Jour 3 – Les miracles ont un but : confirmer la Parole de Dieu. Ils suivent naturellement l’annonce de l’Evangile

VERSETS RÉFÉRENCE :

Actes 8:9-11 Louis Segond
9 Il y avait auparavant dans la ville un homme nommé Simon, qui, se donnant pour un personnage important, exerçait la magie et provoquait l'étonnement du peuple de la Samarie.
10 Tous, depuis le plus petit jusqu'au plus grand, l'écoutaient attentivement, et disaient : Celui-ci est la puissance de Dieu, celle qui s'appelle la grande.
11 Ils l'écoutaient attentivement, parce qu'il les avait longtemps étonnés par ses actes de magie.

Matthieu 10:7-8 Louis Segond
7 Allez, prêchez, et dites : Le royaume des cieux est proche.
8 Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons. Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement.

1 Corinthiens 2:4-5 Louis Segond
4 et ma parole et ma prédication ne reposaient pas sur les discours persuasifs de la sagesse, mais sur une démonstration d'Esprit et de puissance,
5 afin que votre foi fût fondée, non sur la sagesse des hommes, mais sur la puissance de Dieu.

RÉFLEXIONS :

Lis  Actes 8 :9-11, Matthieu 10 :7-8 et 1 Corinthiens 2 :4-5 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Dans ces textes, quels rapports découvres-tu entre l’annonce de l’Evangile et les miracles ?

Selon toi, pourquoi est-il important que le miraculeux accompagne directement le témoignage de l’Evangile ?

CONTENU :

Dans ce texte d’Actes 8, nous pouvons clairement voir le contraste entre la sorcellerie de Simon le magicien qui cherchait à attirer l’attention sur lui et les miracles opérés par Philippe, lesquels accompagnaient sa prédication de l’Evangile. Le but des miracles n’est jamais de nous mettre en avant, ni d’attirer l’attention sur nous (même si inévitablement cela risque de se produire) et encore moins de servir nos intérêts personnels, le but est de révéler qui est Jésus et de conduire des personnes à Le rencontrer. Pour se prévenir de tout orgueil, il est essentiel de savoir rendre la gloire à Dieu ; notre prière régulière devrait être quelque chose comme : « Seigneur, quoiqu'il arrive, je m’engage à Te rendre toute la gloire et à ne rien prendre pour moi, car toute la gloire Te revient à Toi et à Toi seul. J'ai conscience que sans Toi je ne peux rien ».

Le ministère de Jésus, tel qu'il est rapporté dans les Evangiles, nous révèle clairement que les miracles accompagnaient constamment Ses enseignements, car Dieu aime faire du bien et révéler Son amour par Sa puissance (cf. Actes 10 :38). Nous trouvons un autre exemple dans Actes 3 où une foule accourt vers Pierre et Jean après la guérison miraculeuse du boiteux. Pourquoi cet attroupement ? Non à cause de ce que ceux-ci avaient dit, mais du fait que tous ont vu cet homme danser alors qu’ils le connaissaient comme étant infirme. Le miracle suit parfois l’annonce de l’Evangile et parfois il le précède, ou les deux... Ici Pierre va clairement dire qu’il n’est pas l’auteur de ce miracle, mais que cet homme a été guéri par le nom de Jésus. Suite à sa prédication, un grand nombre croit et est ajouté à l’Eglise (cf. Actes 4 :4).

Accompagner le message de l’Evangile par des signes et des miracles est la norme de Dieu (cf. Hébreux 2 :4 et Marc 16 :20). Ainsi le miracle a un objectif : celui d’attester que ce que Dieu a déclaré est vrai mais également de confirmer ce qui a été annoncé de manière concrète. Car la Parole de Dieu est puissante et agissante, chaque verset contient en Lui-même la puissance nécessaire pour opérer le miracle pour lequel il a sa raison d'être (cf. Esaïe 55 :11). Dans ce que Dieu dit, il n'y a pas uniquement des mots, mais il y a la puissance pour accomplir ce qui est dit. Les miracles et les prodiges sont une illustration claire de la volonté de Dieu. De plus, comme nous l'avons déjà vu, la parole, qui est un don de Dieu, est créatrice, à l'image de la Sienne, c'est pourquoi annoncer Sa Parole va nous introduire dans le surnaturel et Dieu va confirmer Sa Parole par des miracles. Ainsi, nous pouvons nous attendre à ce que ces choses se produisent de manière simple et systématique à chaque fois que nous parlons de Dieu, de Son Royaume et cela notamment auprès de celles et ceux qui ignorent complètement l’amour de Dieu pour eux.

Lorsque nous témoignons de l’Evangile à des personnes qui ne connaissent pas encore Jésus comme leur Seigneur et Sauveur, nous pouvons simplement suivre les instructions de Jésus. Il nous a ordonné d’annoncer la Bonne Nouvelle du Royaume, de guérir les malades, de ressusciter les morts, de purifier les maladies incurables (cf. Matthieu 10 :7-8). Il s’agit d’un ordre et non d’une suggestion. La vie de disciple que Dieu a prévu pour nous passe par les miracles, ce n’est pas réservé à certaines personnes et ne dépend pas de notre niveau de connaissance ni de consécration. Cela dépend de Sa Parole, de notre engagement à annoncer Son Royaume et de notre foi à nous attendre à vivre et à voir Sa puissance se manifester.

Dieu veut faire du bien, guérir, libérer et intervenir de manière concrète et puissante dans les vies.

Assurons-nous que notre foi est fondée sur Sa puissance et non pas sur des raisonnements intellectuels (cf. 1 Corinthiens 2 :4-5). J’aimerais te défier à être prêt à vivre le miraculeux à chaque fois que tu parles de Jésus, à t’attendre à cela et à te mettre en action pour que Dieu manifeste Sa puissance. De grandes choses sont en réserve pour toi et de nombreuses vies vont être transformées alors que tu entres toujours plus dans ce partenariat avec Dieu....

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 5 – Le témoin est revêtu de puissance, celle du Saint-Esprit...

VERSETS RÉFÉRENCE :

Actes 1:8 Louis Segond
8 Mais vous recevrez une puissance, le Saint Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre.

Actes 4:23-31 Louis Segond
23 Après avoir été relâchés, ils allèrent vers les leurs, et racontèrent tout ce que les principaux sacrificateurs et les anciens leur avaient dit.
24 Lorsqu'ils l'eurent entendu, ils élevèrent à Dieu la voix tous ensemble, et dirent : Seigneur, toi qui as fait le ciel, la terre, la mer, et tout ce qui s'y trouve,
25 c'est toi qui as dit par le Saint Esprit, par la bouche de notre père, ton serviteur David : Pourquoi ce tumulte parmi les nations, Et ces vaines pensées parmi les peuples ?
26 Les rois de la terre se sont soulevés, Et les princes se sont ligués Contre le Seigneur et contre son Oint.
27 En effet, contre ton saint serviteur Jésus, que tu as oint, Hérode et Ponce Pilate se sont ligués dans cette ville avec les nations et avec les peuples d'Israël,
28 pour faire tout ce que ta main et ton conseil avaient arrêté d'avance.
29 Et maintenant, Seigneur, vois leurs menaces, et donne à tes serviteurs d'annoncer ta parole avec une pleine assurance,
30 en étendant ta main, pour qu'il se fasse des guérisons, des miracles et des prodiges, par le nom de ton saint serviteur Jésus.
31 Quand ils eurent prié, le lieu où ils étaient assemblés trembla ; ils furent tous remplis du Saint Esprit, et ils annonçaient la parole de Dieu avec assurance.

RÉFLEXIONS :

Lis Actes 1 :8 et 4 :23-31 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Dieu a mis en nous Sa Puissance pour que nous soyons des témoins, quels ont été les signes qui ont accompagné le témoignage de Jésus durant Son ministère terrestre et celui de Ses disciples ?

Quels seront les signes qui vont accompagner mon témoignage (Jean 14 :12) et comment vivre cela ?

CONTENU :

Ce verset de Jean 14 :12 est tellement extraordinaire et cela paraît tellement fou que certains commentateurs bibliques ont tenté de l’expliquer en disant que ces choses plus grandes étaient la somme de ce que l’Eglise allait accomplir dans Son ensemble. Cependant ce n’est pas le cas, mets ta foi en action et crois simplement ce que Jésus a promis : tu es appelé(e) à accomplir de plus grandes choses que Lui car Il est monté vers le Père et Il a envoyé le Saint-Esprit pour te donner Sa puissance ! Ainsi le témoignage n’est pas seulement un style de vie, mais nous avons un partenaire, le Saint-Esprit. Il est Celui qui touche les cœurs pour libérer la vie de Christ et Sa puissance.

Le verset d’Actes 1 :8 nous rappelle très clairement l’importance de recevoir la puissance du Saint-Esprit. C’était tellement essentiel que Jésus est spécialement apparu à deux de Ses disciples qui étaient en train de s'éloigner afin qu’ils reviennent à Jérusalem (cf. Luc 24 :13-33). Il en est de même pour nous aujourd’hui : nous avons besoin d’être revêtus de la puissance du Saint- Esprit pour vivre la vie de témoins à laquelle Jésus nous appelle. Dans le texte d’Actes 4 que nous avons lu, nous y voyons ces premiers disciples prier tous ensemble et demander à Dieu de l’assurance et de l’audace pour témoigner. Mais aussi demander que leur témoignage soit accompagné de signes et de prodiges, car le Royaume de Dieu n’est pas une question de paroles, mais de puissance (cf. 1 Corinthiens 4 :20). Nous consacrerons un chapitre entier sur le fait de vivre dans le miraculeux.

Pour revenir à la prière de Ses disciples, Dieu les exauce et le lieu où ils sont rassemblés pour prier se met à trembler... Il ne s’agissait pas simplement d’approuver leur demande, mais aussi de les pousser à sortir de là où ils étaient, car personne ne voudrait rester dans une bâtisse qui tremble... Cela nous rappelle l’importance de sortir de nos zones de confort et de sécurité, pour être des témoins qui expérimentent la puissance de Dieu. Car Dieu désire nous voir témoigner, et Il est toujours prêt à manifester Sa puissance pour accompagner notre témoignage. Ferme tes yeux un instant et imagine : le Saint-Esprit est dans les starting-blocks au ciel, prêt à agir, Il n’attend qu’une seule chose : que tu témoignes !

Lorsque l’on parle de puissance du Saint-Esprit, nous pouvons comprendre :

■ La capacité donnée par Dieu : Il nous rend capable de faire des choses que nous n’aurions pas pu faire naturellement. Pierre n’aurait pas pu prêcher comme Il l'a fait à la Pentecôte si Dieu ne l'en avait pas rendu capable. Lorsque nous faisons notre part, Dieu vient libérer Sa puissance pour nous propulser plus loin...

■ La puissance de Dieu vient sur le disciple à un moment précis pour une tâche particulière, comme celle de guérir les malades ou de proclamer la Parole de Dieu. C’est ce que Pierre a vécu lorsqu’il a dit au paralytique : « Je ne possède ni argent, ni or, mais ce que j’ai, je te le donne : au nom de Jésus-Christ de Nazareth : lève-toi et marche ! » (Actes 3 :6). C’est cela être rempli du Saint-Esprit et c’est une réalité pour nous aujourd’hui, alors vivons-le !

■ Il s’agit également d'utiliser un nouveau langage, dans ce cas-là il s’agissait de parler dans des langues qu’ils n’avaient pas apprises pour raconter les merveilles de Dieu dans la langue de ceux qui les écoutaient. La puissance du Saint-Esprit nous permet de parler d’une manière qui va toucher les cœurs. Nous reviendrons plus tard sur le fait de parler en langues et de l’importance que cela a dans notre vie de disciple. Nos paroles ne dépendent pas de notre intelligence et de nos connaissances, mais de l’inspiration du Saint-Esprit car Il sait comment toucher le cœur de nos auditeurs.

■ Des signes prodigieux (des flammes de feu, un bruit comme un vent violent...) attirent l’attention des gens. Dieu est toujours là pour attirer l’attention et confirmer Sa Parole par des signes et des prodiges. Cela nous permet ainsi de nous attendre à ce quelque chose se passe lorsque nous témoignons de Christ et le plus grand miracle qui soit ce sont des vies qui rencontrent Jésus. A la Pentecôte, il y en a eu 3'000 !

Mets ta vie à Sa disposition en développant une relation d’intimité avec le Saint-Esprit pour recevoir Sa puissance et attends-toi au miraculeux lorsque tu commences à témoigner. Tu verras, tu vas être surpris(e)...

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 2 - Le pardon ne se mérite jamais

VERSETS RÉFÉRENCE :

Matthieu 18:21-22 Louis Segond
21 Alors Pierre s'approcha de lui, et dit: Seigneur, combien de fois pardonnerai-je à mon frère, lorsqu'il péchera contre moi? Sera-ce jusqu'à sept fois?
22 Jésus lui dit: Je ne te dis pas jusqu'à sept fois, mais jusqu'à septante fois sept fois.

Romains 5:8 Louis Segond
8 Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous.

RÉFLEXIONS :

Le pardon ne se mérite jamais, c’est un don de Dieu

Lis Matthieu 18 :21-22 et Romains 5 :8 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Combien de fois doit-on pardonner à la personne qui nous a offensés ?

Quelles conclusions peut-on en tirer ?

Est-ce que Jésus a attendu que nous méritions Son pardon ?

CONTENU :

Pardonner est quelque chose de difficile, cela coûte, et ici Pierre essaye de calculer son pardon : « Combien de fois pardonnerai-je à mon frère... jusqu’à sept fois ? ». Ce qui sous-entend : je suis patient, mais la huitième fois je me réserve le droit de ne pas pardonner... Trop c’est trop, et il ne faut pas croire que l’on peut abuser de moi ! Cela touche un aspect important du pardon, à savoir qu'il ne s'agit pas de se laisser abuser... Néanmoins Jésus ne donne pas de limite au pardon, il va répondre « soixante-dix fois sept fois », soit en réalité de manière illimitée ! Par contre, Il ne nous dit pas de rester proches de ceux qui ne cessent de nous offenser et de nous blesser. Je ne saurais que vous encourager à pardonner à ces personnes, mais également à savoir les confronter et, si nécessaire, à vous en éloigner pour vous protéger.

Vous connaissez certainement cette expression : « Comment puis-je me faire pardonner ? ». Souvent, les gens qui sont en tort essayent d’apaiser leur adversaire ou leur ami par tous les moyens, comme si le pardon qu’ils demandent pouvait se mériter ou s’acheter. Ce genre de pardon calculé et négocié n’est pas le vrai pardon. Car il entraîne de rester redevable envers la personne. C’est pour cette raison que Jésus va dire clairement que le pardon est inconditionnel et sans calcul.

Imaginez un instant : si Dieu avait dû calculer Son pardon à notre égard, se limitant à nos mérites, nous ne pourrions jamais être pardonnés ! Si nous essayions de mettre nos bonnes actions face à nos mauvaises actions, y compris celles qui sont restées dans nos pensées, il est évident que nous ne pourrions pas être au bénéfice de Son pardon. Cependant Dieu nous fait une promesse extraordinaire dans 1 Jean 1 :9 : « Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous pardonner nos péchés et nous purifier de toute injustice. » C'est pourquoi lorsque nous nous approchons de Dieu d'un cœur repentant, nous avons l’assurance du pardon.

Nous comprenons donc que toute tentative d'essayer de faire les choses par nos propres forces afin de tenter de gagner le pardon de Dieu est vouée à l'échec. La religion prétend édicter des règles à suivre pour essayer de mériter la faveur de Dieu, tandis que la vie de disciple ‒ qui est une relation personnelle avec le Saint-Esprit ‒ commence en reconnaissant que nous ne méritions pas le pardon et que celui-ci est le fruit de la grâce de Dieu et de Son amour. Il s’agit de savoir développer notre intimité avec Dieu et de cultiver notre amour pour Lui en se débarrassant de la tendance humaine de vouloir essayer de gagner les choses par nous-mêmes...

Dans ce verset de Romains 5 :8 nous découvrons que Jésus n’a pas attendu que nous le méritions pour pourvoir au pardon de nos péchés, Il n’a même pas attendu que nous reconnaissions que nous en avions besoin... Il a choisi de donner Sa vie pour nous afin que nous puissions, lorsque nous nous approchons de Lui, recevoir Sa vie et Son pardon.

Bien que nous ne méritions pas le pardon, au contraire les mérites de la vie de Christ ‒ Sa vie sans péché et Son obéissance parfaite au Père ‒ nous valent une remise de dette totale et inconditionnelle. Cette rédemption est le résultat de l’amour de Dieu pour nous en action.

Par conséquent, puisque Dieu nous a aimés si parfaitement, comme le dit si bien l’apôtre Jean, nous devons également nous aimer les uns les autres (cf. 1 Jean 4 :11). Ce qui implique aussi de savoir pardonner aux autres sans qu’ils ne le méritent, ni même ne le demandent... Car trop souvent nous avons tendance à vouloir attendre que les autres demandent pardon avant de leur pardonner, alors que c’est à nous de pardonner en premier ‒ et cela se passe dans le secret de notre relation avec Dieu. Cependant si le pardon est entre moi et Dieu, par contre le fait que la personne demande pardon permet de restaurer la relation, mais ça, ça appartient au choix et à la conscience de l'autre personne, et c'est sa responsabilité.

Rappelons-nous que Dieu ne nous a pas aimés parce que nous avions fait quelque chose pour le mériter. En fait, on a agi tout à l’opposé, nous Lui avons tourné le dos, en le méprisant, l’ignorant et se moquant de Lui. Et Dieu nous demande d’aimer nos ennemis (cf. Matthieu 5 :44), ce qui commence par leur pardonner... Cela n’est possible que dans la mesure où l’amour de Dieu a touché notre cœur et que nous avons reçu l’assurance que nos propres péchés ont été pardonnés.

Prends un moment pour laisser le Saint-Esprit sonder ton cœur, invite-Le à venir te révéler s’il y a encore des personnes à qui tu as besoin de pardonner, mais aussi si tu as, sans le savoir, une attitude religieuse en essayant de mériter le pardon de Dieu.

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 1 - Rencontrer Jésus et Le suivre

VERSETS RÉFÉRENCE :

Matthieu 16:13-23 Louis Segond (LSG)
13 Jésus, étant arrivé dans le territoire de Césarée de Philippe, demanda à ses disciples: Qui dit-on que je suis, moi, le Fils de l'homme?
14 Ils répondirent: Les uns disent que tu es Jean Baptiste; les autres, Élie; les autres, Jérémie, ou l'un des prophètes.
15 Et vous, leur dit-il, qui dites-vous que je suis?
16 Simon Pierre répondit: Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant.
17 Jésus, reprenant la parole, lui dit: Tu es heureux, Simon, fils de Jonas; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, mais c'est mon Père qui est dans les cieux.
18 Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Église, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle.
19 Je te donnerai les clefs du royaume des cieux: ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux.
20 Alors il recommanda aux disciples de ne dire à personne qu'il était le Christ.
21 Dès lors Jésus commença à faire connaître à ses disciples qu'il fallait qu'il allât à Jérusalem, qu'il souffrît beaucoup de la part des anciens, des principaux sacrificateurs et des scribes, qu'il fût mis à mort, et qu'il ressuscitât le troisième jour.
22 Pierre, l'ayant pris à part, se mit à le reprendre, et dit: A Dieu ne plaise, Seigneur! Cela ne t'arrivera pas.
23 Mais Jésus, se retournant, dit à Pierre: Arrière de moi, Satan! tu m'es en scandale; car tes pensées ne sont pas les pensées de Dieu, mais celles des hommes.

2 Corinthiens 5:17 Louis Segond (LSG)
17 Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles.

RÉFLEXIONS :

Rencontrer Jésus,
c’est voir sa vie être changée et bouleversée

Lis Matthieu 16 :13-23 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Quelle question pose Jésus ? Quelle est la réponse de Pierre et qu’est-ce qui inspire sa réponse ? Et comment expliquer le changement de Simon Pierre ?

Dans 2 Corinthiens 5 :17, Paul parle d’être en Christ, qu’est-ce que cela veut dire ?

CONTENU :

Dans ce texte de l’Évangile de Matthieu, Jésus pose une question importante à Ses disciples : « Qui dites-vous que je suis ? » (Matthieu 16 :15). On pourrait penser que ces hommes connaissaient Jésus, cela faisait de nombreux mois qu’ils avaient tout quitté pour vivre avec Lui, qu’ils Le suivaient partout et qu’ils avaient même été envoyés par Jésus pour annoncer Son royaume et manifester Sa puissance. Cependant Jésus veut savoir où ils en sont dans leur cœur. C’est Pierre qui, le premier, répond, et il le fait de manière impulsive, il se trouve être le premier surpris de ce qui sort de sa bouche : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant » (Matthieu 16 :16). Pierre nous ressemble : il parle très souvent avant de réfléchir et c’est pourquoi il se retrouve surpris, ce qui démontre que sa réponse n’est pas intellectuelle, cette spontanéité permet de dévoiler ce que le Saint- Esprit lui a révélé dans son cœur.

Rencontrer Jésus n’est pas quelque chose de rationnel ou d’intellectuel, car nous vivons notre relation avec Christ dans notre cœur et notre esprit. Ainsi, ce n'est pas de lui-même que Pierre pouvait dire cela, il ne pouvait pas l’inventer. Les gens pensaient que Jésus était un prophète, un homme bien, un enseignant, etc., tout le monde avait une opinion humaine sur Lui. La véritable réponse vient de Dieu, c’est une révélation. C’est pourquoi Jésus lui répond : « Ce ne sont pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela (les pensées humaines) mais mon Père qui est dans les cieux ». (Matthieu 16 :17).

C’est ainsi qu’aujourd’hui les gens ont également une opinion sur qui est Jésus, mais trop peu connaissent la vérité de qui Il est. On peut être autour de Jésus, lire les Evangiles, connaître beaucoup de choses avec sa tête, avoir toutes sortes d’opinions sur Jésus, sur la Bible. Mais cela ne remplace pas la révélation personnelle que Dieu nous donne dans notre cœur, cela y fait même obstacle. La révélation que nous avons de Jésus va déterminer notre manière de vivre en tant que disciple de Christ. Nous avons besoin de grandir dans la révélation de qui est Jésus, de Sa nature, de Son caractère, de Sa personne, de Sa puissance...

Au moment où Pierre reçoit cette révélation, son cœur est touché et sa vie entière change. C’est pourquoi Jésus lui dit : « tu es Pierre ». (Matthieu 16 :18). Le changement de nom de Simon en Pierre marque le changement de nature qui s’est produit en lui. Car dans la pensée hébraïque le nom est directement lié à notre identité. Dans 2 Corinthiens 5 :17, Paul écrit : « Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles ». Être disciple de Christ, c’est marcher en accord avec notre révélation de qui Il est... Qui plus est, être en Christ signifie être uni à Jésus, ayant reconnu qu’Il est le Seigneur et le Sauveur pour notre propre vie, qu’Il est la réponse de Dieu à notre problème, le seul qui nous libère du péché pour nous réconcilier avec Dieu. C'est comme lorsque quelqu’un s’expose au soleil : il devient bronzé, il ne peut pas le cacher. De même, une personne qui a rencontré Jésus personnellement est transformée, cela se manifeste dans tous les domaines de sa vie.

Dans l’Evangile de Luc 19 :1 à 10, tu découvres comment toute la vie d’un homme nommé Zachée a été transformée lorsque Jésus y est entrée. De voleur, il est devenu généreux. Grâce à Jésus, il n’a plus honte de ses actes et va faire face à ses anciens adversaires en les remboursant et en les aimant. Quelle transformation ! Sa rencontre avec Jésus va faire de lui un disciple en donnant un sens à sa vie. Il a trouvé sa destinée : être une source de bénédiction pour un grand nombre... Avant d’avoir rencontré Jésus, Zachée savait gagner de l’argent, mais il le gardait pour lui. Lorsque Jésus a transformé sa vie, il a commencé à devenir une bénédiction pour les autres en entrant dans la générosité à l’égard des autres... Rencontrer Jésus nous conduit à devenir des disciples et à entrer dans notre destinée, la raison pour laquelle nous sommes sur la terre. Nous avons tous besoin d’avoir une raison d’être, une cause pour laquelle nous sommes prêts à vivre et à mourir ! Marcher comme un disciple va nous permettre de vivre ainsi...

De même, en ce qui nous concerne, la révélation de qui est Jésus et de ce qu’Il a fait pour nous doit produire un changement dans notre vie et dans notre manière d’être... Ce n’est pas juste une adhésion intellectuelle, c’est un changement de vie qui touche tous les domaines de notre être. C’est une métamorphose. Le salut n’est pas uniquement un ajustement dans nos vies, et de la même manière Jésus n’est pas quelque chose que nous rajoutons à nos vies, un plus... On ne peut vivre comme un disciple de Christ sans accepter que nos vies soient entièrement transformées par Sa Vie, Son amour et Sa puissance... Cette transformation se révèle dans nos actions, nos pensées, nos décisions, nos paroles, etc.

Tout a commencé pour Pierre lorsqu’il a accepté de suivre Jésus. Quant à Zachée, il a simplement suffit qu’il réponde positivement à l'invitation de Jésus à venir manger chez lui. De même pour nous, rencontrer Jésus n'est pas suffisant, nous avons besoin de savoir quelle réponse nous donnons à cette rencontre... Ainsi, rencontrer Jésus et Le reconnaître comme son Seigneur et Sauveur, c’est être sauvé et entrer dans une vie de dépendance à Son égard. Et si nous voulons suivre Jésus comme Ses disciples, nous avons certainement besoin de comprendre ce qu’est la réalité du salut. Car comme pour une maison, le fondement est essentiel pour que le reste de la maison soit solide, et en ce qui concerne nos vies, nos fondements de foi sont importants pour que l'intégralité de nos vies soient solides et nous permettent de bâtir et de changer notre monde.

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Vie Victorieuse a pour objectif de publier des livres et des articles qui encouragent les disciples de Christ à vivre leur vie à la mesure de ce que Dieu a prévu pour eux, afin qu’ils soient de ceux qui écrivent l’Histoire et ne la subisse pas. Le but est de t’aider, toi et tes amis à grandir en Christ, à former des disciples et implanter des églises.
© COPYRIGHT 2024 UNE VIE VICTORIEUSE ALL RIGHTS RESERVED.
envelopecartphone-handset linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram