Jour 2 – La Bible décrit l’Église de différentes manières...

VERSETS RÉFÉRENCE :

Éphésiens 1:22-23 Louis Segond
22 Il a tout mis sous ses pieds, et il l'a donné pour chef suprême à l'Église,
23 qui est son corps, la plénitude de celui qui remplit tout en tous.

Éphésiens 2:20 Louis Segond
20 Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus Christ lui-même étant la pierre angulaire.

Matthieu 16:18 Louis Segond
18 Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Église, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle.

Romains 9:26 Louis Segond
26 et là où on leur disait: Vous n'êtes pas mon peuple! ils seront appelés fils du Dieu vivant.

RÉFLEXIONS :

Lis Éphésiens 1 :22-23 et 2 :20, Matthieu 16 :18, Romains 9 :26 et Galates 4 :5-6 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Comment est-ce que ces textes décrivent l’Eglise ?

Et selon toi, que signifient ces différents noms et qu’est-ce que cela implique pour nous aujourd’hui ?

CONTENU :

Dans Matthieu 16 :18, Jésus dit : « Je bâtirai mon Église... ». Cela nous montre plusieurs choses : tout d’abord, que l’Église appartient à Dieu et à personne d’autre. Il en est Le seul propriétaire. L'Église est là pour Lui et pour servir Ses objectifs. Personne ne peut s’approprier l’Église ou l’utiliser pour servir ses propres buts et objectifs. En fait, l’Église, c’est nous qui, ensemble, servons Sa vision et il n’est jamais question de notre propre ministère mais de Son ministère. Nous devons être vigilants, quel que soit notre niveau de responsabilité, de ne jamais nous approprier l’Église ou le ministère en disant des choses comme : c’est mon église, ma vision, mon ministère, etc. Car, si c’est le cas, tu ne cherches au fond qu'à bâtir ta propre petite personne et non pas Son Royaume. En outre, nous ne sommes pas appelés à bâtir Son Église, mais à faire des disciples. Dieu seul bâtit. Par conséquent, si nous croyons être responsables de défendre Dieu en protégeant l’honneur de l’Église, nous nous trompons. En revanche, nous avons le devoir de rester proches de Lui pour accomplir Sa volonté et être des disciples qui reflètent Sa nature et Son amour, car c’est ainsi qu’Il bâtit Son Église.

Paul compare également l’Église à un temple dont le fondement est Jésus-Christ et dont la pierre angulaire sont les apôtres et les prophètes. Cela implique que certains hommes partagent le ministère de fondation de Jésus dans l’édification de Son Église, tel Paul qui se décrit lui-même comme étant un sage architecte (cf. 1 Corinthiens 3 :10) tout en reconnaissant que le fondement est toujours et uniquement Jésus. En fait, ce fondement, c’est la révélation de qui est Christ et cette révélation est le fruit d'une intimité avec Lui. C’est ainsi que Jésus a pu dire à Pierre qu’Il bâtirait Son Église sur la révélation que celui-ci avait reçue, à savoir que Jésus était le Christ, le Fils du Dieu vivant. Ainsi, pour vivre l’Église, nous n’avons pas besoin de notre sagesse, ni de notre intelligence humaine, mais de la révélation que Christ nous donne. La référence au temple nous parle également du fait que Dieu désire que Sa gloire demeure continuellement dans Son temple, c'est-à-dire l’Église. C'est pourquoi l’Eglise doit être constituée d'un groupe de gens qui, lorsqu’ils se rassemblent, expérimentent la gloire de Dieu ainsi que toute la puissance du surnaturel. Se rassembler pour célébrer Dieu n’est jamais ennuyeux ou religieux, au contraire, c’est un temps de joie et de réjouissance.

L’Église nous est encore présentée comme une maison ou, pour le dire autrement, une famille. En ce sens, l’Église est par excellence un lieu de vie et de liberté. En rencontrant Jésus et en entrant dans la réalité spirituelle de Sa maison, nous nous sentons pour la première fois de notre vie « à la maison », dans un environnement où nous sommes libres d’être nous-mêmes sans chercher à jouer un rôle, ni à prouver quoi que ce soit... Lorsque l’Église est vécue comme une communauté d’amour basé sur l’amour de Christ, alors elle est une source de guérison et de réconciliation pour les hommes et les femmes dont la vie a été brisée parce qu’ils étaient éloignés du Père céleste.

L’Église est comparée à un corps, mais nous n’allons pas en parler pour l’instant car nous y reviendrons plus tard en détail. Enfin, dans les textes que nous avons lus, il est parlé de l’Église comme d'une nation. Ce qui implique que notre appartenance à l’Église de Jésus-Christ nous confère une identité nouvelle. Bien que nous ne perdions pas notre identité culturelle et nationale, nous devenons premièrement citoyens du Royaume de Dieu. Tu peux être sans papiers sur cette terre, néanmoins ton nom est inscrit sur les registres du ciel. Tu peux avoir perdu tes droits sur cette terre, il n'en reste pas moins que tu as reçu l’autorité d’enfant de Dieu et que ton Père est le Roi des rois.

Être membre de Son Église est un privilège extraordinaire qu'Il nous a donné uniquement par amour pour nous. Cela nous encourage à prendre notre place et à vivre pleinement la réalité de l’Église dans la relation avec Christ, avec les autres et le monde. Prends un moment pour méditer tout ce que tu viens de lire sur l’Église et ce que cela implique dans ta vie quotidienne.

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 3 – Le Saint-Esprit fait de l’Église un lieu de vie, de salut, de croissance et de miracles...

 VERSETS RÉFÉRENCE :

Actes 2:42-47 Louis Segond
42 Ils persévéraient dans l'enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières.
43 La crainte s'emparait de chacun, et il se faisait beaucoup de prodiges et de miracles par les apôtres.
44 Tous ceux qui croyaient étaient dans le même lieu, et ils avaient tout en commun.
45 Ils vendaient leurs propriétés et leurs biens, et ils en partageaient le produit entre tous, selon les besoins de chacun.
46 Ils étaient chaque jour tous ensemble assidus au temple, ils rompaient le pain dans les maisons, et prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de coeur,
47 louant Dieu, et trouvant grâce auprès de tout le peuple. Et le Seigneur ajoutait chaque jour à l'Église ceux qui étaient sauvés.

Éphésiens 3:9-11 Louis Segond
9 et de mettre en lumière quelle est la dispensation du mystère caché de tout temps en Dieu qui a créé toutes choses,
10 afin que les dominations et les autorités dans les lieux célestes connaissent aujourd'hui par l'Église la sagesse infiniment variée de Dieu,
11 selon le dessein éternel qu'il a mis à exécution par Jésus Christ notre Seigneur,

Romains 16:25-27 Louis Segond
25 A celui qui peut vous affermir selon mon Évangile et la prédication de Jésus Christ, conformément à la révélation du mystère caché pendant des siècles,
26 mais manifesté maintenant par les écrits des prophètes, d'après l'ordre du Dieu éternel, et porté à la connaissance de toutes les nations, afin qu'elles obéissent à la foi,
27 à Dieu, seul sage, soit la gloire aux siècles des siècles, par Jésus Christ ! Amen ! 

RÉFLEXIONS :

Lis Actes 2 :42-47, Ephésiens 3 :9-11 et Romains 16 :25-27 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Qu’est-ce que Paul appelle « le plan de Dieu » ?

Selon ces textes, quel est le rôle du Saint-Esprit dans l’Église ?

CONTENU :

L’Église n’est pas une invention humaine, ce n’est pas non plus une organisation caritative, une simple association, un club ou tout autre mouvement fondé sur de bonnes intentions. L’Église fait partie du plan éternel de Dieu, c’est « le mystère caché de toute éternité en Dieu ». Il est important de bien comprendre que l’Église n’est pas là pour nous, pour nous satisfaire, nous donner ce dont nous avons besoin, nous distraire, ni même pour nous plaire. Je dirais que peu importe par exemple si la louange te plaît ou pas, car de toute manière elle ne t’est pas destinée, ce qui est important c’est que tu y prennes ta place pour Le louer ! Nous sommes l’Église et cette Église existe pour Lui, afin d’accomplir Sa volonté et de permettre que Son règne vienne. Car c’est cela Sa priorité (cf. Matthieu 6 :10).

Jésus dit dans Matthieu 16 :18 : « Je bâtirai mon Église et les portes du séjour des morts ne prévaudront pas contre elle ». Souvent cela a été compris comme le fait que rien ne peut éteindre ou détruire l’Église. De ce fait, nombre d’églises ont adopté une position défensive et protectionniste en vue de garder la foi intacte... Cependant, ce n’est pas du tout ce que Jésus a voulu dire ici, au contraire. Pense aux portes de ta maison : elles peuvent uniquement s’ouvrir ou se fermer mais jamais elles ne vont venir t'attaquer dans ton canapé, car elles sont fixées à un endroit et leur rôle est de laisser le passage ou de l’interdire. Mais si la porte ne t'attaque pas parce qu'elle ne se déplace pas, en revanche toi tu peux l'ouvrir ou l'enfoncer... C’est exactement de cela dont Jésus parle.

L’Église est sur la terre pour manifester le Royaume de Dieu et faire reculer le royaume des ténèbres. Ce qui veut dire que l’Eglise est appelée à être offensive et agressive pour chasser les démons, conquérir des territoires usurpés par satan et ses sbires. Cette agressivité est dirigée contre le monde spirituel uniquement (cf. Ephésiens 6 :12). Rien ne peut arrêter l’Église qui est en marche.

Jésus promet de bâtir Son Église et pour cela Il nous demande de faire de toutes les nations des disciples. Cela signifie que Jésus s’occupe de Son Église et veille à la faire grandir, et de notre côté nous devons nous occuper de faire des disciples. Si en revanche nous cherchons à bâtir notre ou nos églises selon notre modèle ou notre vision personnelle, Dieu ne nous garantit pas le succès. Le succès est garanti à ceux qui écoutent Dieu et mettent en pratique ce qu’Il met sur leurs cœurs. Le défi est qu'il est souvent plus facile de vouloir adopter une méthode ou un programme que de chercher Dieu pour recevoir Ses projets et Sa volonté pour Son Église. Il a un plan unique pour toi et c’est dans Sa présence que tu peux le comprendre.

Dans les Actes des Apôtres, nous voyons que le grand acteur de l’Église est le Saint-Esprit. C’est Lui qui fait grandir l’Église en ajoutant chaque jour celles et ceux qui sont sauvés par la foi, c'est Lui qui opère des miracles, convainc les cœurs, dirige l’Église, établit des leaders, envoie en mission, etc. Nous avons besoin du Saint-Esprit pour être l’Église que Christ désire que nous soyons. Ainsi la norme de l’Église est d’être conduite par le Saint-Esprit afin de vivre dans le naturel de Dieu et de voir le nombre de disciples être multiplié. Prends le temps de relire le Nouveau Testament en te débarrassant de l’image de ce qu’est l’Église aujourd’hui. Ainsi, tu recevras mieux Son cœur et Sa vision.

Le Royaume de Dieu, c’est la présence du Roi – Christ – et c’est par l’Église que Son Royaume s’étend lorsque les multitudes rencontrent Jésus comme Seigneur et Sauveur. Mais c'est également lorsque les disciples vivent la réalité du Royaume là où ils sont. Apprends donc à collaborer avec le Saint-Esprit pour être l’Église que Christ désire et amener le ciel sur la terre...

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 7 – La générosité n’est pas une question d’argent, c’est une question de cœur et, en tant que disciples de Christ, nous sommes appelés à être généreux !

VERSETS RÉFÉRENCE :

Actes 20:35 Louis Segond
35 Je vous ai montré de toutes manières que c'est en travaillant ainsi qu'il faut soutenir les faibles, et se rappeler les paroles du Seigneur, qui a dit lui-même: Il y a plus de bonheur à donner qu'à recevoir.

2 Corinthiens 8:1-5 Louis Segond
1 Nous vous faisons connaître, frères, la grâce de Dieu qui s'est manifestée dans les Églises de la Macédoine.
2 Au milieu de beaucoup de tribulations qui les ont éprouvées, leur joie débordante et leur pauvreté profonde ont produit avec abondance de riches libéralités de leur part.
3 Ils ont, je l'atteste, donné volontairement selon leurs moyens, et même au delà de leurs moyens,
4 nous demandant avec de grandes instances la grâce de prendre part à l'assistance destinée aux saints.
5 Et non seulement ils ont contribué comme nous l'espérions, mais ils se sont d'abord donnés eux-mêmes au Seigneur, puis à nous, par la volonté de Dieu.

RÉFLEXIONS :

Lis Actes 20 :35 et 2 Corinthiens 8 :1-5 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Selon toi, pourquoi y a-t-il plus de joie à donner qu’à recevoir ? Merci de développer ta réponse.

Comment réagis-tu face à l’attitude des chrétiens de Macédoine dont Paul parle dans 2 Corinthiens 8 et qu’est-ce que cela t’inspire pour ta vie ?

CONTENU :

En parlant de finances, Jésus dit qu’il y a plus de joie à donner qu’à recevoir... Où trouves-tu ta joie : dans le fait de recevoir ou de donner ? Il semble que souvent nous soyons de celles et ceux qui cherchons à recevoir, cela fait partie de notre nature égoïste. C’est cette constatation qui a poussé J. F. Kennedy à dire lors de son discours inaugural, le 20 janvier 1961 : « Ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, mais demandez-vous ce que vous pouvez faire pour votre pays... » (cf. wikipedia). La générosité commence au moment où nous cessons de nous centrer sur nous-mêmes et de croire que nous sommes le centre du monde pour commencer à nous tourner vers le monde qui nous entoure et à faire du Seigneur le centre de notre monde.

Notre Dieu est un Dieu extrêmement généreux qui donne avec abondance, la preuve en est qu'Il n’a pas regardé à la dépense et au prix payé lorsqu’Il a fait le plus grand de tous les sacrifices en offrant Son Fils unique à la croix pour que nous puissions être réconciliés avec Lui. La générosité est l'un des traits de Sa personnalité, c'est même Sa nature, et en tant que Ses disciples, nous sommes appelés également à exercer une générosité extravagante, à Son image. Et cette générosité extravagante implique de savoir donner de manière qui n’est pas calculée, mais au contraire sacrificielle. La joie de donner, c’est s’identifier à notre Seigneur pour permettre à Son Royaume d’avancer.

Les disciples de Christ sont appelés à être les personnes les plus généreuses qui soient sur toute la surface de la terre. Ce qui implique que l’on ne donne pas parce que l’autre le mérite ou peut nous le rendre, on donne simplement par amour et pour révéler la nature de Christ. Par exemple, lorsque tu vas au restaurant et que la personne qui te sert n’est pas très agréable, sois extravagant et laisse-lui un bon pourboire. Révèle l’amour inconditionnel de Christ partout où tu vas. Dieu est toujours bon et nous sommes appelés à être connus pour notre amour et notre générosité. Ou encore, lorsque tu fais tes courses au supermarché, pourquoi ne paierais-tu pas pour le client qui te précède ou qui te suit, ou pour un autre client à la station-service ou au restaurant, sans autre raison que de bénir ? Essaie et tu verras la joie que cela procure, pour le Seigneur, pour toi et pour l’autre...

Être généreux est une attitude qui vient du cœur et cela ne dépend pas du tout de ce que l’on peut posséder. Ce texte de 2 Corinthiens 8 vient nous défier. On y découvre que les Macédoniens étaient non seulement persécutés, mais étaient également dans une situation de pauvreté profonde (cf. 2 Corinthiens 8 :2). Malgré cela, ils donnaient abondamment et sans compter avec une joie débordante. Ils ont même donné au-delà de leurs capacités, en insistant qui plus est pour le faire. La générosité n’est pas un acte de pitié ou quelque chose que l'on fait pour se donner bonne conscience, c’est un acte sacrificiel qui vient du cœur. Donner est une grâce, celle de s’identifier à la nature de Dieu et de collaborer avec Lui a n que Son règne vienne.

Aucune excuse ne peut nous empêcher de vivre de manière généreuse et rien ne justifie de ne pas commencer dès maintenant. La générosité commence lorsque nous cessons de vivre pour nous-mêmes, lorsque nous nous donnons entièrement à Christ et pour la cause de Son Royaume... Dieu désire faire de toi une personne joyeuse, alors pourquoi ne pas prendre l’habitude tous les jours de Lui demander ce que tu peux donner aujourd’hui et à qui ?

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 4 – Les finances sont un domaine clé de la vie de disciple. A travers elles, Dieu éprouve notre fidélité, notre confiance et notre dépendance en Lui...

VERSETS RÉFÉRENCE :

Genèse 4:1-5 Louis Segond
1 Adam connut Eve, sa femme; elle conçut, et enfanta Caïn et elle dit: J'ai formé un homme avec l'aide de l'Éternel.
2 Elle enfanta encore son frère Abel. Abel fut berger, et Caïn fut laboureur.
3 Au bout de quelque temps, Caïn fit à l'Éternel une offrande des fruits de la terre;
4 et Abel, de son côté, en fit une des premiers-nés de son troupeau et de leur graisse. L'Éternel porta un regard favorable sur Abel et sur son offrande;
5 mais il ne porta pas un regard favorable sur Caïn et sur son offrande. Caïn fut très irrité, et son visage fut abattu. 

Malachie 3:7-12 Louis Segond
7 Depuis le temps de vos pères, vous vous êtes écartés de mes ordonnances, Vous ne les avez point observées. Revenez à moi, et je reviendrai à vous, dit l'Éternel des armées. Et vous dites: En quoi devons-nous revenir?
8 Un homme trompe-t-il Dieu? Car vous me trompez, Et vous dites: En quoi t'avons-nous trompé? Dans les dîmes et les offrandes.
9 Vous êtes frappés par la malédiction, Et vous me trompez, La nation tout entière!
10 Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, Afin qu'il y ait de la nourriture dans ma maison; Mettez-moi de la sorte à l'épreuve, Dit l'Éternel des armées. Et vous verrez si je n'ouvre pas pour vous les écluses des cieux, Si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance.
11 Pour vous je menacerai celui qui dévore, Et il ne vous détruira pas les fruits de la terre, Et la vigne ne sera pas stérile dans vos campagnes, Dit l'Éternel des armées.
12 Toutes les nations vous diront heureux, Car vous serez un pays de délices, Dit l'Éternel des armées. 

RÉFLEXIONS :

Lis Genèse 4 :1-5 et Malachie 3 :7-12 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Selon toi, pourquoi est-ce que Dieu a porté un regard favorable sur l’offrande d’Abel et pas sur celle de son frère ?

La dîme est importante aux yeux de Dieu. Qu’est-ce que cela implique pour ta vie ?

CONTENU :

Il est difficile de parler des finances sans parler de la dîme. C’est un sujet qui est souvent discuté pour savoir si celle-ci est toujours d’actualité ou non. Ce qui est certain, c’est qu’on la trouve dans l’Ancien Testament bien avant la loi de Moïse. C’est Abraham qui, le premier, a donné la dîme (cf. Genèse 14 :20). Abraham l’a donnée à Melchisédek qui est une préfiguration de Jésus-Christ dans l’Ancien Testament (cf. Hébreux 7 :1-10). Abraham a établi un fondement en démontrant que la dîme n’était en rien une règle : au contraire, c’est un acte de foi, celui de reconnaître que tout vient de Dieu et de choisir de dépendre de Lui.

Nos vies appartiennent à Dieu, ce qui veut dire que tout ce que nous avons est à Lui. C’est pour cette raison que, par exemple, dans le Nouveau Testament on ne parle plus particulièrement de la dîme. Il y est question de tout donner à Dieu, du fait que tout est à Lui, que nous sommes morts à nous- mêmes, etc. Car en réalité la dîme n’est pas un but à atteindre, c’est un point de départ. Lorsque nous avons donné notre dîme, nous n’avons rien donné, nous avons seulement rendu à Dieu ce qui Lui appartenait déjà, et c’est là où les offrandes trouvent leur place. Ce que Dieu a établi, c’est que 100% Lui appartient et Il désire que nous donnions 10% de tous nos revenus, c’est-à- dire la dîme à la maison du trésor (Malachie 3 :10), par pour Lui, mais pour nous.

Qu'est-ce que la maison du trésor ? Dans le contexte de l'Ancien Testament (Néhémie 13 :12-14 et Malachie), il s’agit clairement de la partie du Temple de Jérusalem où se trouvaient des chambres destinées à recevoir les dîmes, les prémices et les offrandes. Le fait de ne pas verser les dîmes forçait les lévites et les sacrificateurs à abandonner le Temple pour cultiver leurs terres afin de se nourrir. Cette désobéissance faisait que la bénédiction de la pluie baissait d'autant et les dîmes potentielles du sol aussi. Il s'agissait d'un cercle vicieux. Pour nous aujourd’hui, nous sommes appelés à apporter notre dîme à notre église locale, c’est le moyen que Dieu a choisi pour pourvoir aux besoins de l’Eglise. L'on peut aussi se demander si nous devons donner notre dîme sur notre revenu brut ou net... C’est une question de conviction, mais quelqu’un disait un jour que cela dépend également si nous désirons obtenir une bénédiction brute ou nette ! Ce texte de Malachie montre clairement que le premier bénéficiaire de la dîme est celui ou celle qui la donne. Ainsi, ne pas vouloir donner sa dîme ou vouloir l’utiliser comme un moyen de pression face au leadership de l’église ou encore ne pas la verser pour montrer son désaccord avec l’église locale ne sert à rien, car on ne peut pas contrôler l’œuvre Dieu. La seule personne qui s’en trouve pénalisée, c’est celle qui ne donne pas sa dîme !

Il est intéressant de remarquer les bénédictions qui suivent naturellement le fait de donner sa dîme. Le fait de reconnaître que tout appartient à Dieu libère Sa protection et Sa prospérité sur tout ce qu’Il nous met à disposition afin que nous puissions le gérer au mieux (cf. Malachie 3 :11). Le montant de ta dîme ne te manquera jamais, car en donnant, tu mets Dieu à l’épreuve et Lui permet ainsi d’intervenir pour pourvoir à tes besoins. Ta dîme ouvre une porte dans le ciel pour libérer Sa provision. De plus, donner ta dîme te libère de toute espèce d’avarice et d’inquiétude face à l’avenir. Le fait de donner est une déclaration de foi que Dieu est au contrôle et que nous ne manquerons jamais du nécessaire. Finalement, cela nous rend heureux (cf. Malachie 3 :12). Donner libère dans notre cœur un véritable sentiment de bonheur et cela vient du fait que, par notre geste, nous honorons Dieu, ce pourquoi Il libère dans notre cœur Son approbation et Sa présence, nous procurant ainsi un sens profond de plénitude et de joie.

Finalement, la dîme n’est pas juste 10% de nos revenus, ce sont les premiers 10%. Dieu désire être au centre de ta vie et, de ce fait, Il s’attend à être servi en premier... C’est la différence entre l’o rande d’Abel et de Caïn. Ce dernier a o ert une offrande du résultat de son travail alors qu’Abel a donné les prémices, les premiers-nés. Il a choisi de mettre Dieu à la première place malgré le risque que, peut-être, il puisse ne pas y avoir de deuxième portée dans son troupeau. En mettant Dieu en premier, nous démontrons notre dépendance entière et totale envers Lui. Si tu ne donnes pas encore ta dîme, je t’encourage à parler de cela avec Dieu et de Le mettre à l’épreuve, que lorsque tu reçois de l’argent ou ton salaire, ton premier versement soit pour Lui !

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 3 – Le problème du jeune homme riche n’est pas qu’il possédait des biens, mais que ses biens le possédaient... 

VERSETS RÉFÉRENCE :

Matthieu 6:24 Louis Segond
24 Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l'un, et aimera l'autre; ou il s'attachera à l'un, et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon.

1 Timothée 6:10 Louis Segond
10 Car l'amour de l'argent est une racine de tous les maux; et quelques-uns, en étant possédés, se sont égarés loin de la foi, et se sont jetés eux-mêmes dans bien des tourments.

Exode 20:3 Louis Segond
3 Tu n'auras pas d'autres dieux devant ma face.

RÉFLEXIONS :

Lis Matthieu 6 :24, 1 Timothée 6 :10 et Exode 20 :3 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Quelle est l’influence de l’argent dans ta vie ?

Selon toi, pourquoi est-ce que Jésus parle ici de Mammon et non du diable ?

CONTENU :

Ce passage de Matthieu 6 :24 et les versets qui suivent occupent une place importante dans la Bible, ils se situent au milieu du sermon sur la montagne (Matthieu 5 à 7). Le sermon sur la montagne est le cœur de l’Evangile et il décrit les valeurs et les fondements du Royaume de Dieu. Il est étonnant de noter la place que Dieu donne aux finances (biens, richesses et argent) dans ce sermon, mais également dans toute la Bible. On en parle bien plus que du salut, de la foi ou de l’amour par exemple. Et pourtant, souvent dans nos vies de disciples, on n’y prête que peu d’attention. Or c’est important. Non que les finances soient importantes, mais c’est notre rapport avec elles qui l’est.

C’est pour cette raison que Jésus dit qu’on ne peut servir Dieu et Mammon, Il ne dit pas Dieu et le diable, mais Dieu et la richesse (Mammon est la personnification de la richesse et le mot signifie « ce sur quoi je m'appuie »). L’argent est quelque chose de neutre. Ce qui ne l’est pas, c’est la place qu’il occupe dans notre cœur. Soit Dieu est notre Dieu, soit un autre dieu a pris Sa place et il peut s’agir des finances. Lorsque le jeune homme riche a hésité entre Jésus et son argent, en réalité, il a hésité entre Dieu et un autre maître que Jésus nomme également Mammon. Pourtant cet homme était attiré par Jésus et son hésitation démontre qu’il aurait aimé Le suivre. S’il s’en est allé tout triste, c’est qu’il n’a pas su faire le bon choix car il n’était pas prêt à payer le prix de tout abandonner pour Christ. On ne peut être disciple sans mourir à nous-mêmes et à tout ce qui nous possède. L’argent, ses biens matériels étaient devenus son dieu et Jésus lui a démontré : bien que cet homme respectait les commandements à la lettre, il ne respectait cependant pas le premier qui dit : « Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face » (cf. Exode 20 : 3). De la même manière, nous devons être vigilants à ne rien laisser prendre la place de Dieu dans nos vies.

L’inquiétude est un excellent révélateur pour savoir qui nous servons, Dieu ou Mammon. Jésus nous ordonne de ne pas nous inquiéter pour les choses matérielles (cf. Matthieu 6 :24-33). Il n'est pas normal de nous inquiéter lorsque l'on est disciple, cela peut être naturel pour la nature humaine, mais c’est un péché. Car l’inquiétude n’est rien d’autre qu’un manque de confiance en Dieu. Lorsque nous nous inquiétons, cela veut dire que nous accordons la priorité à Mammon dans notre cœur. Il est donc possible de vivre sans inquiétude sur le plan matériel et c’est ce que Dieu a prévu pour nous qui sommes Ses disciples. C’est simple, il suffit de garder Dieu à la première place en choisissant de dépendre entièrement de Lui. Cela ne veut pas dire que ce soit facile, car cela implique de mourir à soi-même, de nous détacher de nos craintes et de nos fausses sécurités et de réellement vivre pour Christ.

Pour y parvenir, il est important de cultiver notre amour et notre passion pour le Seigneur, tout en renonçant à aimer l’argent (cf. 1 Timothée 6 :10). Le récit du jeune homme riche nous enseigne également que Dieu désire qu’il y ait un transfert de propriété : c'est-à-dire que nous devenions des gérants de Ses richesses en Le considérant comme propriétaire de tout. Comme je l'ai déjà mentionné, un de mes amis avait l’habitude de dire : « Soit Jésus est le Seigneur de tout, soit Il n’est pas Seigneur du tout ». Lorsque nous laissons Jésus être Seigneur, notre relation avec l’argent commence à changer et nous apprenons non seulement à donner, mais également à recevoir. Car Dieu désire nous apprendre à jouir des bonnes choses qu’Il a préparées pour nous. Certains disciples savent donner, mais ne savent pas recevoir. Lorsque nous savons recevoir, nous savons reconnaître que tout ce que nous avons n’est pas le fruit de notre travail ou de nos efforts, mais de Sa grâce. Donner devient naturel, et recevoir également. Dieu veut te donner ! N’aie pas peur de Sa richesse et assure-toi de garder ton cœur connecté à Lui.

Je t'invite à prendre un stylo et un papier et à rédiger et signer un acte de donation de tout ce que tu as en faveur du Seigneur. Tu n'es que le gérant des biens qu'il te donne à administrer. Décide de tout Lui donner et de Lui permettre d’en faire ce qu’Il veut. Tu vas découvrir que la vie devient beaucoup plus simple !

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 3 – Le baptême dans le Saint-Esprit est là pour nous permettre d’accomplir ce que Jésus nous commande de faire, car nous ne pouvons pas y arriver par nous-mêmes

VERSETS RÉFÉRENCE :

 Actes 1:8 Louis Segond
8 Mais vous recevrez une puissance, le Saint Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre.

Jean 14:12-13 Louis Segond
12 En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les oeuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m'en vais au Père;
13 et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils.

RÉFLEXIONS :

Lis Actes 1 :8 et Jean 14 :12-13 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Selon les textes ci-dessus, à quoi sert le baptême dans le Saint- Esprit ?

Quel est le rôle du Saint-Esprit dans ta vie ?

CONTENU :

Le fait de recevoir le baptême dans le Saint-Esprit n’est pas une preuve de sainteté, mais de disponibilité à vivre ce que Dieu désire et d'obéissance à ce que Dieu nous demande. Ce n’est pas non plus une récompense que Dieu donnerait à certains « bons » chrétiens, mais c’est un cadeau pour tous les disciples de Christ. On ne peut en aucun cas dissocier le baptême du Saint- Esprit de l’action. Jésus a dit : « Vous recevrez une puissance et vous serez mes témoins » (cf. Actes 1 :8) et Esaïe déclare : « L’Esprit du Seigneur l’Eternel est sur moi pour... » (cf. Esaïe 61 :1-3). Être disciple de Christ, ce n’est pas attendre tranquillement Son retour et l’éternité, mais c’est s'engager à servir Son Royaume. Et nous ne pouvons pas vivre cela sans la puissance du Saint- Esprit. C’est pour cette raison que Jésus a insisté pour que Ses disciples restent à Jérusalem jusqu’à ce qu'ils reçoivent le Saint-Esprit. Celui-ci est même allé jusqu’à venir rencontrer les disciples qui étaient en train de quitter Jérusalem pour qu’ils y reviennent (cf. Luc 24 :15s). De la même manière, nous ne pouvons pas vivre sans ce revêtement de puissance.

Le Saint-Esprit vient nous rendre capables de faire des choses surnaturelles, ce qui est en réalité le naturel de Dieu. Cependant nous ne pouvons pas prétendre utiliser le Saint-Esprit comme l’on utiliserait un interrupteur électrique. Il ne suffit pas d’appuyer sur un bouton. C’est un partenariat dont Il est l’initiateur, le planificateur et le directeur. Le Saint- Esprit vient revêtir ceux qui L’aiment, Lui obéissent et Le cherchent, c’est une relation d’intimité. Ce qui implique que notre intimité avec le Saint-Esprit a besoin de grandir et pour cela nous devons passer du temps dans Sa présence pour Lui parler et L’écouter, tout en nous abandonnant totalement à Lui. Si nous n’obéissons pas et cherchons à utiliser Sa puissance pour notre propre gloire, nous allons l’attrister et nous perdrons aussitôt le sens de Sa présence jusqu’à ce que nous nous arrêtions pour Lui demander pardon avec un cœur repentant afin de pouvoir reprendre là où Il désire que nous soyons.

Nous sommes appelés à faire du ciel notre référence et le seul moyen de le vivre est au travers du baptême dans le Saint-Esprit. Ce dernier nous introduit dans une dimension de vie nouvelle et nous devons nous attendre à accomplir des œuvres telles que celles que Jésus a faites et même de plus grandes (cf. Jean 14 :12). Dans les Actes, nous pouvons voir Pierre, Jean, Paul et d’autres poussés par le Saint-Esprit à faire des miracles et guérir des malades à des moments inattendus de leur vie quotidienne. Par le baptême du Saint- Esprit, celui-ci vient résider en nous en permanence et, si nous Lui laissons suffisamment de place, Il agira comme bon Lui semble, quand Il voudra et où Il voudra... C’est pour cette raison qu’il est important de rester toujours disponibles entre Ses mains. Nous ne devrions jamais limiter l’action du Saint- Esprit à des occasions particulières selon notre volonté ou nos désirs....

Au contraire, soyons toujours prêts à ce qu’un miracle vienne pour notre vie et passe par notre vie. C’est nous qui sommes appelés à être à Sa disposition et pas le contraire. Une personne remplie du Saint-Esprit peut être surprise de voir ce que l’Esprit fait au travers de sa vie. Il ne s’agit pas seulement d’entrer dans une vie surnaturelle, mais d’apprendre à obéir au Saint-Esprit et à comprendre Sa direction pour vivre une vie de miracles. Le Saint-Esprit n’est pas limité dans Son action, Ses œuvres et Sa créativité. Lui ne sera jamais limité, nous seuls pouvons le limiter. Nous avons besoin de nous habituer aux surprises du Saint-Esprit, à des rendez-vous divins, des confrontations de puissance, des temps d’intercession qui s'imposent sans crier gare et tant d’autres aspects de la vie dans le surnaturel qui bousculera notre petite vie bien réglée. Pour cela, nous devons toujours être d’accords de Lui laisser cette place, cette liberté de nous utiliser, et nous devons toujours Lui rendre gloire.

Sans ce revêtement de puissance, il ne nous est pas possible d’accomplir l’ordre de mission de Jésus (cf. Matthieu 28 :18-20). C’est Sa puissance en nous qui va nous permettre de gagner les nations pour en faire des disciples de Christ. C’est le moment de te soumettre à Lui afin qu’Il te possède et t’anime, car tu ne vis pas pour toi-même mais pour le monde qui a tellement besoin de cette puissance de transformation...

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 1 – On ne peut pas rester le/la même après avoir été baptisé du Saint-Esprit

VERSETS RÉFÉRENCE :

Actes 1 :8 Louis Segond
8 Mais vous recevrez une puissance, celle du Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie et jusqu’aux extrémités de la terre.

Actes 2:1-4 Louis Segond
1 Le jour de la Pentecôte, ils étaient tous ensemble dans le même lieu.
2 Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d'un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis.
3 Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d'eux.
4 Et ils furent tous remplis du Saint Esprit, et se mirent à parler en d'autres langues, selon que l'Esprit leur donnait de s'exprimer.

Jean 14 :25-29
25Je vous ai parlé de cela pendant que je demeure auprès de vous.
26Mais le Consolateur, le Saint-Esprit que le Père enverra en mon nom, c’est lui qui vous enseignera toutes choses et vous rappellera tout ce que moi je vous ai dit.
27Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Moi, je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre cœur ne se trouble pas et ne s’alarme pas.
28Vous avez entendu que je vous ai dit : Je m’en vais et je reviendrai vers vous. Si vous m’aimiez, vous vous réjouiriez de ce que je vais vers le Père, car le Père est plus grand que moi.
29Je vous ai dit ces choses maintenant, avant qu’elles n’arrivent, afin que, lorsqu’elles arriveront, vous croyiez.

Jean 15 :26-27
26Quand sera venu le Consolateur que je vous enverrai de la part du Père, l’Esprit de vérité qui provient du Père, il rendra témoignage de moi,
27et vous aussi, vous me rendrez témoignage, parce que vous êtes avec moi depuis le commencement.

Jean 16 :7-15
7Cependant, je vous dis la vérité : il est avantageux pour vous que je parte, car si je ne pars pas, le Consolateur ne viendra pas vers vous ; mais si je m’en vais, je vous l’enverrai.
8Et quand il sera venu, il convaincra le monde de péché, de justice et de jugement :
9de péché, parce qu’ils ne croient pas en moi ;
10de justice, parce que je vais vers le Père, et que vous ne me verrez plus ;
11de jugement, parce que le prince de ce monde est jugé.
12J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les comprendre maintenant.
13Quand il sera venu, lui, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car ses paroles ne viendront pas de lui-même, mais il parlera de tout ce qu’il aura entendu et vous annoncera les choses à venir.
14Lui me glorifiera, parce qu’il prendra de ce qui est à moi et vous l’annoncera.
15Tout ce que le Père a, est à moi ; c’est pourquoi j’ai dit qu’il prendra de ce qui est à moi, et vous l’annoncera.

RÉFLEXIONS :

Lis Actes 1 :8, 2 :1-4, Jean 14 :25-29, 15 :26-27 et 16 :7-15 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Quelle était le plan de Dieu pour que Ses disciples puissent continuer le ministère de Jésus sur la terre ?

Qu’est-ce que cette « puissance » a changé dans la vie des disciples ?

CONTENU :

Ces différents passages (à l'exception de Actes 2 :1-4), nous donnent les dernières instructions de Christ. Ces dernières paroles ont une importance très particulière car elles déterminent l’ordre de mission de l’Eglise. Nous sommes Son Eglise et la continuité de Son ministère ici sur cette terre. Or Dieu ne nous a pas donné une mission sans nous donner l’équipement nécessaire et c’est ce dont Jésus parle lorsqu’Il dit que nous allons recevoir une puissance pour être Ses témoins (cf. Actes 1 :8). Dans ce chapitre, nous allons découvrir ensemble en quoi consiste la puissance que Christ nous a donné, et comment la vivre pleinement.

Après le départ de Jésus pour les cieux, les disciples se sont retrouvés pour prier en s'enfermant dans une chambre haute. Malgré le fait que Jésus leur soit apparu de manière régulière au cours des 40 jours précédents, entre la résurrection et l’Ascension, ces hommes et ces femmes étaient encore timides et craintifs à cause de l’expérience douloureuse de la croix. Certains avaient encore des doutes (cf. Matthieu 28 :17). Voilà donc les personnes auxquelles Jésus laissait la suite de Son ministère, c'est-à-dire à des disciples encore mal affermis et peu sûrs d’eux. Cependant, en réalité, Dieu avait prévu de fortifier Sa relève par le biais d'un « autre Consolateur », selon la prophétie que Jésus avait dite à Ses disciples et que nous retrouvons dans Jean aux chapitres 14 à 16. Ce Consolateur est l’Esprit de Dieu. Il est très clair que le Saint-Esprit est une personne, la troisième personne de la Trinité et non pas une force impersonnelle comme certaines personnes peuvent le croire. Ce qui signifie qu’Il a une personnalité, des sentiments, une volonté... Il est Dieu et nous pouvons Lui parler.

Lorsque les disciples ont été remplis du Saint-Esprit le jour de la Pentecôte, un certain nombre de choses se passèrent, dont le fait qu’ils furent remplis d’une assurance surnaturelle pour témoigner de Christ. Leur crainte a alors complètement disparue. En fait, dans Actes 1 :8, lorsque Jésus dit qu’une « puissance » surviendra sur les disciples, le mot qui est utilisé dans le texte grec est « dunamis ». Ce qui signifie « une capacité ». Le mot « dynamite » provient de ce même terme. C’est exactement ce qui se passe dans Actes 4 :31 où le Saint-Esprit les remplit et leur donne de l’assurance. En d’autres termes, le Saint-Esprit nous rend capables de faire des choses que nous n’aurions jamais faites auparavant, avec une audace que personne ne nous connaissait. Cela signifie que nous ne pouvons pas faire ce que Dieu nous demande sans le Saint-Esprit : Il est le fondement du partenariat avec Dieu.

Ainsi, quelqu’un qui a été authentiquement baptisé du Saint-Esprit (à ne pas confondre avec la nouvelle naissance, car si le Saint-Esprit est en nous dès notre conversion il y a une deuxième expérience) est revêtu de la puissance de Dieu. Cette personne commence à parler avec une autorité nouvelle, fait des choses qu’elle n’aurait jamais été capable de faire auparavant et a perdu toutes ses craintes de parler de Jésus... Il y a véritablement un avant et un après, cependant cela doit se cultiver.

Un des exemples le plus convainquant est l’apôtre Pierre qui, quelques jours auparavant, reniait Jésus par crainte et qui, une fois rempli du Saint-Esprit, s’adresse à l'imposante foule attirée par le bruit et parle avec une assurance surnaturelle. A travers ce partenariat, le Saint-Esprit touche et convainc les cœurs auxquels Pierre s'adresse, permettant à 3'000 âmes d'être sauvées, baptisées et de former la première Eglise. Le Saint-Esprit est le fondateur de l’Eglise, Il en est le Pasteur et, à peine en contact avec Lui, les disciples sont devenus méconnaissables...

Christ a prévu que nous soyons également revêtus de la puissance du Saint-Esprit pour être Ses témoins, développer l’Eglise et permettre à Son Royaume d’avancer... Pourquoi ne pas prendre un instant pour parler avec le Saint-Esprit et Lui demander de venir te remplir, te donner Sa Puissance et t'engager à entrer en partenariat avec Lui ?

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 5 – Le témoin est revêtu de puissance, celle du Saint-Esprit...

VERSETS RÉFÉRENCE :

Actes 1:8 Louis Segond
8 Mais vous recevrez une puissance, le Saint Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre.

Actes 4:23-31 Louis Segond
23 Après avoir été relâchés, ils allèrent vers les leurs, et racontèrent tout ce que les principaux sacrificateurs et les anciens leur avaient dit.
24 Lorsqu'ils l'eurent entendu, ils élevèrent à Dieu la voix tous ensemble, et dirent : Seigneur, toi qui as fait le ciel, la terre, la mer, et tout ce qui s'y trouve,
25 c'est toi qui as dit par le Saint Esprit, par la bouche de notre père, ton serviteur David : Pourquoi ce tumulte parmi les nations, Et ces vaines pensées parmi les peuples ?
26 Les rois de la terre se sont soulevés, Et les princes se sont ligués Contre le Seigneur et contre son Oint.
27 En effet, contre ton saint serviteur Jésus, que tu as oint, Hérode et Ponce Pilate se sont ligués dans cette ville avec les nations et avec les peuples d'Israël,
28 pour faire tout ce que ta main et ton conseil avaient arrêté d'avance.
29 Et maintenant, Seigneur, vois leurs menaces, et donne à tes serviteurs d'annoncer ta parole avec une pleine assurance,
30 en étendant ta main, pour qu'il se fasse des guérisons, des miracles et des prodiges, par le nom de ton saint serviteur Jésus.
31 Quand ils eurent prié, le lieu où ils étaient assemblés trembla ; ils furent tous remplis du Saint Esprit, et ils annonçaient la parole de Dieu avec assurance.

RÉFLEXIONS :

Lis Actes 1 :8 et 4 :23-31 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Dieu a mis en nous Sa Puissance pour que nous soyons des témoins, quels ont été les signes qui ont accompagné le témoignage de Jésus durant Son ministère terrestre et celui de Ses disciples ?

Quels seront les signes qui vont accompagner mon témoignage (Jean 14 :12) et comment vivre cela ?

CONTENU :

Ce verset de Jean 14 :12 est tellement extraordinaire et cela paraît tellement fou que certains commentateurs bibliques ont tenté de l’expliquer en disant que ces choses plus grandes étaient la somme de ce que l’Eglise allait accomplir dans Son ensemble. Cependant ce n’est pas le cas, mets ta foi en action et crois simplement ce que Jésus a promis : tu es appelé(e) à accomplir de plus grandes choses que Lui car Il est monté vers le Père et Il a envoyé le Saint-Esprit pour te donner Sa puissance ! Ainsi le témoignage n’est pas seulement un style de vie, mais nous avons un partenaire, le Saint-Esprit. Il est Celui qui touche les cœurs pour libérer la vie de Christ et Sa puissance.

Le verset d’Actes 1 :8 nous rappelle très clairement l’importance de recevoir la puissance du Saint-Esprit. C’était tellement essentiel que Jésus est spécialement apparu à deux de Ses disciples qui étaient en train de s'éloigner afin qu’ils reviennent à Jérusalem (cf. Luc 24 :13-33). Il en est de même pour nous aujourd’hui : nous avons besoin d’être revêtus de la puissance du Saint- Esprit pour vivre la vie de témoins à laquelle Jésus nous appelle. Dans le texte d’Actes 4 que nous avons lu, nous y voyons ces premiers disciples prier tous ensemble et demander à Dieu de l’assurance et de l’audace pour témoigner. Mais aussi demander que leur témoignage soit accompagné de signes et de prodiges, car le Royaume de Dieu n’est pas une question de paroles, mais de puissance (cf. 1 Corinthiens 4 :20). Nous consacrerons un chapitre entier sur le fait de vivre dans le miraculeux.

Pour revenir à la prière de Ses disciples, Dieu les exauce et le lieu où ils sont rassemblés pour prier se met à trembler... Il ne s’agissait pas simplement d’approuver leur demande, mais aussi de les pousser à sortir de là où ils étaient, car personne ne voudrait rester dans une bâtisse qui tremble... Cela nous rappelle l’importance de sortir de nos zones de confort et de sécurité, pour être des témoins qui expérimentent la puissance de Dieu. Car Dieu désire nous voir témoigner, et Il est toujours prêt à manifester Sa puissance pour accompagner notre témoignage. Ferme tes yeux un instant et imagine : le Saint-Esprit est dans les starting-blocks au ciel, prêt à agir, Il n’attend qu’une seule chose : que tu témoignes !

Lorsque l’on parle de puissance du Saint-Esprit, nous pouvons comprendre :

■ La capacité donnée par Dieu : Il nous rend capable de faire des choses que nous n’aurions pas pu faire naturellement. Pierre n’aurait pas pu prêcher comme Il l'a fait à la Pentecôte si Dieu ne l'en avait pas rendu capable. Lorsque nous faisons notre part, Dieu vient libérer Sa puissance pour nous propulser plus loin...

■ La puissance de Dieu vient sur le disciple à un moment précis pour une tâche particulière, comme celle de guérir les malades ou de proclamer la Parole de Dieu. C’est ce que Pierre a vécu lorsqu’il a dit au paralytique : « Je ne possède ni argent, ni or, mais ce que j’ai, je te le donne : au nom de Jésus-Christ de Nazareth : lève-toi et marche ! » (Actes 3 :6). C’est cela être rempli du Saint-Esprit et c’est une réalité pour nous aujourd’hui, alors vivons-le !

■ Il s’agit également d'utiliser un nouveau langage, dans ce cas-là il s’agissait de parler dans des langues qu’ils n’avaient pas apprises pour raconter les merveilles de Dieu dans la langue de ceux qui les écoutaient. La puissance du Saint-Esprit nous permet de parler d’une manière qui va toucher les cœurs. Nous reviendrons plus tard sur le fait de parler en langues et de l’importance que cela a dans notre vie de disciple. Nos paroles ne dépendent pas de notre intelligence et de nos connaissances, mais de l’inspiration du Saint-Esprit car Il sait comment toucher le cœur de nos auditeurs.

■ Des signes prodigieux (des flammes de feu, un bruit comme un vent violent...) attirent l’attention des gens. Dieu est toujours là pour attirer l’attention et confirmer Sa Parole par des signes et des prodiges. Cela nous permet ainsi de nous attendre à ce quelque chose se passe lorsque nous témoignons de Christ et le plus grand miracle qui soit ce sont des vies qui rencontrent Jésus. A la Pentecôte, il y en a eu 3'000 !

Mets ta vie à Sa disposition en développant une relation d’intimité avec le Saint-Esprit pour recevoir Sa puissance et attends-toi au miraculeux lorsque tu commences à témoigner. Tu verras, tu vas être surpris(e)...

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 1 – Être témoin, c’est se porter volontaire pour attester d'une vérité

VERSETS RÉFÉRENCE :

Matthieu 28:18-20 Louis Segond
18 Jésus, s'étant approché, leur parla ainsi : Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre.
19 Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit,
20 et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde.

Marc 16:5-20 Louis Segond
5 Elles entrèrent dans le sépulcre, virent un jeune homme assis à droite vêtu d'une robe blanche, et elles furent épouvantées.
6 Il leur dit: Ne vous épouvantez pas; vous cherchez Jésus de Nazareth, qui a été crucifié; il est ressuscité, il n'est point ici; voici le lieu où on l'avait mis.
7 Mais allez dire à ses disciples et à Pierre qu'il vous précède en Galilée : c'est là que vous le verrez, comme Il vous l'a dit.
8 Elles sortirent du sépulcre et s'enfuirent. La peur et le trouble les avaient saisies ; et elles ne dirent rien à personne, à cause de leur effroi.
9 Jésus, étant ressuscité le matin du premier jour de la semaine, apparut d'abord à Marie de Magdala, de laquelle il avait chassé sept démons.
10 Elle alla en porter la nouvelle à ceux qui avaient été avec lui, et qui s'affligeaient et pleuraient.
11 Quand ils entendirent qu'il vivait, et qu'elle l'avait vu, ils ne le crurent point.
12 Après cela, il apparut, sous une autre forme, à deux d'entre eux qui étaient en chemin pour aller à la campagne.
13 Ils revinrent l'annoncer aux autres, qui ne les crurent pas non plus.
14 Enfin, il apparut aux onze, pendant qu'ils étaient à table ; et il leur reprocha leur incrédulité et la dureté de leur coeur, parce qu'ils n'avaient pas cru ceux qui l'avaient vu ressuscité.
15 Puis il leur dit : Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création.
16 Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné.
17 Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru : en mon nom, ils chasseront les démons ; ils parleront de nouvelles langues ;
18 ils saisiront des serpents ; s'ils boivent quelque breuvage mortel, ils ne leur feront point de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades, seront guéris.
19 Le Seigneur, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel, et il s'assit à la droite de Dieu.
20 Et ils s'en allèrent prêcher partout. Le Seigneur travaillait avec eux, et confirmait la parole par les miracles qui l'accompagnaient.

Actes 1:8 Louis Segond
8 Mais vous recevrez une puissance, le Saint Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre.

RÉFLEXIONS :

Lis Matthieu 28 :18-20, Marc 16 : 5-20 et Actes 1 :8 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Quelle est la mission la plus importante et prioritaire que nous ayons à accomplir sur cette terre ?

Qu’est-ce qui me retient d’être un témoin de Christ et comment y remédier ?

CONTENU :

Ces différents passages nous donnent les dernières instructions de Christ avant qu'Il ne soit enlevé au ciel pour s’asseoir à la droite du Père. Ces dernières paroles ont une importance très particulière car elles déterminent l’ordre de mission de l’Eglise. Nous sommes Son Eglise et la continuité de Son ministère ici sur cette terre et si nous ne sommes pas encore dans l’éternité, c’est parce que Dieu a prévu que nous accomplissions Sa mission. Dieu n’a pas prévu de plan B, c’est sur nous que repose l’avancement du Royaume. Le but est que le plus grand nombre d’êtres humains soient sauvés et deviennent des disciples de Christ. Car souvenons-nous toujours que Dieu ne nous a pas demandé de faire des chrétiens, mais des disciples...

Être témoins de Christ est quelque chose de simple mais qui n'est pourtant pas toujours facile... D’ailleurs le mot grec que Jésus utilise ici pour témoins dans Actes 1 :8 est « martures » (la majeure partie du Nouveau Testament a été rédigée en grec) qui a donné en français le mot « martyr ». Dieu plante le décor assez clairement : attester la vérité de l’Evangile n’est pas toujours facile et cela peut même coûter cher, jusqu’à la vie ! L’histoire de l’Eglise est bâtie sur le témoignage de ces hommes et femmes qui n’ont pas aimé leur vie jusqu’à craindre la mort (cf. Apocalypse 12 :11). Leur vie a été leur message et, de la même manière, notre vie est appelée à être notre message !

Lorsque l’on parle d’attester une vérité, il est tout d’abord essentiel que cette dernière fasse partie de nous. On atteste et révèle quelque chose que l’on vit soi-même. Si notre conversion à Jésus-Christ n’est qu’une adhésion intellectuelle, notre témoignage ne restera qu’un débat intellectuel d’idées. Or nous ne sommes pas sauvés sur le plan intellectuel seulement, ni même émotionnel seulement, mais d’abord dans notre être profond, spirituel, que la Bible appelle notre cœur, là où Dieu nous parle et nous donne l’assurance que nos péchés sont pardonnés et que nous sommes enfants de Dieu, même si au départ notre intellect et nos émotions ne sont pas nécessairement impliqués. Il est vrai que le mot « cœur » peut désigner les émotions (on parle d’affaires de cœur...) mais bibliquement le cœur désigne l’esprit de l’homme ; et si nos émotions sont touchées, elles le sont à la manière d’un instrument de musique, mais le souffle qui le fait vibrer est du domaine de l’Esprit. Il s’agit donc avant tout d’une conversion du cœur, d’une expérience où le « dieu inconnu » devient notre Dieu, notre Père. Comme l’a dit quelqu’un un jour, il est possible de rater l’éternité de 30 centimètres, c'est-à-dire de la distance du cœur à la tête...

Le véritable témoin a été mis en présence de l’événement dont il témoigne et, par son témoignage, il va partager ce qu’il a vu et vécu. Ainsi les apôtres ont été témoins de la résurrection de Christ, et nous en sommes également témoins, car Il est vivant et nous l’avons rencontré. C’est LA vérité que nous attestons ! Cependant, dans les dernières paroles de Christ que nous trouvons dans Marc 16, Jésus dit clairement que notre témoignage ne se limite pas à des événements passés, mais que nous sommes appelés à donner des preuves de notre témoignage... Car lorsque nous témoignons, Jésus aime attester la vérité par des preuves de Son amour et de Sa puissance, c'est-à-dire des signes et des miracles. C’est une promesse qui est pour nous aujourd’hui et nous allons consacrer tout un chapitre sur le fait de vivre dans le miraculeux...

Comment nous l’avons dit, être témoin est simple, car il suffit de partager ce que Christ a fait dans nos vies, de témoigner de Son amour, de Son pardon et de l’assurance de la vie éternelle qu’Il nous a donnée... Et pourtant, cela ne veut pas dire que c’est facile. Car pour cela nous allons devoir dépasser nos craintes, nos appréhensions, notre orgueil et bien d’autres barrières... Cependant, c’est bien là la mission que Jésus nous a donnée et il n’y a aucune raison valable qui pourrait nous empêcher d’obéir.

Une dernière chose quant à l’importance pour chacune et chacun d’entre nous de nous engager pour Sa mission. Nous devons prendre conscience que nous sommes à une génération de l’extinction de l’Eglise. Si nous ne nous portons pas volontaires pour attester de la vérité du message du salut, la génération qui nous suivra ne pourra pas connaître Christ et ce sera la fin de l’Eglise sur terre, car il n’y aura plus personne pour témoigner... Alors assumons notre responsabilité, portons-nous volontaires pour devenir des témoins et faire des disciples. Prends donc un moment pour méditer sur les obstacles qui t’empêchent de témoigner et décide de les rejeter. Pourquoi ne te fixerais-tu pas un objectif, comme par exemple de témoigner de ta foi à une personne par jour, ou une par semaine ?

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Vie Victorieuse a pour objectif de publier des livres et des articles qui encouragent les disciples de Christ à vivre leur vie à la mesure de ce que Dieu a prévu pour eux, afin qu’ils soient de ceux qui écrivent l’Histoire et ne la subisse pas. Le but est de t’aider, toi et tes amis à grandir en Christ, à former des disciples et implanter des églises.
© COPYRIGHT 2024 UNE VIE VICTORIEUSE ALL RIGHTS RESERVED.
envelopecartphone-handset linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram