile n’est pas toujours facile et cela peut même coûter cher, jusqu’à la vie ! L’histoire de l’Eglise est bâtie sur le témoignage de ces hommes et femmes qui n’ont pas aimé leur vie jusqu’à craindre la mort (cf. Apocalypse 12 :11). Leur vie a été leur message et, de la même manière, notre vie est appelée à être notre message !

Lorsque l’on parle d’attester une vérité, il est tout d’abord essentiel que cette dernière fasse partie de nous. On atteste et révèle quelque chose que l’on vit soi-même. Si notre conversion à Jésus-Christ n’est qu’une adhésion intellectuelle, notre témoignage ne restera qu’un débat intellectuel d’idées. Or nous ne sommes pas sauvés sur le plan intellectuel seulement, ni même émotionnel seulement, mais d’abord dans notre être profond, spirituel, que la Bible appelle notre cœur, là où Dieu nous parle et nous donne l’assurance que nos péchés sont pardonnés et que nous sommes enfants de Dieu, même si au départ notre intellect et nos émotions ne sont pas nécessairement impliqués. Il est vrai que le mot « cœur » peut désigner les émotions (on parle d’affaires de cœur...) mais bibliquement le cœur désigne l’esprit de l’homme ; et si nos émotions sont touchées, elles le sont à la manière d’un instrument de musique, mais le souffle qui le fait vibrer est du domaine de l’Esprit. Il s’agit donc avant tout d’une conversion du cœur, d’une expérience où le « dieu inconnu » devient notre Dieu, notre Père. Comme l’a dit quelqu’un un jour, il est possible de rater l’éternité de 30 centimètres, c'est-à-dire de la distance du cœur à la tête...

Le véritable témoin a été mis en présence de l’événement dont il témoigne et, par son témoignage, il va partager ce qu’il a vu et vécu. Ainsi les apôtres ont été témoins de la résurrection de Christ, et nous en sommes également témoins, car Il est vivant et nous l’avons rencontré. C’est LA vérité que nous attestons ! Cependant, dans les dernières paroles de Christ que nous trouvons dans Marc 16, Jésus dit clairement que notre témoignage ne se limite pas à des événements passés, mais que nous sommes appelés à donner des preuves de notre témoignage... Car lorsque nous témoignons, Jésus aime attester la vérité par des preuves de Son amour et de Sa puissance, c'est-à-dire des signes et des miracles. C’est une promesse qui est pour nous aujourd’hui et nous allons consacrer tout un chapitre sur le fait de vivre dans le miraculeux...

Comment nous l’avons dit, être témoin est simple, car il suffit de partager ce que Christ a fait dans nos vies, de témoigner de Son amour, de Son pardon et de l’assurance de la vie éternelle qu’Il nous a donnée... Et pourtant, cela ne veut pas dire que c’est facile. Car pour cela nous allons devoir dépasser nos craintes, nos appréhensions, notre orgueil et bien d’autres barrières... Cependant, c’est bien là la mission que Jésus nous a donnée et il n’y a aucune raison valable qui pourrait nous empêcher d’obéir.

Une dernière chose quant à l’importance pour chacune et chacun d’entre nous de nous engager pour Sa mission. Nous devons prendre conscience que nous sommes à une génération de l’extinction de l’Eglise. Si nous ne nous portons pas volontaires pour attester de la vérité du message du salut, la génération qui nous suivra ne pourra pas connaître Christ et ce sera la fin de l’Eglise sur terre, car il n’y aura plus personne pour témoigner... Alors assumons notre responsabilité, portons-nous volontaires pour devenir des témoins et faire des disciples. Prends donc un moment pour méditer sur les obstacles qui t’empêchent de témoigner et décide de les rejeter. Pourquoi ne te fixerais-tu pas un objectif, comme par exemple de témoigner de ta foi à une personne par jour, ou une par semaine ?

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 4 – La foi et l’autorité

La foi est liée avec l’autorité, laquelle nous donne la capacité de commander aux choses et aux éléments

VERSETS RÉFÉRENCE :

1 Jean 5:4-5 Louis Segond
4 parce que tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde ; et la victoire qui triomphe du monde, c'est notre foi.
5 Qui est celui qui a triomphé du monde, sinon celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu ?

Philippiens 2:9-10 Louis Segond
9 C'est pourquoi aussi Dieu l'a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom,
10 afin qu'au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre,

Marc 11:22-26 Louis Segond
22 Jésus prit la parole, et leur dit : Ayez foi en Dieu.
23 Je vous le dis en vérité, si quelqu'un dit à cette montagne : Ote-toi de là et jette-toi dans la mer, et s'il ne doute point en son coeur, mais croit que ce qu'il dit arrive, il le verra s'accomplir.
24 C'est pourquoi je vous dis : Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l'avez reçu, et vous le verrez s'accomplir.
25 Et, lorsque vous êtes debout faisant votre prière, si vous avez quelque chose contre quelqu'un, pardonnez, afin que votre Père qui est dans les cieux vous pardonne aussi vos offenses.
26 Mais si vous ne pardonnez pas, votre Père qui est dans les cieux ne vous pardonnera pas non plus vos offenses.

RÉFLEXIONS :

Lis 1 Jean 5 :4-5 et Philippiens 2 :9-10 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Qu’est-ce que notre foi peut faire dans le monde ?

Si tu relis le texte de Marc 11 :22-26 et les textes ci-dessus, peux-tu résumer de manière pratique comment prendre autorité sur les montagnes qui se dressent en travers de nos chemins ?

CONTENU :

La foi n’est pas un titre ou une qualification que l’on acquiert, notre foi est là pour être mise en pratique et, tel un muscle, plus nous allons l’utiliser et plus elle va se développer. C’est notre foi en action qui permet que le règne de Dieu vienne et que ce qui est accompli dans le ciel devienne une réalité sur la terre (cf. Matthieu 6 :10). C’est notre foi qui fait de nous des hommes et des femmes qui ne subissent pas les circonstances, mais au contraire qui écrivent l’Histoire. C’est ce que l’apôtre Jean déclare dans les versets que nous avons lu précédemment. Croire que Jésus est le Fils de Dieu, c’est agir pour que Son règne vienne et que Sa volonté soit faite en établissant Sa victoire partout où nous sommes...

En lisant les Evangiles tu pourras découvrir que Jésus n’a pas accompli de miracles en demandant au Père de faire quelque chose, mais tout simplement en prenant autorité sur les circonstances, et même sur la mort (cf. Jean 11 :43). Et c’est exactement ce que nous sommes également appelé(e)s à vivre dans notre quotidien. Dans le texte de Marc que nous avons vu, Jésus dit : « Si quelqu’un DIT à cette montagne : ôte-toi et jette-toi loin de là... ». Jésus ne dit pas : « Si quelqu’un prie : Seigneur, veuille bien enlever cette montagne... ». Non ! Il nous demande de prendre autorité. Je suggère que parfois, voire souvent, nous ne voyons pas les miracles attendus parce que nous prions trop au lieu d’utiliser l’autorité que Dieu nous a donnée...

Ce que Jésus nous demande est donc de s’adresser à la montagne, à la circonstance (y compris la maladie), en lui donnant un ordre direct. Quelle que soit la chose qui doit bouger ou changer, la foi ne se contente pas de supplier ou de mendier, elle ordonne. La foi nous permet de savoir ce que Dieu a déjà accompli dans les cieux et de tout simplement ordonner que cela devienne une réalité sur la terre, dans notre monde visible. On peut toujours supplier Dieu, et c’est bon parfois de le faire pour des situations spécifiques, cependant, on ne peut pas demander à Dieu de faire quelque chose qu’Il a déjà accompli !

Dieu ne veut pas que nous adressions des supplications au diable ou aux circonstances. Au contraire, Il s’attend à ce que nous prenions notre position d’enfants de Dieu et que nous nous levions avec autorité pour ordonner aux circonstances de changer et aux montagnes qui bloquent notre route vers l’obéissance de disparaître... Ainsi, lorsque tu fais face à une épreuve, il ne s'agit pas d’entrer dans une attitude de lamentation, mais de chercher Dieu afin qu’Il te révèle ce qu’Il a déjà accompli. C’est ce que Jésus vivait lors de Son ministère terrestre et c'est ce qui Lui a permis d’avoir une telle assurance pour prendre autorité dans des situations extrêmes (cf. Jean 11 :41).

Ainsi, dans les Evangiles, nous voyons Jésus prendre autorité sur le vent (et la tempête s’est calmée instantanément), ainsi que sur la maladie, les démons, la mort, etc. Tout Lui est soumis et il en est de même pour nous. Notre foi a vaincu le monde (cf. 1 Jean 5 :4) et tout est devenu possible. Cependant il faut souligner que notre autorité est liée à notre soumission à l’autorité de Dieu, car nous ne sommes rien et ne pouvons rien faire par nous-mêmes. Par contre lorsque nous marchons dans la dépendance et la soumission à Dieu, alors nous pouvons tout ! De plus, il n’est pas possible de vivre cette autorité de la foi sans accepter d’être soumis et redevable à Dieu et aux autorités qu’Il a établies (cf. Romains 13 :1-2). Je crois que nombre de chrétiens n’arrivent pas à vivre cette dimension d’autorité de la foi à cause d’un esprit d’indépendance et de rébellion face à l’autorité.

Notre foi est donc liée à ce que nous déclarons avec notre bouche, ce n’est pas un raisonnement mais une proclamation de ce qui a déjà été accompli dans les cieux. Il s’agit de prendre autorité, d’ordonner au nom de Jésus – le Nom qui est au-dessus de tout nom et de toute autorité (cf. Philippiens 2 :9). Prends un temps pour permettre au Saint-Esprit de sonder ton cœur : si tu es dans une attitude d’insoumission, repens-toi simplement pour te soumettre à Dieu et aux autorités qu’Il a placées sur ta vie. Et demande également au Saint-Esprit d’ouvrir ton esprit pour que tu puisses voir ce que Dieu a déjà fait, afin que tu puisses prendre autorité à ce sujet.

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 2 – DÉCOUVRIR LA VOLONTÉ DE DIEU 

Dieu désire que nous découvrions Sa volonté afin que nous vivions la vie de plénitude qu’Il a en réserve pour nous.

VERSETS RÉFÉRENCE :

Genèse 22:1-12 Louis Segond
1 Après ces choses, Dieu mit Abraham à l'épreuve, et lui dit : Abraham ! Et il répondit : Me voici !
2 Dieu dit : Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac ; va-t'en au pays de Morija, et là offre-le en holocauste sur l'une des montagnes que je te dirai.
3 Abraham se leva de bon matin, sella son âne, et prit avec lui deux serviteurs et son fils Isaac. Il fendit du bois pour l'holocauste, et partit pour aller au lieu que Dieu lui avait dit.
4 Le troisième jour, Abraham, levant les yeux, vit le lieu de loin.
5 Et Abraham dit à ses serviteurs : Restez ici avec l'âne ; moi et le jeune homme, nous irons jusque-là pour adorer, et nous reviendrons auprès de vous.
6 Abraham prit le bois pour l'holocauste, le chargea sur son fils Isaac, et porta dans sa main le feu et le couteau. Et ils marchèrent tous deux ensemble.
7 Alors Isaac, parlant à Abraham, son père, dit : Mon père ! Et il répondit : Me voici, mon fils ! Isaac reprit : Voici le feu et le bois ; mais où est l'agneau pour l'holocauste?
8 Abraham répondit : Mon fils, Dieu se pourvoira lui-même de l'agneau pour l'holocauste. Et ils marchèrent tous deux ensemble.
9 Lorsqu'ils furent arrivés au lieu que Dieu lui avait dit, Abraham y éleva un autel, et rangea le bois. Il lia son fils Isaac, et le mit sur l'autel, par-dessus le bois.
10 Puis Abraham étendit la main, et prit le couteau, pour égorger son fils.
11 Alors l'ange de l'Éternel l'appela des cieux, et dit : Abraham ! Abraham ! Et il répondit : Me voici !
12 L'ange dit : N'avance pas ta main sur l'enfant, et ne lui fais rien ; car je sais maintenant que tu crains Dieu, et que tu ne m'as pas refusé ton fils, ton unique.

RÉFLEXIONS :

Lis Genèse 22 :1-12 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Selon toi, comment crois-tu qu’Abraham ait fait pour obéir à la demande de Dieu de sacrifier son fils unique ? Développe ta pensée.

Comment pouvons-nous être sûrs de pouvoir faire confiance et d'obéir à ce que nous avons entendu de Dieu ?

CONTENU :

Vivre une vie de disciple de Christ, c’est simplement marcher dans la volonté de Dieu et Ses projets uniques pour nous (cf. Ephésiens 2 : 10). Il s’agit d’une vie extraordinaire et passionnante, bien au-delà de tout ce que nous aurions pu imaginer ou rêver, même dans nos moments les plus fous... Il est important de bien saisir cela afin de pouvoir entendre Sa voix correctement. Car, si par exemple, nous pensons que ce que Dieu a prévu pour nous est une vie de souffrances et de misères – malheureusement trop de gens en sont encore persuadés aujourd’hui – alors nous n’arriverons jamais à croire, ni même à entendre ce qu’Il va nous dire lorsqu’Il va nous parler de vie abondante... Nous avons donc besoin d’avoir une révélation de Son amour pour nous, tout en nous débarrassant de toute vision humaniste de l’amour. Son amour et Son abondance pour nous sont toujours dans la perspective de l’éternité et cela n'exclue en aucun cas les épreuves et les défis... Autre chose : si tu as fait face à du rejet dans ta vie, il se peut que tu aies de la difficulté à croire que tu entendes la voix de Dieu lorsqu’Il te dit qu’Il t’aime, que tu es précieux et qu’Il ne t’abandonnera jamais. La voix de Dieu ne nous conduit pas dans la facilité, mais dans la joie et la victoire !

Ainsi, il est important de reconnaître la personnalité et la nature de Dieu qui se révèle dans Sa voix. Si celui qui me parle est rempli d’amour et de vérité, je m’attends à entendre des paroles empruntes d’amour et de vérité. Si nous prenons l’exemple d’Abraham à qui Dieu a demandé d’offrir son fils unique en sacrifice : crois-tu qu’Abraham aurait obéi si facilement s’il n’avait pas au préalable « testé » la voix de Dieu et s’il n’avait pas auparavant éprouvé Sa bonté et Sa fidélité au cours des nombreuses années précédentes ? Avant d'entendre Dieu lui demander de sacrifier son fils, Abraham connaissait surtout celui qui le lui demandait. De ce fait, Abraham avait la conviction que Dieu n’allait pas l’abandonner dans cette situation incompréhensible et apparemment cruelle... Et, effectivement, Dieu n’a pas permis qu’Isaac soit mis à mort, mais Il en a profité pour se révéler à Abraham dans une dimension nouvelle. L’obéissance amène toujours à la révélation de qui est Dieu. C’est parce qu’Abraham savait que la volonté de Dieu est toujours bonne, agréable et parfaite qu’il a obéi. Et il n’a pas été déçu ! Il arrive souvent que Dieu nous parle et nous demande de faire des choses difficiles, qui nous coûtent et que l’on ne comprend pas... L’obéissance sera toujours récompensée par la bénédiction.

Entendre la voix de Dieu, ce n’est pas chercher une information : lorsque Dieu nous parle, il y a toujours un but et une raison d’être, celle de nous pousser à l'action. Dieu nous a créés de manière absolument extraordinaire et unique afin que nous puissions vivre la vie de plénitude qu’Il a prévue pour nous. Nous pourrons vivre cette vie-là dans la mesure où nous sommes attentifs à Sa voix et que nous Lui obéissons. Cela implique de notre part de ne pas simplement chercher à entendre Dieu pour le plaisir de pouvoir dire qu'on entend Sa voix, mais de le faire avec cette attitude de cœur qui s’apprête à Lui obéir dans tout ce qu’Il va nous dire. Il s’agit de venir vers Lui non pas pour chercher Sa bénédiction sur nos projets, mais de venir avec cette attitude : « Parle Seigneur, car Ton serviteur écoute » (cf. 1 Samuel 3 :10).

Pourquoi ne consacres-tu pas un moment avec Dieu chaque matin pour déclarer que Sa bonté et Son amour pour toi se renouvellent tous les jours et pour adopter cette attitude de cœur de dire simplement : « Que Ta volonté soit faite » ? Tu seras étonné : Il va ouvrir ton oreille spirituelle et tu vas entendre Sa voix... Il te restera simplement à obéir et à vivre cette vie extraordinaire qu’Il a prévue pour toi...

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Vie Victorieuse a pour objectif de publier des livres et des articles qui encouragent les disciples de Christ à vivre leur vie à la mesure de ce que Dieu a prévu pour eux, afin qu’ils soient de ceux qui écrivent l’Histoire et ne la subisse pas. Le but est de t’aider, toi et tes amis à grandir en Christ, à former des disciples et implanter des églises.
© COPYRIGHT 2024 UNE VIE VICTORIEUSE ALL RIGHTS RESERVED.
envelopecartphone-handset linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram