Jour 6 –Crédit et cautionnement : deux pratiques dont la Bible nous met en garde...

VERSETS RÉFÉRENCE :

Deutéronome 28:12 Louis Segond
12 L'Éternel t'ouvrira son bon trésor, le ciel, pour envoyer à ton pays la pluie en son temps et pour bénir tout le travail de tes mains; tu prêteras à beaucoup de nations, et tu n'emprunteras point.

Deutéronome 28:44 Louis Segond
44 il te prêtera, et tu ne lui prêteras pas; il sera la tête, et tu seras la queue.

Proverbes 22:7 Louis Segond
7 Le riche domine sur les pauvres, Et celui qui emprunte est l'esclave de celui qui prête.

Proverbes 6:1-5 Louis Segond
1 Mon fils, si tu as cautionné ton prochain, Si tu t'es engagé pour autrui,
2 Si tu es enlacé par les paroles de ta bouche, Si tu es pris par les paroles de ta bouche,
3 Fais donc ceci, mon fils, dégage-toi, Puisque tu es tombé au pouvoir de ton prochain; Va, prosterne-toi, et fais des instances auprès de lui;
4 Ne donne ni sommeil à tes yeux, Ni assoupissement à tes paupières;
5 Dégage-toi comme la gazelle de la main du chasseur, Comme l'oiseau de la main de l'oiseleur.

Proverbes 11:15 Louis Segond
15 Celui qui cautionne autrui s'en trouve mal, Mais celui qui craint de s'engager est en sécurité.

Proverbes 17:18 Louis Segond
18 L'homme dépourvu de sens prend des engagements, Il cautionne son prochain.

RÉFLEXIONS :

Lis Deutéronome 28 :12 et 44, Proverbes 22 :7, Proverbes 6 :1-5, 11 :15 et 17 :18 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

A la lecture de ces textes, comment vois-tu désormais le fait de contracter un crédit ?

Qu’est-ce que ces textes te disent par rapport au fait de se porter caution ?

CONTENU :

Aujourd’hui, faire des crédits est devenu quelque chose de normal, tout comme d’ailleurs le fait de se porter caution pour autrui, particulièrement lorsqu'il s'agit d'avoir accès à un logement. Cependant, si ces pratiques semblent inoffensives, elles sont loin de l’être et la Bible nous avertit clairement à ce sujet. Dans la pensée biblique, le fait de contracter un crédit est considéré comme une malédiction et revient tout simplement à faire le choix de se placer dans une situation d’esclavage. Jésus est venu pour nous libérer et nous ne devons plus nous rendre esclaves de quoi que ce soit (cf. 1 Corinthiens 7 :23). L’endettement est un esclavage car il nous prive de notre autonomie  financière et nous met à la merci de quelqu’un d’autre (institution ou personne). De plus, lorsque nous choisissons d’emprunter, nous présumons de l’avenir en renonçant à dépendre de la provision de Dieu. Il est celui qui pourvoit et tout ce qu’Il nous demande de faire, Il l’accompagne de Sa provision. Emprunter n’est jamais Sa solution, ce qui veut dire que ce n’est pas une option pour Ses disciples...

Il en est de même lorsque nous nous portons caution pour autrui, nous perdons notre autonomie et engageons des finances qui ne nous appartiennent pas (puisqu'elles sont à Dieu) au profit de quelqu’un d’autre. Lorsque nous nous portons caution, cela veut simplement dire que si la personne ne paie pas, c’est à nous de le faire. Lorsque nous nous portons caution, au lieu de nous soumettre à Dieu, nous choisissons de donner le pouvoir à notre prochain sur notre vie. Dieu désire être le seul maître de nos vies...

Alors que faire si tu es déjà lié par un crédit ou si tu t’es déjà porté caution auprès de quelqu'un ? Tout d’abord, reconnais ta faute et demande pardon à Dieu. La repentance est toujours la première étape pour être libre, ensuite décide de faire ce qui est nécessaire pour t’en sortir le plus rapidement possible et pour ne plus recommencer. Il est également important de demander à Dieu Sa sagesse, Son intelligence et Sa connaissance pour faire face à ta situation. En ce qui concerne le crédit, commence par établir ton budget en regardant les dépenses que tu peux cesser afin d’accélérer tes remboursements. Fais le tour de ce qui t’appartient pour voir s’il y a des choses que tu peux vendre. Sois ingénieux et créatif et attends-toi à Dieu, Il a une solution et désire t’aider à te libérer. Si tu t'es porté caution, applique-toi à voir comment tu pourrais te libérer de cet engagement et, à nouveau, attends-toi à Dieu, Il va t’aider et te donner Sa faveur dans tes démarches, car Il veut que Ses disciples soient libres...

Si tu te trouves devant une situation où tu penses devoir faire un crédit ou te porter caution, sois ferme, il n’y a jamais de plan B : quelle que soit la situation à laquelle tu fais face, notre Dieu a prévu un chemin pour que tu n’aies plus besoin de faire de crédit, ni te porter caution. Et souvent, cela va passer par des moyens inhabituels dans lesquels tu risques devoir avoir un rôle à jouer. Un des exemples remarquables est celui de la veuve avec l’huile (cf. 2 Rois 4 :1-7). Et Sa solution peut arriver en dernière minute, cependant, Il agira toujours en accord avec Sa Parole selon ce qu’Il nous demande. C’est important de le savoir, car il arrive que nous puissions vouloir recourir à ces solutions inadaptées, sans que ce soit pour quelque chose qu’Il nous ait demandé...

Où en es-tu aujourd’hui : est-ce que tu es esclave de l’endettement ou du cautionnement ? Je l’ai été avant toi également. Je peux témoigner que la repentance et la foi amènent à une véritable libération et une vie de liberté, ce qui implique certes des défis, mais de belles victoires. A toi de jouer pour entrer et marcher dans Sa liberté.

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 7 – Recevoir le baptême du Saint-Esprit, c’est simple, accessible à tous et le meilleur moment pour le recevoir est dès la conversion !

VERSETS RÉFÉRENCE :

Actes 8:17 Louis Segond
17 Alors Pierre et Jean leur imposèrent les mains, et ils reçurent le Saint Esprit.

Actes 10:44 Louis Segond
44 Comme Pierre prononçait encore ces mots, le Saint Esprit descendit sur tous ceux qui écoutaient la parole.

Actes 19:2-6 Louis Segond
2 Avez-vous reçu le Saint Esprit, quand vous avez cru ? Ils lui répondirent : Nous n'avons pas même entendu dire qu'il y ait un Saint Esprit.
3 Il dit : De quel baptême avez-vous donc été baptisés ? Et ils répondirent : Du baptême de Jean.
4 Alors Paul dit : Jean a baptisé du baptême de repentance, disant au peuple de croire en celui qui venait après lui, c'est-à-dire, en Jésus.
5 Sur ces paroles, ils furent baptisés au nom du Seigneur Jésus.
6 Lorsque Paul leur eut imposé les mains, le Saint Esprit vint sur eux, et ils parlaient en langues et prophétisaient.

Luc 11:9-13 Louis Segond
9 Et moi, je vous dis : Demandez, et l'on vous donnera ; cherchez, et vous trouverez ; frappez, et l'on vous ouvrira.
10 Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l'on ouvre à celui qui frappe.
11 Quel est parmi vous le père qui donnera une pierre à son fils, s'il lui demande du pain ? Ou, s'il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent au lieu d'un poisson ?
12 Ou, s'il demande un oeuf, lui donnera-t-il un scorpion ?
13 Si donc, méchants comme vous l'êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison le Père céleste donnera-t-il le Saint Esprit à ceux qui le lui demandent. 

RÉFLEXIONS :

Lis Actes 8 :17, 10 :44, 19 :2-6 et Luc 11 :9-13 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Y a-t-il des conditions prérequises pour être baptisé du Saint- Esprit et commencer à parler en langues ?

Qu'est-ce qui est nécessaire pour qu’une personne soit baptisée du Saint-Esprit ?

CONTENU :

Dieu est un Dieu généreux qui ne fait acception de personne et le baptême dans le Saint-Esprit est un cadeau extraordinaire qu’Il désire donner à tous Ses enfants. Ce n’est pas une récompense en fonction de notre conduite ou de notre degré de « sainteté », ce n’est pas non plus quelque chose qu’Il réserve à une élite de chrétiens, ce n’est pas non plus une question d’âge : j’ai vu de nombreux enfants même très jeunes être remplis du Saint-Esprit. C’est pour tous les disciples, sans aucune exception... La preuve : lors de la Pentecôte, il y avait 120 personnes dans un même lieu et elles ont toutes été remplies d’Esprit Saint (cf. Actes 2 :4). De la même manière, lorsque Pierre prêche chez Corneille (cf. Actes 10 :44-45), tous le reçoivent. Si ce n’était pas pour tous, il est probable qu’au moins une ou deux personnes ne l’auraient pas reçu... Le don du parler en langues (signe évident du baptême du Saint-Esprit) est le seul don du Saint-Esprit qui est pour soi-même, en vue de s’édifier soi-même (cf. Jude 20) et nous avons tous besoin de voir notre foi et notre relation avec Dieu se développer. C’est pour cette raison que Dieu a prévu de le donner à tous et ne pas le vouloir reviendrait à dire que nous pouvons continuer nos vies chrétiennes sans Sa présence...

Ce n’était pas non plus réservé aux premiers chrétiens, ces derniers n’étaient pas meilleurs que nous et n’en avaient pas plus besoin que nous aujourd’hui... C’est encore pour nous aujourd’hui afin que nous puissions œuvrer pour que Son règne vienne et pour faire de toutes les nations des disciples (cf. Matthieu 6 :10 et 28 :19). Jésus a promis que c’était pour tous ceux qui ont cru (cf. Marc 16 :17), c’est donc pour toi et rien ne pourrait justi er le fait que tu ne le reçoives pas... Dieu t’aime trop pour te priver de ce don extraordinaire.

Être baptisé du Saint-Esprit ne dépend pas de notre niveau de compréhension de qui est Dieu ni même de notre degré de perfection. De la même manière, être baptisé du Saint-Esprit n’est pas un gage de sainteté, c’est un cadeau que Dieu nous donne pour nous permettre de vivre la vie de disciple qu’Il a prévu pour nous. C’est pour cette raison que le meilleur moment pour recevoir le baptême dans le Saint-Esprit, c’est dès la conversion. La preuve en est que le jour de la Pentecôte, Pierre annonce l’Evangile et de nombreuses personnes sont touchées. Pierre déclare simplement que le baptême du Saint-Esprit suit naturellement la conversion lorsqu’il dit : « Vous recevrez le don du Saint-Esprit » (cf. Actes 2 :37-38), nous montrant à nouveau que tous peuvent le recevoir... Pourquoi est-il avantageux de le recevoir le plus tôt possible ? Tout simplement parce que cela nous permet de grandir rapidement en Christ, mais également parce que le Saint-Esprit vient demeurer en nous avec puissance et vient nous faire entrer dans une dimension de dépendance avec Lui.

Recevoir le baptême dans le Saint-Esprit est quelque chose de simple, cela ne dépend pas de nos capacités mais de notre foi, car c’est simplement un acte de foi. Lorsque nous avons confessé nos péchés, nous n’avons pas reçu un courrier venant du ciel pour attester que nous avons été pardonnés, c’est par la foi que nous le savons. C’est cette même foi que nous pouvons activer pour commencer à parler en langues... Si tu n’es pas encore baptisé du Saint-Esprit et que tu ne parles pas encore en langues, Dieu désire te donner ce don, voici quelques étapes qui peuvent t’aider pour le recevoir.

Commence à prier en déclarant la Seigneurie de Jésus sur ta vie et ta volonté de Le suivre. Ensuite, la Bible dit que nous sommes le temple du Saint- Esprit (cf. 1 Corinthiens 6 :19), alors fais le ménage en choisissant de te séparer de tout péché conscient ou inconscient, de toute espèce de compromis, etc. Cela passe par la confession, la repentance et le fait de recevoir Son pardon. Puis exprime-Lui ton besoin de ce baptême dans le Saint-Esprit et ton désir d’accomplir Ses œuvres. Tu peux prier ce texte de Luc 11 : 9-13. Cette demande peut être insistante, jusqu’à ce que tu ais l’assurance que Dieu répond à ta prière. Alors, tu reçois naturellement le baptême dans le Saint-Esprit. A ce moment-là tu mets simplement ta foi en action en ouvrant ta bouche pour parler dans une langue que tu n’as pas apprise et que tu ne comprends pas... C’est un acte de foi – il se peut que tu ne ressentes rien – où tu sais que le Saint-Esprit est en toi et qu’Il parle par ta bouche... Ensuite tu continues à parler en langues le plus souvent possible.

Dieu désire te donner ce don, c’est pour toi et, si nécessaire, n’hésites pas à demander la prière pour cela. Dieu désire également t’utiliser pour que d’autres puissent recevoir ce cadeau extraordinaire, alors commence à parler du baptême dans le Saint-Esprit autour de toi et à prier pour que d'autres personnes reçoivent elles aussi ce trésor, en leur imposant les mains si nécessaire.

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 4 – La foi et l’autorité

La foi est liée avec l’autorité, laquelle nous donne la capacité de commander aux choses et aux éléments

VERSETS RÉFÉRENCE :

1 Jean 5:4-5 Louis Segond
4 parce que tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde ; et la victoire qui triomphe du monde, c'est notre foi.
5 Qui est celui qui a triomphé du monde, sinon celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu ?

Philippiens 2:9-10 Louis Segond
9 C'est pourquoi aussi Dieu l'a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom,
10 afin qu'au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre,

Marc 11:22-26 Louis Segond
22 Jésus prit la parole, et leur dit : Ayez foi en Dieu.
23 Je vous le dis en vérité, si quelqu'un dit à cette montagne : Ote-toi de là et jette-toi dans la mer, et s'il ne doute point en son coeur, mais croit que ce qu'il dit arrive, il le verra s'accomplir.
24 C'est pourquoi je vous dis : Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l'avez reçu, et vous le verrez s'accomplir.
25 Et, lorsque vous êtes debout faisant votre prière, si vous avez quelque chose contre quelqu'un, pardonnez, afin que votre Père qui est dans les cieux vous pardonne aussi vos offenses.
26 Mais si vous ne pardonnez pas, votre Père qui est dans les cieux ne vous pardonnera pas non plus vos offenses.

RÉFLEXIONS :

Lis 1 Jean 5 :4-5 et Philippiens 2 :9-10 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Qu’est-ce que notre foi peut faire dans le monde ?

Si tu relis le texte de Marc 11 :22-26 et les textes ci-dessus, peux-tu résumer de manière pratique comment prendre autorité sur les montagnes qui se dressent en travers de nos chemins ?

CONTENU :

La foi n’est pas un titre ou une qualification que l’on acquiert, notre foi est là pour être mise en pratique et, tel un muscle, plus nous allons l’utiliser et plus elle va se développer. C’est notre foi en action qui permet que le règne de Dieu vienne et que ce qui est accompli dans le ciel devienne une réalité sur la terre (cf. Matthieu 6 :10). C’est notre foi qui fait de nous des hommes et des femmes qui ne subissent pas les circonstances, mais au contraire qui écrivent l’Histoire. C’est ce que l’apôtre Jean déclare dans les versets que nous avons lu précédemment. Croire que Jésus est le Fils de Dieu, c’est agir pour que Son règne vienne et que Sa volonté soit faite en établissant Sa victoire partout où nous sommes...

En lisant les Evangiles tu pourras découvrir que Jésus n’a pas accompli de miracles en demandant au Père de faire quelque chose, mais tout simplement en prenant autorité sur les circonstances, et même sur la mort (cf. Jean 11 :43). Et c’est exactement ce que nous sommes également appelé(e)s à vivre dans notre quotidien. Dans le texte de Marc que nous avons vu, Jésus dit : « Si quelqu’un DIT à cette montagne : ôte-toi et jette-toi loin de là... ». Jésus ne dit pas : « Si quelqu’un prie : Seigneur, veuille bien enlever cette montagne... ». Non ! Il nous demande de prendre autorité. Je suggère que parfois, voire souvent, nous ne voyons pas les miracles attendus parce que nous prions trop au lieu d’utiliser l’autorité que Dieu nous a donnée...

Ce que Jésus nous demande est donc de s’adresser à la montagne, à la circonstance (y compris la maladie), en lui donnant un ordre direct. Quelle que soit la chose qui doit bouger ou changer, la foi ne se contente pas de supplier ou de mendier, elle ordonne. La foi nous permet de savoir ce que Dieu a déjà accompli dans les cieux et de tout simplement ordonner que cela devienne une réalité sur la terre, dans notre monde visible. On peut toujours supplier Dieu, et c’est bon parfois de le faire pour des situations spécifiques, cependant, on ne peut pas demander à Dieu de faire quelque chose qu’Il a déjà accompli !

Dieu ne veut pas que nous adressions des supplications au diable ou aux circonstances. Au contraire, Il s’attend à ce que nous prenions notre position d’enfants de Dieu et que nous nous levions avec autorité pour ordonner aux circonstances de changer et aux montagnes qui bloquent notre route vers l’obéissance de disparaître... Ainsi, lorsque tu fais face à une épreuve, il ne s'agit pas d’entrer dans une attitude de lamentation, mais de chercher Dieu afin qu’Il te révèle ce qu’Il a déjà accompli. C’est ce que Jésus vivait lors de Son ministère terrestre et c'est ce qui Lui a permis d’avoir une telle assurance pour prendre autorité dans des situations extrêmes (cf. Jean 11 :41).

Ainsi, dans les Evangiles, nous voyons Jésus prendre autorité sur le vent (et la tempête s’est calmée instantanément), ainsi que sur la maladie, les démons, la mort, etc. Tout Lui est soumis et il en est de même pour nous. Notre foi a vaincu le monde (cf. 1 Jean 5 :4) et tout est devenu possible. Cependant il faut souligner que notre autorité est liée à notre soumission à l’autorité de Dieu, car nous ne sommes rien et ne pouvons rien faire par nous-mêmes. Par contre lorsque nous marchons dans la dépendance et la soumission à Dieu, alors nous pouvons tout ! De plus, il n’est pas possible de vivre cette autorité de la foi sans accepter d’être soumis et redevable à Dieu et aux autorités qu’Il a établies (cf. Romains 13 :1-2). Je crois que nombre de chrétiens n’arrivent pas à vivre cette dimension d’autorité de la foi à cause d’un esprit d’indépendance et de rébellion face à l’autorité.

Notre foi est donc liée à ce que nous déclarons avec notre bouche, ce n’est pas un raisonnement mais une proclamation de ce qui a déjà été accompli dans les cieux. Il s’agit de prendre autorité, d’ordonner au nom de Jésus – le Nom qui est au-dessus de tout nom et de toute autorité (cf. Philippiens 2 :9). Prends un temps pour permettre au Saint-Esprit de sonder ton cœur : si tu es dans une attitude d’insoumission, repens-toi simplement pour te soumettre à Dieu et aux autorités qu’Il a placées sur ta vie. Et demande également au Saint-Esprit d’ouvrir ton esprit pour que tu puisses voir ce que Dieu a déjà fait, afin que tu puisses prendre autorité à ce sujet.

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 1 – La Foi vient du mot grec Pistis

La foi vient du mot grec « pistis » qui signifie : fidélité, confiance, connaissance, certitude, acte d’adhésion

VERSETS RÉFÉRENCE :

Marc 11:22-26 Louis Segond
22 Jésus prit la parole, et leur dit : Ayez foi en Dieu.
23 Je vous le dis en vérité, si quelqu'un dit à cette montagne : Ote-toi de là et jette-toi dans la mer, et s'il ne doute point en son coeur, mais croit que ce qu'il dit arrive, il le verra s'accomplir.
24 C'est pourquoi je vous dis : Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l'avez reçu, et vous le verrez s'accomplir.
25 Et, lorsque vous êtes debout faisant votre prière, si vous avez quelque chose contre quelqu'un, pardonnez, afin que votre Père qui est dans les cieux vous pardonne aussi vos offenses.
26 Mais si vous ne pardonnez pas, votre Père qui est dans les cieux ne vous pardonnera pas non plus vos offenses.

Hébreux 11:6 Louis Segond
6 Or sans la foi il est impossible de lui être agréable ; car il faut que celui qui s'approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu'il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent.

RÉFLEXIONS :

Lis Marc 11 :22-26 et Hébreux 11 :6 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Dans le texte de l’Evangile de Marc, quels sont les deux ordres que Jésus donne ?

Que nous montre ce verset d’Hébreux 11 :6 sur l’importance de la foi et pourquoi ?

CONTENU :

Dans ce passage de l’Evangile de Marc, Jésus donne des ordres en disant : « ayez foi en Dieu » et « croyez que vous l’avez reçu (en parlant de ce que vous avez demandé) ». Cela nous révèle que la foi n’est pas quelque chose de facultatif pour la vie de disciple. Nous sommes devenus des enfants de Dieu par la foi dans le sacrifice parfait de Christ et, par la foi, suite à notre repentance, nous avons saisi que nos péchés étaient pardonnés. C’est par la foi que nous avons été sauvés et c’est par la foi que nous vivons notre vie de disciples. En fait, la Bible dit clairement que sans la foi, il est impossible de plaire à Dieu.

La foi est quelque chose d’extrêmement simple, car elle est uniquement liée à notre connaissance de Dieu et à notre relation avec Lui. Lors de notre conversion, nous avons commencé à Le connaître et, jour après jour, dans notre marche de disciple, nous continuons à Le découvrir et à mieux Le connaître. L’incrédulité est un péché, car elle nous conduit à douter de ce que Dieu peut et veut faire en notre faveur, c’est un manque de confiance en Lui, ce qui L’empêche d’agir et L’attriste... Si par exemple, tu confies à une personne la tâche de cuisiner un repas, mais que tu viennes ensuite dans la cuisine pour mettre cette personne dehors sous prétexte que tu penses qu’elle ne va pas y arriver, c’est que tu doutes et, ce faisant, tu l’empêches d’agir... C’est ce que nous faisons parfois avec Dieu, nous nous confions en Lui et Lui demandons d’agir et d’intervenir, mais en parallèle, nous agissons exactement comme si Dieu n’était pas capable de répondre à nos prières. Ou alors nos paroles profèrent le contraire de ce que nous venons de confesser dans notre prière... Connaître Dieu et avoir foi en Lui, c’est savoir qu’Il est Le Tout-Puissant, qu'Il est plein de compassion et d’amour pour nous, qu’Il est juste, bon et fidèle, qu’Il est toujours présent et que nous avons TOUT pleinement en Lui (cf. Colossiens 2 :10).

Qui plus est, cette connaissance n’est pas quelque chose d’intellectuel ou ne s'obtient pas par nos raisonnements, c’est une connaissance du cœur. Trop souvent nous savons beaucoup de choses en ce qui concerne Dieu, mais en réalité nous Le connaissons peu ! Et la foi ne provient pas de notre intelligence ou de nos raisonnements, elle est logée dans notre esprit, car celui-ci est la seule partie de notre être par lequel nous sommes en relation avec Dieu. Si vous croyez avec votre intelligence, vos raisonnements et votre logique, vous serez déçus, car vous n’obtiendrez pas ce que vous croyez... Par contre, ce que tu sais dans ton esprit, car Dieu te l’a révélé, personne ne peut te l’enlever, c’est une conviction qui va transformer ta vie et te permettre de marcher avec une conviction claire, et cela même si tu n’as pas encore reçu ni vu ce que tu crois... Car alors c’est déjà une réalité pour toi.

La foi est toujours à double sens, à savoir, d'un côté il y a nous et de l'autre il y a Dieu. Tout d’abord nous connaissons Dieu et cela vient par l’expérience, et de Son côté Dieu nous connaît et Il voit notre fidélité et notre caractère. Il saura nous prendre au mot lorsque nous demandons avec foi et, de la même manière, Dieu aime lorsque nous le prenons au mot. As-tu déjà dit à Dieu : « Tu l’as dit, je le crois et je vais le vivre ! » ? C’est ce qu’a fait ce centenier romain, lorsqu’il a dit à Jésus : « Dis seulement un mot et mon serviteur sera guéri » (cf. Matthieu 8 : 8). Cela a provoqué chez Jésus de l’admiration au point qu’Il dise qu’Il n’avait jamais vu personne en Israël avec une si grande foi... De la même manière, tu peux créer l’admiration dans le cœur de Dieu en Le prenant au mot...

Peut-être es-tu choqué(e) que je te dise que tu peux prendre Dieu au mot... Un de mes amis a pour habitude de dire à Dieu : « Tu le dis, je le veux et je l’exige ». Et ce n’est pas de la prétention, ni de la manipulation, mais simplement de la foi en action, car Il connaît Son Dieu et a déjà expérimenté à de nombreuses reprises Sa puissance et Son intervention. Une chose que fait la foi, c’est qu’elle vient toujours confronter la religiosité chez les gens, car elle dérange et confronte l’incrédulité. La religion se base sur des règles à observer alors que la foi se fonde sur la relation avec Dieu. Un disciple n’est pas quelqu’un qui suit des règles religieuses, au contraire, c’est une personne qui vit avec Son Dieu. Avant de vaquer à tes occupations, pourquoi ne prendrais-tu pas un temps aujourd'hui pour chercher qui est Dieu pour toi dans tes défis et tes épreuves, afin de permettre à ta foi de grandir...

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 3 – NOTRE CONSCIENCE : LE TYMPAN DE NOTRE COEUR

Notre conscience est le tympan de notre cœur et est appelée à s’affiner.

VERSETS RÉFÉRENCE :

Genèse 25:27-34 Louis Segond
27 Ces enfants grandirent. Ésaü devint un habile chasseur, un homme des champs ; mais Jacob fut un homme tranquille, qui restait sous les tentes.
28 Isaac aimait Ésaü, parce qu'il mangeait du gibier ; et Rebecca aimait Jacob.
29 Comme Jacob faisait cuire un potage, Ésaü revint des champs, accablé de fatigue.
30 Et Ésaü dit à Jacob : Laisse-moi, je te prie, manger de ce roux, de ce roux-là, car je suis fatigué. C'est pour cela qu'on a donné à Ésaü le nom d'Édom.
31 Jacob dit : Vends-moi aujourd'hui ton droit d'aînesse.
32 Ésaü répondit : Voici, je m'en vais mourir ; à quoi me sert ce droit d'aînesse ?
33 Et Jacob dit : Jure-le moi d'abord. Il le lui jura, et il vendit son droit d'aînesse à Jacob.
34 Alors Jacob donna à Ésaü du pain et du potage de lentilles. Il mangea et but, puis se leva et s'en alla. C'est ainsi qu'Ésaü méprisa le droit d'aînesse.

RÉFLEXIONS :

Lis Genèse 25 :27-34 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Selon ce texte, est-ce qu’Esaü était conscient de ce qui était important pour Dieu ? Explique...

De quoi notre conscience a-t-elle besoin d’être purifiée ?

CONTENU :

La conscience est un cadeau que Dieu a mis à l'intérieur de chaque être humain : que nous connaissions Dieu ou pas, nous avons une conscience. Cependant, lorsque nous avons placé notre confiance en Dieu, nous découvrons que notre conscience s’affine et devient de plus en plus sensible. Néanmoins, nous devons aussi savoir que la conscience peut être réduite au silence ou même être étouffée. Notre conscience est façonnée par les personnes auxquelles nous faisons confiance, ainsi que par notre éducation, le système de valeur de notre société, etc. C’est un moyen que Dieu nous a donné pour que nous puissions savoir reconnaître ce qui est bien et ce qui est mal (cf. Hébreux 13 :18).

Lorsque nous avons rencontré Christ, notre conscience a été purifiée et renouvelée (cf. Hébreux 10 :22), notre échelle de valeur a changé, la Parole de Dieu est devenue notre référence et le Royaume de Dieu notre valeur fondamentale. Il est donc important de cultiver une relation permanente avec le Saint-Esprit afin qu’Il puisse modeler notre conscience. Il y a des choses importantes pour Dieu que nous avons tendance à négliger et certaines choses importantes pour nous ne le sont pas du tout pour Dieu... Esaü avait une conscience aiguë de sa faim, en revanche il n’avait aucune conscience en ce qui concernait son droit d’aînesse. C’est ce qui l’a amené à accepter de troquer ce dernier contre un simple plat de lentilles, échangeant ainsi un privilège assurant son avenir contre quelque chose d’immédiat (cf. Genèse 25 :29-34). Notre conscience doit toujours rester centrée sur le futur, avec l’éternité en ligne de mire, ce qui va nous inspirer dans nos choix immédiats en tenant compte des conséquences futures, car Dieu s’intéresse à notre éternité avant toute chose. Rappelons-nous : que nous servirait-il de gagner le monde si nous perdons notre âme (cf. Matthieu 16 :26) ?

Le péché étouffe notre conscience, ainsi par exemple la personne qui commet l’adultère dans ses pensées et qui ne se laisse pas reprendre par Dieu au travers de sa conscience va trouver des excuses pour penser que ce n’est pas si grave et que finalement ce n’est même pas un péché. Ce qui risque d’engendrer l’action physique de l’adultère, car éteindre sa conscience c’est ouvrir la porte à une manière de vivre de péché. Lorsque quelqu’un banalise quelque chose de grave aux yeux de Dieu, c’est qu’il en est probablement coupable lui-même ou prêt à y succomber. Tu connais certainement cette histoire qui dit que si tu jettes une grenouille dans une casserole d’eau bouillante elle va en ressortir immédiatement, alors que si tu la mets dans de l’eau froide et que tu fais ensuite chauffer l’eau, cette grenouille va mourir sans même essayer de sortir de la casserole. De la même manière, le péché, sous le couvert de la tolérance, essaye de faire passer certaines choses comme normales, alors qu’aux yeux de Dieu elles ne le sont pas... Souvenons-nous toujours que Dieu aime le pécheur et qu’Il s’est donné Lui-même pour le libérer de son péché, par contre Dieu hait le péché. Notre conscience a besoin de rester affinée grâce à notre relation avec Dieu, afin que nous ne tombions pas dans la religiosité qui condamne à tout bout de champ ni dans le piège de la tolérance de l’humanisme.

C’est pour cette raison que nous avons besoin de rester centrés sur Jésus et que notre esprit soit animé par le Saint-Esprit, car c’est ce qui nous permettra de vivre dans la plénitude de la grâce de Dieu sans sombrer dans le compromis. Lorsque notre conscience nous reprend, la seule véritable réponse à donner est la repentance, car c’est cette dernière qui nous permet d’avoir une conscience purifiée en nous redonnant une véritable sensibilité à la voix de Dieu.

Notre conscience n’est jamais trop sensible et il est important de bien savoir l’écouter, car c’est le tympan de notre cœur pour être à l'écoute de la voix de Dieu. Prends donc un moment avec Dieu et je t’encourage à décider devant Dieu d’écouter et de suivre ta conscience.

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 5 – Dieu désire encore plus que nous que nos prières se réalisent

Dieu désire encore plus que nous que nos prières se réalisent, car Il nous aime et désire nous combler.

VERSETS RÉFÉRENCE :

Jean 14:11-14 Louis Segond
11 Croyez-moi, je suis dans le Père, et le Père est en moi; croyez du moins à cause de ces oeuvres.
12 En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les oeuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m'en vais au Père;
13 et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils.
14 Si vous demandez quelque chose en mon nom, je le ferai.

Jean 11:41-42 Louis Segond
41 Ils ôtèrent donc la pierre. Et Jésus leva les yeux en haut, et dit: Père, je te rends grâces de ce que tu m'as exaucé.
42 Pour moi, je savais que tu m'exauces toujours; mais j'ai parlé à cause de la foule qui m'entoure, afin qu'ils croient que c'est toi qui m'as envoyé.

RÉFLEXIONS :

Lis Jean 14 :11-14 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Pour quelles raisons Dieu désire-t-Il tellement nous exaucer ?

Lis Jean 11 :41-42. Qu’est-ce qui m’empêche de croire que Dieu désire toujours m’exaucer et comment faire face à cette incrédulité ?

CONTENU :

Il y a quelques années, j’étais en train de prier pour un malade et tu sais comment nos pensées peuvent parfois gambader alors que nous prions. C’est exactement ce qui s’est passé : alors que je priais pour la guérison, je me suis retrouvé à réfléchir à ce que j’allais dire à cet homme s’il n’était pas guéri... C’est alors que j’ai réalisé que j’avais un problème : d’un côté je priais pour un miracle et de l’autre je m’attendais à ce qu'il ne se passe rien. Inutile de te dire que je me suis immédiatement repenti et que j'ai réaligné mon cœur et ma foi sur la puissance et l’amour de Dieu. Cependant, c’est souvent comme cela que les choses se produisent lorsque nous prions... Malheureusement trop de gens ont accepté comme une norme le fait de ne pas voir leurs prières être exaucées. L’exaucement à la prière est devenu quelque chose d’exceptionnel... On en arrive à prier par devoir, sans réelle conviction, et nos prières se terminent par « Que Ta volonté soit faite », en réalité sans réelle soumission à Dieu, mais plutôt pour exprimer une sorte de fatalisme. Gardons ces vérités en tête : d'une part la prière est un dialogue avec Dieu, d'autre part ce dernier désire toujours nous exaucer et en n l’exaucement est la norme de la prière.

Dieu nous aime d’un amour parfait et nous découvrons cet amour extraordinaire que Dieu a toujours eu pour Ses enfants dès le début de la Genèse. En plaçant Adam et Eve dans le jardin d’Eden, Dieu les a comblés de tout en abondance. Ils avaient tous les arbres fruitiers dont ils avaient besoin à disposition, le fleuve coulait dans le jardin, ils étaient en communion constante avec Dieu, ils avaient été créés l'un pour l'autre, toute la création leur était soumise et ils se trouvaient dans un lieu de délices. Cela révèle la nature de Dieu qui désire donner le meilleur à Ses enfants et les combler. Et c’est ce qu’Il désire toujours pour nous aujourd’hui. Ainsi, lorsque nous prions, assurons-nous que nous avons bien cette compréhension de Dieu dans nos cœurs, à savoir qu'Il est le Dieu qui est venu pour nous donner la vie et la vie en abondance. Celui qui souhaite notre destruction et notre malheur, c’est le diable (cf. Jean10 :10). Cependant rien ne peut empêcher Dieu de nous bénir, car en Christ toutes nos prières sont exaucées (cf. Colossiens 2 :10). Dieu désire nous bénir abondamment, Il s’intéresse à tous les domaines de nos vies et Il désire y accomplir des miracles sans aucune restriction...

Il est important de se souvenir que l’exaucement n’est pas toujours instantané, car Dieu possède une vision sur la durée. Job en est un bon exemple : ce dernier était comblé à tous égards. Cependant sa vie a été profondément éprouvée, à tel point qu’il a tout perdu, sauf sa femme et sa propre vie. Certains historiens bibliques pensent que Job a ainsi souffert plusieurs dizaines d’années... Dieu a exaucé la prière de Job en lui permettant de retrouver non seulement tout ce qu’il avait perdu, mais qui plus est le double. Dieu désirait le bénir deux fois plus et surtout se révéler à lui (cf. Job 42 :5). L’exaucement à la prière est toujours lié à la révélation de qui est Dieu et elle permet de manifester Sa gloire.

Parfois nous pourrions avoir tendance à jauger les bénédictions et les exaucements de prière en comparaison à ce que nous recevons sur une période de nos vies, cependant, nous ne devons pas perdre de vue la patience de Dieu et Ses buts à long terme pour nos vies et pour les personnes qui nous entourent. S’Il désire réellement nous bénir et nous combler, ce qu’Il veut par-dessus tout, c’est que nous soyons en communion avec Lui. A quoi nous servirait-il de nager dans le bien-être matériel et d'être toujours exaucés si nous devions terminer notre vie loin de Dieu parce qu’au milieu de toute cette richesse nous avons perdu le contact avec Celui qui est la source de la bénédiction ? Dieu est notre plus grande bénédiction et Sa présence est certainement ce que nous avons de plus important.

Voir nos prières exaucées n’est jamais quelque chose d’automatique, c’est simplement le résultat de notre relation avec Dieu. Lorsque nous sommes en communion avec Lui, nous ne pouvons pas vivre autrement que d’être bénis et cela même au milieu des circonstances les plus difficiles. Et l’exaucement de la prière a toujours pour but la gloire de Dieu.

Es-tu comme moi lorsque j’ai prié pour ce malade, as-tu l'impression que l’exaucement de la prière est une exception ? Alors j’aimerais t’encourager à prendre un instant pour te repentir, demander pardon à Dieu pour cette incrédulité et pour choisir de prier ces paroles de Jean 11 :41 : « Père je rends grâces de ce que Tu m’as exaucé ». Une fois que la prière est formulée, crois que c’est fait et cela va devenir une réalité dans le monde visible... C’est cela, prier avec foi !

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 7 – Entrer dans une vie de sainteté par la repentance

Pour entrer dans une vie de sainteté,
il est nécessaire de vivre dans une vie de repentance

VERSETS RÉFÉRENCE :

Psaumes 139:23-24 Louis Segond
23 Sonde-moi, ô Dieu, et connais mon coeur! Éprouve-moi, et connais mes pensées !
24 Regarde si je suis sur une mauvaise voie, Et conduis-moi sur la voie de l'éternité !

Psaumes 19:13 Louis Segond
13 (19:14) Préserve aussi ton serviteur des orgueilleux; Qu'ils ne dominent point sur moi ! Alors je serai intègre, innocent de grands péchés.

RÉFLEXIONS :

Lis Psaumes 139 :23-24 et Psaumes 19 :13 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Que nous montrent ces deux versets sur l’attitude de David à l’égard de Dieu ?

Prends un moment pour prier ces versets du psaume 139 :23-24.

CONTENU :

On considère souvent la repentance comme quelque chose de négatif et on l’associe aux fautes et à une certaine forme de culpabilité. C'est tellement loin de la réalité... En fait la repentance est quelque chose d’extrêmement positif et réjouissant. Il n’y a aucune accusation, ni punition et encore moins culpabilité dans la repentance. Se repentir est l’action qui devrait suivre naturellement la prise de conscience de notre péché et de notre état de séparation d’avec Dieu. Il s’agit simplement de reconnaître les choses devant Dieu en Lui demandant pardon, tout en s’engageant à se séparer de ce péché. Lorsque nous nous sommes repentis, nous continuons de marcher avec Dieu dans Ses projets et Sa volonté. En fait la repentance n’est rien d’autre que la clé pour vivre le Royaume de Dieu (cf. Matthieu 4 :17).

La repentance est une clé de la vie de disciple et ce n’est pas quelque chose que l’on fait une fois pour toutes, nous devons repasser par là de manière régulière. Car notre chair, notre nature humaine, est faible et toujours encline à s'éloigner de Dieu (cf. Galates 5 :17). Se repentir, ce n’est pas répéter toujours la même chose, c’est continuer de vivre dans cette dimension de renoncement à soi afn de vivre pour Christ en choisissant de se séparer de tout ce qui nous sépare de Dieu et de Sa volonté. Il arrive parfois que des personnes disent quelque chose comme : « Je sais que ce n’est pas la volonté de Dieu, mais je ne veux pas changer. Ou je n’ai pas le choix, ou je n’ai pas envie de m’en débarrasser, voire même j’ai envie de continuer... ». Ce genre de prise de position est dangereuse car c'est en réalité une désobéissance volontaire et délibérée au Saint-Esprit. Car le fait de connaître la vérité et de ne pas vouloir se soumettre à la volonté de Dieu amène à se couvrir petit à petit d’une carapace et à perdre la sensibilité au Saint-Esprit. Et seul le Saint-Esprit peut nous amener à une réelle conviction de péché qui peut produire une vraie repentance. C’est pour cette raison qu’il est important de ne pas L’attrister et de savoir Lui demander pardon pour nos attitudes rebelles et dures. Il est vital que nous sachions toujours garder un cœur ouvert et sensible au Saint-Esprit, car Il est notre ami, notre partenaire, Celui qui nous conduit dans toute la vérité (cf. Jean 16 :13).

La Bible nous parle de David comme étant un homme selon le cœur de Dieu (cf. Actes 13 :22) et c’est lui qui a écrit les deux psaumes mentionnés ci-dessus. Non pas que David ait été quelqu’un de parfait, loin s’en faut, et la Bible parle clairement de quelques-uns de ses péchés, comme l’adultère, le meurtre avec préméditation, le mensonge, etc. Cependant, Dieu a dit de lui qu'il était un homme selon Son cœur. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il avait un désir constant de plaire à Dieu et que sa vie soit proche de Lui (cf. Psaumes 139 :23-24). Il était prêt à se remettre en question et à permettre à Dieu de sonder son cœur afin de lui révéler ses erreurs et ses manquements. C’est ce qui l’a amené à prier pour se repentir devant Dieu même des péchés dont il n’avait pas conscience (cf. Psaumes 19 :13). Et ce psaume, comme tous les autres, n’était pas juste une prière occasionnelle, mais bien plus un état d'esprit et un modèle de prière pour tous.

C’est exactement cette attitude de cœur que Dieu recherche encore aujourd’hui dans nos vies. Nous devons devenir des hommes et des femmes selon Son cœur. Il est important que ces mêmes prières puissent jaillir de nos cœurs tel un cri vers Dieu. Il peut également être bon d’investir parfois de manière régulière dans des temps de jeûne et de prières, comme des moments de mise à part pour laisser le Saint-Esprit sonder nos vies et nous transformer afin que nous devenions conformes à l’image de Jésus-Christ.

C’est le moment de vivre dans la plénitude du Royaume de Dieu en faisant de la repentance ton style de vie... Et pourquoi ne pas commencer maintenant ?

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 4 – Être Saint, Une marche par l’Esprit

Pour être saint, il est nécessaire de savoir reconnaître ce qui est bon de ce qui est mauvais. C’est une marche par l’Esprit

VERSETS RÉFÉRENCE :

Colossiens 3:1-10 Louis Segond

1 Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d'en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu.
2 Affectionnez-vous aux choses d'en haut, et non à celles qui sont sur la terre.
3 Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu.
4 Quand Christ, votre vie, paraîtra, alors vous paraîtrez aussi avec lui dans la gloire.
5 Faites donc mourir les membres qui sont sur la terre, l'impudicité, l'impureté, les passions, les mauvais désirs, et la cupidité, qui est une idolâtrie.
6 C'est à cause de ces choses que la colère de Dieu vient sur les fils de la rébellion,
7 parmi lesquels vous marchiez autrefois, lorsque vous viviez dans ces péchés.
8 Mais maintenant, renoncez à toutes ces choses, à la colère, à l'animosité, à la méchanceté, à la calomnie, aux paroles déshonnêtes qui pourraient sortir de votre bouche.
9 Ne mentez pas les uns aux autres, vous étant dépouillés du vieil homme et de ses oeuvres,
10 et ayant revêtu l'homme nouveau, qui se renouvelle, dans la connaissance, selon l'image de celui qui l'a créé.

Galates 5:16 Louis Segond
16 Je dis donc: Marchez selon l'Esprit, et vous n'accomplirez pas les désirs de la chair.

RÉFLEXIONS :

Lis Colossiens 3 :1-10 et Galates 5 :16 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Comment puis-je avoir le discernement de ce qui est juste et bon ?

Qu’est-ce qui dans ma vie semble ne pas correspondre aux standards de Dieu et qu’est-ce qui pourrait me retenir de m’en séparer ?

CONTENU :

Dans Sa prière, Jésus va demander à Son Père : « Sanctifie-les par la vérité, ta Parole est la vérité » (Jean 17 :17). Un des slogans de la tolérance de notre société est « à chacun sa vérité », cependant c’est un grand mensonge qui a pour but de chasser tout absolu. On peut poser la question à la personne qui nous dit « à chacun sa vérité » : est-ce ta vérité personnelle ? La Bible déclare qu’il n’y a qu’une seule et unique vérité, à savoir Jésus. Jésus a dit de Lui- même qu’Il est le chemin, la vérité et la vie (cf. Jean 14 :6). Et pourtant lorsque tu parles au Père, Jésus va te dire « ta vérité », quelle est donc cette vérité ?

Cette vérité est la Parole de Dieu, c’est par elle que le monde a été créé et qu’il est maintenu en ordre. C’est également sur cette Parole que nous construisons nos vies et modelons notre conduite. Nous ne pouvons pas fabriquer notre petite religion chrétienne à la lumière de notre bonne éducation, de nos désirs, de notre manière de penser, etc. Nous n'avons pas à créer un Dieu à notre image, mais nous devons nous rappeler que Dieu nous a créés à Son image, que c’est Lui qui fixe les règles et que c’est par Sa Parole, la Bible, que nous sommes transformés pour devenir toujours plus semblables à Lui.

Lorsque nous lisons notre Bible tous les jours, nous nous plaçons devant un miroir qui nous renvoie notre image, et nous pouvons nous voir comme Dieu nous voit. C’est par ce miroir que nous voyons nos vies dans la vérité de Dieu et cela nous amène à la repentance et à changer de style de vie dans les domaines où c’est nécessaire. La Parole de Dieu vient confronter nos vies et le Saint-Esprit l’utilise pour révéler ce qui en nous n’est pas en accord avec Dieu. Cette œuvre de sanctification a lieu lorsque nous décidons de nous repentir pour ces choses et que nous alignons nos vies, nos cœurs, nos pensées et nos désirs sur Sa Parole.

Par exemple, il arrive parfois que nous ayons de vieilles habitudes qui peuvent remonter à plusieurs générations ou à de nombreuses années. Puis, en lisant ou écoutant la Parole de Dieu, nous nous rendons compte tout-à-coup que cette habitude est mauvaise. La vérité, une fois qu’elle est connue, nous rend libres de vivre dans la sainteté. C’est le résultat de l’œuvre du Saint- Esprit qui révèle et convainc.

Lorsque vous arrivez de nuit dans une ville que vous ne connaissez pas, vous pouvez vous faire une appréciation de sa taille par les lumières que vous voyez. Ensuite, en allant de l’aéroport à votre lieu de séjour, vous pourrez vous faire une vague idée de la ville, cependant ce n’est qu’à la lumière du jour que vous découvrirez réellement le paysage et ce n'est qu'en prenant du temps pour l'explorer que vous réaliserez la véritable beauté et la richesse de l’endroit. Il en est un peu de même avec la sainteté. Au début de votre marche avec Jésus, nous avons un vague aperçu de la volonté de Dieu. Ce n’est qu’à la lumière de la Parole de Dieu que nous découvrons tout ce que Dieu désire pour nous. De plus, ce n'est que lorsque nous investissons du temps pour la lire, la méditer et nous y confronter que nous saisissons la splendeur extraordinaire de la vie avec Christ et Son œuvre de transformation en nous. Et pour cela nous avons besoin d’avoir le bon éclairage, au travers de la personne du Saint-Esprit. Soyons toujours vigilants de ne pas nous confier dans notre propre sagesse et notre propre jugement, mais de toujours chercher à connaître Dieu et Sa volonté, et cela pour chaque situation où nous ne sommes pas sûrs de Sa volonté. Investir du temps dans la prière pour demander au Saint-Esprit Sa pensée, Sa volonté, Son désir n’est jamais une perte de temps. Car Dieu désire nous parler et nous conduire afin que nous puissions vivre en conformité avec Sa volonté et Sa Parole.

Il est également important de toujours s’assurer d’avoir bien compris la Parole de Dieu et de ne pas en faire sa propre interprétation personnelle, ni vouloir imposer aux autres ce que nous avons compris. C’est le Saint-Esprit qui convainc et nous avons tous besoin de vivre en fonction des convictions qu’Il nous donne, car agir sans conviction est de l'ordre du péché (cf. Romains 14 :23). La sanctification – la mise à part pour Le servir – est d'abord une affaire personnelle. Nous ne sommes pas appelés à sanctifier les autres, mais à être un exemple de vie sanctifiée que le Saint-Esprit va pouvoir utiliser pour impacter les autres au travers de nos actions. Ainsi, dans cette démarche, nous nous apercevrons parfois que nous avons exagéré certains points de notre vie et minimisés d’autres. Nous avons besoin que Dieu nous apprenne ce qui est important à Ses yeux.

Si tu n’as pas l’habitude de le faire, c’est le bon moment pour décider d’investir du temps tous les jours pour lire la Bible (le mieux est de le faire de manière suivie, il existe de nombreux plans de lecture) et de la mettre en pratique, car c’est ainsi que la sanctification se produit... Pourquoi ne pas commencer dès aujourd’hui ?

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 3 – La sainteté n’est pas facultative, c’est un ordre !

La sainteté n’est pas facultative, c’est un ordre !

VERSETS RÉFÉRENCE :

1 Pierre 1:15-16 Louis Segond

15 Mais, puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite, selon qu'il est écrit:
16 Vous serez saints, car je suis saint.

RÉFLEXIONS :

Lis 1 Pierre 1 :15-16 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Pourquoi Dieu donne-t-Il un tel ordre ?

Comment reconnaît-on une sainteté factice qui n’honore pas Dieu et quelles en sont les caractéristiques ?

CONTENU :

Te rends-tu compte que nous irons au ciel et passerons l’éternité avec Dieu uniquement parce que nous avons placé notre confiance en Jésus ? Et que le fait d’avoir fait un jour une prière de repentance nous garantit à jamais de recevoir notre salut ? Néanmoins, ne considérer que cela conduit les gens à vivre une double vie, donnant l'image de « bon chrétien » à l’église et ayant une vie « normale » le reste du temps... Ce qui en réalité est une position très inconfortable, car on n’est alors bien nulle part...

De plus, il n’est pas possible de vivre ainsi et de prétendre à l’assurance de son salut, car la Bible déclare que sans la sanctification, nul ne verra le Seigneur (cf. Hébreux 12 :14). L’assurance du salut est une attestation intérieure du Saint-Esprit à notre esprit dans la mesure où le point de départ de notre vie chrétienne est une conversion profonde qui s’est manifestée par une coupure réelle vis-à-vis du péché dans notre vie. D’autre part, Jésus n’a pas deux personnalités, Il n’est pas le Sauveur de certains et le Seigneur pour d’autres, cela en fonction de ce que l’on choisit. Il est à la fois notre Seigneur et notre Sauveur. Nous ne pouvons pas prétendre rencontrer le Sauveur Jésus sans être confronté à Sa Seigneurie et de ce fait Le voir transformer nos vies.

Dieu nous laisse toujours libres, cependant nous avons un choix à faire : celui d’aimer Dieu et de Le suivre ou bien celui de vivre notre vie selon nos propres critères et désirs. Même lorsque nous sommes remplis du Saint-Esprit et assurés du pardon de Dieu, nous avons besoin de rester vigilants à l’égard du péché pour ne pas nous tromper nous-mêmes en pensant quelque chose du style : « C’est étonnant, je peux pécher et rester dans la foi... ». Car le péché est très insidieux, il commence à la manière d’une semence, mais tôt ou tard, il nous rattrape et nous détruit si nous n’avons pas su le confesser et l’abandonner.

Le péché commence souvent par quelque chose de simple et de petit. Dans Josué 7 :21, Akân décrit très bien le cheminement qui l’a mené vers le péché lorsqu’il dit : « j’ai VU... j’en ai eu ENVIE et je l’ai PRIS... », et cela l’a conduit à la mort. De la même manière, le péché nous mène à la mort si nous ne nous repentons pas, c’est pourquoi Dieu nous donne cet ordre de nous mettre à part, c’est-à-dire de nous sanctifier. Le péché s'immisce par ce que nous voyons et/ou pensons : on ne peut pas s’empêcher de voir ou de penser certaines choses, ce qui engendre de la tentation. Jusque-là il n’y a pas encore de péché, la tentation n’est pas un péché : même Jésus a été tenté (cf. Luc 4 :2), cependant Jésus n’a jamais commis de péché. Cependant c'est notre manière de gérer la tentation qui peut produire le péché.

Notre responsabilité est d’obéir à l’ordre de sanctification de Dieu en choisissant de rejeter toutes pensées et toutes images qui nous empêchent de nous mettre à part pour notre Dieu. Nous ne devons alors pas cultiver ou nourrir ces choses, savoir détourner le regard, refuser la convoitise et l’envie afin de trouver la plénitude dans la présence de Dieu. Jésus a vaincu la tentation en utilisant la Parole de Dieu, agissons donc de même. Par exemple, pour vaincre la convoitise, nous pouvons tout simplement proclamer ce verset de Colossiens 2 :10 qui déclare que nous avons tout pleinement en Christ. Ainsi, si sans Lui, nous n’avons rien et qu’Il est la source de tout, nous n'avons donc pas besoin de nous préoccuper de cela. Ou nous pouvons encore proclamer Matthieu 6 :33 pour affirmer notre décision de chercher le Royaume de Dieu avant toutes choses et qu’il s’agit là de notre priorité en sachant que tout le reste nous est donné par Christ.

Le Seigneur nous donne un ordre : « Soyez saints comme je suis saint. » Quelle va être notre réponse ? Prends du temps pour prier afin de te positionner devant Dieu.

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Vie Victorieuse a pour objectif de publier des livres et des articles qui encouragent les disciples de Christ à vivre leur vie à la mesure de ce que Dieu a prévu pour eux, afin qu’ils soient de ceux qui écrivent l’Histoire et ne la subisse pas. Le but est de t’aider, toi et tes amis à grandir en Christ, à former des disciples et implanter des églises.
© COPYRIGHT 2024 UNE VIE VICTORIEUSE ALL RIGHTS RESERVED.
envelopecartphone-handset linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram