Jour 2 – Les miracles ne sont pas des actes extraordinaires qui n'ont lieu que très rarement, au contraire, ils font partie du quotidien de Dieu et peuvent faire partie du nôtre !

VERSETS RÉFÉRENCE :

Jean 14:12-13 Louis Segond
12 En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les oeuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m'en vais au Père;
13 et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils.

1 Corinthiens 4:20 Louis Segond
20 Car le royaume de Dieu ne consiste pas en paroles, mais en puissance.

Hébreux 11:33-34 Louis Segond
33 qui, par la foi, vainquirent des royaumes, exercèrent la justice, obtinrent des promesses, fermèrent la gueule des lions,
34 éteignirent la puissance du feu, échappèrent au tranchant de l'épée, guérirent de leurs maladies, furent vaillants à la guerre, mirent en fuite des armées étrangères.

RÉFLEXIONS :

Lis Jean 14 :12-13, 1 Corinthiens 4 :20 et Hébreux 11 :33-34 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Qu’est-ce que ces passages t'inspirent ?

Vis-tu une vie de miracles dans ton quotidien ? Si oui, qu'est-ce qui te permet de vivre ainsi et, si non, qu’est-ce qui y fait obstacle ?

CONTENU :

Dans notre langage, le mot miracle implique quelque chose qui est hors norme et exceptionnel, voire extraordinaire. De ce fait, nous pouvons avoir tendance à enfermer le miraculeux dans le tiroir des exceptions, ce qui va nous conduire à vivre nos vies de disciples par nos propres forces. Si c’est le cas, il est important de se repentir, de changer de manière de voir, car Dieu a prévu que les miracles ne soient pas des exceptions dans la vie du disciple, car en fait ils en sont la règle et la norme...

Le miracle est quelque chose de surnaturel, c’est une intervention divine dans notre monde. Ce surnaturel est en réalité le naturel de Dieu, ce qui implique qu'ils doivent devenir le naturel pour nous qui sommes Ses enfants. Lorsque nous lisons les Evangiles et les Actes des Apôtres, nous découvrons très rapidement que le miraculeux faisait partie du quotidien de Jésus et par la suite de l’Eglise. C’était quelque chose de normal et de naturel, ceux qui suivaient Jésus ne pouvaient même plus imaginer que cela ne se produise pas. Non seulement eux, mais même les religieux de l’époque qui ne croyaient pas en Jésus savaient que le miraculeux était la norme pour Lui, ce qui les conduisaient à l’observer et à attendre le miracle pour l’accuser (cf. Marc 3 :2). En tant qu’enfants de Dieu et disciples de Christ, Son naturel est appelé à devenir notre naturel.

La vie de disciple ne peut pas être vécue bibliquement sans la dimension du surnaturel, car sinon cela indique que nous vivons selon la chair et non par l’Esprit. Le miracle est le résultat normal et direct de la collaboration du Saint- Esprit avec nous. Dieu désire manifester Sa puissance et révéler Son amour, c’est pour cette raison que Jésus a dit que nous ferions de plus grandes œuvres que Lui (cf. Jean 14 :12). Car Dieu est proche de nous, Il s’intéresse à nous et désire profondément agir dans notre vie quotidienne, et ce à chaque instant et en tous lieux. Dès lors, pour vivre le miraculeux, nous devons arrêter de compter sur nos propres forces et sur nos capacités ainsi que renoncer à vouloir limiter Dieu à ce que nous pensons possible. De la même manière que la plupart des miracles de Jésus ont eu lieu en dehors de la synagogue, nous sommes appelés à vivre la plus grande partie des miracles en dehors des murs de nos bâtiments d’églises. Ils sont un signe pour le monde qui viennent révéler l’amour de Dieu pour permettre aux gens de rencontrer Jésus.

Car le miracle ne consiste pas uniquement dans des choses spectaculaires, tels un paralytique qui marche ou une personne aveugle qui voit. Dieu désire manifester Sa Puissance et Son intervention dans tous les domaines de nos vies, y compris les plus petites choses, pour nous ainsi que pour les personnes qui nous entourent. C’est ce qui permet à Paul de dire que le Royaume de Dieu ne consiste pas dans des mots, mais dans de la puissance (cf. 1 Corinthiens 4 :20). Saisir cette réalité nous permet de ne plus être de celles et de ceux qui subissons les événements, mais au contraire d'être de celles et de ceux qui les provoquons et qui écrivons l’Histoire.

Sans le miraculeux, notre vie n'entrera jamais dans son plein potentiel et nous passerons à côté de notre destinée. Alors, entre dans Son naturel, commence à t’attendre à Dieu dans toutes les situations que tu peux rencontrer. Prends un moment de prière pour dire à Dieu ta soif de vivre Ses projets au quotidien et décide d’aligner ton agenda sur le Sien... Vivre le miraculeux, c’est simple, c’est une question de relation et de partenariat avec Dieu.

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

C’est urgent… Surtout ne te précipite pas !

Cela peut sembler tellement contradictoire, car qui dit urgent implique rapidité, ne pas attendre, etc… Ici Jésus ordonne à Ses disciples de rester à Jérusalem jusqu’à ce qu’ils reçoivent la puissance d’en haut et pourtant il y a urgence… Et pour comprendre cette dernière, nous avons besoin de nous tourner dans Matthieu 28:19-20 qui nous donne plus d’éléments sur ce que dit Jésus, car cela se situe au même moment. Alors qu’Il s’apprête à être enlevé aux cieux, Jésus donne Ses dernières instructions et Son ordre de mission “faire de toutes les nations des disciples”. C’est urgent, car Il veut que personne ne périsse , mais que tous soient sauvés (cf. 1 Timothée 2:4). C’est le même ordre qui est pour nous aujourd’hui et la même urgence… Cependant Jésus demande à Ses disciples d’attendre avant de se mettre en action et il en est parfois de même pour nous.

Si vous avez déjà lu le début du livre des Actes, vous savez que 10 jours plus tard, ils sont encore 120 a être réunis dans la chambre haute à attendre ce que Jésus avait promis (cf. Actes 2:1-2). Entre le moment où Jésus a donné Ses instructions et le moment où le Saint-Esprit est venu, les disciples ont passé de 500 à 120 (cf. 1 Corinthiens 15:6). 380 sont partis, Dieu dans Sa grâce ne nous dit pas si c’est pour répondre à l’urgence de l’appel où par impatience de ne rien voir se passer… Ce qui est certain, c’est que personnellement je peux comprendre leur départ, si vous êtes comme moi assez actif(ve), il est parfois si difficile d’attendre, alors qu’on a déjà reçu les instructions…

Cependant savoir ce qui doit être fait ne sert à rien si on n’a pas tout ce qui est nécessaire. Les disciples savaient qu’ils devaient faire de toutes les nations des disciples, néanmoins, le principal leur manquait, à savoir le Saint-Esprit qui allait les accompagner dans leur mission. C’est Lui qui garantit le succès de la mission, en travaillant avec eux (et avec nous) et confirme la parole par les signes (cf. Marc 16:20). Savoir attendre pour recevoir toutes les instructions et la présence de Dieu est indispensable pour accomplir ce que Dieu nous demande… Et cela demande de savoir être patient(e) et persévérant(e) tout en résistant à la pression de vouloir agir ou de l’extérieur. Il est essentiel de ne jamais céder à la pression lorsque ce sentiment d’urgence est là, car bien souvent, tout comme les disciples nous devons savoir attendre pour recevoir encore quelque chose de Sa part… Vouloir agir trop vite conduit immanquablement à l’échec...

N’oublie jamais que Dieu n’est jamais en retard et que le temps de préparation, d’équipement et d’attente fait parti intégrante de Sa volonté… SI on revient à notre texte, Jésus aura pu libérer immédiatement le Saint-Esprit pour que les disciples reçoivent la puissance. Cependant Il a choisi de les laisser attendre, tout comme Il le fait parfois avec nous. Ces moments permettent à nos coeurs de devenir plus attentifs à Sa voix, de nous libérer de ce qui pourrait être de notre propre nature pour dépendre davantage de Lui, de ne pas agir pour une autre raison que la sienne, etc. Trop souvent les disciples ont tendance à croire que l’urgence veut dire tout de suite et ils se précipitent à agir sans aucun succès...

Ose prendre le temps d'écouter Dieu afin de vivre et agir à Son rythme... Assures-toi d'avoir bien reçu tout ce qui est nécessaire de Sa part avant de te mettre en action. Autre chose, reste dans une relation d'intimité avec Lui, ce qui t'évitera la procrastination et t'assurera le succès... Dieu a des projets spécifiques pour toi, Il désire te parler et te revêtir de Sa puissance pour ton monde... Alors mets-toi à Sa disposition et à Son écoute. 

Dieu t'a béni richement pour que tu bénisses abondamment...

Luc

Jour 1 – Être témoin, c’est se porter volontaire pour attester d'une vérité

VERSETS RÉFÉRENCE :

Matthieu 28:18-20 Louis Segond
18 Jésus, s'étant approché, leur parla ainsi : Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre.
19 Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit,
20 et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde.

Marc 16:5-20 Louis Segond
5 Elles entrèrent dans le sépulcre, virent un jeune homme assis à droite vêtu d'une robe blanche, et elles furent épouvantées.
6 Il leur dit: Ne vous épouvantez pas; vous cherchez Jésus de Nazareth, qui a été crucifié; il est ressuscité, il n'est point ici; voici le lieu où on l'avait mis.
7 Mais allez dire à ses disciples et à Pierre qu'il vous précède en Galilée : c'est là que vous le verrez, comme Il vous l'a dit.
8 Elles sortirent du sépulcre et s'enfuirent. La peur et le trouble les avaient saisies ; et elles ne dirent rien à personne, à cause de leur effroi.
9 Jésus, étant ressuscité le matin du premier jour de la semaine, apparut d'abord à Marie de Magdala, de laquelle il avait chassé sept démons.
10 Elle alla en porter la nouvelle à ceux qui avaient été avec lui, et qui s'affligeaient et pleuraient.
11 Quand ils entendirent qu'il vivait, et qu'elle l'avait vu, ils ne le crurent point.
12 Après cela, il apparut, sous une autre forme, à deux d'entre eux qui étaient en chemin pour aller à la campagne.
13 Ils revinrent l'annoncer aux autres, qui ne les crurent pas non plus.
14 Enfin, il apparut aux onze, pendant qu'ils étaient à table ; et il leur reprocha leur incrédulité et la dureté de leur coeur, parce qu'ils n'avaient pas cru ceux qui l'avaient vu ressuscité.
15 Puis il leur dit : Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création.
16 Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné.
17 Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru : en mon nom, ils chasseront les démons ; ils parleront de nouvelles langues ;
18 ils saisiront des serpents ; s'ils boivent quelque breuvage mortel, ils ne leur feront point de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades, seront guéris.
19 Le Seigneur, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel, et il s'assit à la droite de Dieu.
20 Et ils s'en allèrent prêcher partout. Le Seigneur travaillait avec eux, et confirmait la parole par les miracles qui l'accompagnaient.

Actes 1:8 Louis Segond
8 Mais vous recevrez une puissance, le Saint Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre.

RÉFLEXIONS :

Lis Matthieu 28 :18-20, Marc 16 : 5-20 et Actes 1 :8 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Quelle est la mission la plus importante et prioritaire que nous ayons à accomplir sur cette terre ?

Qu’est-ce qui me retient d’être un témoin de Christ et comment y remédier ?

CONTENU :

Ces différents passages nous donnent les dernières instructions de Christ avant qu'Il ne soit enlevé au ciel pour s’asseoir à la droite du Père. Ces dernières paroles ont une importance très particulière car elles déterminent l’ordre de mission de l’Eglise. Nous sommes Son Eglise et la continuité de Son ministère ici sur cette terre et si nous ne sommes pas encore dans l’éternité, c’est parce que Dieu a prévu que nous accomplissions Sa mission. Dieu n’a pas prévu de plan B, c’est sur nous que repose l’avancement du Royaume. Le but est que le plus grand nombre d’êtres humains soient sauvés et deviennent des disciples de Christ. Car souvenons-nous toujours que Dieu ne nous a pas demandé de faire des chrétiens, mais des disciples...

Être témoins de Christ est quelque chose de simple mais qui n'est pourtant pas toujours facile... D’ailleurs le mot grec que Jésus utilise ici pour témoins dans Actes 1 :8 est « martures » (la majeure partie du Nouveau Testament a été rédigée en grec) qui a donné en français le mot « martyr ». Dieu plante le décor assez clairement : attester la vérité de l’Evangile n’est pas toujours facile et cela peut même coûter cher, jusqu’à la vie ! L’histoire de l’Eglise est bâtie sur le témoignage de ces hommes et femmes qui n’ont pas aimé leur vie jusqu’à craindre la mort (cf. Apocalypse 12 :11). Leur vie a été leur message et, de la même manière, notre vie est appelée à être notre message !

Lorsque l’on parle d’attester une vérité, il est tout d’abord essentiel que cette dernière fasse partie de nous. On atteste et révèle quelque chose que l’on vit soi-même. Si notre conversion à Jésus-Christ n’est qu’une adhésion intellectuelle, notre témoignage ne restera qu’un débat intellectuel d’idées. Or nous ne sommes pas sauvés sur le plan intellectuel seulement, ni même émotionnel seulement, mais d’abord dans notre être profond, spirituel, que la Bible appelle notre cœur, là où Dieu nous parle et nous donne l’assurance que nos péchés sont pardonnés et que nous sommes enfants de Dieu, même si au départ notre intellect et nos émotions ne sont pas nécessairement impliqués. Il est vrai que le mot « cœur » peut désigner les émotions (on parle d’affaires de cœur...) mais bibliquement le cœur désigne l’esprit de l’homme ; et si nos émotions sont touchées, elles le sont à la manière d’un instrument de musique, mais le souffle qui le fait vibrer est du domaine de l’Esprit. Il s’agit donc avant tout d’une conversion du cœur, d’une expérience où le « dieu inconnu » devient notre Dieu, notre Père. Comme l’a dit quelqu’un un jour, il est possible de rater l’éternité de 30 centimètres, c'est-à-dire de la distance du cœur à la tête...

Le véritable témoin a été mis en présence de l’événement dont il témoigne et, par son témoignage, il va partager ce qu’il a vu et vécu. Ainsi les apôtres ont été témoins de la résurrection de Christ, et nous en sommes également témoins, car Il est vivant et nous l’avons rencontré. C’est LA vérité que nous attestons ! Cependant, dans les dernières paroles de Christ que nous trouvons dans Marc 16, Jésus dit clairement que notre témoignage ne se limite pas à des événements passés, mais que nous sommes appelés à donner des preuves de notre témoignage... Car lorsque nous témoignons, Jésus aime attester la vérité par des preuves de Son amour et de Sa puissance, c'est-à-dire des signes et des miracles. C’est une promesse qui est pour nous aujourd’hui et nous allons consacrer tout un chapitre sur le fait de vivre dans le miraculeux...

Comment nous l’avons dit, être témoin est simple, car il suffit de partager ce que Christ a fait dans nos vies, de témoigner de Son amour, de Son pardon et de l’assurance de la vie éternelle qu’Il nous a donnée... Et pourtant, cela ne veut pas dire que c’est facile. Car pour cela nous allons devoir dépasser nos craintes, nos appréhensions, notre orgueil et bien d’autres barrières... Cependant, c’est bien là la mission que Jésus nous a donnée et il n’y a aucune raison valable qui pourrait nous empêcher d’obéir.

Une dernière chose quant à l’importance pour chacune et chacun d’entre nous de nous engager pour Sa mission. Nous devons prendre conscience que nous sommes à une génération de l’extinction de l’Eglise. Si nous ne nous portons pas volontaires pour attester de la vérité du message du salut, la génération qui nous suivra ne pourra pas connaître Christ et ce sera la fin de l’Eglise sur terre, car il n’y aura plus personne pour témoigner... Alors assumons notre responsabilité, portons-nous volontaires pour devenir des témoins et faire des disciples. Prends donc un moment pour méditer sur les obstacles qui t’empêchent de témoigner et décide de les rejeter. Pourquoi ne te fixerais-tu pas un objectif, comme par exemple de témoigner de ta foi à une personne par jour, ou une par semaine ?

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 1 – La Foi vient du mot grec Pistis

La foi vient du mot grec « pistis » qui signifie : fidélité, confiance, connaissance, certitude, acte d’adhésion

VERSETS RÉFÉRENCE :

Marc 11:22-26 Louis Segond
22 Jésus prit la parole, et leur dit : Ayez foi en Dieu.
23 Je vous le dis en vérité, si quelqu'un dit à cette montagne : Ote-toi de là et jette-toi dans la mer, et s'il ne doute point en son coeur, mais croit que ce qu'il dit arrive, il le verra s'accomplir.
24 C'est pourquoi je vous dis : Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l'avez reçu, et vous le verrez s'accomplir.
25 Et, lorsque vous êtes debout faisant votre prière, si vous avez quelque chose contre quelqu'un, pardonnez, afin que votre Père qui est dans les cieux vous pardonne aussi vos offenses.
26 Mais si vous ne pardonnez pas, votre Père qui est dans les cieux ne vous pardonnera pas non plus vos offenses.

Hébreux 11:6 Louis Segond
6 Or sans la foi il est impossible de lui être agréable ; car il faut que celui qui s'approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu'il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent.

RÉFLEXIONS :

Lis Marc 11 :22-26 et Hébreux 11 :6 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Dans le texte de l’Evangile de Marc, quels sont les deux ordres que Jésus donne ?

Que nous montre ce verset d’Hébreux 11 :6 sur l’importance de la foi et pourquoi ?

CONTENU :

Dans ce passage de l’Evangile de Marc, Jésus donne des ordres en disant : « ayez foi en Dieu » et « croyez que vous l’avez reçu (en parlant de ce que vous avez demandé) ». Cela nous révèle que la foi n’est pas quelque chose de facultatif pour la vie de disciple. Nous sommes devenus des enfants de Dieu par la foi dans le sacrifice parfait de Christ et, par la foi, suite à notre repentance, nous avons saisi que nos péchés étaient pardonnés. C’est par la foi que nous avons été sauvés et c’est par la foi que nous vivons notre vie de disciples. En fait, la Bible dit clairement que sans la foi, il est impossible de plaire à Dieu.

La foi est quelque chose d’extrêmement simple, car elle est uniquement liée à notre connaissance de Dieu et à notre relation avec Lui. Lors de notre conversion, nous avons commencé à Le connaître et, jour après jour, dans notre marche de disciple, nous continuons à Le découvrir et à mieux Le connaître. L’incrédulité est un péché, car elle nous conduit à douter de ce que Dieu peut et veut faire en notre faveur, c’est un manque de confiance en Lui, ce qui L’empêche d’agir et L’attriste... Si par exemple, tu confies à une personne la tâche de cuisiner un repas, mais que tu viennes ensuite dans la cuisine pour mettre cette personne dehors sous prétexte que tu penses qu’elle ne va pas y arriver, c’est que tu doutes et, ce faisant, tu l’empêches d’agir... C’est ce que nous faisons parfois avec Dieu, nous nous confions en Lui et Lui demandons d’agir et d’intervenir, mais en parallèle, nous agissons exactement comme si Dieu n’était pas capable de répondre à nos prières. Ou alors nos paroles profèrent le contraire de ce que nous venons de confesser dans notre prière... Connaître Dieu et avoir foi en Lui, c’est savoir qu’Il est Le Tout-Puissant, qu'Il est plein de compassion et d’amour pour nous, qu’Il est juste, bon et fidèle, qu’Il est toujours présent et que nous avons TOUT pleinement en Lui (cf. Colossiens 2 :10).

Qui plus est, cette connaissance n’est pas quelque chose d’intellectuel ou ne s'obtient pas par nos raisonnements, c’est une connaissance du cœur. Trop souvent nous savons beaucoup de choses en ce qui concerne Dieu, mais en réalité nous Le connaissons peu ! Et la foi ne provient pas de notre intelligence ou de nos raisonnements, elle est logée dans notre esprit, car celui-ci est la seule partie de notre être par lequel nous sommes en relation avec Dieu. Si vous croyez avec votre intelligence, vos raisonnements et votre logique, vous serez déçus, car vous n’obtiendrez pas ce que vous croyez... Par contre, ce que tu sais dans ton esprit, car Dieu te l’a révélé, personne ne peut te l’enlever, c’est une conviction qui va transformer ta vie et te permettre de marcher avec une conviction claire, et cela même si tu n’as pas encore reçu ni vu ce que tu crois... Car alors c’est déjà une réalité pour toi.

La foi est toujours à double sens, à savoir, d'un côté il y a nous et de l'autre il y a Dieu. Tout d’abord nous connaissons Dieu et cela vient par l’expérience, et de Son côté Dieu nous connaît et Il voit notre fidélité et notre caractère. Il saura nous prendre au mot lorsque nous demandons avec foi et, de la même manière, Dieu aime lorsque nous le prenons au mot. As-tu déjà dit à Dieu : « Tu l’as dit, je le crois et je vais le vivre ! » ? C’est ce qu’a fait ce centenier romain, lorsqu’il a dit à Jésus : « Dis seulement un mot et mon serviteur sera guéri » (cf. Matthieu 8 : 8). Cela a provoqué chez Jésus de l’admiration au point qu’Il dise qu’Il n’avait jamais vu personne en Israël avec une si grande foi... De la même manière, tu peux créer l’admiration dans le cœur de Dieu en Le prenant au mot...

Peut-être es-tu choqué(e) que je te dise que tu peux prendre Dieu au mot... Un de mes amis a pour habitude de dire à Dieu : « Tu le dis, je le veux et je l’exige ». Et ce n’est pas de la prétention, ni de la manipulation, mais simplement de la foi en action, car Il connaît Son Dieu et a déjà expérimenté à de nombreuses reprises Sa puissance et Son intervention. Une chose que fait la foi, c’est qu’elle vient toujours confronter la religiosité chez les gens, car elle dérange et confronte l’incrédulité. La religion se base sur des règles à observer alors que la foi se fonde sur la relation avec Dieu. Un disciple n’est pas quelqu’un qui suit des règles religieuses, au contraire, c’est une personne qui vit avec Son Dieu. Avant de vaquer à tes occupations, pourquoi ne prendrais-tu pas un temps aujourd'hui pour chercher qui est Dieu pour toi dans tes défis et tes épreuves, afin de permettre à ta foi de grandir...

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 3 – NOTRE CONSCIENCE : LE TYMPAN DE NOTRE COEUR

Notre conscience est le tympan de notre cœur et est appelée à s’affiner.

VERSETS RÉFÉRENCE :

Genèse 25:27-34 Louis Segond
27 Ces enfants grandirent. Ésaü devint un habile chasseur, un homme des champs ; mais Jacob fut un homme tranquille, qui restait sous les tentes.
28 Isaac aimait Ésaü, parce qu'il mangeait du gibier ; et Rebecca aimait Jacob.
29 Comme Jacob faisait cuire un potage, Ésaü revint des champs, accablé de fatigue.
30 Et Ésaü dit à Jacob : Laisse-moi, je te prie, manger de ce roux, de ce roux-là, car je suis fatigué. C'est pour cela qu'on a donné à Ésaü le nom d'Édom.
31 Jacob dit : Vends-moi aujourd'hui ton droit d'aînesse.
32 Ésaü répondit : Voici, je m'en vais mourir ; à quoi me sert ce droit d'aînesse ?
33 Et Jacob dit : Jure-le moi d'abord. Il le lui jura, et il vendit son droit d'aînesse à Jacob.
34 Alors Jacob donna à Ésaü du pain et du potage de lentilles. Il mangea et but, puis se leva et s'en alla. C'est ainsi qu'Ésaü méprisa le droit d'aînesse.

RÉFLEXIONS :

Lis Genèse 25 :27-34 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Selon ce texte, est-ce qu’Esaü était conscient de ce qui était important pour Dieu ? Explique...

De quoi notre conscience a-t-elle besoin d’être purifiée ?

CONTENU :

La conscience est un cadeau que Dieu a mis à l'intérieur de chaque être humain : que nous connaissions Dieu ou pas, nous avons une conscience. Cependant, lorsque nous avons placé notre confiance en Dieu, nous découvrons que notre conscience s’affine et devient de plus en plus sensible. Néanmoins, nous devons aussi savoir que la conscience peut être réduite au silence ou même être étouffée. Notre conscience est façonnée par les personnes auxquelles nous faisons confiance, ainsi que par notre éducation, le système de valeur de notre société, etc. C’est un moyen que Dieu nous a donné pour que nous puissions savoir reconnaître ce qui est bien et ce qui est mal (cf. Hébreux 13 :18).

Lorsque nous avons rencontré Christ, notre conscience a été purifiée et renouvelée (cf. Hébreux 10 :22), notre échelle de valeur a changé, la Parole de Dieu est devenue notre référence et le Royaume de Dieu notre valeur fondamentale. Il est donc important de cultiver une relation permanente avec le Saint-Esprit afin qu’Il puisse modeler notre conscience. Il y a des choses importantes pour Dieu que nous avons tendance à négliger et certaines choses importantes pour nous ne le sont pas du tout pour Dieu... Esaü avait une conscience aiguë de sa faim, en revanche il n’avait aucune conscience en ce qui concernait son droit d’aînesse. C’est ce qui l’a amené à accepter de troquer ce dernier contre un simple plat de lentilles, échangeant ainsi un privilège assurant son avenir contre quelque chose d’immédiat (cf. Genèse 25 :29-34). Notre conscience doit toujours rester centrée sur le futur, avec l’éternité en ligne de mire, ce qui va nous inspirer dans nos choix immédiats en tenant compte des conséquences futures, car Dieu s’intéresse à notre éternité avant toute chose. Rappelons-nous : que nous servirait-il de gagner le monde si nous perdons notre âme (cf. Matthieu 16 :26) ?

Le péché étouffe notre conscience, ainsi par exemple la personne qui commet l’adultère dans ses pensées et qui ne se laisse pas reprendre par Dieu au travers de sa conscience va trouver des excuses pour penser que ce n’est pas si grave et que finalement ce n’est même pas un péché. Ce qui risque d’engendrer l’action physique de l’adultère, car éteindre sa conscience c’est ouvrir la porte à une manière de vivre de péché. Lorsque quelqu’un banalise quelque chose de grave aux yeux de Dieu, c’est qu’il en est probablement coupable lui-même ou prêt à y succomber. Tu connais certainement cette histoire qui dit que si tu jettes une grenouille dans une casserole d’eau bouillante elle va en ressortir immédiatement, alors que si tu la mets dans de l’eau froide et que tu fais ensuite chauffer l’eau, cette grenouille va mourir sans même essayer de sortir de la casserole. De la même manière, le péché, sous le couvert de la tolérance, essaye de faire passer certaines choses comme normales, alors qu’aux yeux de Dieu elles ne le sont pas... Souvenons-nous toujours que Dieu aime le pécheur et qu’Il s’est donné Lui-même pour le libérer de son péché, par contre Dieu hait le péché. Notre conscience a besoin de rester affinée grâce à notre relation avec Dieu, afin que nous ne tombions pas dans la religiosité qui condamne à tout bout de champ ni dans le piège de la tolérance de l’humanisme.

C’est pour cette raison que nous avons besoin de rester centrés sur Jésus et que notre esprit soit animé par le Saint-Esprit, car c’est ce qui nous permettra de vivre dans la plénitude de la grâce de Dieu sans sombrer dans le compromis. Lorsque notre conscience nous reprend, la seule véritable réponse à donner est la repentance, car c’est cette dernière qui nous permet d’avoir une conscience purifiée en nous redonnant une véritable sensibilité à la voix de Dieu.

Notre conscience n’est jamais trop sensible et il est important de bien savoir l’écouter, car c’est le tympan de notre cœur pour être à l'écoute de la voix de Dieu. Prends donc un moment avec Dieu et je t’encourage à décider devant Dieu d’écouter et de suivre ta conscience.

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 3 – Souvent, nous ne recevons pas, parce que nous ne demandons pas ou mal

VERSETS RÉFÉRENCE :

Jacques 4:3 Louis Segond

3 Vous demandez, et vous ne recevez pas, parce que vous demandez mal, dans le but de satisfaire vos passions.

Marc 11:24-26 Louis Segond

24 C'est pourquoi je vous dis: Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l'avez reçu, et vous le verrez s'accomplir.

25 Et, lorsque vous êtes debout faisant votre prière, si vous avez quelque chose contre quelqu'un, pardonnez, afin que votre Père qui est dans les cieux vous pardonne aussi vos offenses.

26 Mais si vous ne pardonnez pas, votre Père qui est dans les cieux ne vous pardonnera pas non plus vos offenses.

RÉFLEXIONS :

Lis Jacques 4 :3 et Marc 11 :24-26 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Qu’est-ce que ces textes nous révèlent par rapport à la manière de demander ?

Pourquoi est-il si important de pardonner si l'on veut être exaucé ?

CONTENU :

La déclaration ci-dessus peut sembler simpliste et nous faire croire qu’il y a une formule type ou une méthode pour être exaucé, ce qui est loin d’être le cas... Par contre, il y a des principes fondamentaux à respecter pour s’assurer de vivre la réalité de ce que Jésus nous promet : « Tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai... » (cf. Jean 14 :13).

Vous avez certainement déjà entendu l'expression « il suffit de demander » dans des circonstances où tout ce que vous aviez à faire était d'oser demander. Personnellement, une des choses qui m’amuse est de négocier les prix et cela même face à des structures officielles telles que des boutiques, des chaînes hôtelières, etc. Ce que j’ai découvert, c’est que souvent si nous le faisons de manière joviale et agréable nous obtenons un rabais. Je me souviens d’avoir acheté une montre d’une certaine valeur dans une boutique chic : j'avais obtenu une réduction parce que j'avais osé demander. Il y a un principe biblique qui s’applique non seulement dans la prière, mais en toutes situations et qui est « Demandez et vous recevrez... » (cf Jean 16 :24). Avec Dieu, s’il y a des choses que nous obtenons sans même avoir à les demander, il y en a de nombreuses autres que nous n’obtiendrons jamais si nous ne les demandons pas.

N’oublions jamais que Dieu nous a déjà TOUT donné, que TOUT est à notre disposition dans les cieux car nous avons TOUT pleinement en Christ (cf. Colossiens 2 :10). Ce qui veut dire que si nous ne vivons pas la plénitude du Royaume de Dieu dans nos vies ici et maintenant, c’est que nous avons encore des ajustements à faire. Et savoir demander en fait partie ! Un jour, nous nous retrouverons dans l’éternité et nous connaîtrons tout parfaitement, nous verrons ainsi toutes les choses que Dieu avaient mises à notre disposition et que nous n’avons pas osé ou pensé Lui demander. Je désire que nous passions à côté du moins de choses possible !

Peut-être vous est-il déjà arrivé de prier et d'être surpris de ce que vous étiez en train de demander à Dieu : par exemple quelque chose de fou, qui semble difficile, voire impossible... C’est en général tout simplement le Saint- Esprit qui nous a poussé à demander, à formuler à Dieu ce qui en fait avait déjà été préparé par avance pour nous. Savoir demander, c’est simplement s’accorder avec Dieu sur cette réserve abondante qu’Il a pour nous et qu’Il désire répandre au travers de nous... Car recevoir, c’est s’engager à donner pour faire du bien à notre tour. Alors entrons dans Sa folie et ne nous privons pas de tout ce qu’Il veut nous donner...

Trop de chrétiens ont tendance à se plaindre de ne pas avoir ceci ou cela au lieu de vivre dans le contentement et de prier avec foi. Cela les pousse à adopter une attitude de mendiants ou de négociateurs dans la prière. Ou alors ils sont jaloux de ceux qui réussissent et, au lieu de se réjouir de ce que les autres vivent avec Dieu, ils commencent à développer de l’amertume et des ressentiments... Il y a un aspect primordial dans la prière, c’est la disposition de notre cœur. On ne demande pas pour soi, mais pour glorifier Dieu et Le servir du mieux possible.

Beaucoup de chrétiens n’ont pas reçu, soit parce qu’ils n’ont pas osé demander à Dieu, soit parce qu’ils n’ont pas su persévérer sans compromis jusqu’à voir un résultat ! J’aime dire par exemple que Dieu désire guérir tous les malades, qu’Il l’a déjà fait (cf. 1 Pierre 2 :24) et cela sans exception ! La guérison est un des acquis de la croix et vouloir la mettre de côté, c’est ouvrir une porte à toutes sortes de mensonges, dont celui qu’Il ne peut pas tout pardonner... Car s’Il ne guérit pas tous les malades, comment peut-Il pardonner tous les péchés alors que pardon ET pleine santé sont tous deux un acquis de la croix ? De plus, tous ceux qui sont venus vers Jésus pour être guéris lors de Son ministère terrestre l’ont été et cela sans exception. Par contre je remarque que c'est loin d'être encore le cas aujourd’hui lorsque l’on prie pour les malades. Cependant il s'agit de croire ce que Dieu dit et non ce que nous voyons, ce qui nous pousse alors à prier pour les malades jusqu’à ce qu’ils soient guéris.

Il s’agit de prier et de tenir ferme selon ce que Dieu dit et non pas selon ce que l’on peut vivre... Et c’est ce que Jacques dit ici lorsqu’il parle du fait que nous demandons mal : c'est le cas lorsque nous visons avant tout à satisfaire nos passions ou que nos motivations ne sont pas les bonnes. Nous avons besoin d’apprendre que lorsque nos prières sont fondées sur les besoins du Royaume alors elles trouvent tôt ou tard leur exaucement, alors que si nous prions pour notre propre royaume, pour notre propre bien-être avec le « moi » comme motivation, il est probable que nous ne soyons pas exaucés. Garde donc toujours les bonnes motivations !

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 7 – Entrer dans une vie de sainteté par la repentance

Pour entrer dans une vie de sainteté,
il est nécessaire de vivre dans une vie de repentance

VERSETS RÉFÉRENCE :

Psaumes 139:23-24 Louis Segond
23 Sonde-moi, ô Dieu, et connais mon coeur! Éprouve-moi, et connais mes pensées !
24 Regarde si je suis sur une mauvaise voie, Et conduis-moi sur la voie de l'éternité !

Psaumes 19:13 Louis Segond
13 (19:14) Préserve aussi ton serviteur des orgueilleux; Qu'ils ne dominent point sur moi ! Alors je serai intègre, innocent de grands péchés.

RÉFLEXIONS :

Lis Psaumes 139 :23-24 et Psaumes 19 :13 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Que nous montrent ces deux versets sur l’attitude de David à l’égard de Dieu ?

Prends un moment pour prier ces versets du psaume 139 :23-24.

CONTENU :

On considère souvent la repentance comme quelque chose de négatif et on l’associe aux fautes et à une certaine forme de culpabilité. C'est tellement loin de la réalité... En fait la repentance est quelque chose d’extrêmement positif et réjouissant. Il n’y a aucune accusation, ni punition et encore moins culpabilité dans la repentance. Se repentir est l’action qui devrait suivre naturellement la prise de conscience de notre péché et de notre état de séparation d’avec Dieu. Il s’agit simplement de reconnaître les choses devant Dieu en Lui demandant pardon, tout en s’engageant à se séparer de ce péché. Lorsque nous nous sommes repentis, nous continuons de marcher avec Dieu dans Ses projets et Sa volonté. En fait la repentance n’est rien d’autre que la clé pour vivre le Royaume de Dieu (cf. Matthieu 4 :17).

La repentance est une clé de la vie de disciple et ce n’est pas quelque chose que l’on fait une fois pour toutes, nous devons repasser par là de manière régulière. Car notre chair, notre nature humaine, est faible et toujours encline à s'éloigner de Dieu (cf. Galates 5 :17). Se repentir, ce n’est pas répéter toujours la même chose, c’est continuer de vivre dans cette dimension de renoncement à soi afn de vivre pour Christ en choisissant de se séparer de tout ce qui nous sépare de Dieu et de Sa volonté. Il arrive parfois que des personnes disent quelque chose comme : « Je sais que ce n’est pas la volonté de Dieu, mais je ne veux pas changer. Ou je n’ai pas le choix, ou je n’ai pas envie de m’en débarrasser, voire même j’ai envie de continuer... ». Ce genre de prise de position est dangereuse car c'est en réalité une désobéissance volontaire et délibérée au Saint-Esprit. Car le fait de connaître la vérité et de ne pas vouloir se soumettre à la volonté de Dieu amène à se couvrir petit à petit d’une carapace et à perdre la sensibilité au Saint-Esprit. Et seul le Saint-Esprit peut nous amener à une réelle conviction de péché qui peut produire une vraie repentance. C’est pour cette raison qu’il est important de ne pas L’attrister et de savoir Lui demander pardon pour nos attitudes rebelles et dures. Il est vital que nous sachions toujours garder un cœur ouvert et sensible au Saint-Esprit, car Il est notre ami, notre partenaire, Celui qui nous conduit dans toute la vérité (cf. Jean 16 :13).

La Bible nous parle de David comme étant un homme selon le cœur de Dieu (cf. Actes 13 :22) et c’est lui qui a écrit les deux psaumes mentionnés ci-dessus. Non pas que David ait été quelqu’un de parfait, loin s’en faut, et la Bible parle clairement de quelques-uns de ses péchés, comme l’adultère, le meurtre avec préméditation, le mensonge, etc. Cependant, Dieu a dit de lui qu'il était un homme selon Son cœur. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il avait un désir constant de plaire à Dieu et que sa vie soit proche de Lui (cf. Psaumes 139 :23-24). Il était prêt à se remettre en question et à permettre à Dieu de sonder son cœur afin de lui révéler ses erreurs et ses manquements. C’est ce qui l’a amené à prier pour se repentir devant Dieu même des péchés dont il n’avait pas conscience (cf. Psaumes 19 :13). Et ce psaume, comme tous les autres, n’était pas juste une prière occasionnelle, mais bien plus un état d'esprit et un modèle de prière pour tous.

C’est exactement cette attitude de cœur que Dieu recherche encore aujourd’hui dans nos vies. Nous devons devenir des hommes et des femmes selon Son cœur. Il est important que ces mêmes prières puissent jaillir de nos cœurs tel un cri vers Dieu. Il peut également être bon d’investir parfois de manière régulière dans des temps de jeûne et de prières, comme des moments de mise à part pour laisser le Saint-Esprit sonder nos vies et nous transformer afin que nous devenions conformes à l’image de Jésus-Christ.

C’est le moment de vivre dans la plénitude du Royaume de Dieu en faisant de la repentance ton style de vie... Et pourquoi ne pas commencer maintenant ?

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 4 – Être Saint, Une marche par l’Esprit

Pour être saint, il est nécessaire de savoir reconnaître ce qui est bon de ce qui est mauvais. C’est une marche par l’Esprit

VERSETS RÉFÉRENCE :

Colossiens 3:1-10 Louis Segond

1 Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d'en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu.
2 Affectionnez-vous aux choses d'en haut, et non à celles qui sont sur la terre.
3 Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu.
4 Quand Christ, votre vie, paraîtra, alors vous paraîtrez aussi avec lui dans la gloire.
5 Faites donc mourir les membres qui sont sur la terre, l'impudicité, l'impureté, les passions, les mauvais désirs, et la cupidité, qui est une idolâtrie.
6 C'est à cause de ces choses que la colère de Dieu vient sur les fils de la rébellion,
7 parmi lesquels vous marchiez autrefois, lorsque vous viviez dans ces péchés.
8 Mais maintenant, renoncez à toutes ces choses, à la colère, à l'animosité, à la méchanceté, à la calomnie, aux paroles déshonnêtes qui pourraient sortir de votre bouche.
9 Ne mentez pas les uns aux autres, vous étant dépouillés du vieil homme et de ses oeuvres,
10 et ayant revêtu l'homme nouveau, qui se renouvelle, dans la connaissance, selon l'image de celui qui l'a créé.

Galates 5:16 Louis Segond
16 Je dis donc: Marchez selon l'Esprit, et vous n'accomplirez pas les désirs de la chair.

RÉFLEXIONS :

Lis Colossiens 3 :1-10 et Galates 5 :16 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Comment puis-je avoir le discernement de ce qui est juste et bon ?

Qu’est-ce qui dans ma vie semble ne pas correspondre aux standards de Dieu et qu’est-ce qui pourrait me retenir de m’en séparer ?

CONTENU :

Dans Sa prière, Jésus va demander à Son Père : « Sanctifie-les par la vérité, ta Parole est la vérité » (Jean 17 :17). Un des slogans de la tolérance de notre société est « à chacun sa vérité », cependant c’est un grand mensonge qui a pour but de chasser tout absolu. On peut poser la question à la personne qui nous dit « à chacun sa vérité » : est-ce ta vérité personnelle ? La Bible déclare qu’il n’y a qu’une seule et unique vérité, à savoir Jésus. Jésus a dit de Lui- même qu’Il est le chemin, la vérité et la vie (cf. Jean 14 :6). Et pourtant lorsque tu parles au Père, Jésus va te dire « ta vérité », quelle est donc cette vérité ?

Cette vérité est la Parole de Dieu, c’est par elle que le monde a été créé et qu’il est maintenu en ordre. C’est également sur cette Parole que nous construisons nos vies et modelons notre conduite. Nous ne pouvons pas fabriquer notre petite religion chrétienne à la lumière de notre bonne éducation, de nos désirs, de notre manière de penser, etc. Nous n'avons pas à créer un Dieu à notre image, mais nous devons nous rappeler que Dieu nous a créés à Son image, que c’est Lui qui fixe les règles et que c’est par Sa Parole, la Bible, que nous sommes transformés pour devenir toujours plus semblables à Lui.

Lorsque nous lisons notre Bible tous les jours, nous nous plaçons devant un miroir qui nous renvoie notre image, et nous pouvons nous voir comme Dieu nous voit. C’est par ce miroir que nous voyons nos vies dans la vérité de Dieu et cela nous amène à la repentance et à changer de style de vie dans les domaines où c’est nécessaire. La Parole de Dieu vient confronter nos vies et le Saint-Esprit l’utilise pour révéler ce qui en nous n’est pas en accord avec Dieu. Cette œuvre de sanctification a lieu lorsque nous décidons de nous repentir pour ces choses et que nous alignons nos vies, nos cœurs, nos pensées et nos désirs sur Sa Parole.

Par exemple, il arrive parfois que nous ayons de vieilles habitudes qui peuvent remonter à plusieurs générations ou à de nombreuses années. Puis, en lisant ou écoutant la Parole de Dieu, nous nous rendons compte tout-à-coup que cette habitude est mauvaise. La vérité, une fois qu’elle est connue, nous rend libres de vivre dans la sainteté. C’est le résultat de l’œuvre du Saint- Esprit qui révèle et convainc.

Lorsque vous arrivez de nuit dans une ville que vous ne connaissez pas, vous pouvez vous faire une appréciation de sa taille par les lumières que vous voyez. Ensuite, en allant de l’aéroport à votre lieu de séjour, vous pourrez vous faire une vague idée de la ville, cependant ce n’est qu’à la lumière du jour que vous découvrirez réellement le paysage et ce n'est qu'en prenant du temps pour l'explorer que vous réaliserez la véritable beauté et la richesse de l’endroit. Il en est un peu de même avec la sainteté. Au début de votre marche avec Jésus, nous avons un vague aperçu de la volonté de Dieu. Ce n’est qu’à la lumière de la Parole de Dieu que nous découvrons tout ce que Dieu désire pour nous. De plus, ce n'est que lorsque nous investissons du temps pour la lire, la méditer et nous y confronter que nous saisissons la splendeur extraordinaire de la vie avec Christ et Son œuvre de transformation en nous. Et pour cela nous avons besoin d’avoir le bon éclairage, au travers de la personne du Saint-Esprit. Soyons toujours vigilants de ne pas nous confier dans notre propre sagesse et notre propre jugement, mais de toujours chercher à connaître Dieu et Sa volonté, et cela pour chaque situation où nous ne sommes pas sûrs de Sa volonté. Investir du temps dans la prière pour demander au Saint-Esprit Sa pensée, Sa volonté, Son désir n’est jamais une perte de temps. Car Dieu désire nous parler et nous conduire afin que nous puissions vivre en conformité avec Sa volonté et Sa Parole.

Il est également important de toujours s’assurer d’avoir bien compris la Parole de Dieu et de ne pas en faire sa propre interprétation personnelle, ni vouloir imposer aux autres ce que nous avons compris. C’est le Saint-Esprit qui convainc et nous avons tous besoin de vivre en fonction des convictions qu’Il nous donne, car agir sans conviction est de l'ordre du péché (cf. Romains 14 :23). La sanctification – la mise à part pour Le servir – est d'abord une affaire personnelle. Nous ne sommes pas appelés à sanctifier les autres, mais à être un exemple de vie sanctifiée que le Saint-Esprit va pouvoir utiliser pour impacter les autres au travers de nos actions. Ainsi, dans cette démarche, nous nous apercevrons parfois que nous avons exagéré certains points de notre vie et minimisés d’autres. Nous avons besoin que Dieu nous apprenne ce qui est important à Ses yeux.

Si tu n’as pas l’habitude de le faire, c’est le bon moment pour décider d’investir du temps tous les jours pour lire la Bible (le mieux est de le faire de manière suivie, il existe de nombreux plans de lecture) et de la mettre en pratique, car c’est ainsi que la sanctification se produit... Pourquoi ne pas commencer dès aujourd’hui ?

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 2 – Être saint

Le Être saint, c’est avoir une vie pure et mise à part pour servir Dieu, c’est-à-dire séparée du péché. En fait, c’est être comme Jésus

VERSETS RÉFÉRENCE :

Jean 17 :15-19 Louis Segond

15 Je ne te prie pas de les ôter du monde, mais de les préserver du mal.
16 Ils ne sont pas du monde, comme moi je ne suis pas du monde.
17 Sanctifie-les par ta vérité: ta parole est la vérité.
18 Comme tu m'as envoyé dans le monde, je les ai aussi envoyés dans le monde.
19 Et je me sanctifie moi-même pour eux, afin qu'eux aussi soient sanctifiés par la vérité.

RÉFLEXIONS :

Lis Jean 17 :17-19 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Puisque Jésus est sans péché, pourquoi avait-Il besoin de se sanctifier ?

Quelles conclusions peut-on en tirer ?

D’après ce texte, fais une description complète de ta manière de comprendre la sainteté.

CONTENU :

Jésus continue Sa prière par ces mots : « Sanctifie-les par ta vérité... et je me sanctifie moi-même pour eux, afin qu’eux aussi soient sanctifiés par la vérité... ». Pour bien comprendre la prière de Jésus, nous avons besoin d’établir la signification du mot « sainteté ». Être saint signifie tout simplement être séparé des choses profanes pour être mis à part pour Dieu ou, en d’autres mots, vivre pour Dieu et non plus pour soi-même. Comment cela est-il possible ?

Dans Sa prière, Jésus va dire quelque chose de tout à fait extraordinaire : « je me sanctifie moi-même pour eux... ». Et pourtant Jésus est sans péché, alors pourquoi aurait-il donc besoin de se sanctifier ? Pour nous ! Jésus s’est consacré entièrement à la volonté de Son Père afin que nous puissions devenir parfaits comme Il est parfait. Jésus est venu vivre comme un simple homme pour nous, Il a donné Sa vie pour nous, Il a été crucifié et Il est mort. Le troisième jour, Il est ressuscité pour nous et Il intercède pour nous auprès du Père jour et nuit sans interruption, voilà Sa sanctification pour nous !

Jésus s’est mis à part pour nous lorsqu’Il est venu sur la terre. Il n’a rien fait pour Lui-même ou selon Sa propre volonté, mais Il s’est consacré à 100% pour accomplir ce que le Père voulait afin que nous puissions être pardonnés et réconciliés avec Dieu. Il a non seulement ouvert le chemin vers le Père, mais Il a également montré la voie à suivre d’une vie mise à part pour accomplir la volonté de Dieu. Ainsi, à cause de ce que Jésus a fait pour nous, nous ne pouvons pas rester indifférents en continuant à vivre nos vies pour nous- mêmes. Nous sommes invités à répondre en suivant Son exemple : mettre nos vies entièrement à part pour Le servir !

Le fait de se mettre à part pour Jésus n’est pas du tout une question de devoir, c’est simplement le résultat d’une relation d’amour pour notre Sauveur et Seigneur. Il ne nous appelle plus serviteur, mais ami (cf. Jean 15 :15). Une personne qui est sur le point de se marier va décider de se séparer de sa vie de célibataire, elle va « l’enterrer » afin de se mettre à part pour son conjoint. Le style de vie et toute la vie même de cette personne vont être bouleversés par amour pour son conjoint. Il en est de même pour nous : c’est par amour et par passion pour notre Seigneur et Sauveur que nous décidons d’enterrer notre vie, a n de vivre pour Christ. Ce message de la mise à part revient régulièrement tout au long du Nouveau Testament, comme par exemple dans Galates 2 :20 ou Romains 12 :1-2.

Nous voyons donc que la sainteté n’est pas une question de loi et de règles à respecter, mais c’est un acte d’amour : mourir à son ancienne vie pour vivre désormais pour Lui. Faire les choses par devoir, c’est entrer dans le légalisme et la religion, ce qui n’engendre que de la frustration et une forme de mort, alors que faire les choses par amour produit la vie en abondance, l’épanouissement et la passion. Normalement, ce n'est pas seulement à cause de la promesse faite devant l’autorité qui les a mariés qu'une personne va rester fidèle, aimante, etc., mais c’est par amour pour son conjoint qu’elle le fait. Il en va exactement de même pour nous aujourd’hui. Apprenons à cultiver notre relation avec Dieu car c’est par amour pour Lui que nous marchons dans la sainteté en évitant tout ce qui pourrait L’attrister ou nous séparer de Lui.

Nous sommes appelés à devenir comme Jésus. Être saint, c’est choisir d’être comme Lui et de vivre dans ce partenariat extraordinaire avec le Saint- Esprit pour vivre comme Jésus a vécu, faire ce qu’Il a fait et être ce qu’Il a été. De ce fait, être saint, c’est aussi faire des disciples, guérir les malades, faire des miracles et annoncer l’Evangile puisque tout cela fait aussi partie du fait d'être et de faire comme Jésus.

Il s’agit également de choisir de se séparer du péché, ce dernier consistant à faire notre propre volonté pour vivre loin de Dieu en obéissant aux désirs égoïstes de notre propre petite personne. Être saint, c’est choisir de ne plus être le centre de son monde afin de faire de Christ le centre du monde et de faire de Sa volonté notre priorité. Lorsque Jésus était sur la terre, Il n’a eu de cesse d’obéir à Son Père et de ne faire que ce qu’Il Le voyait faire (cf. Jean 5 :19 et 30). Être saint consiste à manifester la même obéissance à Dieu que celle que Jésus avait ! Prends du temps pour réfléchir à ce que cela veut dire pour ta vie et comment tu peux le vivre...

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Vie Victorieuse a pour objectif de publier des livres et des articles qui encouragent les disciples de Christ à vivre leur vie à la mesure de ce que Dieu a prévu pour eux, afin qu’ils soient de ceux qui écrivent l’Histoire et ne la subisse pas. Le but est de t’aider, toi et tes amis à grandir en Christ, à former des disciples et implanter des églises.
© COPYRIGHT 2024 UNE VIE VICTORIEUSE ALL RIGHTS RESERVED.
envelopecartphone-handset linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram