Jour 1 – On ne peut pas rester le/la même après avoir été baptisé du Saint-Esprit

VERSETS RÉFÉRENCE :

Actes 1 :8 Louis Segond
8 Mais vous recevrez une puissance, celle du Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie et jusqu’aux extrémités de la terre.

Actes 2:1-4 Louis Segond
1 Le jour de la Pentecôte, ils étaient tous ensemble dans le même lieu.
2 Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d'un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis.
3 Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d'eux.
4 Et ils furent tous remplis du Saint Esprit, et se mirent à parler en d'autres langues, selon que l'Esprit leur donnait de s'exprimer.

Jean 14 :25-29
25Je vous ai parlé de cela pendant que je demeure auprès de vous.
26Mais le Consolateur, le Saint-Esprit que le Père enverra en mon nom, c’est lui qui vous enseignera toutes choses et vous rappellera tout ce que moi je vous ai dit.
27Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Moi, je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre cœur ne se trouble pas et ne s’alarme pas.
28Vous avez entendu que je vous ai dit : Je m’en vais et je reviendrai vers vous. Si vous m’aimiez, vous vous réjouiriez de ce que je vais vers le Père, car le Père est plus grand que moi.
29Je vous ai dit ces choses maintenant, avant qu’elles n’arrivent, afin que, lorsqu’elles arriveront, vous croyiez.

Jean 15 :26-27
26Quand sera venu le Consolateur que je vous enverrai de la part du Père, l’Esprit de vérité qui provient du Père, il rendra témoignage de moi,
27et vous aussi, vous me rendrez témoignage, parce que vous êtes avec moi depuis le commencement.

Jean 16 :7-15
7Cependant, je vous dis la vérité : il est avantageux pour vous que je parte, car si je ne pars pas, le Consolateur ne viendra pas vers vous ; mais si je m’en vais, je vous l’enverrai.
8Et quand il sera venu, il convaincra le monde de péché, de justice et de jugement :
9de péché, parce qu’ils ne croient pas en moi ;
10de justice, parce que je vais vers le Père, et que vous ne me verrez plus ;
11de jugement, parce que le prince de ce monde est jugé.
12J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les comprendre maintenant.
13Quand il sera venu, lui, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car ses paroles ne viendront pas de lui-même, mais il parlera de tout ce qu’il aura entendu et vous annoncera les choses à venir.
14Lui me glorifiera, parce qu’il prendra de ce qui est à moi et vous l’annoncera.
15Tout ce que le Père a, est à moi ; c’est pourquoi j’ai dit qu’il prendra de ce qui est à moi, et vous l’annoncera.

RÉFLEXIONS :

Lis Actes 1 :8, 2 :1-4, Jean 14 :25-29, 15 :26-27 et 16 :7-15 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Quelle était le plan de Dieu pour que Ses disciples puissent continuer le ministère de Jésus sur la terre ?

Qu’est-ce que cette « puissance » a changé dans la vie des disciples ?

CONTENU :

Ces différents passages (à l'exception de Actes 2 :1-4), nous donnent les dernières instructions de Christ. Ces dernières paroles ont une importance très particulière car elles déterminent l’ordre de mission de l’Eglise. Nous sommes Son Eglise et la continuité de Son ministère ici sur cette terre. Or Dieu ne nous a pas donné une mission sans nous donner l’équipement nécessaire et c’est ce dont Jésus parle lorsqu’Il dit que nous allons recevoir une puissance pour être Ses témoins (cf. Actes 1 :8). Dans ce chapitre, nous allons découvrir ensemble en quoi consiste la puissance que Christ nous a donné, et comment la vivre pleinement.

Après le départ de Jésus pour les cieux, les disciples se sont retrouvés pour prier en s'enfermant dans une chambre haute. Malgré le fait que Jésus leur soit apparu de manière régulière au cours des 40 jours précédents, entre la résurrection et l’Ascension, ces hommes et ces femmes étaient encore timides et craintifs à cause de l’expérience douloureuse de la croix. Certains avaient encore des doutes (cf. Matthieu 28 :17). Voilà donc les personnes auxquelles Jésus laissait la suite de Son ministère, c'est-à-dire à des disciples encore mal affermis et peu sûrs d’eux. Cependant, en réalité, Dieu avait prévu de fortifier Sa relève par le biais d'un « autre Consolateur », selon la prophétie que Jésus avait dite à Ses disciples et que nous retrouvons dans Jean aux chapitres 14 à 16. Ce Consolateur est l’Esprit de Dieu. Il est très clair que le Saint-Esprit est une personne, la troisième personne de la Trinité et non pas une force impersonnelle comme certaines personnes peuvent le croire. Ce qui signifie qu’Il a une personnalité, des sentiments, une volonté... Il est Dieu et nous pouvons Lui parler.

Lorsque les disciples ont été remplis du Saint-Esprit le jour de la Pentecôte, un certain nombre de choses se passèrent, dont le fait qu’ils furent remplis d’une assurance surnaturelle pour témoigner de Christ. Leur crainte a alors complètement disparue. En fait, dans Actes 1 :8, lorsque Jésus dit qu’une « puissance » surviendra sur les disciples, le mot qui est utilisé dans le texte grec est « dunamis ». Ce qui signifie « une capacité ». Le mot « dynamite » provient de ce même terme. C’est exactement ce qui se passe dans Actes 4 :31 où le Saint-Esprit les remplit et leur donne de l’assurance. En d’autres termes, le Saint-Esprit nous rend capables de faire des choses que nous n’aurions jamais faites auparavant, avec une audace que personne ne nous connaissait. Cela signifie que nous ne pouvons pas faire ce que Dieu nous demande sans le Saint-Esprit : Il est le fondement du partenariat avec Dieu.

Ainsi, quelqu’un qui a été authentiquement baptisé du Saint-Esprit (à ne pas confondre avec la nouvelle naissance, car si le Saint-Esprit est en nous dès notre conversion il y a une deuxième expérience) est revêtu de la puissance de Dieu. Cette personne commence à parler avec une autorité nouvelle, fait des choses qu’elle n’aurait jamais été capable de faire auparavant et a perdu toutes ses craintes de parler de Jésus... Il y a véritablement un avant et un après, cependant cela doit se cultiver.

Un des exemples le plus convainquant est l’apôtre Pierre qui, quelques jours auparavant, reniait Jésus par crainte et qui, une fois rempli du Saint-Esprit, s’adresse à l'imposante foule attirée par le bruit et parle avec une assurance surnaturelle. A travers ce partenariat, le Saint-Esprit touche et convainc les cœurs auxquels Pierre s'adresse, permettant à 3'000 âmes d'être sauvées, baptisées et de former la première Eglise. Le Saint-Esprit est le fondateur de l’Eglise, Il en est le Pasteur et, à peine en contact avec Lui, les disciples sont devenus méconnaissables...

Christ a prévu que nous soyons également revêtus de la puissance du Saint-Esprit pour être Ses témoins, développer l’Eglise et permettre à Son Royaume d’avancer... Pourquoi ne pas prendre un instant pour parler avec le Saint-Esprit et Lui demander de venir te remplir, te donner Sa Puissance et t'engager à entrer en partenariat avec Lui ?

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 1 – RECONNAÎTRE LA VOIX DE JÉSUS

 Il est important de reconnaître la voix de Jésus pour ne pas se laisser séduire et entraîner par le diable ou par notre nature humaine...

VERSETS RÉFÉRENCE :

Jean 10:1-16 Louis Segond
1 En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui n'entre pas par la porte dans la bergerie, mais qui y monte par ailleurs, est un voleur et un brigand.
2 Mais celui qui entre par la porte est le berger des brebis.
3 Le portier lui ouvre, et les brebis entendent sa voix ; il appelle par leur nom les brebis qui lui appartiennent, et il les conduit dehors.
4 Lorsqu'il a fait sortir toutes ses propres brebis, il marche devant elles ; et les brebis le suivent, parce qu'elles connaissent sa voix.
5 Elles ne suivront point un étranger ; mais elles fuiront loin de lui, parce qu'elles ne connaissent pas la voix des étrangers.
6 Jésus leur dit cette parabole, mais ils ne comprirent pas de quoi il leur parlait.
7 Jésus leur dit encore : En vérité, en vérité, je vous le dis, je suis la porte des brebis.
8 Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des brigands ; mais les brebis ne les ont point écoutés.
9 Je suis la porte. Si quelqu'un entre par moi, il sera sauvé ; il entrera et il sortira, et il trouvera des pâturages.
10 Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire ; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu'elles soient dans l'abondance.
11 Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis.
12 Mais le mercenaire, qui n'est pas le berger, et à qui n'appartiennent pas les brebis, voit venir le loup, abandonne les brebis, et prend la fuite ; et le loup les ravit et les disperse.
13 Le mercenaire s'enfuit, parce qu'il est mercenaire, et qu'il ne se met point en peine des brebis. Je suis le bon berger.
14 Je connais mes brebis, et elles me connaissent,
15 comme le Père me connaît et comme je connais le Père ; et je donne ma vie pour mes brebis.
16 J'ai encore d'autres brebis, qui ne sont pas de cette bergerie ; celles-là, il faut que je les amène ; elles entendront ma voix, et il y aura un seul troupeau, un seul berger.

Apocalypse 3:20 Louis Segond
20 Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi.

RÉFLEXIONS :

Lis Jean 10 :1-16 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Essaye de résumer le plus brièvement possible ce que tu as compris du texte ci-dessus.

A partir du texte ci-dessus ainsi que du verset d’Apocalypse 3 :20, décris la manière que le diable utilise pour nous parler, ainsi que celle dont Jésus nous parle.

A ton avis, quels moyens Dieu utilise-t-Il pour nous parler ?

CONTENU :

Entendre la voix de Dieu est un sujet important pour tout disciple de Christ, car nous ne pouvons obéir à la volonté de Dieu et devenir celui ou celle qu’Il a prévu que nous soyons si nous ne savons pas reconnaitre Sa voix. Il est également nécessaire d’admettre que de nombreuses erreurs ont été commises sous le prétexte de « Dieu m’a dit ». C’est pour cela qu’il est indispensable d’apprendre à entendre la voix de Dieu et à La reconnaître, car ce que l'on prend pour telle, c'est parfois simplement nos désirs ou nos pensées... Au cours de ces prochaines méditations quotidiennes, nous allons poser des fondements qui t’aideront à savoir si ce que tu as entendu vient de Dieu, de toi-même ou du diable. Nous poserons également des principes de sagesse pour ne pas afirmer catégoriquement « Dieu m’a dit... », car ce genre de déclaration ouvre la porte à l’erreur tout en la fermant au dialogue. Pour débuter, il suffit avant tout de retenir qu'entendre la voix de Dieu est simple et c’est pour tous !

Dieu désire nous parler bien plus que nous pouvons avoir envie d'entendre Sa voix, aussi intense puisse être notre désir. N’oublions pas qu’Il nous a créés pour être en relation avec nous. Or le fondement de toute relation est le dialogue ! Ce texte de l’Evangile de Jean vient directement faire écho avec le Psaume 23 : Il est notre berger et Il désire nous appeler et nous conduire dans Ses voies (Ses verts pâturages, Ses eaux paisibles, etc.). La première des choses que nous découvrons dans ces versets, c’est que la voix de Jésus est unique et que nous, Ses enfants, avons le cœur et les oreilles pour La reconnaître. Il est également question d’un voleur qui n’entre pas par la porte de la bergerie et qui vient dans le seul but de voler, détruire et tuer, ce qui nous montre qu’il est primordial de bien reconnaître la voix de notre Seigneur pour éviter qu’un carnage ne se produise...

La voix de l’ennemi est suspecte dans le sens qu’il ne demande aucune permission pour venir nous séduire et nous tromper alors que Jésus, le bon berger, respecte notre liberté et se tient à la porte de nos cœurs. Il ne force pas l'entrée, non, Il frappe pour que nous Lui ouvrions et que nous puissions parler avec Lui. Notre responsabilité est de savoir Lui ouvrir et de L’inviter à entrer (cf. Apocalypse 3 :20) pour entamer un dialogue avec Lui. Il ne s’agit pas là de quelque chose que nous faisons une fois pour toutes, mais d’une décision quotidienne car notre relation avec Dieu est vivante et se renouvelle jour après jour. Lorsqu’Il parle à notre cœur, nous reconnaissons Sa douceur, mais surtout le fait qu’Il parle au plus profond de notre vie, dans notre esprit.

Par contre, le diable va essayer de nous attirer par différents moyens, souvent en utilisant nos sens et aussi par la flatterie.

Lorsque Dieu nous parle, Il nous dit toujours quelque chose de personnel, car Il nous connaît et Il s’intéresse à nous. Il peut par exemple nous appeler par notre nom. Il y aura toujours de l’amour dans ce qu’Il va nous dire. Son message sera toujours positif et motivé par l’amour car Il veut nous permettre de nous épanouir et de devenir toujours plus semblables à Lui. En effet, ce que Jésus est venu nous donner, c’est la vie et la vie en abondance. Nous pouvons donc faire la distinction entre la voix de Dieu et celle du diable, mais il existe une troisième possibilité, celle de notre nature humaine qui nous parle de manière régulière. Elle est assez facile à reconnaître, car son objectif est de nous maintenir dans notre zone de confort, d’éviter toute espèce de sacrifice, en résumé notre nature humaine va toujours nous parler en faveur de notre petite trinité : « je, moi et moi-même ». En réalité, lorsque l’on parle d’entendre la voix de Dieu, il s'agit d'abord de faire taire notre propre voix qui parle trop fort ou de changer la fréquence de nos oreilles qui sont trop attentives à nous-mêmes au lieu d’être branchées sur Dieu.

J’aimerais t’encourager à prendre un temps simplement pour prier, non pas pour faire un long discours à Dieu, mais pour prendre le temps de méditer et de déclarer le verset d’Esaïe 50 :4 pour ta vie. Ensuite, reste quelques minutes dans le calme juste pour écouter ce que Dieu a à te dire, car Il veut te parler !

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 4 – Le Salut Corps, Âme et Esprit

VERSETS RÉFÉRENCE :

1 Thessaloniciens 5:23 Louis Segond (LSG)
23 Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre être, l'esprit, l'âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l'avènement de notre Seigneur Jésus Christ!

Jean 10:10 Louis Segond (LSG)
10 Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu'elles soient dans l'abondance.

Luc 5:17-25 Louis Segond (LSG)
17 Un jour Jésus enseignait. Des pharisiens et des docteurs de la loi étaient là assis, venus de tous les villages de la Galilée, de la Judée et de Jérusalem; et la puissance du Seigneur se manifestait par des guérisons.
18 Et voici, des gens, portant sur un lit un homme qui était paralytique, cherchaient à le faire entrer et à le placer sous ses regards.
19 Comme ils ne savaient par où l'introduire, à cause de la foule, ils montèrent sur le toit, et ils le descendirent par une ouverture, avec son lit, au milieu de l'assemblée, devant Jésus.
20 Voyant leur foi, Jésus dit: Homme, tes péchés te sont pardonnés.
21 Les scribes et les pharisiens se mirent à raisonner et à dire: Qui est celui-ci, qui profère des blasphèmes? Qui peut pardonner les péchés, si ce n'est Dieu seul?
22 Jésus, connaissant leurs pensées, prit la parole et leur dit: Quelles pensées avez-vous dans vos coeurs?
23 Lequel est le plus aisé, de dire: Tes péchés te sont pardonnés, ou de dire: Lève-toi, et marche?
24 Or, afin que vous sachiez que le Fils de l'homme a sur la terre le pouvoir de pardonner les péchés: Je te l'ordonne, dit-il au paralytique, lève-toi, prends ton lit, et va dans ta maison.
25 Et, à l'instant, il se leva en leur présence, prit le lit sur lequel il était couché, et s'en alla dans sa maison, glorifiant Dieu.

RÉFLEXIONS :

Le salut vient du mot grec « sozo » qui implique notre être tout entier, à savoir notre esprit, notre âme et notre corps

Lis 1 Thessaloniciens 5 :23 et Jean 10 :10 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Quelles sont les parties de nos vies que Jésus est venu sauver en donnant Sa vie à la croix ? Et, à ton avis, qu’est-ce que le salut touche en premier : l’esprit, l’âme ou le corps ?

➤  Quelle est la promesse de Jésus dans Jean 10 :10 ? Qu’est-ce que cela veut dire, et est-ce pour aujourd’hui ou pour l’éternité ?

Lis encore Luc 5 :17-25 : dans quel verset voit-on que le salut a touché d’abord son esprit, avant son âme et son corps ? Et comment le salut se manifeste-t-il ?

CONTENU :

Parlons un peu plus de la réalité du salut, car c’est bien plus que simplement la vie éternelle, c’est la vie en abondance ici et maintenant. Suivre Jésus, c’est marcher dans la réalité du salut et notre salut comporte une dimension de progression. Dans Philippiens 2 :12, Paul nous encourage à travailler à notre salut et dans Ephésiens 2 :8, littéralement il est dit que nous sommes en train d’être sauvés. Pour mieux comprendre cela, il faut revenir au grec (langue dans laquelle le Nouveau Testament a été écrit). Le salut vient du mot grec « SOZO » qui implique l’être tout entier – l’esprit, l’âme et le corps. Jésus n’est pas venu donner Sa vie pour nous changer les idées, ou pour nous donner bonne conscience... Il n’est pas venu uniquement pour nous donner la vie éternelle : trop de chrétiens croient cela et subissent la vie en attendant la mort comme une délivrance qui leur permettra d’entrer dans l’éternité avec Dieu. Jésus est venu pour nous sauver entièrement, esprit, âme et corps (cf. 1 Thessaloniciens 5 :23) et ainsi nous donner la vie en abondance (cf. Jean 10 :10). Car Dieu a pour nous une vie de plénitude à tous niveaux, ici, dès maintenant et pour l’éternité !

Le salut se manifeste tout d’abord dans notre esprit, car c’est là où nous recevons Son pardon et l’assurance que Dieu nous appelle Ses enfants, Ses Fils et Ses Filles (cf. Romains 8 :16). Le Saint-Esprit, la troisième personne de la trinité vient éveiller notre esprit, ce qui nous permet de vivre une relation avec Dieu, et la relation qui avait été brisée par la désobéissance d’Adam et Eve est ainsi restaurée. Ainsi notre esprit est la partie la plus puissante de nos vies, celle qui doit diriger le reste de notre être, car c’est par lui que nous sommes en communion avec Dieu.

Au niveau de notre âme, lorsque le salut se manifeste, nos pensées sont remplies de la pensée de Christ et notre volonté Lui est soumise. Ce n’est plus notre âme qui dirige notre vie au travers de nos émotions ou de nos désirs, mais c’est le Saint-Esprit qui dirige. Car notre âme est soumise à notre esprit qui lui-même est soumis au Saint-Esprit. Vivre par la foi, c’est vivre en accord avec la Parole de Dieu et non pas selon nos états d’âmes, nos émotions et nos sentiments... Pour ce qui est de notre corps, nous recevons la guérison physique. La maladie ne vient pas de Dieu, aucune maladie ne vient de Lui, la maladie est le résultat de la chute. Le salut acquis par Jésus-Christ à la croix amène également la restauration et la guérison dans nos corps. Dans 1 Pierre 2 :24, nous pouvons lire que c'est par les meurtrissures de Christ que nous avons été guéris. C’est un acquis et si nous ôtons la réalité de la guérison acquise à la croix, nous ne pouvons pas prétendre garder celle du pardon des péchés. Ainsi à la croix, nous obtenons également la guérison dans notre corps.

Comme je l’ai dit tout à l’heure, c’est une progression, un chemin sur lequel l’on suit Jésus et Son salut continue de se manifester dans nos vies... Nous sommes donc invités à persévérer dans la foi à Sa suite, sans lâcher prise, jusqu’à ce que la plénitude de Son salut se manifeste dans nos vies. Ainsi le salut touche premièrement notre esprit, c’est la raison pour laquelle au début de notre rencontre avec Jésus on se demande ce qui nous arrive, car notre esprit est éveillé et nous ne pouvons pas expliquer ce que nous vivons. Ensuite le salut touche notre âme et notre corps. Et c’est toujours ainsi que cela se passe, ce qui veut dire que la guérison physique qui s’opère dans notre corps commence par une révélation dans notre esprit. On peut voir par exemple le cas du paralytique dans Luc 5 :24 auquel Jésus dit : « Or, afin que vous sachiez que le Fils de l’homme a sur la terre le pouvoir de pardonner les péchés : Je te l’ordonne, dit-il au paralytique, lève-toi, prends ton lit, et va dans ta maison. » Et l’homme se lève entièrement guéri. En fait ce paralytique a été guéri dans son esprit au moment où Jésus lui a dit : « Voyant leur foi, Jésus dit : Homme, tes péchés te sont pardonnés. » (Luc 5 :20). Et la guérison physique a été une conséquence directe du pardon de ses péchés dans son esprit.

Le salut de Jésus pour nous concerne notre être tout entier... Le Saint- Esprit désire répandre le fruit de notre salut dans notre esprit, dans notre âme et dans notre corps.

Suivre Jésus, c’est vivre dans la dépendance vis-à-vis de Lui dans notre esprit, dans notre âme et dans notre corps. Assure-toi de vivre dans le bon alignement spirituel, à savoir ton esprit soumis au Saint-Esprit, ton âme soumise à ton esprit et ton corps soumis à ton âme. Vivre ainsi fait toute la différence !

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Vie Victorieuse a pour objectif de publier des livres et des articles qui encouragent les disciples de Christ à vivre leur vie à la mesure de ce que Dieu a prévu pour eux, afin qu’ils soient de ceux qui écrivent l’Histoire et ne la subisse pas. Le but est de t’aider, toi et tes amis à grandir en Christ, à former des disciples et implanter des églises.
© COPYRIGHT 2024 UNE VIE VICTORIEUSE ALL RIGHTS RESERVED.
envelopecartphone-handset linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram