Jour 2 – La Bible décrit l’Église de différentes manières...

VERSETS RÉFÉRENCE :

Éphésiens 1:22-23 Louis Segond
22 Il a tout mis sous ses pieds, et il l'a donné pour chef suprême à l'Église,
23 qui est son corps, la plénitude de celui qui remplit tout en tous.

Éphésiens 2:20 Louis Segond
20 Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus Christ lui-même étant la pierre angulaire.

Matthieu 16:18 Louis Segond
18 Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Église, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle.

Romains 9:26 Louis Segond
26 et là où on leur disait: Vous n'êtes pas mon peuple! ils seront appelés fils du Dieu vivant.

RÉFLEXIONS :

Lis Éphésiens 1 :22-23 et 2 :20, Matthieu 16 :18, Romains 9 :26 et Galates 4 :5-6 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Comment est-ce que ces textes décrivent l’Eglise ?

Et selon toi, que signifient ces différents noms et qu’est-ce que cela implique pour nous aujourd’hui ?

CONTENU :

Dans Matthieu 16 :18, Jésus dit : « Je bâtirai mon Église... ». Cela nous montre plusieurs choses : tout d’abord, que l’Église appartient à Dieu et à personne d’autre. Il en est Le seul propriétaire. L'Église est là pour Lui et pour servir Ses objectifs. Personne ne peut s’approprier l’Église ou l’utiliser pour servir ses propres buts et objectifs. En fait, l’Église, c’est nous qui, ensemble, servons Sa vision et il n’est jamais question de notre propre ministère mais de Son ministère. Nous devons être vigilants, quel que soit notre niveau de responsabilité, de ne jamais nous approprier l’Église ou le ministère en disant des choses comme : c’est mon église, ma vision, mon ministère, etc. Car, si c’est le cas, tu ne cherches au fond qu'à bâtir ta propre petite personne et non pas Son Royaume. En outre, nous ne sommes pas appelés à bâtir Son Église, mais à faire des disciples. Dieu seul bâtit. Par conséquent, si nous croyons être responsables de défendre Dieu en protégeant l’honneur de l’Église, nous nous trompons. En revanche, nous avons le devoir de rester proches de Lui pour accomplir Sa volonté et être des disciples qui reflètent Sa nature et Son amour, car c’est ainsi qu’Il bâtit Son Église.

Paul compare également l’Église à un temple dont le fondement est Jésus-Christ et dont la pierre angulaire sont les apôtres et les prophètes. Cela implique que certains hommes partagent le ministère de fondation de Jésus dans l’édification de Son Église, tel Paul qui se décrit lui-même comme étant un sage architecte (cf. 1 Corinthiens 3 :10) tout en reconnaissant que le fondement est toujours et uniquement Jésus. En fait, ce fondement, c’est la révélation de qui est Christ et cette révélation est le fruit d'une intimité avec Lui. C’est ainsi que Jésus a pu dire à Pierre qu’Il bâtirait Son Église sur la révélation que celui-ci avait reçue, à savoir que Jésus était le Christ, le Fils du Dieu vivant. Ainsi, pour vivre l’Église, nous n’avons pas besoin de notre sagesse, ni de notre intelligence humaine, mais de la révélation que Christ nous donne. La référence au temple nous parle également du fait que Dieu désire que Sa gloire demeure continuellement dans Son temple, c'est-à-dire l’Église. C'est pourquoi l’Eglise doit être constituée d'un groupe de gens qui, lorsqu’ils se rassemblent, expérimentent la gloire de Dieu ainsi que toute la puissance du surnaturel. Se rassembler pour célébrer Dieu n’est jamais ennuyeux ou religieux, au contraire, c’est un temps de joie et de réjouissance.

L’Église nous est encore présentée comme une maison ou, pour le dire autrement, une famille. En ce sens, l’Église est par excellence un lieu de vie et de liberté. En rencontrant Jésus et en entrant dans la réalité spirituelle de Sa maison, nous nous sentons pour la première fois de notre vie « à la maison », dans un environnement où nous sommes libres d’être nous-mêmes sans chercher à jouer un rôle, ni à prouver quoi que ce soit... Lorsque l’Église est vécue comme une communauté d’amour basé sur l’amour de Christ, alors elle est une source de guérison et de réconciliation pour les hommes et les femmes dont la vie a été brisée parce qu’ils étaient éloignés du Père céleste.

L’Église est comparée à un corps, mais nous n’allons pas en parler pour l’instant car nous y reviendrons plus tard en détail. Enfin, dans les textes que nous avons lus, il est parlé de l’Église comme d'une nation. Ce qui implique que notre appartenance à l’Église de Jésus-Christ nous confère une identité nouvelle. Bien que nous ne perdions pas notre identité culturelle et nationale, nous devenons premièrement citoyens du Royaume de Dieu. Tu peux être sans papiers sur cette terre, néanmoins ton nom est inscrit sur les registres du ciel. Tu peux avoir perdu tes droits sur cette terre, il n'en reste pas moins que tu as reçu l’autorité d’enfant de Dieu et que ton Père est le Roi des rois.

Être membre de Son Église est un privilège extraordinaire qu'Il nous a donné uniquement par amour pour nous. Cela nous encourage à prendre notre place et à vivre pleinement la réalité de l’Église dans la relation avec Christ, avec les autres et le monde. Prends un moment pour méditer tout ce que tu viens de lire sur l’Église et ce que cela implique dans ta vie quotidienne.

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 3 – Le Saint-Esprit fait de l’Église un lieu de vie, de salut, de croissance et de miracles...

 VERSETS RÉFÉRENCE :

Actes 2:42-47 Louis Segond
42 Ils persévéraient dans l'enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières.
43 La crainte s'emparait de chacun, et il se faisait beaucoup de prodiges et de miracles par les apôtres.
44 Tous ceux qui croyaient étaient dans le même lieu, et ils avaient tout en commun.
45 Ils vendaient leurs propriétés et leurs biens, et ils en partageaient le produit entre tous, selon les besoins de chacun.
46 Ils étaient chaque jour tous ensemble assidus au temple, ils rompaient le pain dans les maisons, et prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de coeur,
47 louant Dieu, et trouvant grâce auprès de tout le peuple. Et le Seigneur ajoutait chaque jour à l'Église ceux qui étaient sauvés.

Éphésiens 3:9-11 Louis Segond
9 et de mettre en lumière quelle est la dispensation du mystère caché de tout temps en Dieu qui a créé toutes choses,
10 afin que les dominations et les autorités dans les lieux célestes connaissent aujourd'hui par l'Église la sagesse infiniment variée de Dieu,
11 selon le dessein éternel qu'il a mis à exécution par Jésus Christ notre Seigneur,

Romains 16:25-27 Louis Segond
25 A celui qui peut vous affermir selon mon Évangile et la prédication de Jésus Christ, conformément à la révélation du mystère caché pendant des siècles,
26 mais manifesté maintenant par les écrits des prophètes, d'après l'ordre du Dieu éternel, et porté à la connaissance de toutes les nations, afin qu'elles obéissent à la foi,
27 à Dieu, seul sage, soit la gloire aux siècles des siècles, par Jésus Christ ! Amen ! 

RÉFLEXIONS :

Lis Actes 2 :42-47, Ephésiens 3 :9-11 et Romains 16 :25-27 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Qu’est-ce que Paul appelle « le plan de Dieu » ?

Selon ces textes, quel est le rôle du Saint-Esprit dans l’Église ?

CONTENU :

L’Église n’est pas une invention humaine, ce n’est pas non plus une organisation caritative, une simple association, un club ou tout autre mouvement fondé sur de bonnes intentions. L’Église fait partie du plan éternel de Dieu, c’est « le mystère caché de toute éternité en Dieu ». Il est important de bien comprendre que l’Église n’est pas là pour nous, pour nous satisfaire, nous donner ce dont nous avons besoin, nous distraire, ni même pour nous plaire. Je dirais que peu importe par exemple si la louange te plaît ou pas, car de toute manière elle ne t’est pas destinée, ce qui est important c’est que tu y prennes ta place pour Le louer ! Nous sommes l’Église et cette Église existe pour Lui, afin d’accomplir Sa volonté et de permettre que Son règne vienne. Car c’est cela Sa priorité (cf. Matthieu 6 :10).

Jésus dit dans Matthieu 16 :18 : « Je bâtirai mon Église et les portes du séjour des morts ne prévaudront pas contre elle ». Souvent cela a été compris comme le fait que rien ne peut éteindre ou détruire l’Église. De ce fait, nombre d’églises ont adopté une position défensive et protectionniste en vue de garder la foi intacte... Cependant, ce n’est pas du tout ce que Jésus a voulu dire ici, au contraire. Pense aux portes de ta maison : elles peuvent uniquement s’ouvrir ou se fermer mais jamais elles ne vont venir t'attaquer dans ton canapé, car elles sont fixées à un endroit et leur rôle est de laisser le passage ou de l’interdire. Mais si la porte ne t'attaque pas parce qu'elle ne se déplace pas, en revanche toi tu peux l'ouvrir ou l'enfoncer... C’est exactement de cela dont Jésus parle.

L’Église est sur la terre pour manifester le Royaume de Dieu et faire reculer le royaume des ténèbres. Ce qui veut dire que l’Eglise est appelée à être offensive et agressive pour chasser les démons, conquérir des territoires usurpés par satan et ses sbires. Cette agressivité est dirigée contre le monde spirituel uniquement (cf. Ephésiens 6 :12). Rien ne peut arrêter l’Église qui est en marche.

Jésus promet de bâtir Son Église et pour cela Il nous demande de faire de toutes les nations des disciples. Cela signifie que Jésus s’occupe de Son Église et veille à la faire grandir, et de notre côté nous devons nous occuper de faire des disciples. Si en revanche nous cherchons à bâtir notre ou nos églises selon notre modèle ou notre vision personnelle, Dieu ne nous garantit pas le succès. Le succès est garanti à ceux qui écoutent Dieu et mettent en pratique ce qu’Il met sur leurs cœurs. Le défi est qu'il est souvent plus facile de vouloir adopter une méthode ou un programme que de chercher Dieu pour recevoir Ses projets et Sa volonté pour Son Église. Il a un plan unique pour toi et c’est dans Sa présence que tu peux le comprendre.

Dans les Actes des Apôtres, nous voyons que le grand acteur de l’Église est le Saint-Esprit. C’est Lui qui fait grandir l’Église en ajoutant chaque jour celles et ceux qui sont sauvés par la foi, c'est Lui qui opère des miracles, convainc les cœurs, dirige l’Église, établit des leaders, envoie en mission, etc. Nous avons besoin du Saint-Esprit pour être l’Église que Christ désire que nous soyons. Ainsi la norme de l’Église est d’être conduite par le Saint-Esprit afin de vivre dans le naturel de Dieu et de voir le nombre de disciples être multiplié. Prends le temps de relire le Nouveau Testament en te débarrassant de l’image de ce qu’est l’Église aujourd’hui. Ainsi, tu recevras mieux Son cœur et Sa vision.

Le Royaume de Dieu, c’est la présence du Roi – Christ – et c’est par l’Église que Son Royaume s’étend lorsque les multitudes rencontrent Jésus comme Seigneur et Sauveur. Mais c'est également lorsque les disciples vivent la réalité du Royaume là où ils sont. Apprends donc à collaborer avec le Saint-Esprit pour être l’Église que Christ désire et amener le ciel sur la terre...

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 4 – L’Église est le corps spirituel de Jésus

VERSETS RÉFÉRENCE :

Actes 9:5 Louis Segond
5 Il répondit: Qui es-tu, Seigneur? Et le Seigneur dit : Je suis Jésus que tu persécutes. Il te serait dur de regimber contre les aiguillons.

1 Corinthiens 12:12-27 Louis Segond
12 Car, comme le corps est un et a plusieurs membres, et comme tous les membres du corps, malgré leur nombre, ne forment qu'un seul corps, ainsi en est-il de Christ.
13 Nous avons tous, en effet, été baptisés dans un seul Esprit, pour former un seul corps, soit Juifs, soit Grecs, soit esclaves, soit libres, et nous avons tous été abreuvés d'un seul Esprit.
14 Ainsi le corps n'est pas un seul membre, mais il est formé de plusieurs membres.
15 Si le pied disait : Parce que je ne suis pas une main, je ne suis pas du corps-ne serait-il pas du corps pour cela ?
16 Et si l'oreille disait : Parce que je ne suis pas un œil, je ne suis pas du corps, -ne serait-elle pas du corps pour cela ?
17 Si tout le corps était œil, où serait l'ouïe ? S'il était tout ouïe, où serait l'odorat ?
18 Maintenant Dieu a placé chacun des membres dans le corps comme il a voulu.
19 Si tous étaient un seul membre, où serait le corps ?
20 Maintenant donc il y a plusieurs membres, et un seul corps.
21 L'oeil ne peut pas dire à la main : Je n'ai pas besoin de toi ; ni la tête dire aux pieds : Je n'ai pas besoin de vous.
22 Mais bien plutôt, les membres du corps qui paraissent être les plus faibles sont nécessaires ;
23 et ceux que nous estimons être les moins honorables du corps, nous les entourons d'un plus grand honneur. Ainsi nos membres les moins honnêtes reçoivent le plus d'honneur,
24 tandis que ceux qui sont honnêtes n'en ont pas besoin. Dieu a disposé le corps de manière à donner plus d'honneur à ce qui en manquait,
25 afin qu'il n'y ait pas de division dans le corps, mais que les membres aient également soin les uns des autres.
26 Et si un membre souffre, tous les membres souffrent avec lui; si un membre est honoré, tous les membres se réjouissent avec lui.
27 Vous êtes le corps de Christ, et vous êtes ses membres, chacun pour sa part.

RÉFLEXIONS :

Lis Actes 9 :5 et 1 Corinthiens 12 :12-27 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Comment pourrais-tu expliquer ce qu’est le corps de Christ ?

Qu’est-ce que cela implique pour ta vie et, selon toi, quelle est ta place ?

CONTENU :

Lorsque Paul persécute l’Église, Jésus lui demande : « Pourquoi me persécutes-tu ? ». Il fait allusion au fait que l’Église est Son corps et qu’on ne peut pas les dissocier. Ainsi l’Église est les mains, les pieds de Christ sur cette terre et Il en est la tête. Si par exemple tu vois des pieds qui dépassent sous un rideau, tu sais qu’il y a quelqu’un derrière ce rideau. Il ne te viendrait jamais à l’idée de penser que des pieds puissent être là sans le reste du corps. De la même manière, lorsque l'on voit l’Église sur la terre, Jésus n’est pas loin. Ainsi, partout où tu vas, Jésus est avec toi et que ce n’est pas l’atmosphère ou les circonstances extérieures qui doivent t’influencer, mais c’est toi, ou plutôt Christ en toi, qui produit un changement dans l’atmosphère.

Jésus est la tête de Son corps, l’Église, et le Saint-Esprit est Celui qui donne la vie à ce corps, qui l’anime et le dirige. Ce qui veut dire également que le monde voit Christ au travers de Son corps. Chaque membre du corps est important pour son bon fonctionnement, tous les membres sont utiles et nécessaires. Par exemple, un simple petit orteil douloureux peut faire boiter tout le corps, ce qui souligne l’importance de savoir prendre soin les uns des autres. Nous sommes responsables de nous encourager mutuellement, il n’y a pas de concurrence dans ce corps, mais au contraire de la collaboration, du soutien et de l’unité car c’est ensemble que nous sommes membres du corps de Christ.

Bien que cela paraisse évident, je voudrais te rappeler que tout ce que tu fais, tu le fais au moyen de ton corps. Par exemple, tu ne te déplace pas par la pensée, et tu n'es pas télépathe. Tu dois parler avec ta bouche et utiliser tes jambes pour te mouvoir. De la même manière, Jésus a choisi de ne rien faire sur cette terre sans passer par Son corps qui est l’Église. C’est le fondement du partenariat et un disciple est une personne qui reflète Christ dans ses actions et dans ses paroles. Ce qui veut dire que Dieu a prévu que l’Église locale fonctionne de manière organique et unie. Car des disciples dispersés et désunis ne peuvent pas représenter la force du bras de Dieu qui vient pour sauver l’humanité perdue. Pour que Dieu puisse répondre à notre prière d'étendre Sa main (cf. Actes 4 :30), nous devons être ce bras qu'Il puisse étendre, nous devons nous rassembler pour Lui obéir.

Paul dit que nous avons été baptisés dans un seul Esprit pour former un seul corps (cf. 1 Corinthiens 12 :12). Ce corps habité par le Saint-Esprit est l’Eglise efficace et active pour accomplir les œuvres de Christ sur cette terre.

Ainsi Dieu a prévu que tous les dons du Saint-Esprit et les ministères soient présents et manifestes dans chaque église locale. Nous avons tous des dons et des talents différents les uns des autres, rien n'est uniforme dans Son Corps. Nous sommes tous des personnes uniques. Si Dieu nous a mis ensemble dans le cadre d’une assemblée locale, c’est pour que nous reflétions qui Il est et agissions unis ensemble selon ce qu’Il désire.

Nous avons tous un rôle spécifique et une place définie dans ce corps. Personne n’est supérieur aux autres, il y a des responsabilités différentes et des actions plus ou moins visibles, cependant nous avons tous besoin les uns des autres. On ne peut se passer de personne et il nous faut savoir reconnaître et honorer l’autre pour qui il ou elle est, tout en apprenant à collaborer ensemble pour le but de Dieu. Il est de notre responsabilité de savoir prendre notre place selon ce que Dieu a prévu pour nous en nous créant. Ne cherche pas à être quelqu’un d’autre et comprends qu’il n’y a pas de place ou de fonction plus importante, mais seulement des rôles différents et complémentaires.

Prends le temps de te placer devant Dieu a n de te soumettre à Lui. Si tu as de la jalousie ou de la convoitise par rapport à une fonction dans Son corps, demande pardon au Seigneur. Décide de prendre ta place dans Son corps, de respecter et honorer les autres membres de Son corps...

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 5 – L’Église est la famille de Dieu

VERSETS BIBLIQUES :

1 Pierre 2:4-9 Louis Segond
4 Approchez-vous de lui, pierre vivante, rejetée par les hommes, mais choisie et précieuse devant Dieu ;
5 et vous-mêmes, comme des pierres vivantes, édifiez-vous pour former une maison spirituelle, un saint sacerdoce, afin d'offrir des victimes spirituelles, agréables à Dieu par Jésus Christ.
6 Car il est dit dans l'Écriture : Voici, je mets en Sion une pierre angulaire, choisie, précieuse ; Et celui qui croit en elle ne sera point confus.
7 L'honneur est donc pour vous, qui croyez. Mais, pour les incrédules, La pierre qu'ont rejetée ceux qui bâtissaient est devenue la principale de l'angle, Et une pierre d'achoppement Et un rocher de scandale ;
8 ils s'y heurtent pour n'avoir pas cru à la parole, et c'est à cela qu'ils sont destinés.
9 Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière,

1 Jean 4:7-21 Louis Segond
7 Bien-aimés, aimons-nous les uns les autres ; car l'amour est de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu.
8 Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu, car Dieu est amour.
9 L'amour de Dieu a été manifesté envers nous en ce que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui.
10 Et cet amour consiste, non point en ce que nous avons aimé Dieu, mais en ce qu'il nous a aimés et a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés.
11 Bien-aimés, si Dieu nous a ainsi aimés, nous devons aussi nous aimer les uns les autres.
12 Personne n'a jamais vu Dieu ; si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et son amour est parfait en nous.
13 Nous connaissons que nous demeurons en lui, et qu'il demeure en nous, en ce qu'il nous a donné de son Esprit.
14 Et nous, nous avons vu et nous attestons que le Père a envoyé le Fils comme Sauveur du monde.
15 Celui qui confessera que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui, et lui en Dieu.
16 Et nous, nous avons connu l'amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est amour ; et celui qui demeure dans l'amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui.
17 Tel il est, tels nous sommes aussi dans ce monde : c'est en cela que l'amour est parfait en nous, afin que nous ayons de l'assurance au jour du jugement.
18 La crainte n'est pas dans l'amour, mais l'amour parfait bannit la crainte ; car la crainte suppose un châtiment, et celui qui craint n'est pas parfait dans l'amour.
19 Pour nous, nous l'aimons, parce qu'il nous a aimés le premier.
20 Si quelqu'un dit : J'aime Dieu, et qu'il haïsse son frère, c'est un menteur ; car celui qui n'aime pas son frère qu'il voit, comment peut-il aimer Dieu qu'il ne voit pas ?
21 Et nous avons de lui ce commandement : que celui qui aime Dieu aime aussi son frère. 

RÉFLEXIONS :

Lis 1 Pierre 2 :4-9 et 1 Jean 4 :7-21 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Qu’est-ce que cela signifie de s’aimer les uns les autres et comment peux-tu le vivre ?

En tant que disciple de Christ, comment peux-tu être une pierre vivante dans Son corps ?

CONTENU :

Lorsque l’on parle de l’amour, il est important de bien comprendre qu’il ne s’agit pas d’une émotion, ni d’un sentiment. Aimer est un choix et une décision qui se concrétise par une manière de vivre et des actes. Dieu a décidé de nous aimer avant la fondation du monde et Il a prouvé Son amour en donnant Christ à la croix (cf. Romains 5 :8). Lorsque nous Le rencontrons, par le Saint-Esprit, Il répand Son amour dans nos cœurs. L’Église est construite sur des relations suscitées par le Saint-Esprit et nous sommes uns en Lui. Ce qui veut dire que nous n’avons pas besoin de prier pour l’unité ni pour que nous puissions nous aimer les uns les autres, nous avons simplement besoin de nous aligner sur ce que Dieu dit et a fait. Ainsi, nous n’aimons pas les autres en fonction de nos affinités mais parce que Dieu a mis Son amour surnaturel dans notre cœur. L’Église est constituée de personnes qui, dans le monde, pourraient s'entretuer ou se haïr cordialement, mais qui en Lui deviennent une famille, des frères et sœurs en Christ qui œuvrent ensemble. C’est le ministère de la réconciliation que Christ nous a donné.

La Bible nous rappelle que nous ne pouvons pas dire que nous aimons Dieu que nous ne voyons pas si nous n’aimons pas notre frère que nous voyons (cf. 1 Jean 4 :20). On ne choisit pas les gens que Dieu met avec nous au sein de notre église locale, cependant nous pouvons décider de les aimer... Et cet amour se révèle de manière concrète lorsque nous décidons de prendre soin des autres, d’honorer l’autre et de le traiter selon ce que Dieu dit qu’il est et non pas selon ce que nous voyons de lui aujourd’hui. Aimer, c’est savoir encourager en toutes circonstances, ne pas juger mais au contraire soutenir et accompagner dans les temps difficiles, agir avec prévenance et bonté,... As-tu déjà remarqué que lorsque tu te mords la langue, la première chose que cette dernière va faire est d’aller caresser la dent qui l’a mordue ? C’est une image de l’harmonie du corps physique qui s’applique au corps de Christ.

L’amour pour les autres est le moyen que Jésus a choisi pour que le monde sache que nous sommes Ses disciples (cf. Jean 13 :35). Cet amour nous conduit naturellement à ne plus nous centrer sur nous-mêmes et sur notre propre réussite pour au contraire chercher le succès de l’autre et son développement. Nous réalisons ainsi qu’aucun membre de l’Église ne peut faire les choses tout seul. La meilleure chose à faire est de nous assurer que tout le monde fonctionne en collaboration afin que chacun(e) devienne un disciple. Ainsi, une église de disciples ne laissera personne « au chômage » car un disciple va toujours chercher à devenir comme son maître, qui est Jésus.

Parce que l’Église est souvent vue comme un bâtiment ou comme ce qui se passe dans le bâtiment, le service (ministère) est synonyme de tâches et de fonctions au sein même de la communauté. Alors qu'en fait l’Église est le corps de Christ appelé à envahir et servir le monde, et ce dans toutes les sphères de la société.

Dès lors, ton ministère prend place dans la communauté de l'église, mais également en dehors. Dieu a un ministère spécifique pour toi là où Il t’a placé, dans ton quartier, ton lieu de travail, l’association dont tu fais partie, partout où tu es. Il t’a établi comme berger pour les personnes qui ne Le connaissent pas encore, afin que tu prennes soin d’eux, que tu les aimes et leur permette de retrouver leur chemin vers Dieu. Et pour cela nous avons besoin du soutien les uns des autres. Tous seuls, nous ne sommes qu’une pierre, mais ensemble nous constituons un édifice solide pour Sa gloire.

Considère un instant les personnes que Dieu a mises autour de toi et qui ne Le connaissent pas encore... Ce n’est pas un hasard, Dieu t’a mis là afin que tu sois une bénédiction pour eux, alors n’attends pas pour faire ton possible pour manifester Son amour et leur faire du bien. Tu seras surpris(e) par ce qui va se passer...

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 6 – Dieu donne des ministères pour équiper...

VERSETS RÉFÉRENCE :

Éphésiens 4:11-13 Louis Segond
11 Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs,
12 pour le perfectionnement des saints en vue de l'oeuvre du ministère et de l'édification du corps de Christ,
13 jusqu'à ce que nous soyons tous parvenus à l'unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l'état d'homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ,

1 Pierre 2:9 Louis Segond
9 Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière,

RÉFLEXIONS :

Lis Éphésiens 4 :11-13 et 1 Pierre 2 :9 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Comment comprends-tu le rôle des différents ministères ?

Qu’est-ce que t’inspire ce texte de 1 Pierre ?

CONTENU :

Quelqu’un a dit un jour qu’en général les chrétiens avaient trois manières de voir l’église, soit comme une station essence où l’on vient pour être rempli, soit comme un cinéma où l’on vient pour être diverti ou encore comme un supermarché où l’on vient faire ses courses. Cependant toutes ces visions de l’Eglise sont fausses et égoïstes. Le but de l’Église est de faire de toutes les nations des disciples et d’accomplir simplement les œuvres que Dieu a préparées d’avance pour nous (cf. Matthieu 28 :19 et Ephésiens 2 :10). La croyance qu’il y avait dans l’Église d'une part le clergé (ceux qui représentent le peuple devant Dieu) et d'autre part les laïcs (le peuple) a certainement favorisé ce mensonge au sujet de l’Eglise. Dans le Nouveau Testament le clergé n’existe pas, il n’y a que des disciples qui forment de nouveaux disciples (cf. 2 Timothée 2 :2). Personne n’a besoin de nous représenter devant Dieu car Jésus l’a déjà fait (cf. 1 Timothée 2 :5).

Cependant Dieu a prévu d’établir dans Son Église des hommes et des femmes avec un appel particulier. C'est ce dont Paul parle dans Ephésiens 4 : 11 à 13, à savoir les apôtres, les prophètes, les évangélistes, les pasteurs et les enseignants. Nous n’allons pas entrer dans le descriptif de chacune de ces fonctions, car ce n’est pas l'objet ici. Par contre, il est important de bien comprendre que ces derniers ne sont pas là pour faire le travail à la place du reste du groupe. Dieu leur a donné une responsabilité : celle d’équiper les membres de l'Église, ce qui veut dire de les rendre capable d'accomplir ce que Dieu leur demande de faire, et de créer l’environnement et les enseigner à devenir des disciples à la ressemblance de Jésus.

Ainsi, dans le style de communauté que nous connaissons aujourd’hui, l’Église devrait être constituée d’ouvriers dont le responsable que nous appelons en général pasteur devrait en fait former et libérer des destinées et des appels. Arrêtons donc de croire que parce que nous payons quelqu’un, il ou elle doit faire le travail à notre place et permettons à cette personne de faire ce que Dieu lui demande de faire, c'est-à-dire d’équiper et de libérer les membres de l’Église afin que le Royaume de Dieu puisse pénétrer toutes les sphères de la société.

Il faut bien comprendre qu’il n’y a pas de supériorité dans l’appel et la présence de Dieu dans nos vies. Par exemple, un apôtre n’est pas supérieur à n'importe quel autre disciple, en fait personne n'est supérieur à quiconque. La différence réside dans la responsabilité, car nous aurons tous des comptes à rendre devant Dieu. De plus, ces appels ne sont pas un but en soi, mais ils sont là pour Lui et pour servir Son Église. Jésus dit Lui-même qu’Il est venu non pour être servi, mais pour servir et donner Sa vie (cf. Marc 10 :45). Paul dit également qu’il s’est fait serviteur de tous (cf. 1 Corinthiens 9 :19). L’objectif de l’appel de Dieu est de savoir transmettre et équiper notre génération et les suivantes pour Son service.

Lorsque nous avons fait de Jésus notre Seigneur et Sauveur, Il a fait de nous Son peuple et notre mission est de Le servir parmi les nations, et nous commençons par là où nous nous trouvons. Nous sommes cette nation mise à part sur laquelle Il a établi Son autorité royale afin que nous partagions non seulement la Bonne Nouvelle du Salut, mais également que nous servions ces nations afin qu’elles deviennent à leur tour des disciples de Christ.

Quel que soit l’appel que Dieu a placé sur ta vie, tu es responsable de servir Ses buts au sein de ta génération pour que Son règne vienne, mais également d'équiper ton entourage afin qu’ils deviennent à leur tour des disciples plus efficaces pour Christ. Quel est l'appel et les dons que tu as reçus et comment peux-tu les utiliser pour les autres ?

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 7 – L’Église, des disciples qui grandissent et se multiplient !

VERSETS RÉFÉRENCE :

1 Corinthiens 4:16-17 Louis Segond
16 Je vous en conjure donc, soyez mes imitateurs.
17 Pour cela je vous ai envoyé Timothée, qui est mon enfant bien-aimé et fidèle dans le Seigneur ; il vous rappellera quelles sont mes voies en Christ, quelle est la manière dont j'enseigne partout dans toutes les Églises.

1 Corinthiens 11:1 Louis Segond
11 Soyez mes imitateurs, comme je le suis moi-même de Christ.

Éphésiens 5:1-2 Louis Segond
1 Devenez donc les imitateurs de Dieu, comme des enfants bien-aimés ;
2 et marchez dans l’amour, à l'exemple de Christ, qui nous a aimés, et qui s'est livré lui-même à Dieu pour nous comme une offrande et un sacrifice de bonne odeur.

2 Timothée 2:2 Louis Segond
2 Et ce que tu as entendu de moi en présence de beaucoup de témoins, confie-le à des hommes fidèles, qui soient capables de l'enseigner aussi à d'autres.

RÉFLEXIONS :

Lis 1 Corinthiens 4 :16-17, 1 Corinthiens 11 :1, Ephésiens 5 :1-2 et 2 Timothée 2 : 2 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

A ton avis, qui est responsable de faire des disciples ? Et quel rôle pourrais-tu avoir dans cela ?

Qu’est-ce que ces textes t’inspirent pour ta vie aujourd’hui ?

CONTENU :

L’ordre de mission de Jésus est de faire de toutes les nations des disciples (cf. Matthieu 28 :19) et cela devrait être notre priorité pour nous qui sommes Ses disciples. En fait, un disciple de Christ ne peut l’être que dans la mesure où il fait lui-même des disciples. Ce qui implique que tout ce que nous faisons dans l’Église doit avoir ce but : faire des disciples de Christ qui soient capables à leur tour de faire d’autres disciples. Il s’agit d’un mouvement qui ne trouvera son achèvement que lors du retour de Christ. C'est cela, accomplir Sa volonté et faire venir Son Règne. C’est la responsabilité de chacun d'entre nous.

Lorsqu’on parle de faire des disciples, il s'agit en fait de quelque chose de simple, car il ne s’agit pas de se baser sur des connaissances mais sur de la mise en pratique. Dieu n’est pas contre le fait que nous ayons de grandes connaissances Le concernant et concernant Sa Parole, néanmoins c’est inutile si nous ne les vivons pas dans notre vie quotidienne. Jésus nous a ordonné de faire des disciples, de les baptiser – ce qui est la porte d’entrée de la vie de disciple, car c’est le choix de mourir à soi pour vivre pour et par Christ – pour ensuite leur enseigner à observer (ou, pour le dire autrement, à mettre en pratique) ce que Christ nous a prescrit. Pour faire simple : faire des disciples, ce n’est pas leur transmettre des connaissances, mais les accompagner à vivre la réalité du Royaume de Dieu dans leur quotidien.

Pour faire des disciples, il faut devenir un modèle. Nous avons trop souvent tendance à vouloir transmettre des connaissances sans investir du temps pour présenter un modèle qui puisse être repris et appliqué. Durant Ses trois années de ministère sur cette terre, Jésus s’est appliqué à investir la majeure partie de Son temps à vivre avec douze hommes qu’Il avait choisi pour être Ses disciples. Sa priorité n’a jamais été les foules. Preuve en est que souvent après avoir opéré une guérison miraculeuse, Il disait à la personne de ne pas en parler (cf. Marc 1 :44). Jésus n’a pas transmis des connaissances académiques à Ses disciples. En vivant avec eux, Il s’est présenté comme un modèle, ce qui a permis que la vie de ces hommes soit transformée. C'est ainsi que Jésus les a conduits à vivre comme Lui. De la même manière, gardons toujours la bonne priorité, celle d’investir dans la vie d'autres personnes en passant du temps avec eux.

C’est exactement ce que Paul et les autres disciples ont fait. Si tu lis attentivement le Nouveau Testament, tu peux facilement retracer des lignées de disciples et 2 Timothée 2 :2 nous montre quatre générations de disciples, à savoir : Paul, Timothée, des hommes  fidèles et d’autres. Dans le Royaume de Dieu, la norme est que personne ne sert la vision de quelqu’un d’autre, mais nous servons ensemble la vision de Dieu et Son Royaume, et c’est dans cette dimension du vivre ensemble que l’on transmet une connaissance vécue et des expériences.

Paul nous appelle à être ses imitateurs, comme il l’est lui-même de Christ. Lorsqu’on lit les écrits de Paul, on découvre un homme qui n’a pas peur de dévoiler sa vulnérabilité et ses combats. C’est là un élément important pour nous aider à faire des disciples : tout d’abord nous devons assumer la responsabilité que Christ nous a donnée, à savoir d’être un modèle que d’autres peuvent imiter. Mais cela ne suppose pas d'être parfaits, mais bien plus d'être transparents et vulnérables. Car les gens qui t’entourent, comme toi, connaissent leurs défauts et ont besoin d’un modèle qui va leur montrer comment résister à la tentation, faire face à la pression et à l’épreuve, quelqu'un qui sait se repentir lorsqu’il/elle a péché, qui leur montre comment se relever après un échec, etc. Dieu a prévu que tu sois un modèle, alors ne cherche pas à être quelqu’un d’autre ou à te cacher derrière un masque. Aligne ta vie sur Sa Parole du mieux que tu peux, et sois intentionnel(le) dans le fait d’influencer les autres.

La multiplication est la norme du Royaume de Dieu. Tout ce qui est dans Son Royaume porte en soi la semence pour sa propre multiplication, comme nous le voyons également dans la nature. Nous avons donc tous en nous la semence pour la multiplication... Alors libérons cette semence, ne cherchons pas à nous promouvoir ou à nous mettre en avant. Au contraire, faisons des disciples qui à leur tour feront d’autres disciples car c’est cela le véritable fruit et le succès pour nos vies... Tu peux commencer en redonnant cet enseignement à une autre personne !

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 7 – La générosité n’est pas une question d’argent, c’est une question de cœur et, en tant que disciples de Christ, nous sommes appelés à être généreux !

VERSETS RÉFÉRENCE :

Actes 20:35 Louis Segond
35 Je vous ai montré de toutes manières que c'est en travaillant ainsi qu'il faut soutenir les faibles, et se rappeler les paroles du Seigneur, qui a dit lui-même: Il y a plus de bonheur à donner qu'à recevoir.

2 Corinthiens 8:1-5 Louis Segond
1 Nous vous faisons connaître, frères, la grâce de Dieu qui s'est manifestée dans les Églises de la Macédoine.
2 Au milieu de beaucoup de tribulations qui les ont éprouvées, leur joie débordante et leur pauvreté profonde ont produit avec abondance de riches libéralités de leur part.
3 Ils ont, je l'atteste, donné volontairement selon leurs moyens, et même au delà de leurs moyens,
4 nous demandant avec de grandes instances la grâce de prendre part à l'assistance destinée aux saints.
5 Et non seulement ils ont contribué comme nous l'espérions, mais ils se sont d'abord donnés eux-mêmes au Seigneur, puis à nous, par la volonté de Dieu.

RÉFLEXIONS :

Lis Actes 20 :35 et 2 Corinthiens 8 :1-5 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Selon toi, pourquoi y a-t-il plus de joie à donner qu’à recevoir ? Merci de développer ta réponse.

Comment réagis-tu face à l’attitude des chrétiens de Macédoine dont Paul parle dans 2 Corinthiens 8 et qu’est-ce que cela t’inspire pour ta vie ?

CONTENU :

En parlant de finances, Jésus dit qu’il y a plus de joie à donner qu’à recevoir... Où trouves-tu ta joie : dans le fait de recevoir ou de donner ? Il semble que souvent nous soyons de celles et ceux qui cherchons à recevoir, cela fait partie de notre nature égoïste. C’est cette constatation qui a poussé J. F. Kennedy à dire lors de son discours inaugural, le 20 janvier 1961 : « Ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, mais demandez-vous ce que vous pouvez faire pour votre pays... » (cf. wikipedia). La générosité commence au moment où nous cessons de nous centrer sur nous-mêmes et de croire que nous sommes le centre du monde pour commencer à nous tourner vers le monde qui nous entoure et à faire du Seigneur le centre de notre monde.

Notre Dieu est un Dieu extrêmement généreux qui donne avec abondance, la preuve en est qu'Il n’a pas regardé à la dépense et au prix payé lorsqu’Il a fait le plus grand de tous les sacrifices en offrant Son Fils unique à la croix pour que nous puissions être réconciliés avec Lui. La générosité est l'un des traits de Sa personnalité, c'est même Sa nature, et en tant que Ses disciples, nous sommes appelés également à exercer une générosité extravagante, à Son image. Et cette générosité extravagante implique de savoir donner de manière qui n’est pas calculée, mais au contraire sacrificielle. La joie de donner, c’est s’identifier à notre Seigneur pour permettre à Son Royaume d’avancer.

Les disciples de Christ sont appelés à être les personnes les plus généreuses qui soient sur toute la surface de la terre. Ce qui implique que l’on ne donne pas parce que l’autre le mérite ou peut nous le rendre, on donne simplement par amour et pour révéler la nature de Christ. Par exemple, lorsque tu vas au restaurant et que la personne qui te sert n’est pas très agréable, sois extravagant et laisse-lui un bon pourboire. Révèle l’amour inconditionnel de Christ partout où tu vas. Dieu est toujours bon et nous sommes appelés à être connus pour notre amour et notre générosité. Ou encore, lorsque tu fais tes courses au supermarché, pourquoi ne paierais-tu pas pour le client qui te précède ou qui te suit, ou pour un autre client à la station-service ou au restaurant, sans autre raison que de bénir ? Essaie et tu verras la joie que cela procure, pour le Seigneur, pour toi et pour l’autre...

Être généreux est une attitude qui vient du cœur et cela ne dépend pas du tout de ce que l’on peut posséder. Ce texte de 2 Corinthiens 8 vient nous défier. On y découvre que les Macédoniens étaient non seulement persécutés, mais étaient également dans une situation de pauvreté profonde (cf. 2 Corinthiens 8 :2). Malgré cela, ils donnaient abondamment et sans compter avec une joie débordante. Ils ont même donné au-delà de leurs capacités, en insistant qui plus est pour le faire. La générosité n’est pas un acte de pitié ou quelque chose que l'on fait pour se donner bonne conscience, c’est un acte sacrificiel qui vient du cœur. Donner est une grâce, celle de s’identifier à la nature de Dieu et de collaborer avec Lui a n que Son règne vienne.

Aucune excuse ne peut nous empêcher de vivre de manière généreuse et rien ne justifie de ne pas commencer dès maintenant. La générosité commence lorsque nous cessons de vivre pour nous-mêmes, lorsque nous nous donnons entièrement à Christ et pour la cause de Son Royaume... Dieu désire faire de toi une personne joyeuse, alors pourquoi ne pas prendre l’habitude tous les jours de Lui demander ce que tu peux donner aujourd’hui et à qui ?

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 6 –Crédit et cautionnement : deux pratiques dont la Bible nous met en garde...

VERSETS RÉFÉRENCE :

Deutéronome 28:12 Louis Segond
12 L'Éternel t'ouvrira son bon trésor, le ciel, pour envoyer à ton pays la pluie en son temps et pour bénir tout le travail de tes mains; tu prêteras à beaucoup de nations, et tu n'emprunteras point.

Deutéronome 28:44 Louis Segond
44 il te prêtera, et tu ne lui prêteras pas; il sera la tête, et tu seras la queue.

Proverbes 22:7 Louis Segond
7 Le riche domine sur les pauvres, Et celui qui emprunte est l'esclave de celui qui prête.

Proverbes 6:1-5 Louis Segond
1 Mon fils, si tu as cautionné ton prochain, Si tu t'es engagé pour autrui,
2 Si tu es enlacé par les paroles de ta bouche, Si tu es pris par les paroles de ta bouche,
3 Fais donc ceci, mon fils, dégage-toi, Puisque tu es tombé au pouvoir de ton prochain; Va, prosterne-toi, et fais des instances auprès de lui;
4 Ne donne ni sommeil à tes yeux, Ni assoupissement à tes paupières;
5 Dégage-toi comme la gazelle de la main du chasseur, Comme l'oiseau de la main de l'oiseleur.

Proverbes 11:15 Louis Segond
15 Celui qui cautionne autrui s'en trouve mal, Mais celui qui craint de s'engager est en sécurité.

Proverbes 17:18 Louis Segond
18 L'homme dépourvu de sens prend des engagements, Il cautionne son prochain.

RÉFLEXIONS :

Lis Deutéronome 28 :12 et 44, Proverbes 22 :7, Proverbes 6 :1-5, 11 :15 et 17 :18 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

A la lecture de ces textes, comment vois-tu désormais le fait de contracter un crédit ?

Qu’est-ce que ces textes te disent par rapport au fait de se porter caution ?

CONTENU :

Aujourd’hui, faire des crédits est devenu quelque chose de normal, tout comme d’ailleurs le fait de se porter caution pour autrui, particulièrement lorsqu'il s'agit d'avoir accès à un logement. Cependant, si ces pratiques semblent inoffensives, elles sont loin de l’être et la Bible nous avertit clairement à ce sujet. Dans la pensée biblique, le fait de contracter un crédit est considéré comme une malédiction et revient tout simplement à faire le choix de se placer dans une situation d’esclavage. Jésus est venu pour nous libérer et nous ne devons plus nous rendre esclaves de quoi que ce soit (cf. 1 Corinthiens 7 :23). L’endettement est un esclavage car il nous prive de notre autonomie  financière et nous met à la merci de quelqu’un d’autre (institution ou personne). De plus, lorsque nous choisissons d’emprunter, nous présumons de l’avenir en renonçant à dépendre de la provision de Dieu. Il est celui qui pourvoit et tout ce qu’Il nous demande de faire, Il l’accompagne de Sa provision. Emprunter n’est jamais Sa solution, ce qui veut dire que ce n’est pas une option pour Ses disciples...

Il en est de même lorsque nous nous portons caution pour autrui, nous perdons notre autonomie et engageons des finances qui ne nous appartiennent pas (puisqu'elles sont à Dieu) au profit de quelqu’un d’autre. Lorsque nous nous portons caution, cela veut simplement dire que si la personne ne paie pas, c’est à nous de le faire. Lorsque nous nous portons caution, au lieu de nous soumettre à Dieu, nous choisissons de donner le pouvoir à notre prochain sur notre vie. Dieu désire être le seul maître de nos vies...

Alors que faire si tu es déjà lié par un crédit ou si tu t’es déjà porté caution auprès de quelqu'un ? Tout d’abord, reconnais ta faute et demande pardon à Dieu. La repentance est toujours la première étape pour être libre, ensuite décide de faire ce qui est nécessaire pour t’en sortir le plus rapidement possible et pour ne plus recommencer. Il est également important de demander à Dieu Sa sagesse, Son intelligence et Sa connaissance pour faire face à ta situation. En ce qui concerne le crédit, commence par établir ton budget en regardant les dépenses que tu peux cesser afin d’accélérer tes remboursements. Fais le tour de ce qui t’appartient pour voir s’il y a des choses que tu peux vendre. Sois ingénieux et créatif et attends-toi à Dieu, Il a une solution et désire t’aider à te libérer. Si tu t'es porté caution, applique-toi à voir comment tu pourrais te libérer de cet engagement et, à nouveau, attends-toi à Dieu, Il va t’aider et te donner Sa faveur dans tes démarches, car Il veut que Ses disciples soient libres...

Si tu te trouves devant une situation où tu penses devoir faire un crédit ou te porter caution, sois ferme, il n’y a jamais de plan B : quelle que soit la situation à laquelle tu fais face, notre Dieu a prévu un chemin pour que tu n’aies plus besoin de faire de crédit, ni te porter caution. Et souvent, cela va passer par des moyens inhabituels dans lesquels tu risques devoir avoir un rôle à jouer. Un des exemples remarquables est celui de la veuve avec l’huile (cf. 2 Rois 4 :1-7). Et Sa solution peut arriver en dernière minute, cependant, Il agira toujours en accord avec Sa Parole selon ce qu’Il nous demande. C’est important de le savoir, car il arrive que nous puissions vouloir recourir à ces solutions inadaptées, sans que ce soit pour quelque chose qu’Il nous ait demandé...

Où en es-tu aujourd’hui : est-ce que tu es esclave de l’endettement ou du cautionnement ? Je l’ai été avant toi également. Je peux témoigner que la repentance et la foi amènent à une véritable libération et une vie de liberté, ce qui implique certes des défis, mais de belles victoires. A toi de jouer pour entrer et marcher dans Sa liberté.

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 5 – Il faut commencer par donner pour pouvoir recevoir

VERSETS RÉFÉRENCE :

Luc 6:38 Louis Segond
38 Donnez, et il vous sera donné: on versera dans votre sein une bonne mesure, serrée, secouée et qui déborde; car on vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis.

2 Corinthiens 9:6-15 Louis Segond
6 Sachez-le, celui qui sème peu moissonnera peu, et celui qui sème abondamment moissonnera abondamment.
7 Que chacun donne comme il l'a résolu en son coeur, sans tristesse ni contrainte; car Dieu aime celui qui donne avec joie.
8 Et Dieu peut vous combler de toutes sortes de grâces, afin que, possédant toujours en toutes choses de quoi satisfaire à tous vos besoins, vous ayez encore en abondance pour toute bonne oeuvre,
9 selon qu'il est écrit: Il a fait des largesses, il a donné aux indigents; Sa justice subsiste à jamais.
10 Celui qui Fournit de la semence au semeur, Et du pain pour sa nourriture, vous fournira et vous multipliera la semence, et il augmentera les fruits de votre justice.
11 Vous serez de la sorte enrichis à tous égards pour toute espèce de libéralités qui, par notre moyen, feront offrir à Dieu des actions de grâces.
12 Car le secours de cette assistance non seulement pourvoit aux besoins des saints, mais il est encore une source abondante de nombreuses actions de grâces envers Dieu.
13 En considération de ce secours dont ils font l'expérience, ils glorifient Dieu de votre obéissance dans la profession de l'Évangile de Christ, et de la libéralité de vos dons envers eux et envers tous;
14 ils prient pour vous, parce qu'ils vous aiment à cause de la grâce éminente que Dieu vous a faite.
15 Grâces soient rendues à Dieu pour son don ineffable!

Hébreux 7:1-4 Louis Segond
1 En effet, ce Melchisédek, roi de Salem, sacrificateur du Dieu Très Haut, -qui alla au-devant d'Abraham lorsqu'il revenait de la défaite des rois, qui le bénit,
2 et à qui Abraham donna la dîme de tout, -qui est d'abord roi de justice, d'après la signification de son nom, ensuite roi de Salem, c'est-à-dire roi de paix, -
3 qui est sans père, sans mère, sans généalogie, qui n'a ni commencement de jours ni fin de vie, -mais qui est rendu semblable au Fils de Dieu, -ce Melchisédek demeure sacrificateur à perpétuité.
4 Considérez combien est grand celui auquel le patriarche Abraham donna la dîme du butin. 

RÉFLEXIONS :

Lis Luc 6 :38, 2 Corinthiens 9 :6-15 et Hébreux 7 :1-4 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Qu’est-ce que t’inspire ce passage de Luc 6 :38 ? Prends un instant pour le méditer et écrire quelques ré exions sur ce texte.

Selon toi, que Paul veut-il dire lorsqu’il compare l’argent à de la semence ?

CONTENU :

La Bible nous enseigne dans Proverbes 11 :24 : « Tel qui fait des largesses devient plus riche ; et tel qui épargne à l’excès ne fait que s’appauvrir ». Ce principe biblique selon lequel nous sommes plus riches lorsque nous donnons plus, comme tous les autres principes du Royaume, est complètement contre-intuitif : en effet, en général nous avons tendance à vouloir posséder pour pouvoir donner. La vraie question est : qu'est-ce qu’avoir, qu'est-ce que posséder ? Un jour on a demandé à un homme extrêmement riche qu'est-ce qu'était avoir assez et sa réponse fut simplement : « Juste un peu plus ». Et c’est malheureusement souvent l’attitude que nous avons lorsqu’il s’agit de donner : nous considérons ce qu’il nous manque et de ce fait pourrait nous empêcher de donner au lieu de regarder à tout ce que nous avons et que nous pouvons donner. Alors qu'en réalité le fait de donner, même si ce n’est pas grand-chose, devient une semence qui se multiplie (cf. 1 Rois 17 :10-16). Il ne s'agit donc pas de t'inquiéter pour ce qui semble te manquer, mais de te demander comment faire de ce que tu as une semence pour la multiplication.

Car c’est bien de cela dont il s’agit : notre argent est une semence. Vous avez certainement déjà entendu cette phrase lorsqu’une pièce tombe par terre : « Ça ne pousse pas... » ? Ce n'est pas tout à fait exact, car la Bible nous enseigne au contraire que si nous « semons » notre argent, bien évidemment pas dans la terre de notre jardin, mais en l’investissant avec foi et obéissance là où Dieu nous le montre, alors nous récolterons une moisson de bénédictions, y compris financière. C’est ce qui s’est passé par exemple avec cette veuve de Sarepta qui a donné le reste de son huile et de sa farine et n'en a ensuite plus jamais manqué durant toute la période de famine (cf 1 Rois 17 :11-16).

Cependant, lorsque nous semons, nous devons le faire en obéissance à ce que Dieu nous révèle... Car ce n’est pas le fait de semer qui fait la différence, ni même de prier pour notre semence, mais c’est l’obéissance de la foi qui fait tout. Imaginez un homme prenant du bon blé et le jetant à la volée sur son parking, et qui ensuite prie tous les jours pour que cela pousse. Tu vas certainement trouver cela stupide et pourtant c’est parfois ce que nous faisons. Nous semons en donnant là où nous pensons voir des besoins ou là où nous sommes touchés dans nos émotions et ensuite nous prions pour la provision de Dieu sans que rien ne se passe, ce qui engendre des frustrations, de l’incompréhension et de la colère. Ce qui est en cause, ce n’est pas la semence, car celle-ci est faite pour pousser, ni l’arrosage par la prière, mais c’est le terrain. Certains terrains ne portent pas de fruits, et le seul terrain qui porte du fruit est celui de l’obéissance à ce que Dieu nous dit.

La semence est faite pour se multiplier, mais pour cela il faut la semer. Un seul grain planté en terre porte de nombreux fruits. Dieu nous a donné ce qui était nécessaire pour que nous puissions semer (2 Corinthiens 9 :10). Et Il a prévu que le fruit porté par ce que nous avons semé nous donnera suffisamment pour nous nourrir et pour donner à nouveau autour de nous. Ainsi, Dieu ne nous donne pas nécessairement tout ce dont nous avons besoin immédiatement, mais Il nous rend participants – par notre action de semer – à la récolte a n que nous recevions ce dont nous avons besoin, et même au-delà, a n de pouvoir semer davantage.

Notre prospérité est entre nos mains, cela ne dépend pas de Dieu, mais de notre capacité à donner de manière généreuse (cf. 2 Corinthiens 9 :6). Imagine que tu voies quelqu’un assis devant un champ qui prie pour que des carottes poussent. Tu lui demandes quand et combien de graines il a semées et il te répond : « aucune ». Il est évident que même s'il prie et jeûne un long moment, jamais il ne verra de carottes pousser dans ce champ... Dieu a prévu que le fruit suive toujours la semence et il en est de même en ce qui concerne l'argent. Si tu as un besoin, quel qu’il soit, commence par considérer ce que Dieu te demande de semer et comment Il veut que tu le fasses.

Il est important de toujours le faire avec joie. Lorsque tu sèmes, tu ne dois pas le faire afin d'être béni en retour et de récolter, mais pour obéir à Dieu. Même si tu peux t'attendre à récolter quelque chose en retour, car c’est ce que Dieu désire faire. Il est généreux et désire te bénir abondamment afin que tu sois une grande bénédiction pour beaucoup. Prends un moment pour demander à Dieu d’ouvrir tes yeux afin que tu perçoives les terrains où tu dois semer et que tu puisses entrer dans une dimension nouvelle de générosité.

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Vie Victorieuse a pour objectif de publier des livres et des articles qui encouragent les disciples de Christ à vivre leur vie à la mesure de ce que Dieu a prévu pour eux, afin qu’ils soient de ceux qui écrivent l’Histoire et ne la subisse pas. Le but est de t’aider, toi et tes amis à grandir en Christ, à former des disciples et implanter des églises.
© COPYRIGHT 2024 UNE VIE VICTORIEUSE ALL RIGHTS RESERVED.
envelopecartphone-handset linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram