Jour 7 – Recevoir le baptême du Saint-Esprit, c’est simple, accessible à tous et le meilleur moment pour le recevoir est dès la conversion !

VERSETS RÉFÉRENCE :

Actes 8:17 Louis Segond
17 Alors Pierre et Jean leur imposèrent les mains, et ils reçurent le Saint Esprit.

Actes 10:44 Louis Segond
44 Comme Pierre prononçait encore ces mots, le Saint Esprit descendit sur tous ceux qui écoutaient la parole.

Actes 19:2-6 Louis Segond
2 Avez-vous reçu le Saint Esprit, quand vous avez cru ? Ils lui répondirent : Nous n'avons pas même entendu dire qu'il y ait un Saint Esprit.
3 Il dit : De quel baptême avez-vous donc été baptisés ? Et ils répondirent : Du baptême de Jean.
4 Alors Paul dit : Jean a baptisé du baptême de repentance, disant au peuple de croire en celui qui venait après lui, c'est-à-dire, en Jésus.
5 Sur ces paroles, ils furent baptisés au nom du Seigneur Jésus.
6 Lorsque Paul leur eut imposé les mains, le Saint Esprit vint sur eux, et ils parlaient en langues et prophétisaient.

Luc 11:9-13 Louis Segond
9 Et moi, je vous dis : Demandez, et l'on vous donnera ; cherchez, et vous trouverez ; frappez, et l'on vous ouvrira.
10 Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l'on ouvre à celui qui frappe.
11 Quel est parmi vous le père qui donnera une pierre à son fils, s'il lui demande du pain ? Ou, s'il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent au lieu d'un poisson ?
12 Ou, s'il demande un oeuf, lui donnera-t-il un scorpion ?
13 Si donc, méchants comme vous l'êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison le Père céleste donnera-t-il le Saint Esprit à ceux qui le lui demandent. 

RÉFLEXIONS :

Lis Actes 8 :17, 10 :44, 19 :2-6 et Luc 11 :9-13 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Y a-t-il des conditions prérequises pour être baptisé du Saint- Esprit et commencer à parler en langues ?

Qu'est-ce qui est nécessaire pour qu’une personne soit baptisée du Saint-Esprit ?

CONTENU :

Dieu est un Dieu généreux qui ne fait acception de personne et le baptême dans le Saint-Esprit est un cadeau extraordinaire qu’Il désire donner à tous Ses enfants. Ce n’est pas une récompense en fonction de notre conduite ou de notre degré de « sainteté », ce n’est pas non plus quelque chose qu’Il réserve à une élite de chrétiens, ce n’est pas non plus une question d’âge : j’ai vu de nombreux enfants même très jeunes être remplis du Saint-Esprit. C’est pour tous les disciples, sans aucune exception... La preuve : lors de la Pentecôte, il y avait 120 personnes dans un même lieu et elles ont toutes été remplies d’Esprit Saint (cf. Actes 2 :4). De la même manière, lorsque Pierre prêche chez Corneille (cf. Actes 10 :44-45), tous le reçoivent. Si ce n’était pas pour tous, il est probable qu’au moins une ou deux personnes ne l’auraient pas reçu... Le don du parler en langues (signe évident du baptême du Saint-Esprit) est le seul don du Saint-Esprit qui est pour soi-même, en vue de s’édifier soi-même (cf. Jude 20) et nous avons tous besoin de voir notre foi et notre relation avec Dieu se développer. C’est pour cette raison que Dieu a prévu de le donner à tous et ne pas le vouloir reviendrait à dire que nous pouvons continuer nos vies chrétiennes sans Sa présence...

Ce n’était pas non plus réservé aux premiers chrétiens, ces derniers n’étaient pas meilleurs que nous et n’en avaient pas plus besoin que nous aujourd’hui... C’est encore pour nous aujourd’hui afin que nous puissions œuvrer pour que Son règne vienne et pour faire de toutes les nations des disciples (cf. Matthieu 6 :10 et 28 :19). Jésus a promis que c’était pour tous ceux qui ont cru (cf. Marc 16 :17), c’est donc pour toi et rien ne pourrait justi er le fait que tu ne le reçoives pas... Dieu t’aime trop pour te priver de ce don extraordinaire.

Être baptisé du Saint-Esprit ne dépend pas de notre niveau de compréhension de qui est Dieu ni même de notre degré de perfection. De la même manière, être baptisé du Saint-Esprit n’est pas un gage de sainteté, c’est un cadeau que Dieu nous donne pour nous permettre de vivre la vie de disciple qu’Il a prévu pour nous. C’est pour cette raison que le meilleur moment pour recevoir le baptême dans le Saint-Esprit, c’est dès la conversion. La preuve en est que le jour de la Pentecôte, Pierre annonce l’Evangile et de nombreuses personnes sont touchées. Pierre déclare simplement que le baptême du Saint-Esprit suit naturellement la conversion lorsqu’il dit : « Vous recevrez le don du Saint-Esprit » (cf. Actes 2 :37-38), nous montrant à nouveau que tous peuvent le recevoir... Pourquoi est-il avantageux de le recevoir le plus tôt possible ? Tout simplement parce que cela nous permet de grandir rapidement en Christ, mais également parce que le Saint-Esprit vient demeurer en nous avec puissance et vient nous faire entrer dans une dimension de dépendance avec Lui.

Recevoir le baptême dans le Saint-Esprit est quelque chose de simple, cela ne dépend pas de nos capacités mais de notre foi, car c’est simplement un acte de foi. Lorsque nous avons confessé nos péchés, nous n’avons pas reçu un courrier venant du ciel pour attester que nous avons été pardonnés, c’est par la foi que nous le savons. C’est cette même foi que nous pouvons activer pour commencer à parler en langues... Si tu n’es pas encore baptisé du Saint-Esprit et que tu ne parles pas encore en langues, Dieu désire te donner ce don, voici quelques étapes qui peuvent t’aider pour le recevoir.

Commence à prier en déclarant la Seigneurie de Jésus sur ta vie et ta volonté de Le suivre. Ensuite, la Bible dit que nous sommes le temple du Saint- Esprit (cf. 1 Corinthiens 6 :19), alors fais le ménage en choisissant de te séparer de tout péché conscient ou inconscient, de toute espèce de compromis, etc. Cela passe par la confession, la repentance et le fait de recevoir Son pardon. Puis exprime-Lui ton besoin de ce baptême dans le Saint-Esprit et ton désir d’accomplir Ses œuvres. Tu peux prier ce texte de Luc 11 : 9-13. Cette demande peut être insistante, jusqu’à ce que tu ais l’assurance que Dieu répond à ta prière. Alors, tu reçois naturellement le baptême dans le Saint-Esprit. A ce moment-là tu mets simplement ta foi en action en ouvrant ta bouche pour parler dans une langue que tu n’as pas apprise et que tu ne comprends pas... C’est un acte de foi – il se peut que tu ne ressentes rien – où tu sais que le Saint-Esprit est en toi et qu’Il parle par ta bouche... Ensuite tu continues à parler en langues le plus souvent possible.

Dieu désire te donner ce don, c’est pour toi et, si nécessaire, n’hésites pas à demander la prière pour cela. Dieu désire également t’utiliser pour que d’autres puissent recevoir ce cadeau extraordinaire, alors commence à parler du baptême dans le Saint-Esprit autour de toi et à prier pour que d'autres personnes reçoivent elles aussi ce trésor, en leur imposant les mains si nécessaire.

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 5 – La foi et les actes

La foi entraîne des actes, elle n’est jamais inactive...

VERSETS RÉFÉRENCE :

Jacques 2:14-16 Louis Segond
14 Mes frère, que sert-il à quelqu'un de dire qu'il a la foi, s'il n'a pas les œuvres ? La foi peut-elle le sauver ?
15 Si un frère ou une soeur sont nus et manquent de la nourriture de chaque jour,
16 et que l'un d'entre vous leur dise : Allez en paix, chauffez-vous et vous rassasiez ! et que vous ne leur donniez pas ce qui est nécessaire au corps, à quoi cela sert-il ?

Jean 9:6-11 Louis Segond
6 Après avoir dit cela, il cracha à terre, et fit de la boue avec sa salive. Puis il appliqua cette boue sur les yeux de l'aveugle,
7 et lui dit : Va, et lave-toi au réservoir de Siloé (nom qui signifie envoyé). Il y alla, se lava, et s'en retourna voyant clair.
8 Ses voisins et ceux qui auparavant l'avaient connu comme un mendiant disaient : N'est-ce pas là celui qui se tenait assis et qui mendiait ?
9 Les uns disaient : C'est lui. D'autres disaient : Non, mais il lui ressemble. Et lui-même disait : C'est moi.
10 Ils lui dirent donc : Comment tes yeux ont-ils été ouverts ?
11 Il répondit : L'Homme qu'on appelle Jésus a fait de la boue, a oint mes yeux, et m'a dit : Va au réservoir de Siloé, et lave-toi. J'y suis allé, je me suis lavé, et j'ai recouvré la vue.

RÉFLEXIONS :

Lis Jacques 2 :14-16 et Jean 9 :6-11 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Quel est l’ingrédient de la foi qui est seulement de notre responsabilité et non de celle de Dieu ?

A ton avis, pourquoi Jésus n’a-t-il pas simplement guéri cette personne aveugle, mais a choisi de le rendre participant à son miracle ?

CONTENU :

La foi consiste à amener ce qui a déjà été accompli par Dieu dans le monde spirituel à devenir une réalité dans notre monde. Comme le dit l’épître aux Hébreux, c’est l’assurance des choses qu’on espère, la démonstration de celles qu’on ne voit pas (cf. Hébreux 11 :1)... La foi n’est réelle que lorsqu’elle se traduit par des actions et un style de vie. Pour le dire autrement, notre foi se manifeste au travers de notre manière de vivre. Dès lors, la foi n’est pas une question de paroles, mais d’actions. Par exemple, il y a quelques années, alors que nous passions par une période difficile financièrement parlant et que nous envisagions que je reprenne un travail à temps partiel pour pourvoir aux besoins de notre famille, Dieu nous a clairement parlé et nous a affirmé́ que notre provision ne se trouvait pas dans le travail séculier mais en Lui (ce qui voulait dire que je devais continuer d’investir ma vie à 100% dans ce qu’Il m’avait demandé de faire). Nous avons cru et proclamé cette parole, cependant pendant quelques temps j’ai continué à chercher du travail... Mon comportement trahissait mon manque de foi et j’ai dû me repentir et changer de manière de fonctionner... Ce qui a permis à Dieu de pourvoir de manière extraordinaire !

C’est pour cela que Jacques dit que la foi sans les œuvres est morte. Car la foi est une obéissance concrète et pratique, c’est pour cette raison que Jésus a rendu cet aveugle participant à son miracle. En effet, ce dernier n’avait rien demandé, il n’avait pas eu l’opportunité de mettre sa foi en action, comme d’autres à qui Jésus avait posé la question : « Que veux-tu que je te fasse ? ». Le miracle est un partenariat entre l’Homme et Dieu. Nous sommes appelés à mettre notre foi en action pour vivre Son miracle... Si cet homme n’avait pas obéi et avait juste essuyé la boue de ses yeux, il n’aurait pas recouvré la vue. Ses yeux se sont ouverts du fait qu’il ait mis sa foi en action en obéissant à l'injonction d'aller se laver à Siloé (cf. Jean 9 :11). C’est étonnant comme parfois certaines personnes semblent avoir un don particulier pour contourner l’obéissance de la foi tout en donnant l’illusion d’obéir... Jésus parle, nous croyons et obéissons en nous mettant en action en accord avec la Parole de Dieu...

La foi est une action, ainsi lorsque tu crois que Dieu t’a guéri(e), tu peux tout simplement recommencer immédiatement à faire ce que tu ne pouvais plus faire auparavant. Tous les récits des Evangiles ou des Actes des apôtres font état d’une action qui a suivi la foi de ceux qui ont obtenu un miracle de la part du Seigneur. Le paralytique a dû se lever, l’aveugle a été appelé vers Jésus et a quitté la sécurité de ce qu’il possédait lorsqu’il a rejeté son manteau. Lorsque l’eau a été changée en vin à Cana, les serviteurs ont dû puiser l’eau et l’amener vers l’ordonnateur du repas. Il y aurait encore tant d'exemples... L’obéissance accompagne toujours le miracle, car cette dernière est l’ingrédient de la foi qui n'appartient qu'à nous. Tout le reste est entre les mains de Dieu, par contre obéir est notre responsabilité...

L’acte d’obéissance de la foi la plus remarquable se trouve certainement chez le père de la foi, Abraham... Dans Genèse 13 :14-15, Dieu lui promet qu'il possèdera un pays tout entier et pourtant à sa mort la seule propriété qu’il possédait aux yeux des hommes était un champ et une grotte où il fut enterré au côté de Sara sa femme (cf. Genèse 23 :20 et 25 :9). Et pourtant, aux yeux de Dieu il avait pris possession du pays (cf. Ezéchiel 33 :24). Comment cela ? Tout simplement en parcourant le pays de long en large et de haut en bas. Il a mis sa foi en action, sachant que tout lieu que foulait la plante de son pied lui appartenait (cf. Josué 1 :3). Ainsi l’obéissance de la foi transforme notre manière de vivre de manière durable, et ceci indépendamment de ce que l’on voit... Vivre par la foi, ce n’est pas vivre en fonction de ce que l’on voit ou de ce que l'on ressent, mais simplement en fonction de ce que Dieu dit !

La foi est une action, elle nous conduit à adopter une manière de vivre qui dit : LA VIE EST SIMPLE, DIEU DIT ET J’OBEIS ! Qu’est-ce que Dieu te dit et comment vas-tu obéir de manière radicale, ce qui veut dire sans négociation, ni compromis ? Alors que tu le fais, tu verras ta vie être transformée et le miracle se produire...

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 4 – Une chose importante pour être exaucé, c’est de connaître la Bible 

Une chose importante pour être exaucé, c’est de connaître la Bible : ainsi, nous savons ce qu'il est bon de demander. De plus, en la mettant en pratique dans ta vie, tu découvriras ce qui est invisible et pourras l’amener à devenir visible.

VERSETS RÉFÉRENCE :

Ésaïe 58:8-11 Louis Segond

8 Alors ta lumière poindra comme l'aurore, Et ta guérison germera promptement; Ta justice marchera devant toi, Et la gloire de l'Éternel t'accompagnera.
9 Alors tu appelleras, et l'Éternel répondra; Tu crieras, et il dira: Me voici! Si tu éloignes du milieu de toi le joug, Les gestes menaçants et les discours injurieux,
10 Si tu donnes ta propre subsistance à celui qui a faim, Si tu rassasies l'âme indigente, Ta lumière se lèvera sur l'obscurité, Et tes ténèbres seront comme le midi.
11 L'Éternel sera toujours ton guide, Il rassasiera ton âme dans les lieux arides, Et il redonnera de la vigueur à tes membres; Tu seras comme un jardin arrosé, Comme une source dont les eaux ne tarissent pas.

RÉFLEXIONS :

Lis Esaïe 55 :8-11 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Relis Esaïe 55 :8 à nouveau : quelle est l’importance de la compréhension de ce verset dans notre vie de prière ?

A la lumière de ce texte d’Esaïe, quels sont les enseignements que nous pouvons en tirer pour notre vie de prière ?

CONTENU :

Lorsque Dieu parle, les choses s’accomplissent toujours. Dieu ne parle jamais dans le vide ou, s’Il le fait, c’est pour changer ce vide en autre chose. Le premier chapitre du livre de la Genèse nous rappelle cette vérité. De plus la Bible nous dit clairement que Dieu n’est pas un homme pour mentir (cf. Nombres 23 :19). C'est pourquoi lorsque nous fondons nos prières sur la volonté de Dieu et sur Sa Parole, nous avons alors l’assurance d’être exaucés... Cependant il est important de bien comprendre que la volonté de Dieu n’est pas ce qui nous semble juste ou utile, comme nous aurions souvent tendance à le penser. C’est par révélation, au travers de notre relation personnelle et intime avec Dieu, que nous découvrons la volonté de Dieu. Notre intelligence, nos expériences, notre bonne volonté et nos désirs sont sans commune mesure avec la volonté de Dieu, car Ses voies ne sont pas nos voies et Ses pensées ne sont pas nos pensées (cf. Esaïe 55 :8). C’est pour cette raison que lorsque nous prions nous avons besoin d’amener nos pensées captives à l’obéissance de Dieu et de savoir renverser les raisonnements qui s’élèvent contre la connaissance de Dieu (cf. 2 Corinthiens 10 :5). Ce n’est en réalité pas compliqué, il s’agit simplement d’une discipline de vie où l’on prend régulièrement autorité sur nos pensées et cela à chaque fois qu’elles ne sont pas alignées avec Dieu, et ce afin de les soumettre à Christ. Sans cela nous risquons fort de prier selon nos désirs et non pas selon Sa volonté... Connaître Sa volonté est une révélation que le Saint-Esprit nous donne, mais il ne s’agit pas d’une sorte d’illumination... Connaître la volonté de Dieu est simple, elle se trouve dans la Bible et c’est en la lisant et la méditant que nous apprenons à connaître la volonté de Dieu pour notre vie et pour ceux pour qui nous prions... Lire la Bible n’est pas un acte religieux, mais c’est un acte de foi.

C’est pour cette raison que lorsque nous commençons à prier, nous avons besoin d’investir du temps pour savoir aligner nos vies avec Dieu et avec Son cœur. Il s’agit de décider de se soumettre à Lui, pour renoncer à notre vie et à notre volonté. C’est ce que Jésus nous a enseigné à prier lorsqu’Il nous demande de prier : « ...Que Ton règne vienne, que Ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. » (cf. Matthieu 6 :10) et c’est ce que Lui-même a prié quelques heures avant d’être crucifié : en effet, à trois reprises, il s'est positionné en disant : « Non pas comme je veux, mais comme Tu veux » (cf. Matthieu 26 :39, 42 et 44). Jésus connaissait la volonté du Père et Il a choisi de s’y soumettre. De la même manière, la Bible nous révèle la volonté du Père et il nous faut choisir de nous y soumettre. Ainsi, nous n’essayons pas de trouver dans la Bible ce qui nous arrange, mais nous accordons notre cœur et nos paroles avec la Parole. Rappelons-nous que la Bible n’est pas une série d'informations, ni un manuel de règles de vie, c’est la Parole de Dieu et chaque verset contient en lui-même la puissance nécessaire pour son accomplissement. C’est pour cette raison que nous pouvons prier la Bible et être sûrs d’être exaucés.

Prier la Bible est quelque chose de simple, il suffit de croire que la Bible est la Parole de Dieu et que Dieu a toujours raison. Cela nous conduit à faire de la Bible notre référence et notre standard de vérité. Nous pouvons donc tout naturellement prier et déclarer ce que Dieu dit. Par exemple, si tu as des défis financiers et que tu as géré tes finances d’une manière intègre, tu peux simplement prier que Dieu pourvoie à tous tes besoins selon Sa richesse, avec gloire et que tu ne manqueras de rien (cf. Philippiens 4 :13 et Psaumes 23 :1). Ou, si tu pries pour la guérison, tu sais que la volonté de Dieu est que tous soient guéris, donc tu peux simplement prier que par Ses meurtrissures tu as été guéri – ou ceux pour qui tu pries ont été guéris (1 Pierre 2 :24).

Il faut cependant souligner que certaines promesses de la Bible sont accompagnées de conditions de notre part, comme par exemple celles faites dans Deutéronome 28 :1-14 où les bénédictions sont le résultat de l’obéissance à Dieu et à Sa Parole. Dans ce cas, nous pouvons prier et déclarer ce que Dieu promet dans la mesure où nous nous appliquons à nous mettre en accord avec que qu'Il attend de nous.

Prier la Bible, ce n’est donc pas choisir des versets au hasard, mais c’est permettre au Saint-Esprit de rendre ces versets « vivants » en nous. Et c'est alors que nous commençons à prier. La réponse à nos prières n’est pas toujours immédiate, cependant elle finira toujours par arriver et notre responsabilité est de prier pour voir être accompli ce que Dieu dit, et cela jusqu’à ce que cela arrive... Souvenons-nous toujours que le ciel est notre référence et que par la prière nous l’amenons à devenir réel sur cette terre... Pourquoi ne pas commencer dès maintenant en priant le psaume 23 ?

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Vie Victorieuse a pour objectif de publier des livres et des articles qui encouragent les disciples de Christ à vivre leur vie à la mesure de ce que Dieu a prévu pour eux, afin qu’ils soient de ceux qui écrivent l’Histoire et ne la subisse pas. Le but est de t’aider, toi et tes amis à grandir en Christ, à former des disciples et implanter des églises.
© COPYRIGHT 2024 UNE VIE VICTORIEUSE ALL RIGHTS RESERVED.
envelopecartphone-handset linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram