Jour 5 – Il faut commencer par donner pour pouvoir recevoir

VERSETS RÉFÉRENCE :

Luc 6:38 Louis Segond
38 Donnez, et il vous sera donné: on versera dans votre sein une bonne mesure, serrée, secouée et qui déborde; car on vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis.

2 Corinthiens 9:6-15 Louis Segond
6 Sachez-le, celui qui sème peu moissonnera peu, et celui qui sème abondamment moissonnera abondamment.
7 Que chacun donne comme il l'a résolu en son coeur, sans tristesse ni contrainte; car Dieu aime celui qui donne avec joie.
8 Et Dieu peut vous combler de toutes sortes de grâces, afin que, possédant toujours en toutes choses de quoi satisfaire à tous vos besoins, vous ayez encore en abondance pour toute bonne oeuvre,
9 selon qu'il est écrit: Il a fait des largesses, il a donné aux indigents; Sa justice subsiste à jamais.
10 Celui qui Fournit de la semence au semeur, Et du pain pour sa nourriture, vous fournira et vous multipliera la semence, et il augmentera les fruits de votre justice.
11 Vous serez de la sorte enrichis à tous égards pour toute espèce de libéralités qui, par notre moyen, feront offrir à Dieu des actions de grâces.
12 Car le secours de cette assistance non seulement pourvoit aux besoins des saints, mais il est encore une source abondante de nombreuses actions de grâces envers Dieu.
13 En considération de ce secours dont ils font l'expérience, ils glorifient Dieu de votre obéissance dans la profession de l'Évangile de Christ, et de la libéralité de vos dons envers eux et envers tous;
14 ils prient pour vous, parce qu'ils vous aiment à cause de la grâce éminente que Dieu vous a faite.
15 Grâces soient rendues à Dieu pour son don ineffable!

Hébreux 7:1-4 Louis Segond
1 En effet, ce Melchisédek, roi de Salem, sacrificateur du Dieu Très Haut, -qui alla au-devant d'Abraham lorsqu'il revenait de la défaite des rois, qui le bénit,
2 et à qui Abraham donna la dîme de tout, -qui est d'abord roi de justice, d'après la signification de son nom, ensuite roi de Salem, c'est-à-dire roi de paix, -
3 qui est sans père, sans mère, sans généalogie, qui n'a ni commencement de jours ni fin de vie, -mais qui est rendu semblable au Fils de Dieu, -ce Melchisédek demeure sacrificateur à perpétuité.
4 Considérez combien est grand celui auquel le patriarche Abraham donna la dîme du butin. 

RÉFLEXIONS :

Lis Luc 6 :38, 2 Corinthiens 9 :6-15 et Hébreux 7 :1-4 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Qu’est-ce que t’inspire ce passage de Luc 6 :38 ? Prends un instant pour le méditer et écrire quelques ré exions sur ce texte.

Selon toi, que Paul veut-il dire lorsqu’il compare l’argent à de la semence ?

CONTENU :

La Bible nous enseigne dans Proverbes 11 :24 : « Tel qui fait des largesses devient plus riche ; et tel qui épargne à l’excès ne fait que s’appauvrir ». Ce principe biblique selon lequel nous sommes plus riches lorsque nous donnons plus, comme tous les autres principes du Royaume, est complètement contre-intuitif : en effet, en général nous avons tendance à vouloir posséder pour pouvoir donner. La vraie question est : qu'est-ce qu’avoir, qu'est-ce que posséder ? Un jour on a demandé à un homme extrêmement riche qu'est-ce qu'était avoir assez et sa réponse fut simplement : « Juste un peu plus ». Et c’est malheureusement souvent l’attitude que nous avons lorsqu’il s’agit de donner : nous considérons ce qu’il nous manque et de ce fait pourrait nous empêcher de donner au lieu de regarder à tout ce que nous avons et que nous pouvons donner. Alors qu'en réalité le fait de donner, même si ce n’est pas grand-chose, devient une semence qui se multiplie (cf. 1 Rois 17 :10-16). Il ne s'agit donc pas de t'inquiéter pour ce qui semble te manquer, mais de te demander comment faire de ce que tu as une semence pour la multiplication.

Car c’est bien de cela dont il s’agit : notre argent est une semence. Vous avez certainement déjà entendu cette phrase lorsqu’une pièce tombe par terre : « Ça ne pousse pas... » ? Ce n'est pas tout à fait exact, car la Bible nous enseigne au contraire que si nous « semons » notre argent, bien évidemment pas dans la terre de notre jardin, mais en l’investissant avec foi et obéissance là où Dieu nous le montre, alors nous récolterons une moisson de bénédictions, y compris financière. C’est ce qui s’est passé par exemple avec cette veuve de Sarepta qui a donné le reste de son huile et de sa farine et n'en a ensuite plus jamais manqué durant toute la période de famine (cf 1 Rois 17 :11-16).

Cependant, lorsque nous semons, nous devons le faire en obéissance à ce que Dieu nous révèle... Car ce n’est pas le fait de semer qui fait la différence, ni même de prier pour notre semence, mais c’est l’obéissance de la foi qui fait tout. Imaginez un homme prenant du bon blé et le jetant à la volée sur son parking, et qui ensuite prie tous les jours pour que cela pousse. Tu vas certainement trouver cela stupide et pourtant c’est parfois ce que nous faisons. Nous semons en donnant là où nous pensons voir des besoins ou là où nous sommes touchés dans nos émotions et ensuite nous prions pour la provision de Dieu sans que rien ne se passe, ce qui engendre des frustrations, de l’incompréhension et de la colère. Ce qui est en cause, ce n’est pas la semence, car celle-ci est faite pour pousser, ni l’arrosage par la prière, mais c’est le terrain. Certains terrains ne portent pas de fruits, et le seul terrain qui porte du fruit est celui de l’obéissance à ce que Dieu nous dit.

La semence est faite pour se multiplier, mais pour cela il faut la semer. Un seul grain planté en terre porte de nombreux fruits. Dieu nous a donné ce qui était nécessaire pour que nous puissions semer (2 Corinthiens 9 :10). Et Il a prévu que le fruit porté par ce que nous avons semé nous donnera suffisamment pour nous nourrir et pour donner à nouveau autour de nous. Ainsi, Dieu ne nous donne pas nécessairement tout ce dont nous avons besoin immédiatement, mais Il nous rend participants – par notre action de semer – à la récolte a n que nous recevions ce dont nous avons besoin, et même au-delà, a n de pouvoir semer davantage.

Notre prospérité est entre nos mains, cela ne dépend pas de Dieu, mais de notre capacité à donner de manière généreuse (cf. 2 Corinthiens 9 :6). Imagine que tu voies quelqu’un assis devant un champ qui prie pour que des carottes poussent. Tu lui demandes quand et combien de graines il a semées et il te répond : « aucune ». Il est évident que même s'il prie et jeûne un long moment, jamais il ne verra de carottes pousser dans ce champ... Dieu a prévu que le fruit suive toujours la semence et il en est de même en ce qui concerne l'argent. Si tu as un besoin, quel qu’il soit, commence par considérer ce que Dieu te demande de semer et comment Il veut que tu le fasses.

Il est important de toujours le faire avec joie. Lorsque tu sèmes, tu ne dois pas le faire afin d'être béni en retour et de récolter, mais pour obéir à Dieu. Même si tu peux t'attendre à récolter quelque chose en retour, car c’est ce que Dieu désire faire. Il est généreux et désire te bénir abondamment afin que tu sois une grande bénédiction pour beaucoup. Prends un moment pour demander à Dieu d’ouvrir tes yeux afin que tu perçoives les terrains où tu dois semer et que tu puisses entrer dans une dimension nouvelle de générosité.

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 2 – Dieu n’est pas contre le fait que l’on soit riche. Ce qu’Il hait, c’est que nous mettions notre confiance dans nos biens et non pas en Lui

VERSETS RÉFÉRENCE :

Marc 10:17-31 Louis Segond
17 Comme Jésus se mettait en chemin, un homme accourut, et se jetant à genoux devant lui : Bon maître, lui demanda-t-il, que dois-je faire pour hériter la vie éternelle ?
18 Jésus lui dit: Pourquoi m'appelles-tu bon? Il n'y a de bon que Dieu seul.
19 Tu connais les commandements: Tu ne commettras point d'adultère; tu ne tueras point; tu ne déroberas point; tu ne diras point de faux témoignage; tu ne feras tort à personne; honore ton père et ta mère.
20 Il lui répondit: Maître, j'ai observé toutes ces choses dès ma jeunesse.
21 Jésus, l'ayant regardé, l'aima, et lui dit: Il te manque une chose; va, vends tout ce que tu as, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-moi.
22 Mais, affligé de cette parole, cet homme s'en alla tout triste; car il avait de grands biens.
23 Jésus, regardant autour de lui, dit à ses disciples: Qu'il sera difficile à ceux qui ont des richesses d'entrer dans le royaume de Dieu!
24 Les disciples furent étonnés de ce que Jésus parlait ainsi. Et, reprenant, il leur dit: Mes enfants, qu'il est difficile à ceux qui se confient dans les richesses d'entrer dans le royaume de Dieu!
25 Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d'une aiguille qu'à un riche d'entrer dans le royaume de Dieu.
26 Les disciples furent encore plus étonnés, et ils se dirent les uns aux autres; Et qui peut être sauvé?
27 Jésus les regarda, et dit: Cela est impossible aux hommes, mais non à Dieu: car tout est possible à Dieu.
28 Pierre se mit à lui dire; Voici, nous avons tout quitté, et nous t'avons suivi.
29 Jésus répondit: Je vous le dis en vérité, il n'est personne qui, ayant quitté, à cause de moi et à cause de la bonne nouvelle, sa maison, ou ses frères, ou ses soeurs, ou sa mère, ou son père, ou ses enfants, ou ses terres,
30 ne reçoive au centuple, présentement dans ce siècle-ci, des maisons, des frères, des sœurs, des mères, des enfants, et des terres, avec des persécutions, et, dans le siècle à venir, la vie éternelle.
31 Plusieurs des premiers seront les derniers, et plusieurs des derniers seront les premiers.

2 Corinthiens 9:6 Louis Segond
6 Sachez-le, celui qui sème peu moissonnera peu, et celui qui sème abondamment moissonnera abondamment.

RÉFLEXIONS :

Lis Marc 10 :17-31 et 2 Corinthiens 9 :6 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Peut-on être riche et suivre Jésus ? Développe ta réponse.

Quel principe du Royaume de Dieu mettre en pratique pour vivre une vie prospère ?

CONTENU :

La pauvreté est souvent vue comme un signe de sainteté, ce qui conduit les personnes qui possèdent des biens matériels à se sentir mal-à-l’aise. C'est une fausse culpabilité. Être riche n’est absolument pas un problème, il suffit de regarder Salomon qui a été l’homme le plus riche de la Bible (cf. 2 Chroniques 9 :13-28). Or c’est Dieu qui lui a donné cette richesse (cf. 2 Chroniques 1 :12). De la même manière, la pauvreté n’est pas un problème, d’ailleurs la plus grande offrande dont il est question dans la Bible n’a pas été faite par Salomon, mais par une pauvre veuve (cf. Marc 12 :42-44). La véritable question n’est donc pas d’être riche ou pauvre, mais c’est notre relation avec les  finances qui peut s'avérer problématique. Souviens-toi que le plus important pour le Seigneur, ce ne sont pas nos pratiques religieuses, mais notre relation avec Lui (cf. Matthieu 22 :37-39).

Il est vrai qu'en lisant l’histoire du jeune homme riche, on pourrait croire que Jésus avait quelque chose contre le fait qu’il soit riche ou on pourrait même penser qu'en fait Jésus était intéressé par les biens de cet homme. Alors qu’en fait pas du tout ! Jésus lui a demandé de vendre tout ce qu’il possédait et de le donner aux pauvres. Ce qui implique que Jésus et Ses disciples n’auraient pas été au bénéfice des richesses du jeune homme. Ce n’est pas l’argent qui intéresse Jésus mais nos cœurs. De la même manière, l’Eglise ne devrait jamais être intéressée par notre argent, mais par le fait que nous développions notre relation avec Dieu et entrions dans la destinée qu'Il a prévue pour nous.

Remarquons que nulle part ailleurs dans les Evangiles on ne voit Jésus demander la même chose à quelqu’un d’autre. Cette demande est unique. Par exemple, lorsque Jésus rencontre Nicodème, qui est considéré par les historiens comme étant à la tête de l’une des trois plus grandes fortunes de Jérusalem (d'après Wikipedia), Il ne lui parle pas de ses biens mais uniquement de la nécessité de naître de nouveau (cf. Jean 3 :1-21). De la même manière, lorsque Zachée propose de donner la moitié de ses biens aux pauvres et de rendre au quadruple à ceux qu’il avait escroqués, Jésus ne lui dit pas que c’est insuffisant et qu’il doit tout vendre, au contraire Il se réjouit de ce que le salut est venu dans sa maison (cf. Luc 19 :8-9). Si Jésus demande à ce jeune homme riche de vendre tout ce qu'il possédait et de donner tout cet argent aux pauvres, c’est parce qu’il sait que cet homme est attaché à ses biens, à son confort et que l'argent est devenu pour lui sa source de sécurité. En somme, il ne possède pas seulement de l'argent, c'est l'argent qui le possède... C'est pourquoi cet argent lui bloque l'accès à une relation profonde avec Dieu. Ce que Jésus dit à cet homme, c’est qu’il ne peut pas suivre Jésus car il a déjà un dieu et qu’il doit se débarrasser de cette idole pour pouvoir être sauvé. La priorité de Jésus pour nos vies est de nous amener au Père et que nous recevions la vie éternelle.

Ce qui est remarquable, c’est l’amour de Jésus pour ce jeune homme et c’est cet amour qui L’a motivé à lui parler ainsi. Jésus n’était nullement intéressé par ses biens matériels, Il ne voulait pas non plus le punir, bien au contraire, Il désirait ardemment le bénir. Cependant, Jésus ne peut pas nous bénir si nous nous accrochons à toutes ces fausses joies et satisfactions que le monde peut nous offrir et surtout si nous y plaçons notre confiance. Pour le suivre, nous devons nous séparer de tout autre dieu et de toute autre dépendance pour qu’Il soit notre Dieu et que nous dépendions de Lui seul.

Dans la pratique, un disciple de Jésus est riche (et cela ne dépend pas de ce qu’il possède) parce qu’il utilise ce qu'il possède pour le Royaume de Dieu et plus il donne, plus il reçoit (2 Corinthiens 9 :6). Donc ses biens sont constamment en mouvement et sa vie est une vie de foi en Dieu et non de foi dans l’argent. Dieu nous confiera les richesses de ce monde lorsqu’Il saura qu’Il peut nous faire confiance, lorsque nous dépendrons de Lui seul. Quelle que soit ta situation matérielle actuelle, c’est le moment de faire un choix, celui de ne pas dépendre de cela pour faire ce que Dieu te demande  financièrement. Décide de dépendre de Dieu et de Lui seul.

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 1 – Dieu aime nous donner en abondance :

le mot « Eden » signifie « richesse, abondance et délice » et c’est là que Dieu avait placé Adam et Eve...

VERSETS RÉFÉRENCE :

Matthieu 6:24-33 Louis Segond
24 Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l'un, et aimera l'autre ; ou il s'attachera à l'un, et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon.
25 C'est pourquoi je vous dis : Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps, de quoi vous serez vêtus. La vie n'est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement ?
26 Regardez les oiseaux du ciel : ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n'amassent rien dans des greniers ; et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu'eux ?
27 Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une coudée à la durée de sa vie ?
28 Et pourquoi vous inquiéter au sujet du vêtement ? Considérez comment croissent les lis des champs : ils ne travaillent ni ne filent ;
29 cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n'a pas été vêtu comme l'un d'eux.
30 Si Dieu revêt ainsi l'herbe des champs, qui existe aujourd'hui et qui demain sera jetée au four, ne vous vêtira-t-il pas à plus forte raison, gens de peu de foi ?
31 Ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas : Que mangerons-nous ? que boirons-nous ? de quoi serons-nous vêtus ?
32 Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent. Votre Père céleste sait que vous en avez besoin.
33 Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus.

Jean 10:10 Louis Segond

10 Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire ; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu'elles soient dans l'abondance.

RÉFLEXIONS :

Lis Matthieu 6 :24-33 et Jean 10 :10 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Pour toi, qu’est-ce que la prospérité de Dieu ? Un disciple doit-il être dans l’abondance ? Développe ta réponse.

Qu'est-ce que t'inspire ce passage de Matthieu 6 :24-33 ?

CONTENU :

Lorsque Dieu a créé le monde, Il a tout fait à la perfection avant de créer et de placer Adam et Eve dans un lieu d’abondance et de communion parfaite avec Lui... Or si tu regardes également à la fin de ta Bible et que tu examines les descriptions de la nouvelle Jérusalem, tu remarqueras que tout y est fait d’or pur et de pierres précieuses (cf. Apocalypse 21 :10s). Dieu n’a aucun problème avec les biens matériels, c’est Lui qui les a tous créés pour que nous en jouissions. Souvent il y a un débat autour de la question de savoir si nous devons avoir un Evangile de prospérité ou de pauvreté. Mais c’est une fausse question. Car Dieu est prospère et Il a prévu que Ses enfants le soient aussi (cf. 3 Jean 2). Cependant ce n’est pas ce qui doit nous préoccuper, ce qui doit être l'objet de nos réflexions...

Le jardin d’Eden est avant tout le lieu de la communion parfaite avec Dieu et le lieu de la paix. Dans ce jardin, tous les fruits des arbres et la nourriture nécessaires étaient disponibles, il y avait de l’or et des pierres précieuses, tout était abondant et rien ne manquait... Adam et Eve pouvaient en jouir pleinement et ils avaient la responsabilité de garder ce jardin et d’en prendre soin. Il en est de même pour nous : la véritable prospérité, c’est notre relation avec Dieu et nous devons veiller à cultiver notre relation d’intimité avec Dieu. C’est ainsi que nous expérimenterons Son abondance (cf. Matthieu 6 :33).

Ce jardin avait été préparé à l’avance. Dieu a tout créé de manière parfaite en cinq jours, tel un écrin magnifique pour y mettre le joyau de Sa Création, l’Homme. Tout était prévu en abondance avant même que l’Homme ne soit créé. Or il en est toujours ainsi : la provision abondante de Dieu pour notre vie est déjà là. Dieu nous a déjà bénis sur le plan spirituel, matériel et humain de toutes sortes de manières et Il ne peut rien faire de plus (cf. Colossiens 2 :10). C’est à nous d’apprendre à saisir Son abondance par la foi. L’arbre de vie du jardin est le symbole de la promesse de Dieu et celui de la connaissance du bien et du mal est celui du doute qui vient nous éloigner de la promesse. C’est à nous de choisir quel arbre nous allons cultiver dans nos vies et quels fruits nous voulons manger !

Dieu nous a promis l’abondance car nous sommes Ses enfants et, comme tout père, Il désire nous voir prospérer et vivre dans Son abondance. La pauvreté et le manque sont complètement inexistants dans Son Royaume. Or Son Royaume est appelé à s’établir dans nos vies et autour de nous (cf. Matthieu 6 :10). La Bible toute entière nous révèle un Dieu qui n’est pas le Dieu du juste assez, mais du plus qu’assez. Lorsqu’Il donne, Il le fait avec les largesses et la générosité d’un Roi. Jésus, le Roi des rois est venu afin de nous donner la vie et la vie en abondance (cf. Jean 10 :10). Il n’est pas ici question de la vie dans l’éternité, mais déjà de cette vie ici sur terre... Pour vivre cela, nous devons saisir cette promesse et ne pas en douter...

Parfois, nous avons été éduqués dans la crainte du manque, la crainte du lendemain... Ou nous avons réellement manqué de tout à un moment de notre vie et cela a ouvert une porte à la crainte dans notre cœur. Ces craintes sont complètement indépendantes de ce que l’on peut posséder, c’est une mentalité dont nous avons besoin de nous séparer... La crainte est l’ennemi de la foi et Jésus a enseigné à Ses disciples de croire en Son abondance et en Sa bonté (cf. Matthieu 6 :24s). Alors rejette tes craintes financières, reconnais que Dieu a prévu que tu vives dans Son abondance et, surtout, décide que ta priorité est de continuellement entretenir et cultiver ton intimité avec Lui.

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 6 –  Le baptême nous rappelle que notre foi ne touche pas seulement notre tête, mais notre être tout entier.

Notre esprit, notre âme et notre corps doivent vivre dans Son alignement...

VERSETS RÉFÉRENCE :

1 Thessaloniciens 5:23 Louis Segond
23 Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre être, l'esprit, l'âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l'avènement de notre Seigneur Jésus-Christ !

Galates 5:16-17 Louis Segond
16 Je dis donc : Marchez selon l'Esprit, et vous n'accomplirez pas les désirs de la chair.
17 Car la chair a des désirs contraires à ceux de l'Esprit, et l'Esprit en a de contraires à ceux de la chair ; ils sont opposés entre eux, afin que vous ne fassiez point ce que vous voudriez.

Romains 12:1-2 Louis Segond
1 Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable.
2 Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l'intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.

Psaumes 103:2 Louis Segond
2 Mon âme, bénis l'Éternel, Et n'oublie aucun de ses bienfaits

RÉFLEXIONS :

Lis 1 Thessaloniciens 5 :23, Galates 5 :16-17, Romains 12 :1-2 et Psaumes 103 :2 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Comment décrirais-tu ce que sont l’esprit, l’âme et le corps ?

Lorsque Paul parle de marcher par l’Esprit en opposition à la chair, que veut-il dire et qu’est-ce que cela implique pour ta vie quotidienne ?

CONTENU :

Ce message est fondamental et peut complètement bouleverser ta manière de vivre... Comprendre cela et l’appliquer dans ta vie quotidienne est ce qui va te permettre d’être toujours en haut et jamais en bas (cf. Deutéronome 28 :13). Car être en haut ne dépend pas de ce qui nous entoure ou nous arrive, c’est une décision : celle de marcher par l’Esprit ! Lorsque Dieu a tout créé, Il a établi des lois, telles que la loi de la gravité, et tout est fait pour fonctionner de manière ordonnée. Ainsi Dieu a créé l’homme en trois parties distinctes bien qu’unies, et chacune d’elle est prévue pour fonctionner avec ordre et en lien avec les autres (cf. 1 Thessaloniciens 5 :23).

Tout d’abord l’esprit est la partie éternelle en nous qui continuera à vivre au-delà de notre vie physique (cf. Ecclésiaste 12 :7). C’est par l’esprit, qui est l’élément le plus élevé chez l’homme, que nous comprenons les vérités spirituelles et que nous sommes en relation avec Dieu. Notre esprit est la partie la plus puissante de notre être. C’est lui qui décide si un comportement sera bon ou mauvais, dans cette connexion avec Dieu.

L’âme comprend la vie émotionnelle, les désirs, la volonté, les pensées, les raisonnements, l’inconscient et l’intelligence. Notre âme peut être divisée en trois parties : notre intelligence (ce que nous pensons), nos émotions (ce que nous ressentons) et notre volonté (ce que nous décidons). C’est l’âme qui nous donne le plus intensément conscience de notre appartenance terrestre.

En ce qui concerne le corps, Genèse 2 :7 nous parle de la matière physique dont nous avons été créés. Depuis la chute, le corps n’est plus parfait puisque nous pouvons être atteints par la maladie, la faiblesse et la fatigue. L’impact de la chute a également touché notre esprit et notre âme. Le corps est sujet à la mort et destiné à mourir (cf. Hébreux 9 :27), c’est lui qui abrite notre esprit et notre âme au cours de notre vie terrestre.

Ainsi, parce qu’ils ont des fonctions différentes, l’esprit, l’âme et le corps doivent interagir dans l’ordre et l’harmonie pour que l’homme devienne un être accompli. C’est le dessein de Dieu pour nous. Dieu a créé l’homme pour qu’il soit un être spirituel dont l'esprit dirige l'être tout entier. Ainsi, si au lieu de marcher par l’Esprit, c’est-à-dire de laisser notre esprit diriger, nous marchons selon la chair, en laissant notre âme au contrôle, nous vivrons constamment une vie en dent de scie.... Bien qu’étant croyants nés de nouveau, il est possible que nous sortions de l’alignement que Dieu a prévu, à savoir notre esprit soumis au Saint-Esprit, notre âme soumise à notre esprit et notre corps soumis à notre âme. Watchman Nee a dit : « Un homme spirituel n’est pas un homme né de nouveau, mais un homme né de nouveau et qui marche dans l’alignement ». Et ce n’est pas quelque chose d'inné, ni de facile, c’est une bataille car jusqu'à notre nouvelle naissance c'est notre âme qui avait l'habitude de diriger, et elle aimerait bien rester au contrôle...

Si nous marchons par la chair et que notre âme dirige, cela implique que lorsque Dieu parlera à notre esprit, tout sera filtré au travers de nos pensées, de notre imagination, de notre intelligence, de nos émotions, etc. Par conséquent, la voix de Dieu et Sa direction seront affaiblies ou perdues. Dès lors, nous serons en proie aux mensonges de l’ennemi. Vivre dans l’alignement, c’est permettre à Dieu de parler à notre esprit de telle sorte que notre être tout entier s'accorde sur cela. C'est également ne pas laisser notre corps être prisonnier de ses pulsions et déterminer nos choix. C'est pourquoi nous pouvons parler à notre corps et lui ordonner d’être en bonne santé, tout comme nous pouvons ordonner à notre âme de se réjouir en Dieu et de Le louer.

Afin de voir rapidement du changement dans ta manière de vivre, voici une prière que je t’encourage à faire tous les jours de ta vie... Prie-la et approprie-toi cette prière en la disant avec tes propres mots...

« Je soumets mon esprit au Saint-Esprit, afin de pouvoir entendre la voix de Dieu et Lui obéir, je soumets mon âme à mon esprit lui-même soumis au Saint-Esprit et je renverse les raisonnements qui s’élèvent contre la connaissance de Dieu, j’amène mes pensées captives à l’obéissance de Christ et j’ordonne à mon inconscient, à mes désirs et à ma volonté de s’aligner sur la volonté et les projets de Dieu. Et, enfin, je soumets mon corps à mon âme elle-même soumise à mon esprit qui, lui, est soumis au Saint-Esprit. J’ordonne à mon corps de s’aligner sur la Parole de Dieu et je proclame la vigueur et l’énergie de la foi dans chaque cellule de mon corps. » Amen.

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 5 – La foi et les actes

La foi entraîne des actes, elle n’est jamais inactive...

VERSETS RÉFÉRENCE :

Jacques 2:14-16 Louis Segond
14 Mes frère, que sert-il à quelqu'un de dire qu'il a la foi, s'il n'a pas les œuvres ? La foi peut-elle le sauver ?
15 Si un frère ou une soeur sont nus et manquent de la nourriture de chaque jour,
16 et que l'un d'entre vous leur dise : Allez en paix, chauffez-vous et vous rassasiez ! et que vous ne leur donniez pas ce qui est nécessaire au corps, à quoi cela sert-il ?

Jean 9:6-11 Louis Segond
6 Après avoir dit cela, il cracha à terre, et fit de la boue avec sa salive. Puis il appliqua cette boue sur les yeux de l'aveugle,
7 et lui dit : Va, et lave-toi au réservoir de Siloé (nom qui signifie envoyé). Il y alla, se lava, et s'en retourna voyant clair.
8 Ses voisins et ceux qui auparavant l'avaient connu comme un mendiant disaient : N'est-ce pas là celui qui se tenait assis et qui mendiait ?
9 Les uns disaient : C'est lui. D'autres disaient : Non, mais il lui ressemble. Et lui-même disait : C'est moi.
10 Ils lui dirent donc : Comment tes yeux ont-ils été ouverts ?
11 Il répondit : L'Homme qu'on appelle Jésus a fait de la boue, a oint mes yeux, et m'a dit : Va au réservoir de Siloé, et lave-toi. J'y suis allé, je me suis lavé, et j'ai recouvré la vue.

RÉFLEXIONS :

Lis Jacques 2 :14-16 et Jean 9 :6-11 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Quel est l’ingrédient de la foi qui est seulement de notre responsabilité et non de celle de Dieu ?

A ton avis, pourquoi Jésus n’a-t-il pas simplement guéri cette personne aveugle, mais a choisi de le rendre participant à son miracle ?

CONTENU :

La foi consiste à amener ce qui a déjà été accompli par Dieu dans le monde spirituel à devenir une réalité dans notre monde. Comme le dit l’épître aux Hébreux, c’est l’assurance des choses qu’on espère, la démonstration de celles qu’on ne voit pas (cf. Hébreux 11 :1)... La foi n’est réelle que lorsqu’elle se traduit par des actions et un style de vie. Pour le dire autrement, notre foi se manifeste au travers de notre manière de vivre. Dès lors, la foi n’est pas une question de paroles, mais d’actions. Par exemple, il y a quelques années, alors que nous passions par une période difficile financièrement parlant et que nous envisagions que je reprenne un travail à temps partiel pour pourvoir aux besoins de notre famille, Dieu nous a clairement parlé et nous a affirmé́ que notre provision ne se trouvait pas dans le travail séculier mais en Lui (ce qui voulait dire que je devais continuer d’investir ma vie à 100% dans ce qu’Il m’avait demandé de faire). Nous avons cru et proclamé cette parole, cependant pendant quelques temps j’ai continué à chercher du travail... Mon comportement trahissait mon manque de foi et j’ai dû me repentir et changer de manière de fonctionner... Ce qui a permis à Dieu de pourvoir de manière extraordinaire !

C’est pour cela que Jacques dit que la foi sans les œuvres est morte. Car la foi est une obéissance concrète et pratique, c’est pour cette raison que Jésus a rendu cet aveugle participant à son miracle. En effet, ce dernier n’avait rien demandé, il n’avait pas eu l’opportunité de mettre sa foi en action, comme d’autres à qui Jésus avait posé la question : « Que veux-tu que je te fasse ? ». Le miracle est un partenariat entre l’Homme et Dieu. Nous sommes appelés à mettre notre foi en action pour vivre Son miracle... Si cet homme n’avait pas obéi et avait juste essuyé la boue de ses yeux, il n’aurait pas recouvré la vue. Ses yeux se sont ouverts du fait qu’il ait mis sa foi en action en obéissant à l'injonction d'aller se laver à Siloé (cf. Jean 9 :11). C’est étonnant comme parfois certaines personnes semblent avoir un don particulier pour contourner l’obéissance de la foi tout en donnant l’illusion d’obéir... Jésus parle, nous croyons et obéissons en nous mettant en action en accord avec la Parole de Dieu...

La foi est une action, ainsi lorsque tu crois que Dieu t’a guéri(e), tu peux tout simplement recommencer immédiatement à faire ce que tu ne pouvais plus faire auparavant. Tous les récits des Evangiles ou des Actes des apôtres font état d’une action qui a suivi la foi de ceux qui ont obtenu un miracle de la part du Seigneur. Le paralytique a dû se lever, l’aveugle a été appelé vers Jésus et a quitté la sécurité de ce qu’il possédait lorsqu’il a rejeté son manteau. Lorsque l’eau a été changée en vin à Cana, les serviteurs ont dû puiser l’eau et l’amener vers l’ordonnateur du repas. Il y aurait encore tant d'exemples... L’obéissance accompagne toujours le miracle, car cette dernière est l’ingrédient de la foi qui n'appartient qu'à nous. Tout le reste est entre les mains de Dieu, par contre obéir est notre responsabilité...

L’acte d’obéissance de la foi la plus remarquable se trouve certainement chez le père de la foi, Abraham... Dans Genèse 13 :14-15, Dieu lui promet qu'il possèdera un pays tout entier et pourtant à sa mort la seule propriété qu’il possédait aux yeux des hommes était un champ et une grotte où il fut enterré au côté de Sara sa femme (cf. Genèse 23 :20 et 25 :9). Et pourtant, aux yeux de Dieu il avait pris possession du pays (cf. Ezéchiel 33 :24). Comment cela ? Tout simplement en parcourant le pays de long en large et de haut en bas. Il a mis sa foi en action, sachant que tout lieu que foulait la plante de son pied lui appartenait (cf. Josué 1 :3). Ainsi l’obéissance de la foi transforme notre manière de vivre de manière durable, et ceci indépendamment de ce que l’on voit... Vivre par la foi, ce n’est pas vivre en fonction de ce que l’on voit ou de ce que l'on ressent, mais simplement en fonction de ce que Dieu dit !

La foi est une action, elle nous conduit à adopter une manière de vivre qui dit : LA VIE EST SIMPLE, DIEU DIT ET J’OBEIS ! Qu’est-ce que Dieu te dit et comment vas-tu obéir de manière radicale, ce qui veut dire sans négociation, ni compromis ? Alors que tu le fais, tu verras ta vie être transformée et le miracle se produire...

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 5 – Dieu désire encore plus que nous que nos prières se réalisent

Dieu désire encore plus que nous que nos prières se réalisent, car Il nous aime et désire nous combler.

VERSETS RÉFÉRENCE :

Jean 14:11-14 Louis Segond
11 Croyez-moi, je suis dans le Père, et le Père est en moi; croyez du moins à cause de ces oeuvres.
12 En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les oeuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m'en vais au Père;
13 et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils.
14 Si vous demandez quelque chose en mon nom, je le ferai.

Jean 11:41-42 Louis Segond
41 Ils ôtèrent donc la pierre. Et Jésus leva les yeux en haut, et dit: Père, je te rends grâces de ce que tu m'as exaucé.
42 Pour moi, je savais que tu m'exauces toujours; mais j'ai parlé à cause de la foule qui m'entoure, afin qu'ils croient que c'est toi qui m'as envoyé.

RÉFLEXIONS :

Lis Jean 14 :11-14 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Pour quelles raisons Dieu désire-t-Il tellement nous exaucer ?

Lis Jean 11 :41-42. Qu’est-ce qui m’empêche de croire que Dieu désire toujours m’exaucer et comment faire face à cette incrédulité ?

CONTENU :

Il y a quelques années, j’étais en train de prier pour un malade et tu sais comment nos pensées peuvent parfois gambader alors que nous prions. C’est exactement ce qui s’est passé : alors que je priais pour la guérison, je me suis retrouvé à réfléchir à ce que j’allais dire à cet homme s’il n’était pas guéri... C’est alors que j’ai réalisé que j’avais un problème : d’un côté je priais pour un miracle et de l’autre je m’attendais à ce qu'il ne se passe rien. Inutile de te dire que je me suis immédiatement repenti et que j'ai réaligné mon cœur et ma foi sur la puissance et l’amour de Dieu. Cependant, c’est souvent comme cela que les choses se produisent lorsque nous prions... Malheureusement trop de gens ont accepté comme une norme le fait de ne pas voir leurs prières être exaucées. L’exaucement à la prière est devenu quelque chose d’exceptionnel... On en arrive à prier par devoir, sans réelle conviction, et nos prières se terminent par « Que Ta volonté soit faite », en réalité sans réelle soumission à Dieu, mais plutôt pour exprimer une sorte de fatalisme. Gardons ces vérités en tête : d'une part la prière est un dialogue avec Dieu, d'autre part ce dernier désire toujours nous exaucer et en n l’exaucement est la norme de la prière.

Dieu nous aime d’un amour parfait et nous découvrons cet amour extraordinaire que Dieu a toujours eu pour Ses enfants dès le début de la Genèse. En plaçant Adam et Eve dans le jardin d’Eden, Dieu les a comblés de tout en abondance. Ils avaient tous les arbres fruitiers dont ils avaient besoin à disposition, le fleuve coulait dans le jardin, ils étaient en communion constante avec Dieu, ils avaient été créés l'un pour l'autre, toute la création leur était soumise et ils se trouvaient dans un lieu de délices. Cela révèle la nature de Dieu qui désire donner le meilleur à Ses enfants et les combler. Et c’est ce qu’Il désire toujours pour nous aujourd’hui. Ainsi, lorsque nous prions, assurons-nous que nous avons bien cette compréhension de Dieu dans nos cœurs, à savoir qu'Il est le Dieu qui est venu pour nous donner la vie et la vie en abondance. Celui qui souhaite notre destruction et notre malheur, c’est le diable (cf. Jean10 :10). Cependant rien ne peut empêcher Dieu de nous bénir, car en Christ toutes nos prières sont exaucées (cf. Colossiens 2 :10). Dieu désire nous bénir abondamment, Il s’intéresse à tous les domaines de nos vies et Il désire y accomplir des miracles sans aucune restriction...

Il est important de se souvenir que l’exaucement n’est pas toujours instantané, car Dieu possède une vision sur la durée. Job en est un bon exemple : ce dernier était comblé à tous égards. Cependant sa vie a été profondément éprouvée, à tel point qu’il a tout perdu, sauf sa femme et sa propre vie. Certains historiens bibliques pensent que Job a ainsi souffert plusieurs dizaines d’années... Dieu a exaucé la prière de Job en lui permettant de retrouver non seulement tout ce qu’il avait perdu, mais qui plus est le double. Dieu désirait le bénir deux fois plus et surtout se révéler à lui (cf. Job 42 :5). L’exaucement à la prière est toujours lié à la révélation de qui est Dieu et elle permet de manifester Sa gloire.

Parfois nous pourrions avoir tendance à jauger les bénédictions et les exaucements de prière en comparaison à ce que nous recevons sur une période de nos vies, cependant, nous ne devons pas perdre de vue la patience de Dieu et Ses buts à long terme pour nos vies et pour les personnes qui nous entourent. S’Il désire réellement nous bénir et nous combler, ce qu’Il veut par-dessus tout, c’est que nous soyons en communion avec Lui. A quoi nous servirait-il de nager dans le bien-être matériel et d'être toujours exaucés si nous devions terminer notre vie loin de Dieu parce qu’au milieu de toute cette richesse nous avons perdu le contact avec Celui qui est la source de la bénédiction ? Dieu est notre plus grande bénédiction et Sa présence est certainement ce que nous avons de plus important.

Voir nos prières exaucées n’est jamais quelque chose d’automatique, c’est simplement le résultat de notre relation avec Dieu. Lorsque nous sommes en communion avec Lui, nous ne pouvons pas vivre autrement que d’être bénis et cela même au milieu des circonstances les plus difficiles. Et l’exaucement de la prière a toujours pour but la gloire de Dieu.

Es-tu comme moi lorsque j’ai prié pour ce malade, as-tu l'impression que l’exaucement de la prière est une exception ? Alors j’aimerais t’encourager à prendre un instant pour te repentir, demander pardon à Dieu pour cette incrédulité et pour choisir de prier ces paroles de Jean 11 :41 : « Père je rends grâces de ce que Tu m’as exaucé ». Une fois que la prière est formulée, crois que c’est fait et cela va devenir une réalité dans le monde visible... C’est cela, prier avec foi !

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 3 – Souvent, nous ne recevons pas, parce que nous ne demandons pas ou mal

VERSETS RÉFÉRENCE :

Jacques 4:3 Louis Segond

3 Vous demandez, et vous ne recevez pas, parce que vous demandez mal, dans le but de satisfaire vos passions.

Marc 11:24-26 Louis Segond

24 C'est pourquoi je vous dis: Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l'avez reçu, et vous le verrez s'accomplir.

25 Et, lorsque vous êtes debout faisant votre prière, si vous avez quelque chose contre quelqu'un, pardonnez, afin que votre Père qui est dans les cieux vous pardonne aussi vos offenses.

26 Mais si vous ne pardonnez pas, votre Père qui est dans les cieux ne vous pardonnera pas non plus vos offenses.

RÉFLEXIONS :

Lis Jacques 4 :3 et Marc 11 :24-26 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Qu’est-ce que ces textes nous révèlent par rapport à la manière de demander ?

Pourquoi est-il si important de pardonner si l'on veut être exaucé ?

CONTENU :

La déclaration ci-dessus peut sembler simpliste et nous faire croire qu’il y a une formule type ou une méthode pour être exaucé, ce qui est loin d’être le cas... Par contre, il y a des principes fondamentaux à respecter pour s’assurer de vivre la réalité de ce que Jésus nous promet : « Tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai... » (cf. Jean 14 :13).

Vous avez certainement déjà entendu l'expression « il suffit de demander » dans des circonstances où tout ce que vous aviez à faire était d'oser demander. Personnellement, une des choses qui m’amuse est de négocier les prix et cela même face à des structures officielles telles que des boutiques, des chaînes hôtelières, etc. Ce que j’ai découvert, c’est que souvent si nous le faisons de manière joviale et agréable nous obtenons un rabais. Je me souviens d’avoir acheté une montre d’une certaine valeur dans une boutique chic : j'avais obtenu une réduction parce que j'avais osé demander. Il y a un principe biblique qui s’applique non seulement dans la prière, mais en toutes situations et qui est « Demandez et vous recevrez... » (cf Jean 16 :24). Avec Dieu, s’il y a des choses que nous obtenons sans même avoir à les demander, il y en a de nombreuses autres que nous n’obtiendrons jamais si nous ne les demandons pas.

N’oublions jamais que Dieu nous a déjà TOUT donné, que TOUT est à notre disposition dans les cieux car nous avons TOUT pleinement en Christ (cf. Colossiens 2 :10). Ce qui veut dire que si nous ne vivons pas la plénitude du Royaume de Dieu dans nos vies ici et maintenant, c’est que nous avons encore des ajustements à faire. Et savoir demander en fait partie ! Un jour, nous nous retrouverons dans l’éternité et nous connaîtrons tout parfaitement, nous verrons ainsi toutes les choses que Dieu avaient mises à notre disposition et que nous n’avons pas osé ou pensé Lui demander. Je désire que nous passions à côté du moins de choses possible !

Peut-être vous est-il déjà arrivé de prier et d'être surpris de ce que vous étiez en train de demander à Dieu : par exemple quelque chose de fou, qui semble difficile, voire impossible... C’est en général tout simplement le Saint- Esprit qui nous a poussé à demander, à formuler à Dieu ce qui en fait avait déjà été préparé par avance pour nous. Savoir demander, c’est simplement s’accorder avec Dieu sur cette réserve abondante qu’Il a pour nous et qu’Il désire répandre au travers de nous... Car recevoir, c’est s’engager à donner pour faire du bien à notre tour. Alors entrons dans Sa folie et ne nous privons pas de tout ce qu’Il veut nous donner...

Trop de chrétiens ont tendance à se plaindre de ne pas avoir ceci ou cela au lieu de vivre dans le contentement et de prier avec foi. Cela les pousse à adopter une attitude de mendiants ou de négociateurs dans la prière. Ou alors ils sont jaloux de ceux qui réussissent et, au lieu de se réjouir de ce que les autres vivent avec Dieu, ils commencent à développer de l’amertume et des ressentiments... Il y a un aspect primordial dans la prière, c’est la disposition de notre cœur. On ne demande pas pour soi, mais pour glorifier Dieu et Le servir du mieux possible.

Beaucoup de chrétiens n’ont pas reçu, soit parce qu’ils n’ont pas osé demander à Dieu, soit parce qu’ils n’ont pas su persévérer sans compromis jusqu’à voir un résultat ! J’aime dire par exemple que Dieu désire guérir tous les malades, qu’Il l’a déjà fait (cf. 1 Pierre 2 :24) et cela sans exception ! La guérison est un des acquis de la croix et vouloir la mettre de côté, c’est ouvrir une porte à toutes sortes de mensonges, dont celui qu’Il ne peut pas tout pardonner... Car s’Il ne guérit pas tous les malades, comment peut-Il pardonner tous les péchés alors que pardon ET pleine santé sont tous deux un acquis de la croix ? De plus, tous ceux qui sont venus vers Jésus pour être guéris lors de Son ministère terrestre l’ont été et cela sans exception. Par contre je remarque que c'est loin d'être encore le cas aujourd’hui lorsque l’on prie pour les malades. Cependant il s'agit de croire ce que Dieu dit et non ce que nous voyons, ce qui nous pousse alors à prier pour les malades jusqu’à ce qu’ils soient guéris.

Il s’agit de prier et de tenir ferme selon ce que Dieu dit et non pas selon ce que l’on peut vivre... Et c’est ce que Jacques dit ici lorsqu’il parle du fait que nous demandons mal : c'est le cas lorsque nous visons avant tout à satisfaire nos passions ou que nos motivations ne sont pas les bonnes. Nous avons besoin d’apprendre que lorsque nos prières sont fondées sur les besoins du Royaume alors elles trouvent tôt ou tard leur exaucement, alors que si nous prions pour notre propre royaume, pour notre propre bien-être avec le « moi » comme motivation, il est probable que nous ne soyons pas exaucés. Garde donc toujours les bonnes motivations !

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Vie Victorieuse a pour objectif de publier des livres et des articles qui encouragent les disciples de Christ à vivre leur vie à la mesure de ce que Dieu a prévu pour eux, afin qu’ils soient de ceux qui écrivent l’Histoire et ne la subisse pas. Le but est de t’aider, toi et tes amis à grandir en Christ, à former des disciples et implanter des églises.
© COPYRIGHT 2024 UNE VIE VICTORIEUSE ALL RIGHTS RESERVED.
envelopecartphone-handset linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram