Jour 4 – Les miracles nécessitent d'avoir foi en la grandeur et en la puissance de Dieu, ainsi qu’une véritable intimité avec le Saint-Esprit...

VERSETS RÉFÉRENCE :

Marc 6:34-37 Louis Segond
34 Quand il sortit de la barque, Jésus vit une grande foule, et fut ému de compassion pour eux, parce qu'ils étaient comme des brebis qui n'ont point de berger; et il se mit à leur enseigner beaucoup de choses.
35 Comme l'heure était déjà avancée, ses disciples s'approchèrent de lui, et dirent : Ce lieu est désert, et l'heure est déjà avancée ;
36 renvoie-les, afin qu'ils aillent dans les campagnes et dans les villages des environs, pour s'acheter de quoi manger.
37 Jésus leur répondit : Donnez-leur vous-mêmes à manger. Mais ils lui dirent : Irions-nous acheter des pains pour deux cents deniers, et leur donnerions-nous à manger ?

Marc 11:22-23 Louis Segond
22 Jésus prit la parole, et leur dit : Ayez foi en Dieu.
23 Je vous le dis en vérité, si quelqu'un dit à cette montagne : Ote-toi de là et jette-toi dans la mer, et s'il ne doute point en son coeur, mais croit que ce qu'il dit arrive, il le verra s'accomplir.

RÉFLEXIONS :

Lis  Marc 6 :34-37, 11 :22-23 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Quels obstacles Jésus a-t-il dû franchir pour manifester la puissance miraculeuse du Royaume de Dieu ?

Qu’est-ce que cela signifie pour moi et de quelle persévérance ai-je besoin ?

CONTENU :

Dieu désire donc que nous vivions une vie dans laquelle nous ferons davantage de miracles que ce que Jésus lui-même a accompli (cf. Jean 14 :12), et cela non pas de manière occasionnelle mais quotidienne. Vivre des miracles est simple, c’est la norme du Royaume de Dieu et pourtant nous devons souvent reconnaître que ce n’est pas ce que nous expérimentons. Qu’est-ce qui nous en empêche ? Tout d’abord, nous devons réaliser que ce que nous appelons foi (ou que la foi que nous croyons posséder) n’est pas la foi qui est requise par Dieu. C’est la foi en Dieu, mais pas la foi de Dieu. Et l’incrédulité, le manque de foi, est ce qui a conduit Jésus à qualifier Ses disciples de « race incrédule... » (cf. Matthieu 17 :17). Notre foi est importante pour Dieu.

Vivre dans le miraculeux nécessite de notre part une vie de foi, ce qui est bien plus qu’un simple assentiment intellectuel. La foi de Dieu, celle dont Jésus parle dans Marc 11 :22, est un engagement réel et profond de notre cœur et de notre vie toute entière dans ce que nous croyons. C’est le résultat d’une révélation que Dieu nous donne dans notre esprit qui fait que nous savons sans l’ombre d’un doute que ce qu’Il a dit va s’accomplir. Une vie de foi dans la puissance de Dieu est le résultat normal d’une relation intime et profonde avec Dieu. Dieu devient alors pour toi plus réel qu’un être humain avec qui tu pourrais manger un repas, Il devient plus proche qu’un ami, qu’un membre de ta famille ou même que ton conjoint.

L’intimité avec Dieu est cette relation dans laquelle nous mettons Dieu au centre de tout, ce qui nous conduit à être en permanence en dialogue avec Lui. C'est une relation qui Lui permet de nous dire tout ce qu’Il désire nous dire, mais également au sein de laquelle nous pouvons tout Lui dire. C’est dans cette intimité que nous saurons discerner le possible là où d’autres voient l’impossible. Ainsi l’élément le plus important d’une vie de foi est notre sensibilité à Sa voix, où nous entendons ce qu’Il dit et fait afin de pouvoir amener cela à devenir réel dans notre monde. Certes, il pourra arriver que nous subissions des moqueries ou du rejet de la part de ceux qui n’ont pas vu ce que nous avons vu dans l’Esprit ou entendu ce que nous avons entendu de Dieu, mais cela n'en reste pas moins un privilège incomparable.

Dieu a choisi d'opérer des miracles en partenariat avec nous. Il attend donc que nous coopérions avec Lui, Il a besoin que nous agissions de concert avec Lui. N'oublions jamais que sans Lui, nous ne pouvons rien faire... Vivre le miracle commence par le fait de prendre conscience du besoin, c’est ce qu’ont fait les disciples lorsqu’ils sont venus dire à Jésus de renvoyer la foule pour qu’elle puisse aller se nourrir (cf. Marc 6 :36). Lorsque nous avons identifié́ le besoin, nous devons être attentifs et chercher l’intimité avec Dieu a n de pouvoir entendre Sa réponse, car ce dernier désire agir d’une manière qui va certainement nous étonner et nous surprendre. C'est ce qui s'est passé lorsque Jésus a dit aux disciples : « Donnez-leur vous-mêmes à manger » ... Sa solution n’est pas la nôtre et notre obéissance permet au miracle de se produire...

C’est là que nous avons besoin de la foi de Dieu car elle nous permet de nous accorder avec Lui. Sa solution va toujours nous sembler étrange, surprenante et même impossible. C’est à nous de nous mettre en action pour faire ce que Dieu nous demande de faire en nous attendant à ce qu'Il intervienne avec Sa puissance miraculeuse. C’est la folie de l’obéissance de la foi qui fait toute la différence. Cela dépend simplement de nous, car Dieu a plus envie de faire des miracles que nous ! Garde tes yeux ouverts sur les besoins et demande à Dieu ce qu’Il désire faire en restant prêt à agir... Et cette vie de miracle peut commencer dès ce jour !

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 4 – L’Église est le corps spirituel de Jésus

VERSETS RÉFÉRENCE :

Actes 9:5 Louis Segond
5 Il répondit: Qui es-tu, Seigneur? Et le Seigneur dit : Je suis Jésus que tu persécutes. Il te serait dur de regimber contre les aiguillons.

1 Corinthiens 12:12-27 Louis Segond
12 Car, comme le corps est un et a plusieurs membres, et comme tous les membres du corps, malgré leur nombre, ne forment qu'un seul corps, ainsi en est-il de Christ.
13 Nous avons tous, en effet, été baptisés dans un seul Esprit, pour former un seul corps, soit Juifs, soit Grecs, soit esclaves, soit libres, et nous avons tous été abreuvés d'un seul Esprit.
14 Ainsi le corps n'est pas un seul membre, mais il est formé de plusieurs membres.
15 Si le pied disait : Parce que je ne suis pas une main, je ne suis pas du corps-ne serait-il pas du corps pour cela ?
16 Et si l'oreille disait : Parce que je ne suis pas un œil, je ne suis pas du corps, -ne serait-elle pas du corps pour cela ?
17 Si tout le corps était œil, où serait l'ouïe ? S'il était tout ouïe, où serait l'odorat ?
18 Maintenant Dieu a placé chacun des membres dans le corps comme il a voulu.
19 Si tous étaient un seul membre, où serait le corps ?
20 Maintenant donc il y a plusieurs membres, et un seul corps.
21 L'oeil ne peut pas dire à la main : Je n'ai pas besoin de toi ; ni la tête dire aux pieds : Je n'ai pas besoin de vous.
22 Mais bien plutôt, les membres du corps qui paraissent être les plus faibles sont nécessaires ;
23 et ceux que nous estimons être les moins honorables du corps, nous les entourons d'un plus grand honneur. Ainsi nos membres les moins honnêtes reçoivent le plus d'honneur,
24 tandis que ceux qui sont honnêtes n'en ont pas besoin. Dieu a disposé le corps de manière à donner plus d'honneur à ce qui en manquait,
25 afin qu'il n'y ait pas de division dans le corps, mais que les membres aient également soin les uns des autres.
26 Et si un membre souffre, tous les membres souffrent avec lui; si un membre est honoré, tous les membres se réjouissent avec lui.
27 Vous êtes le corps de Christ, et vous êtes ses membres, chacun pour sa part.

RÉFLEXIONS :

Lis Actes 9 :5 et 1 Corinthiens 12 :12-27 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Comment pourrais-tu expliquer ce qu’est le corps de Christ ?

Qu’est-ce que cela implique pour ta vie et, selon toi, quelle est ta place ?

CONTENU :

Lorsque Paul persécute l’Église, Jésus lui demande : « Pourquoi me persécutes-tu ? ». Il fait allusion au fait que l’Église est Son corps et qu’on ne peut pas les dissocier. Ainsi l’Église est les mains, les pieds de Christ sur cette terre et Il en est la tête. Si par exemple tu vois des pieds qui dépassent sous un rideau, tu sais qu’il y a quelqu’un derrière ce rideau. Il ne te viendrait jamais à l’idée de penser que des pieds puissent être là sans le reste du corps. De la même manière, lorsque l'on voit l’Église sur la terre, Jésus n’est pas loin. Ainsi, partout où tu vas, Jésus est avec toi et que ce n’est pas l’atmosphère ou les circonstances extérieures qui doivent t’influencer, mais c’est toi, ou plutôt Christ en toi, qui produit un changement dans l’atmosphère.

Jésus est la tête de Son corps, l’Église, et le Saint-Esprit est Celui qui donne la vie à ce corps, qui l’anime et le dirige. Ce qui veut dire également que le monde voit Christ au travers de Son corps. Chaque membre du corps est important pour son bon fonctionnement, tous les membres sont utiles et nécessaires. Par exemple, un simple petit orteil douloureux peut faire boiter tout le corps, ce qui souligne l’importance de savoir prendre soin les uns des autres. Nous sommes responsables de nous encourager mutuellement, il n’y a pas de concurrence dans ce corps, mais au contraire de la collaboration, du soutien et de l’unité car c’est ensemble que nous sommes membres du corps de Christ.

Bien que cela paraisse évident, je voudrais te rappeler que tout ce que tu fais, tu le fais au moyen de ton corps. Par exemple, tu ne te déplace pas par la pensée, et tu n'es pas télépathe. Tu dois parler avec ta bouche et utiliser tes jambes pour te mouvoir. De la même manière, Jésus a choisi de ne rien faire sur cette terre sans passer par Son corps qui est l’Église. C’est le fondement du partenariat et un disciple est une personne qui reflète Christ dans ses actions et dans ses paroles. Ce qui veut dire que Dieu a prévu que l’Église locale fonctionne de manière organique et unie. Car des disciples dispersés et désunis ne peuvent pas représenter la force du bras de Dieu qui vient pour sauver l’humanité perdue. Pour que Dieu puisse répondre à notre prière d'étendre Sa main (cf. Actes 4 :30), nous devons être ce bras qu'Il puisse étendre, nous devons nous rassembler pour Lui obéir.

Paul dit que nous avons été baptisés dans un seul Esprit pour former un seul corps (cf. 1 Corinthiens 12 :12). Ce corps habité par le Saint-Esprit est l’Eglise efficace et active pour accomplir les œuvres de Christ sur cette terre.

Ainsi Dieu a prévu que tous les dons du Saint-Esprit et les ministères soient présents et manifestes dans chaque église locale. Nous avons tous des dons et des talents différents les uns des autres, rien n'est uniforme dans Son Corps. Nous sommes tous des personnes uniques. Si Dieu nous a mis ensemble dans le cadre d’une assemblée locale, c’est pour que nous reflétions qui Il est et agissions unis ensemble selon ce qu’Il désire.

Nous avons tous un rôle spécifique et une place définie dans ce corps. Personne n’est supérieur aux autres, il y a des responsabilités différentes et des actions plus ou moins visibles, cependant nous avons tous besoin les uns des autres. On ne peut se passer de personne et il nous faut savoir reconnaître et honorer l’autre pour qui il ou elle est, tout en apprenant à collaborer ensemble pour le but de Dieu. Il est de notre responsabilité de savoir prendre notre place selon ce que Dieu a prévu pour nous en nous créant. Ne cherche pas à être quelqu’un d’autre et comprends qu’il n’y a pas de place ou de fonction plus importante, mais seulement des rôles différents et complémentaires.

Prends le temps de te placer devant Dieu a n de te soumettre à Lui. Si tu as de la jalousie ou de la convoitise par rapport à une fonction dans Son corps, demande pardon au Seigneur. Décide de prendre ta place dans Son corps, de respecter et honorer les autres membres de Son corps...

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 1 – On ne peut pas rester le/la même après avoir été baptisé du Saint-Esprit

VERSETS RÉFÉRENCE :

Actes 1 :8 Louis Segond
8 Mais vous recevrez une puissance, celle du Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie et jusqu’aux extrémités de la terre.

Actes 2:1-4 Louis Segond
1 Le jour de la Pentecôte, ils étaient tous ensemble dans le même lieu.
2 Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d'un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis.
3 Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d'eux.
4 Et ils furent tous remplis du Saint Esprit, et se mirent à parler en d'autres langues, selon que l'Esprit leur donnait de s'exprimer.

Jean 14 :25-29
25Je vous ai parlé de cela pendant que je demeure auprès de vous.
26Mais le Consolateur, le Saint-Esprit que le Père enverra en mon nom, c’est lui qui vous enseignera toutes choses et vous rappellera tout ce que moi je vous ai dit.
27Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Moi, je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre cœur ne se trouble pas et ne s’alarme pas.
28Vous avez entendu que je vous ai dit : Je m’en vais et je reviendrai vers vous. Si vous m’aimiez, vous vous réjouiriez de ce que je vais vers le Père, car le Père est plus grand que moi.
29Je vous ai dit ces choses maintenant, avant qu’elles n’arrivent, afin que, lorsqu’elles arriveront, vous croyiez.

Jean 15 :26-27
26Quand sera venu le Consolateur que je vous enverrai de la part du Père, l’Esprit de vérité qui provient du Père, il rendra témoignage de moi,
27et vous aussi, vous me rendrez témoignage, parce que vous êtes avec moi depuis le commencement.

Jean 16 :7-15
7Cependant, je vous dis la vérité : il est avantageux pour vous que je parte, car si je ne pars pas, le Consolateur ne viendra pas vers vous ; mais si je m’en vais, je vous l’enverrai.
8Et quand il sera venu, il convaincra le monde de péché, de justice et de jugement :
9de péché, parce qu’ils ne croient pas en moi ;
10de justice, parce que je vais vers le Père, et que vous ne me verrez plus ;
11de jugement, parce que le prince de ce monde est jugé.
12J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les comprendre maintenant.
13Quand il sera venu, lui, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car ses paroles ne viendront pas de lui-même, mais il parlera de tout ce qu’il aura entendu et vous annoncera les choses à venir.
14Lui me glorifiera, parce qu’il prendra de ce qui est à moi et vous l’annoncera.
15Tout ce que le Père a, est à moi ; c’est pourquoi j’ai dit qu’il prendra de ce qui est à moi, et vous l’annoncera.

RÉFLEXIONS :

Lis Actes 1 :8, 2 :1-4, Jean 14 :25-29, 15 :26-27 et 16 :7-15 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Quelle était le plan de Dieu pour que Ses disciples puissent continuer le ministère de Jésus sur la terre ?

Qu’est-ce que cette « puissance » a changé dans la vie des disciples ?

CONTENU :

Ces différents passages (à l'exception de Actes 2 :1-4), nous donnent les dernières instructions de Christ. Ces dernières paroles ont une importance très particulière car elles déterminent l’ordre de mission de l’Eglise. Nous sommes Son Eglise et la continuité de Son ministère ici sur cette terre. Or Dieu ne nous a pas donné une mission sans nous donner l’équipement nécessaire et c’est ce dont Jésus parle lorsqu’Il dit que nous allons recevoir une puissance pour être Ses témoins (cf. Actes 1 :8). Dans ce chapitre, nous allons découvrir ensemble en quoi consiste la puissance que Christ nous a donné, et comment la vivre pleinement.

Après le départ de Jésus pour les cieux, les disciples se sont retrouvés pour prier en s'enfermant dans une chambre haute. Malgré le fait que Jésus leur soit apparu de manière régulière au cours des 40 jours précédents, entre la résurrection et l’Ascension, ces hommes et ces femmes étaient encore timides et craintifs à cause de l’expérience douloureuse de la croix. Certains avaient encore des doutes (cf. Matthieu 28 :17). Voilà donc les personnes auxquelles Jésus laissait la suite de Son ministère, c'est-à-dire à des disciples encore mal affermis et peu sûrs d’eux. Cependant, en réalité, Dieu avait prévu de fortifier Sa relève par le biais d'un « autre Consolateur », selon la prophétie que Jésus avait dite à Ses disciples et que nous retrouvons dans Jean aux chapitres 14 à 16. Ce Consolateur est l’Esprit de Dieu. Il est très clair que le Saint-Esprit est une personne, la troisième personne de la Trinité et non pas une force impersonnelle comme certaines personnes peuvent le croire. Ce qui signifie qu’Il a une personnalité, des sentiments, une volonté... Il est Dieu et nous pouvons Lui parler.

Lorsque les disciples ont été remplis du Saint-Esprit le jour de la Pentecôte, un certain nombre de choses se passèrent, dont le fait qu’ils furent remplis d’une assurance surnaturelle pour témoigner de Christ. Leur crainte a alors complètement disparue. En fait, dans Actes 1 :8, lorsque Jésus dit qu’une « puissance » surviendra sur les disciples, le mot qui est utilisé dans le texte grec est « dunamis ». Ce qui signifie « une capacité ». Le mot « dynamite » provient de ce même terme. C’est exactement ce qui se passe dans Actes 4 :31 où le Saint-Esprit les remplit et leur donne de l’assurance. En d’autres termes, le Saint-Esprit nous rend capables de faire des choses que nous n’aurions jamais faites auparavant, avec une audace que personne ne nous connaissait. Cela signifie que nous ne pouvons pas faire ce que Dieu nous demande sans le Saint-Esprit : Il est le fondement du partenariat avec Dieu.

Ainsi, quelqu’un qui a été authentiquement baptisé du Saint-Esprit (à ne pas confondre avec la nouvelle naissance, car si le Saint-Esprit est en nous dès notre conversion il y a une deuxième expérience) est revêtu de la puissance de Dieu. Cette personne commence à parler avec une autorité nouvelle, fait des choses qu’elle n’aurait jamais été capable de faire auparavant et a perdu toutes ses craintes de parler de Jésus... Il y a véritablement un avant et un après, cependant cela doit se cultiver.

Un des exemples le plus convainquant est l’apôtre Pierre qui, quelques jours auparavant, reniait Jésus par crainte et qui, une fois rempli du Saint-Esprit, s’adresse à l'imposante foule attirée par le bruit et parle avec une assurance surnaturelle. A travers ce partenariat, le Saint-Esprit touche et convainc les cœurs auxquels Pierre s'adresse, permettant à 3'000 âmes d'être sauvées, baptisées et de former la première Eglise. Le Saint-Esprit est le fondateur de l’Eglise, Il en est le Pasteur et, à peine en contact avec Lui, les disciples sont devenus méconnaissables...

Christ a prévu que nous soyons également revêtus de la puissance du Saint-Esprit pour être Ses témoins, développer l’Eglise et permettre à Son Royaume d’avancer... Pourquoi ne pas prendre un instant pour parler avec le Saint-Esprit et Lui demander de venir te remplir, te donner Sa Puissance et t'engager à entrer en partenariat avec Lui ?

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 5 – La foi et les actes

La foi entraîne des actes, elle n’est jamais inactive...

VERSETS RÉFÉRENCE :

Jacques 2:14-16 Louis Segond
14 Mes frère, que sert-il à quelqu'un de dire qu'il a la foi, s'il n'a pas les œuvres ? La foi peut-elle le sauver ?
15 Si un frère ou une soeur sont nus et manquent de la nourriture de chaque jour,
16 et que l'un d'entre vous leur dise : Allez en paix, chauffez-vous et vous rassasiez ! et que vous ne leur donniez pas ce qui est nécessaire au corps, à quoi cela sert-il ?

Jean 9:6-11 Louis Segond
6 Après avoir dit cela, il cracha à terre, et fit de la boue avec sa salive. Puis il appliqua cette boue sur les yeux de l'aveugle,
7 et lui dit : Va, et lave-toi au réservoir de Siloé (nom qui signifie envoyé). Il y alla, se lava, et s'en retourna voyant clair.
8 Ses voisins et ceux qui auparavant l'avaient connu comme un mendiant disaient : N'est-ce pas là celui qui se tenait assis et qui mendiait ?
9 Les uns disaient : C'est lui. D'autres disaient : Non, mais il lui ressemble. Et lui-même disait : C'est moi.
10 Ils lui dirent donc : Comment tes yeux ont-ils été ouverts ?
11 Il répondit : L'Homme qu'on appelle Jésus a fait de la boue, a oint mes yeux, et m'a dit : Va au réservoir de Siloé, et lave-toi. J'y suis allé, je me suis lavé, et j'ai recouvré la vue.

RÉFLEXIONS :

Lis Jacques 2 :14-16 et Jean 9 :6-11 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Quel est l’ingrédient de la foi qui est seulement de notre responsabilité et non de celle de Dieu ?

A ton avis, pourquoi Jésus n’a-t-il pas simplement guéri cette personne aveugle, mais a choisi de le rendre participant à son miracle ?

CONTENU :

La foi consiste à amener ce qui a déjà été accompli par Dieu dans le monde spirituel à devenir une réalité dans notre monde. Comme le dit l’épître aux Hébreux, c’est l’assurance des choses qu’on espère, la démonstration de celles qu’on ne voit pas (cf. Hébreux 11 :1)... La foi n’est réelle que lorsqu’elle se traduit par des actions et un style de vie. Pour le dire autrement, notre foi se manifeste au travers de notre manière de vivre. Dès lors, la foi n’est pas une question de paroles, mais d’actions. Par exemple, il y a quelques années, alors que nous passions par une période difficile financièrement parlant et que nous envisagions que je reprenne un travail à temps partiel pour pourvoir aux besoins de notre famille, Dieu nous a clairement parlé et nous a affirmé́ que notre provision ne se trouvait pas dans le travail séculier mais en Lui (ce qui voulait dire que je devais continuer d’investir ma vie à 100% dans ce qu’Il m’avait demandé de faire). Nous avons cru et proclamé cette parole, cependant pendant quelques temps j’ai continué à chercher du travail... Mon comportement trahissait mon manque de foi et j’ai dû me repentir et changer de manière de fonctionner... Ce qui a permis à Dieu de pourvoir de manière extraordinaire !

C’est pour cela que Jacques dit que la foi sans les œuvres est morte. Car la foi est une obéissance concrète et pratique, c’est pour cette raison que Jésus a rendu cet aveugle participant à son miracle. En effet, ce dernier n’avait rien demandé, il n’avait pas eu l’opportunité de mettre sa foi en action, comme d’autres à qui Jésus avait posé la question : « Que veux-tu que je te fasse ? ». Le miracle est un partenariat entre l’Homme et Dieu. Nous sommes appelés à mettre notre foi en action pour vivre Son miracle... Si cet homme n’avait pas obéi et avait juste essuyé la boue de ses yeux, il n’aurait pas recouvré la vue. Ses yeux se sont ouverts du fait qu’il ait mis sa foi en action en obéissant à l'injonction d'aller se laver à Siloé (cf. Jean 9 :11). C’est étonnant comme parfois certaines personnes semblent avoir un don particulier pour contourner l’obéissance de la foi tout en donnant l’illusion d’obéir... Jésus parle, nous croyons et obéissons en nous mettant en action en accord avec la Parole de Dieu...

La foi est une action, ainsi lorsque tu crois que Dieu t’a guéri(e), tu peux tout simplement recommencer immédiatement à faire ce que tu ne pouvais plus faire auparavant. Tous les récits des Evangiles ou des Actes des apôtres font état d’une action qui a suivi la foi de ceux qui ont obtenu un miracle de la part du Seigneur. Le paralytique a dû se lever, l’aveugle a été appelé vers Jésus et a quitté la sécurité de ce qu’il possédait lorsqu’il a rejeté son manteau. Lorsque l’eau a été changée en vin à Cana, les serviteurs ont dû puiser l’eau et l’amener vers l’ordonnateur du repas. Il y aurait encore tant d'exemples... L’obéissance accompagne toujours le miracle, car cette dernière est l’ingrédient de la foi qui n'appartient qu'à nous. Tout le reste est entre les mains de Dieu, par contre obéir est notre responsabilité...

L’acte d’obéissance de la foi la plus remarquable se trouve certainement chez le père de la foi, Abraham... Dans Genèse 13 :14-15, Dieu lui promet qu'il possèdera un pays tout entier et pourtant à sa mort la seule propriété qu’il possédait aux yeux des hommes était un champ et une grotte où il fut enterré au côté de Sara sa femme (cf. Genèse 23 :20 et 25 :9). Et pourtant, aux yeux de Dieu il avait pris possession du pays (cf. Ezéchiel 33 :24). Comment cela ? Tout simplement en parcourant le pays de long en large et de haut en bas. Il a mis sa foi en action, sachant que tout lieu que foulait la plante de son pied lui appartenait (cf. Josué 1 :3). Ainsi l’obéissance de la foi transforme notre manière de vivre de manière durable, et ceci indépendamment de ce que l’on voit... Vivre par la foi, ce n’est pas vivre en fonction de ce que l’on voit ou de ce que l'on ressent, mais simplement en fonction de ce que Dieu dit !

La foi est une action, elle nous conduit à adopter une manière de vivre qui dit : LA VIE EST SIMPLE, DIEU DIT ET J’OBEIS ! Qu’est-ce que Dieu te dit et comment vas-tu obéir de manière radicale, ce qui veut dire sans négociation, ni compromis ? Alors que tu le fais, tu verras ta vie être transformée et le miracle se produire...

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 2 – Être saint

Le Être saint, c’est avoir une vie pure et mise à part pour servir Dieu, c’est-à-dire séparée du péché. En fait, c’est être comme Jésus

VERSETS RÉFÉRENCE :

Jean 17 :15-19 Louis Segond

15 Je ne te prie pas de les ôter du monde, mais de les préserver du mal.
16 Ils ne sont pas du monde, comme moi je ne suis pas du monde.
17 Sanctifie-les par ta vérité: ta parole est la vérité.
18 Comme tu m'as envoyé dans le monde, je les ai aussi envoyés dans le monde.
19 Et je me sanctifie moi-même pour eux, afin qu'eux aussi soient sanctifiés par la vérité.

RÉFLEXIONS :

Lis Jean 17 :17-19 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Puisque Jésus est sans péché, pourquoi avait-Il besoin de se sanctifier ?

Quelles conclusions peut-on en tirer ?

D’après ce texte, fais une description complète de ta manière de comprendre la sainteté.

CONTENU :

Jésus continue Sa prière par ces mots : « Sanctifie-les par ta vérité... et je me sanctifie moi-même pour eux, afin qu’eux aussi soient sanctifiés par la vérité... ». Pour bien comprendre la prière de Jésus, nous avons besoin d’établir la signification du mot « sainteté ». Être saint signifie tout simplement être séparé des choses profanes pour être mis à part pour Dieu ou, en d’autres mots, vivre pour Dieu et non plus pour soi-même. Comment cela est-il possible ?

Dans Sa prière, Jésus va dire quelque chose de tout à fait extraordinaire : « je me sanctifie moi-même pour eux... ». Et pourtant Jésus est sans péché, alors pourquoi aurait-il donc besoin de se sanctifier ? Pour nous ! Jésus s’est consacré entièrement à la volonté de Son Père afin que nous puissions devenir parfaits comme Il est parfait. Jésus est venu vivre comme un simple homme pour nous, Il a donné Sa vie pour nous, Il a été crucifié et Il est mort. Le troisième jour, Il est ressuscité pour nous et Il intercède pour nous auprès du Père jour et nuit sans interruption, voilà Sa sanctification pour nous !

Jésus s’est mis à part pour nous lorsqu’Il est venu sur la terre. Il n’a rien fait pour Lui-même ou selon Sa propre volonté, mais Il s’est consacré à 100% pour accomplir ce que le Père voulait afin que nous puissions être pardonnés et réconciliés avec Dieu. Il a non seulement ouvert le chemin vers le Père, mais Il a également montré la voie à suivre d’une vie mise à part pour accomplir la volonté de Dieu. Ainsi, à cause de ce que Jésus a fait pour nous, nous ne pouvons pas rester indifférents en continuant à vivre nos vies pour nous- mêmes. Nous sommes invités à répondre en suivant Son exemple : mettre nos vies entièrement à part pour Le servir !

Le fait de se mettre à part pour Jésus n’est pas du tout une question de devoir, c’est simplement le résultat d’une relation d’amour pour notre Sauveur et Seigneur. Il ne nous appelle plus serviteur, mais ami (cf. Jean 15 :15). Une personne qui est sur le point de se marier va décider de se séparer de sa vie de célibataire, elle va « l’enterrer » afin de se mettre à part pour son conjoint. Le style de vie et toute la vie même de cette personne vont être bouleversés par amour pour son conjoint. Il en est de même pour nous : c’est par amour et par passion pour notre Seigneur et Sauveur que nous décidons d’enterrer notre vie, a n de vivre pour Christ. Ce message de la mise à part revient régulièrement tout au long du Nouveau Testament, comme par exemple dans Galates 2 :20 ou Romains 12 :1-2.

Nous voyons donc que la sainteté n’est pas une question de loi et de règles à respecter, mais c’est un acte d’amour : mourir à son ancienne vie pour vivre désormais pour Lui. Faire les choses par devoir, c’est entrer dans le légalisme et la religion, ce qui n’engendre que de la frustration et une forme de mort, alors que faire les choses par amour produit la vie en abondance, l’épanouissement et la passion. Normalement, ce n'est pas seulement à cause de la promesse faite devant l’autorité qui les a mariés qu'une personne va rester fidèle, aimante, etc., mais c’est par amour pour son conjoint qu’elle le fait. Il en va exactement de même pour nous aujourd’hui. Apprenons à cultiver notre relation avec Dieu car c’est par amour pour Lui que nous marchons dans la sainteté en évitant tout ce qui pourrait L’attrister ou nous séparer de Lui.

Nous sommes appelés à devenir comme Jésus. Être saint, c’est choisir d’être comme Lui et de vivre dans ce partenariat extraordinaire avec le Saint- Esprit pour vivre comme Jésus a vécu, faire ce qu’Il a fait et être ce qu’Il a été. De ce fait, être saint, c’est aussi faire des disciples, guérir les malades, faire des miracles et annoncer l’Evangile puisque tout cela fait aussi partie du fait d'être et de faire comme Jésus.

Il s’agit également de choisir de se séparer du péché, ce dernier consistant à faire notre propre volonté pour vivre loin de Dieu en obéissant aux désirs égoïstes de notre propre petite personne. Être saint, c’est choisir de ne plus être le centre de son monde afin de faire de Christ le centre du monde et de faire de Sa volonté notre priorité. Lorsque Jésus était sur la terre, Il n’a eu de cesse d’obéir à Son Père et de ne faire que ce qu’Il Le voyait faire (cf. Jean 5 :19 et 30). Être saint consiste à manifester la même obéissance à Dieu que celle que Jésus avait ! Prends du temps pour réfléchir à ce que cela veut dire pour ta vie et comment tu peux le vivre...

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Vie Victorieuse a pour objectif de publier des livres et des articles qui encouragent les disciples de Christ à vivre leur vie à la mesure de ce que Dieu a prévu pour eux, afin qu’ils soient de ceux qui écrivent l’Histoire et ne la subisse pas. Le but est de t’aider, toi et tes amis à grandir en Christ, à former des disciples et implanter des églises.
© COPYRIGHT 2024 UNE VIE VICTORIEUSE ALL RIGHTS RESERVED.
envelopecartphone-handset linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram