Jour 4 – Être baptisé du Saint-Esprit, c’est entrer dans une vie surnaturelle...

VERSETS RÉFÉRENCE :

Actes 4:29-33 Louis Segond
29 Et maintenant, Seigneur, vois leurs menaces, et donne à tes serviteurs d'annoncer ta parole avec une pleine assurance,
30 en étendant ta main, pour qu'il se fasse des guérisons, des miracles et des prodiges, par le nom de ton saint serviteur Jésus.
31 Quand ils eurent prié, le lieu où ils étaient assemblés trembla; ils furent tous remplis du Saint Esprit, et ils annonçaient la parole de Dieu avec assurance.
32 La multitude de ceux qui avaient cru n'était qu'un coeur et qu'une âme. Nul ne disait que ses biens lui appartinssent en propre, mais tout était commun entre eux.
33 Les apôtres rendaient avec beaucoup de force témoignage de la résurrection du Seigneur Jésus. Et une grande grâce reposait sur eux tous.

Romains 8:11 Louis Segond
11 Et si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité le Christ-Jésus d’entre les morts donnera aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous.

RÉFLEXIONS :

Lis Actes 4 :29-33 et Romains 8 :11 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Quel est le rapport entre la puissance du Saint-Esprit et la capacité de faire des disciples ?

De quoi est-ce que le Saint-Esprit a besoin pour pouvoir agir pleinement dans ta vie ?

CONTENU :

L’ordre de mission que Jésus nous donne dans Matthieu 28 :18-20 est la raison pour laquelle nous sommes encore sur cette terre, pour faire de toutes les nations des disciples. Il s’agit d’entrer dans une dimension de multiplication et cela nécessite la puissance du Saint-Esprit. Nous le voyons tout particulièrement dans le livre des Actes où nous est montrée clairement la relation directe entre la puissance du Saint-Esprit et la croissance de l’Eglise. Je t’encourage à lire le livre des Actes en soulignant toutes les fois où il est fait mention du nombre de personnes qui ont cru suite aux témoignages, aux miracles ou à la prédication. Tu seras surpris(e), car ce sont souvent des chiffres importants : « 3’000 », « 5’000 », « un grand nombre », « une multitude », etc. C’est le résultat direct de la puissance surnaturelle du Saint-Esprit que les disciples ont reçu. Ce passage d’Actes 4 nous révèle que ces derniers avaient conscience de la nécessité du Saint-Esprit. De la même manière, nous en avons besoin pour entrer dans cette dimension de multiplication de disciples.

Cela commence en nous. Jésus a dit qu’Il est la résurrection et la vie et non pas la vie et la résurrection (cf. Jean 11 :25). Ce qui nous montre que nous devons mourir à ce que nous étions pour pouvoir recevoir le baptême du Saint-Esprit et la puissance qui va avec. Le Saint-Esprit commence ainsi à agir en nous, Il nous transforme et donne la vie à notre corps mortel. Ce même Esprit qui a ressuscité Jésus d’entre les morts vient demeurer en nous, ce qui signifie que toute la puissance et l’autorité de Christ viennent habiter en nous. Lorsque Jésus a vécu sur cette terre, Il n’a pas commencé à faire des disciples avant de recevoir le Saint-Esprit (cf. Luc 3 :22). Si Lui qui était parfait a agi ainsi, à combien plus forte raison avons-nous besoin de la puissance du Saint-Esprit pour faire des disciples !

Faire des disciples ne dépend pas de nos stratégies humaines – bien que ces dernières puissent être utiles – nous avons besoin de la puissance du Saint-Esprit. Il est Celui qui transforme les vies à l’image et à la ressemblance de Christ. Nous sommes appelés à faire de toutes les nations des disciples de Christ et ce n’est possible qu'au travers d'un partenariat avec le Saint-Esprit. C’est ce que le Saint-Esprit est venu faire dans nos vies : de la même manière qu’Il a ressuscité Jésus d’entre les morts, Il donne la vie à nos corps mortels. Il ne s’agit pas uniquement de la santé divine, mais également du fait qu’Il veut nous libérer de la mort que produit le péché dans nos vies afin que nous puissions entendre Sa voix avec clarté et accomplir Ses œuvres avec puissance.

Pour cela, il nous faut mourir à nous-mêmes, à notre propre nature pour permettre au Saint-Esprit de nous habiter, de prendre toute la place et de nous animer car c’est ainsi que toute la puissance de Dieu peut se manifester. Rien ne peut résister et nous empêcher d’accomplir la volonté de Dieu et d’entrer dans une vie surnaturelle si ce n’est nous-mêmes. Choisir de vivre comme étant morts à nous-mêmes et vivants pour Christ est notre responsabilité. Dans ce sens, Galates 2 : 20 : « Je suis crucifié avec Christ, et ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi ; ma vie présente dans la chair, je la vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi. » est un verset à prier et à déclarer de manière pluriquotidienne.

Lorsque le Saint-Esprit vit en nous et prend toute la place, tout est possible alors que nous Lui obéissons et mettons notre foi en action. Il n’attend qu’une seule chose, que nous Le laissions agir au travers de nous pour changer le monde. C’est ainsi que nous allons obéir à Sa mission et faire des disciples, ensemble avec Lui pour Sa gloire ! Demande au Saint-Esprit de prendre toute la place en toi et positionne-toi dans la prière par rapport à cela.

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 7 – Suivre Jésus, c’est s’engager dans une vie de disciple

VERSETS RÉFÉRENCE :

Luc 9:23-26 Louis Segond (LSG)
23 Puis il dit à tous: Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il se charge chaque jour de sa croix, et qu'il me suive.
24 Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la sauvera.
25 Et que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s'il se détruisait ou se perdait lui-même ?
26 Car quiconque aura honte de moi et de mes paroles, le Fils de l'homme aura honte de lui, quand il viendra dans sa gloire, et dans celle du Père et des saints anges.

Luc 9:57-62 Louis Segond (LSG)
57 Pendant qu'ils étaient en chemin, un homme lui dit: Seigneur, je te suivrai partout où tu iras.
58 Jésus lui répondit: Les renards ont des tanières, et les oiseaux du ciel ont des nids: mais le Fils de l'homme n'a pas un lieu où il puisse reposer sa tête.
59 Il dit à un autre: Suis-moi. Et il répondit: Seigneur, permets-moi d'aller d'abord ensevelir mon père.
60 Mais Jésus lui dit: Laisse les morts ensevelir leurs morts; et toi, va annoncer le royaume de Dieu.
61 Un autre dit: Je te suivrai, Seigneur, mais permets-moi d'aller d'abord prendre congé de ceux de ma maison.
62 Jésus lui répondit: Quiconque met la main à la charrue, et regarde en arrière, n'est pas propre au royaume de Dieu.

RÉFLEXIONS :

Suivre Jésus, c’est s’engager dans une vie de disciple

Lis Luc 9 :23-26 et 57-62 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

➤ Pour toi, qu’est-ce que cela implique d’être disciple de Jésus ?

Qui est appelé à devenir disciple de Christ et comment le devient-on ?

CONTENU :

Lorsque l’on parle de disciple, cela implique nécessairement une relation et le fait d'avoir un modèle auquel on s’identifie et auquel on veut ressembler. C’est un besoin qui est naturel et normal dans chaque être humain : il n’y a qu’à regarder les enfants et les jeunes qui ont ce besoin d’identification à un modèle. Mais il ne faut pas croire que, parce que l’on devient adulte, ce besoin n’est plus là. Nous avons été créés par Dieu, à Son image et à Sa ressemblance (cf. Genèse 1 :26), néanmoins à cause de la chute quelque chose de cette image a été brisée et c’est pour cela qu’il y a dans l’être humain ce désir d’identification, d’être disciple, a n de retrouver la plénitude de Son image... Ce n’est que par Jésus-Christ que nous pouvons retrouver cela, Il est Celui que nous avons besoin de prendre comme modèle.

Être disciple, c’est non seulement s’attacher à la personne de Son maître, mais c’est également se laisser imprégner par Son enseignement, marcher à Sa suite en lui vouant une fidélité exclusive et savoir tout considérer comme une perte (cf. Philippiens 3 :8) dans le but de partager la destinée de son Seigneur et cela jusqu’à donner sa vie s’il le faut. C’est donc une identification totale à son maître pour pouvoir devenir un prolongement de Son enseignement et de Sa vie. Il est donc primordial de savoir de qui nous désirons être les disciples.

Car en réalité, si cet ouvrage s’intitule « un disciple en marche, pour une vie victorieuse », c’est parce que j'ai la conviction que Dieu n’est pas intéressé par les chrétiens. Jésus n’est pas venu pour faire des « chrétiens », c'est-à- dire des gens qui sont touchés par le message de l’Evangile et qui reçoivent l’assurance du salut et de la vie éternelle mais qui ne vont pas plus loin. Ce que Jésus recherche, ce sont des disciples – des hommes et des femmes, des jeunes et des enfants – qui, une fois sauvés, se laissent transformer par la puissance de la Parole de Dieu pour La vivre, Lui obéir de manière radicale et faire à leur tour des disciples de Christ. C’est l’ordre de mission que Jésus nous a laissé dans Matthieu 28 :19 « Allez, faites de toutes les nations des disciples... » ou, comme Paul le dit d’une autre manière lorsqu’il exhorte ses lecteurs, à être ses imitateurs (cf. 1 Corinthiens 4 :16, 11 :1 et Philippiens 3 :17). Nous sommes appelés à devenir de celles et de ceux qui transforment notre monde par l’amour de Christ, d’avoir la réputation d’être de ceux qui ont bouleversé le monde (cf. Actes 17 :6). Il y a au sein de notre monde une véritable attente que nous vivions, parlions et agissions comme des disciples (cf. Romains 8 :19).

Peut-être es-tu sauvé, mais réalises-tu que tu ne vis pas ta vie en suivant réellement Jésus de manière inconditionnelle ? J’aimerais t’encourager à prendre une décision, – tout comme Pierre a dit un jour à Jésus : « Je suis prêt à aller avec toi en prison et à la mort » – celle de suivre Jésus de manière inconditionnelle. Il se peut que tu ais fait ce choix dans le passé, mais que tu ais échoué, pour différentes raisons, et que de ce fait tu ne suives plus réellement Jésus. Tu es sauvé, mais tu ne vis pas comme un disciple. Ce n’est pas grave, Jésus est là pour te pardonner, te relever et te restaurer. Par contre, ce qui serait grave, ce serait d'en rester là désormais... Suis Jésus, car Il a de grandes choses en réserve pour toi ! Et nous allons voir dans le chapitre suivant comment vivre dans le pardon. Arrête-toi un instant pour prier et méditer là- dessus. Es-tu un disciple ou un chrétien ? Prends un moment devant Dieu pour te positionner par rapport à cela.

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Vie Victorieuse a pour objectif de publier des livres et des articles qui encouragent les disciples de Christ à vivre leur vie à la mesure de ce que Dieu a prévu pour eux, afin qu’ils soient de ceux qui écrivent l’Histoire et ne la subisse pas. Le but est de t’aider, toi et tes amis à grandir en Christ, à former des disciples et implanter des églises.
© COPYRIGHT 2024 UNE VIE VICTORIEUSE ALL RIGHTS RESERVED.
envelopecartphone-handset linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram