Jour 4 – Les finances sont un domaine clé de la vie de disciple. A travers elles, Dieu éprouve notre fidélité, notre confiance et notre dépendance en Lui...

VERSETS RÉFÉRENCE :

Genèse 4:1-5 Louis Segond
1 Adam connut Eve, sa femme; elle conçut, et enfanta Caïn et elle dit: J'ai formé un homme avec l'aide de l'Éternel.
2 Elle enfanta encore son frère Abel. Abel fut berger, et Caïn fut laboureur.
3 Au bout de quelque temps, Caïn fit à l'Éternel une offrande des fruits de la terre;
4 et Abel, de son côté, en fit une des premiers-nés de son troupeau et de leur graisse. L'Éternel porta un regard favorable sur Abel et sur son offrande;
5 mais il ne porta pas un regard favorable sur Caïn et sur son offrande. Caïn fut très irrité, et son visage fut abattu. 

Malachie 3:7-12 Louis Segond
7 Depuis le temps de vos pères, vous vous êtes écartés de mes ordonnances, Vous ne les avez point observées. Revenez à moi, et je reviendrai à vous, dit l'Éternel des armées. Et vous dites: En quoi devons-nous revenir?
8 Un homme trompe-t-il Dieu? Car vous me trompez, Et vous dites: En quoi t'avons-nous trompé? Dans les dîmes et les offrandes.
9 Vous êtes frappés par la malédiction, Et vous me trompez, La nation tout entière!
10 Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, Afin qu'il y ait de la nourriture dans ma maison; Mettez-moi de la sorte à l'épreuve, Dit l'Éternel des armées. Et vous verrez si je n'ouvre pas pour vous les écluses des cieux, Si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance.
11 Pour vous je menacerai celui qui dévore, Et il ne vous détruira pas les fruits de la terre, Et la vigne ne sera pas stérile dans vos campagnes, Dit l'Éternel des armées.
12 Toutes les nations vous diront heureux, Car vous serez un pays de délices, Dit l'Éternel des armées. 

RÉFLEXIONS :

Lis Genèse 4 :1-5 et Malachie 3 :7-12 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Selon toi, pourquoi est-ce que Dieu a porté un regard favorable sur l’offrande d’Abel et pas sur celle de son frère ?

La dîme est importante aux yeux de Dieu. Qu’est-ce que cela implique pour ta vie ?

CONTENU :

Il est difficile de parler des finances sans parler de la dîme. C’est un sujet qui est souvent discuté pour savoir si celle-ci est toujours d’actualité ou non. Ce qui est certain, c’est qu’on la trouve dans l’Ancien Testament bien avant la loi de Moïse. C’est Abraham qui, le premier, a donné la dîme (cf. Genèse 14 :20). Abraham l’a donnée à Melchisédek qui est une préfiguration de Jésus-Christ dans l’Ancien Testament (cf. Hébreux 7 :1-10). Abraham a établi un fondement en démontrant que la dîme n’était en rien une règle : au contraire, c’est un acte de foi, celui de reconnaître que tout vient de Dieu et de choisir de dépendre de Lui.

Nos vies appartiennent à Dieu, ce qui veut dire que tout ce que nous avons est à Lui. C’est pour cette raison que, par exemple, dans le Nouveau Testament on ne parle plus particulièrement de la dîme. Il y est question de tout donner à Dieu, du fait que tout est à Lui, que nous sommes morts à nous- mêmes, etc. Car en réalité la dîme n’est pas un but à atteindre, c’est un point de départ. Lorsque nous avons donné notre dîme, nous n’avons rien donné, nous avons seulement rendu à Dieu ce qui Lui appartenait déjà, et c’est là où les offrandes trouvent leur place. Ce que Dieu a établi, c’est que 100% Lui appartient et Il désire que nous donnions 10% de tous nos revenus, c’est-à- dire la dîme à la maison du trésor (Malachie 3 :10), par pour Lui, mais pour nous.

Qu'est-ce que la maison du trésor ? Dans le contexte de l'Ancien Testament (Néhémie 13 :12-14 et Malachie), il s’agit clairement de la partie du Temple de Jérusalem où se trouvaient des chambres destinées à recevoir les dîmes, les prémices et les offrandes. Le fait de ne pas verser les dîmes forçait les lévites et les sacrificateurs à abandonner le Temple pour cultiver leurs terres afin de se nourrir. Cette désobéissance faisait que la bénédiction de la pluie baissait d'autant et les dîmes potentielles du sol aussi. Il s'agissait d'un cercle vicieux. Pour nous aujourd’hui, nous sommes appelés à apporter notre dîme à notre église locale, c’est le moyen que Dieu a choisi pour pourvoir aux besoins de l’Eglise. L'on peut aussi se demander si nous devons donner notre dîme sur notre revenu brut ou net... C’est une question de conviction, mais quelqu’un disait un jour que cela dépend également si nous désirons obtenir une bénédiction brute ou nette ! Ce texte de Malachie montre clairement que le premier bénéficiaire de la dîme est celui ou celle qui la donne. Ainsi, ne pas vouloir donner sa dîme ou vouloir l’utiliser comme un moyen de pression face au leadership de l’église ou encore ne pas la verser pour montrer son désaccord avec l’église locale ne sert à rien, car on ne peut pas contrôler l’œuvre Dieu. La seule personne qui s’en trouve pénalisée, c’est celle qui ne donne pas sa dîme !

Il est intéressant de remarquer les bénédictions qui suivent naturellement le fait de donner sa dîme. Le fait de reconnaître que tout appartient à Dieu libère Sa protection et Sa prospérité sur tout ce qu’Il nous met à disposition afin que nous puissions le gérer au mieux (cf. Malachie 3 :11). Le montant de ta dîme ne te manquera jamais, car en donnant, tu mets Dieu à l’épreuve et Lui permet ainsi d’intervenir pour pourvoir à tes besoins. Ta dîme ouvre une porte dans le ciel pour libérer Sa provision. De plus, donner ta dîme te libère de toute espèce d’avarice et d’inquiétude face à l’avenir. Le fait de donner est une déclaration de foi que Dieu est au contrôle et que nous ne manquerons jamais du nécessaire. Finalement, cela nous rend heureux (cf. Malachie 3 :12). Donner libère dans notre cœur un véritable sentiment de bonheur et cela vient du fait que, par notre geste, nous honorons Dieu, ce pourquoi Il libère dans notre cœur Son approbation et Sa présence, nous procurant ainsi un sens profond de plénitude et de joie.

Finalement, la dîme n’est pas juste 10% de nos revenus, ce sont les premiers 10%. Dieu désire être au centre de ta vie et, de ce fait, Il s’attend à être servi en premier... C’est la différence entre l’o rande d’Abel et de Caïn. Ce dernier a o ert une offrande du résultat de son travail alors qu’Abel a donné les prémices, les premiers-nés. Il a choisi de mettre Dieu à la première place malgré le risque que, peut-être, il puisse ne pas y avoir de deuxième portée dans son troupeau. En mettant Dieu en premier, nous démontrons notre dépendance entière et totale envers Lui. Si tu ne donnes pas encore ta dîme, je t’encourage à parler de cela avec Dieu et de Le mettre à l’épreuve, que lorsque tu reçois de l’argent ou ton salaire, ton premier versement soit pour Lui !

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 1 – Dieu aime nous donner en abondance :

le mot « Eden » signifie « richesse, abondance et délice » et c’est là que Dieu avait placé Adam et Eve...

VERSETS RÉFÉRENCE :

Matthieu 6:24-33 Louis Segond
24 Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l'un, et aimera l'autre ; ou il s'attachera à l'un, et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon.
25 C'est pourquoi je vous dis : Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps, de quoi vous serez vêtus. La vie n'est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement ?
26 Regardez les oiseaux du ciel : ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n'amassent rien dans des greniers ; et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu'eux ?
27 Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une coudée à la durée de sa vie ?
28 Et pourquoi vous inquiéter au sujet du vêtement ? Considérez comment croissent les lis des champs : ils ne travaillent ni ne filent ;
29 cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n'a pas été vêtu comme l'un d'eux.
30 Si Dieu revêt ainsi l'herbe des champs, qui existe aujourd'hui et qui demain sera jetée au four, ne vous vêtira-t-il pas à plus forte raison, gens de peu de foi ?
31 Ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas : Que mangerons-nous ? que boirons-nous ? de quoi serons-nous vêtus ?
32 Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent. Votre Père céleste sait que vous en avez besoin.
33 Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus.

Jean 10:10 Louis Segond

10 Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire ; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu'elles soient dans l'abondance.

RÉFLEXIONS :

Lis Matthieu 6 :24-33 et Jean 10 :10 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Pour toi, qu’est-ce que la prospérité de Dieu ? Un disciple doit-il être dans l’abondance ? Développe ta réponse.

Qu'est-ce que t'inspire ce passage de Matthieu 6 :24-33 ?

CONTENU :

Lorsque Dieu a créé le monde, Il a tout fait à la perfection avant de créer et de placer Adam et Eve dans un lieu d’abondance et de communion parfaite avec Lui... Or si tu regardes également à la fin de ta Bible et que tu examines les descriptions de la nouvelle Jérusalem, tu remarqueras que tout y est fait d’or pur et de pierres précieuses (cf. Apocalypse 21 :10s). Dieu n’a aucun problème avec les biens matériels, c’est Lui qui les a tous créés pour que nous en jouissions. Souvent il y a un débat autour de la question de savoir si nous devons avoir un Evangile de prospérité ou de pauvreté. Mais c’est une fausse question. Car Dieu est prospère et Il a prévu que Ses enfants le soient aussi (cf. 3 Jean 2). Cependant ce n’est pas ce qui doit nous préoccuper, ce qui doit être l'objet de nos réflexions...

Le jardin d’Eden est avant tout le lieu de la communion parfaite avec Dieu et le lieu de la paix. Dans ce jardin, tous les fruits des arbres et la nourriture nécessaires étaient disponibles, il y avait de l’or et des pierres précieuses, tout était abondant et rien ne manquait... Adam et Eve pouvaient en jouir pleinement et ils avaient la responsabilité de garder ce jardin et d’en prendre soin. Il en est de même pour nous : la véritable prospérité, c’est notre relation avec Dieu et nous devons veiller à cultiver notre relation d’intimité avec Dieu. C’est ainsi que nous expérimenterons Son abondance (cf. Matthieu 6 :33).

Ce jardin avait été préparé à l’avance. Dieu a tout créé de manière parfaite en cinq jours, tel un écrin magnifique pour y mettre le joyau de Sa Création, l’Homme. Tout était prévu en abondance avant même que l’Homme ne soit créé. Or il en est toujours ainsi : la provision abondante de Dieu pour notre vie est déjà là. Dieu nous a déjà bénis sur le plan spirituel, matériel et humain de toutes sortes de manières et Il ne peut rien faire de plus (cf. Colossiens 2 :10). C’est à nous d’apprendre à saisir Son abondance par la foi. L’arbre de vie du jardin est le symbole de la promesse de Dieu et celui de la connaissance du bien et du mal est celui du doute qui vient nous éloigner de la promesse. C’est à nous de choisir quel arbre nous allons cultiver dans nos vies et quels fruits nous voulons manger !

Dieu nous a promis l’abondance car nous sommes Ses enfants et, comme tout père, Il désire nous voir prospérer et vivre dans Son abondance. La pauvreté et le manque sont complètement inexistants dans Son Royaume. Or Son Royaume est appelé à s’établir dans nos vies et autour de nous (cf. Matthieu 6 :10). La Bible toute entière nous révèle un Dieu qui n’est pas le Dieu du juste assez, mais du plus qu’assez. Lorsqu’Il donne, Il le fait avec les largesses et la générosité d’un Roi. Jésus, le Roi des rois est venu afin de nous donner la vie et la vie en abondance (cf. Jean 10 :10). Il n’est pas ici question de la vie dans l’éternité, mais déjà de cette vie ici sur terre... Pour vivre cela, nous devons saisir cette promesse et ne pas en douter...

Parfois, nous avons été éduqués dans la crainte du manque, la crainte du lendemain... Ou nous avons réellement manqué de tout à un moment de notre vie et cela a ouvert une porte à la crainte dans notre cœur. Ces craintes sont complètement indépendantes de ce que l’on peut posséder, c’est une mentalité dont nous avons besoin de nous séparer... La crainte est l’ennemi de la foi et Jésus a enseigné à Ses disciples de croire en Son abondance et en Sa bonté (cf. Matthieu 6 :24s). Alors rejette tes craintes financières, reconnais que Dieu a prévu que tu vives dans Son abondance et, surtout, décide que ta priorité est de continuellement entretenir et cultiver ton intimité avec Lui.

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 6 – Être rempli du Saint-Esprit n’est pas une expérience unique, c’est une manière de vivre...

VERSETS RÉFÉRENCE : 

Actes 4 :29-31 Louis Segond
29Et maintenant, Seigneur, sois attentif à leurs menaces, et donne à tes serviteurs d’annoncer ta parole en toute assurance :
30étends ta main, pour qu’il se produise des guérisons, des signes et des prodiges, par le nom de ton saint serviteur Jésus.
31Quand ils eurent prié, le lieu où ils étaient assemblés trembla ; ils furent tous remplis du Saint-Esprit, et ils annonçaient la parole de Dieu avec assurance.

Romains 8 :11-17 Louis Segond
11Et si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité le Christ-Jésus d’entre les morts donnera aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous.
12Ainsi donc, frères, nous sommes débiteurs, mais non de la chair, pour vivre encore selon la chair.
13Si vous vivez selon la chair, vous allez mourir ; mais si par l’Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez,
14car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu.
15Et vous n’avez pas reçu un esprit de servitude, pour être encore dans la crainte, mais vous avez reçu un Esprit d’adoption, par lequel nous crions : Abba ! Père !
16L’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. 17Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers : héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d’être aussi glorifiés avec lui.

Ephésiens 5 :18 Louis Segond
18Ne vous enivrez pas de vin : c’est de la débauche. Mais soyez remplis de l’Esprit :

RÉFLEXIONS :

Lis Actes 4 :29-31, Romains 8 :11-17 et Ephésiens 5 :18 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Qui est le Saint-Esprit et quelle est Sa relation avec nous ?

Pourquoi est-il si important d’être continuellement rempli du Saint-Esprit ?

CONTENU :

Les Actes des apôtres nous relatent la naissance et les premières années de l’Eglise. Si ce n’est pas un modèle que nous devons forcément répliquer à la lettre, cela nous montre néanmoins des éléments essentiels par rapport à la vie de disciple. Comme par exemple l’importance qui est mise sur le fait d’être rempli du Saint-Esprit. A tel point que, comme nous l'avons déjà vu, Jésus est même allé rechercher deux de Ses disciples qui partaient de Jérusalem, pour qu’ils reviennent et puissent être remplis du Saint-Esprit (cf. Luc 24 :13s). Les disciples avaient conscience qu’ils ne pouvaient pas accomplir la mission que Jésus leur avait laissé sans la présence du Saint-Esprit, ils savaient qu’ils devaient dépendre de Lui. De même, nous ne pourrons et ne devrions jamais essayer de vivre notre vie de disciple sans Sa présence. Être disciple n’est possible que dans la mesure où nous sommes remplis et dépendants du Saint-Esprit.

Actes 4 nous montre des disciples qui crient à Dieu pour recevoir Sa puissance. Ce sont les mêmes qui, quelques temps auparavant, ont été baptisés du Saint-Esprit de manière puissante le jour de la Pentecôte (cf. Actes 2). Cela nous démontre bien que recevoir le baptême du Saint-Esprit n’est pas une expérience unique, c’est une manière de vivre. Nous ne pouvons pas dire que nous avons reçu la puissance du Saint-Esprit tel jour et que c’est suffisant pour toute notre vie... Nous avons besoin d’être régulièrement, même constamment, remplis du Saint-Esprit et c’est à cela que Paul exhorte dans Ephésiens 5 :18 lorsqu’il dit : « Soyez remplis de l’Esprit. ». Dans le texte grec, cela veut dire littéralement : « Soyez continuellement remplis de l’Esprit ». Car ce dernier est une personne et c’est une question de relation au sein de laquelle nous Le laissons constamment diriger notre vie et nous conduire. Être continuellement remplis du Saint-Esprit, c’est choisir de nous soumettre à Lui en cultivant notre relation de proximité et d’intimité avec Lui.

Comment pouvons-nous vivre cela ? Tout d’abord en décidant de ne pas vivre sur nos acquis et nos propres capacités, mais en sortant constamment de nos zones de confort car cela nous oblige à dépendre du Saint-Esprit. Ce qui implique de tenter régulièrement de nouvelles choses et de rester toujours disponibles aux inspirations que le Saint-Esprit nous donne. Il s’agit également de garder intact et persistant notre désir d’annoncer la Parole de Dieu et de voir Dieu libérer Sa puissance (cf. Actes 4 :29-30). Cette soif dans nos cœurs permet non seulement d'animer notre vie de prière, mais également de nourrir notre relation avec le Saint-Esprit. Un bon moyen pratique de vivre cela est de prier en langues le plus possible, voire de manière constante. C’est d’ailleurs ce que l’apôtre Paul vivait et ce qu’il nous exhorte à vivre (cf. Colossiens 1 :3 et 1 Thessaloniciens 5 :17). Car lorsque nous prions en langues, notre esprit est directement en connexion avec le Saint-Esprit et ce dernier renouvelle Sa présence dans nos vies. Nous n’avons pas besoin de notre intelligence (cf. 1 Corinthiens 14 :14-15) pour cela, ce qui veut dire que nous pouvons prier en langues tout en vaquant à nos occupations, d'autant plus que nous pouvons le faire intérieurement, sans parler à haute voix.

Être constamment remplis du Saint-Esprit, c’est entrer dans la simplicité de la vie de disciple au sein de laquelle notre nature humaine ou les circonstances ne déterminent plus nos choix ou nos états d’âmes. Cela nous permet de vivre à la mesure de notre nature d’enfants de Dieu et de jouir de la plénitude de Son Royaume où tout est possible. Vivre par l’Esprit est un changement de mentalité : nous ne vivons plus en fonction de nos restrictions terrestres et de nos craintes, mais selon Son amour et Ses possibilités.

C’est notre choix. Est-ce que tu veux vivre selon la chair, en fonction de ce que te dicte ton âme et tes craintes, ou est-ce que tu décides de marcher par l’Esprit, de mourir à ta volonté et à tes désirs pour permettre au Saint-Esprit de te conduire ? Tu peux commencer dès aujourd’hui : investis tous les jours du temps pour parler en langues, développe et cultive une relation d’intimité avec le Saint-Esprit et aie l’audace d’agir selon Ses directives... De grandes choses sont devant toi !

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 1 – On ne peut pas rester le/la même après avoir été baptisé du Saint-Esprit

VERSETS RÉFÉRENCE :

Actes 1 :8 Louis Segond
8 Mais vous recevrez une puissance, celle du Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie et jusqu’aux extrémités de la terre.

Actes 2:1-4 Louis Segond
1 Le jour de la Pentecôte, ils étaient tous ensemble dans le même lieu.
2 Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d'un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis.
3 Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d'eux.
4 Et ils furent tous remplis du Saint Esprit, et se mirent à parler en d'autres langues, selon que l'Esprit leur donnait de s'exprimer.

Jean 14 :25-29
25Je vous ai parlé de cela pendant que je demeure auprès de vous.
26Mais le Consolateur, le Saint-Esprit que le Père enverra en mon nom, c’est lui qui vous enseignera toutes choses et vous rappellera tout ce que moi je vous ai dit.
27Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Moi, je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre cœur ne se trouble pas et ne s’alarme pas.
28Vous avez entendu que je vous ai dit : Je m’en vais et je reviendrai vers vous. Si vous m’aimiez, vous vous réjouiriez de ce que je vais vers le Père, car le Père est plus grand que moi.
29Je vous ai dit ces choses maintenant, avant qu’elles n’arrivent, afin que, lorsqu’elles arriveront, vous croyiez.

Jean 15 :26-27
26Quand sera venu le Consolateur que je vous enverrai de la part du Père, l’Esprit de vérité qui provient du Père, il rendra témoignage de moi,
27et vous aussi, vous me rendrez témoignage, parce que vous êtes avec moi depuis le commencement.

Jean 16 :7-15
7Cependant, je vous dis la vérité : il est avantageux pour vous que je parte, car si je ne pars pas, le Consolateur ne viendra pas vers vous ; mais si je m’en vais, je vous l’enverrai.
8Et quand il sera venu, il convaincra le monde de péché, de justice et de jugement :
9de péché, parce qu’ils ne croient pas en moi ;
10de justice, parce que je vais vers le Père, et que vous ne me verrez plus ;
11de jugement, parce que le prince de ce monde est jugé.
12J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les comprendre maintenant.
13Quand il sera venu, lui, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car ses paroles ne viendront pas de lui-même, mais il parlera de tout ce qu’il aura entendu et vous annoncera les choses à venir.
14Lui me glorifiera, parce qu’il prendra de ce qui est à moi et vous l’annoncera.
15Tout ce que le Père a, est à moi ; c’est pourquoi j’ai dit qu’il prendra de ce qui est à moi, et vous l’annoncera.

RÉFLEXIONS :

Lis Actes 1 :8, 2 :1-4, Jean 14 :25-29, 15 :26-27 et 16 :7-15 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Quelle était le plan de Dieu pour que Ses disciples puissent continuer le ministère de Jésus sur la terre ?

Qu’est-ce que cette « puissance » a changé dans la vie des disciples ?

CONTENU :

Ces différents passages (à l'exception de Actes 2 :1-4), nous donnent les dernières instructions de Christ. Ces dernières paroles ont une importance très particulière car elles déterminent l’ordre de mission de l’Eglise. Nous sommes Son Eglise et la continuité de Son ministère ici sur cette terre. Or Dieu ne nous a pas donné une mission sans nous donner l’équipement nécessaire et c’est ce dont Jésus parle lorsqu’Il dit que nous allons recevoir une puissance pour être Ses témoins (cf. Actes 1 :8). Dans ce chapitre, nous allons découvrir ensemble en quoi consiste la puissance que Christ nous a donné, et comment la vivre pleinement.

Après le départ de Jésus pour les cieux, les disciples se sont retrouvés pour prier en s'enfermant dans une chambre haute. Malgré le fait que Jésus leur soit apparu de manière régulière au cours des 40 jours précédents, entre la résurrection et l’Ascension, ces hommes et ces femmes étaient encore timides et craintifs à cause de l’expérience douloureuse de la croix. Certains avaient encore des doutes (cf. Matthieu 28 :17). Voilà donc les personnes auxquelles Jésus laissait la suite de Son ministère, c'est-à-dire à des disciples encore mal affermis et peu sûrs d’eux. Cependant, en réalité, Dieu avait prévu de fortifier Sa relève par le biais d'un « autre Consolateur », selon la prophétie que Jésus avait dite à Ses disciples et que nous retrouvons dans Jean aux chapitres 14 à 16. Ce Consolateur est l’Esprit de Dieu. Il est très clair que le Saint-Esprit est une personne, la troisième personne de la Trinité et non pas une force impersonnelle comme certaines personnes peuvent le croire. Ce qui signifie qu’Il a une personnalité, des sentiments, une volonté... Il est Dieu et nous pouvons Lui parler.

Lorsque les disciples ont été remplis du Saint-Esprit le jour de la Pentecôte, un certain nombre de choses se passèrent, dont le fait qu’ils furent remplis d’une assurance surnaturelle pour témoigner de Christ. Leur crainte a alors complètement disparue. En fait, dans Actes 1 :8, lorsque Jésus dit qu’une « puissance » surviendra sur les disciples, le mot qui est utilisé dans le texte grec est « dunamis ». Ce qui signifie « une capacité ». Le mot « dynamite » provient de ce même terme. C’est exactement ce qui se passe dans Actes 4 :31 où le Saint-Esprit les remplit et leur donne de l’assurance. En d’autres termes, le Saint-Esprit nous rend capables de faire des choses que nous n’aurions jamais faites auparavant, avec une audace que personne ne nous connaissait. Cela signifie que nous ne pouvons pas faire ce que Dieu nous demande sans le Saint-Esprit : Il est le fondement du partenariat avec Dieu.

Ainsi, quelqu’un qui a été authentiquement baptisé du Saint-Esprit (à ne pas confondre avec la nouvelle naissance, car si le Saint-Esprit est en nous dès notre conversion il y a une deuxième expérience) est revêtu de la puissance de Dieu. Cette personne commence à parler avec une autorité nouvelle, fait des choses qu’elle n’aurait jamais été capable de faire auparavant et a perdu toutes ses craintes de parler de Jésus... Il y a véritablement un avant et un après, cependant cela doit se cultiver.

Un des exemples le plus convainquant est l’apôtre Pierre qui, quelques jours auparavant, reniait Jésus par crainte et qui, une fois rempli du Saint-Esprit, s’adresse à l'imposante foule attirée par le bruit et parle avec une assurance surnaturelle. A travers ce partenariat, le Saint-Esprit touche et convainc les cœurs auxquels Pierre s'adresse, permettant à 3'000 âmes d'être sauvées, baptisées et de former la première Eglise. Le Saint-Esprit est le fondateur de l’Eglise, Il en est le Pasteur et, à peine en contact avec Lui, les disciples sont devenus méconnaissables...

Christ a prévu que nous soyons également revêtus de la puissance du Saint-Esprit pour être Ses témoins, développer l’Eglise et permettre à Son Royaume d’avancer... Pourquoi ne pas prendre un instant pour parler avec le Saint-Esprit et Lui demander de venir te remplir, te donner Sa Puissance et t'engager à entrer en partenariat avec Lui ?

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 3 – Être témoin, c’est transmettre notre passion...

VERSETS RÉFÉRENCE :

Romains 1:16 Louis Segond
16 Car je n'ai point honte de l'Évangile: c'est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif premièrement, puis du Grec,

 2 Timothée 1:6-12 Louis Segond
6 C'est pourquoi je t'exhorte à ranimer le don de Dieu que tu as reçu par l'imposition de mes mains.
7 Car ce n'est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d'amour et de sagesse.
8 N'aie donc point honte du témoignage à rendre à notre Seigneur, ni de moi son prisonnier. Mais souffre avec moi pour l'Évangile,
9 par la puissance de Dieu qui nous a sauvés, et nous a adressé une sainte vocation, non à cause de nos oeuvres, mais selon son propre dessein, et selon la grâce qui nous a été donnée en Jésus Christ avant les temps éternels,
10 et qui a été manifestée maintenant par l'apparition de notre Sauveur Jésus Christ, qui a détruit la mort et a mis en évidence la vie et l'immortalité par l'Évangile.
11 C'est pour cet Évangile que j'ai été établi prédicateur et apôtre, chargé d'instruire les païens.
12 Et c'est à cause de cela que je souffre ces choses ; mais j'en ai point honte, car je sais en qui j'ai cru, et je suis persuadé qu'il a la puissance de garder mon dépôt jusqu'à ce jour-là.

RÉFLEXIONS :

Lis Romains 1 :16 et 2 Timothée 1 :6-12 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Pourquoi est-ce que le témoignage est si important ?

Paul parle de souffrances à cause du témoignage de l’Evangile, qu’est-ce qui le motive à continuer de témoigner et qu’est-ce que cela m’inspire pour ma vie ?

CONTENU :

Lorsque l’on parle de témoigner, il est important de souligner à nouveau que c’est simple. Ce n’est pas quelque chose que nous devons nous forcer à faire, au contraire c’est quelque chose qui doit devenir naturel. Tout d’abord parce que nous ne parlons pas d’une religion, mais d’une relation que nous entretenons avec le Dieu vivant. Nous ne parlons pas non plus de règles, ni de lois mais d’une relation d’amour avec un Dieu qui nous a tellement aimés qu’Il a choisi de prendre notre punition afin que nous soyons réconciliés avec le Père par Sa mort et Sa résurrection. Nous ne parlons pas non plus d’une vie ennuyeuse mais au contraire d’une vie extraordinaire, pleine de fun, de défis et de victoires. Témoigner est simple, il s’agit de vivre une vie de disciple et de partager l’amour de Dieu et la puissance de l’Evangile dans nos vies. Cela n’a rien de théorique, c’est du vécu et vient d'une relation passionnée avec Dieu.

J’ai un ami qui est réellement passionné de chasse, ce qui le pousse à toujours finir par me parler de choses liées à la chasse lorsque nous passons du temps ensemble. Bien que ce ne soit pas un sujet qui m’intéresse particulièrement, j’ai remarqué que par moment sa passion est telle que j’ai même envie de l’accompagner pour vivre cette expérience avec lui. C’est normal, car la passion est communicative et c’est ainsi que notre témoignage se doit d’être le débordement de notre relation passionnée pour Christ.

Ainsi, le témoignage ressemble à une allumette enflammée qui s’approche d’autres allumettes. Vous savez ce que cela va produire : ces autres allumettes vont à leur tour s'enflammer ! De même, sans ce feu du Saint-Esprit à l’intérieur de nos vies, cette passion divine pour le Royaume de Dieu et pour voir des vies rencontrer Christ, sans cette compassion pour celles et ceux qui passeront l’éternité en enfer s’ils n’entendent et ne répondent pas favorablement au message de la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ, sans tout cela, témoigner n’est qu’une contrainte pour nous et que nous infligeons à tous ceux à qui nous témoignons... Il est donc de notre responsabilité de cultiver une vie passionnée pour Christ, et de ne jamais permettre que notre vie chrétienne devienne une routine.

Paul déclare qu’il n’a pas honte de l’Evangile car c’est la puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit... Pour bien comprendre la puissance de ces paroles, nous avons besoin de revenir à un fondement que nous avons posé, à savoir le fait que le salut ne concerne pas uniquement l’éternité, mais qu'il commence dès notre conversion et implique l’esprit, l’âme et le corps de toute personne qui choisit de croire. Comprendre cela donne du sens à notre témoignage... Tout d’abord, nous sommes passionnés non seulement d’amour pour notre Dieu, mais également pour ce que Dieu désire faire dans la vie des gens que nous côtoyons. Ce que Dieu a fait pour nous et en nous, Il peut et veut également le faire pour eux...

Notre témoignage est quelque chose de personnel que personne ne peut nous ôter, ni discuter. Car si on peut discuter de théologie, débattre des questions de foi ou contester l’existence de Dieu, personne ne peut mettre en doute ce que Dieu a fait pour nous et en nous... La puissance du témoignage, c’est qu’il ne repose pas sur des principes ou des théories, mais sur du vécu. Et lorsque nous racontons notre histoire et ce que nous vivons avec Dieu, le Saint-Esprit est à l’œuvre pour toucher les cœurs de nos auditeurs... Cette flamme du Saint-Esprit qui est en nous touche les autres, car le Saint-Esprit est toujours à l’œuvre lorsque nous partageons la Bonne Nouvelle du Royaume de Dieu autour de nous. Par ailleurs, le désir de Dieu est que tous soient sauvés (cf. 1 Timothée 2 :4).

Pour conclure, nous sommes appelés à être des témoins en tous lieux et en toutes circonstances, car le témoignage n’est que le résultat de notre passion pour Christ et de notre amour pour notre prochain. Pour vivre ainsi, il nous faut nous décentrer de nous-mêmes afin de nous centrer uniquement sur Christ. La passion est quelque chose qui s’entretient et se développe... Prends donc des habitudes de vies qui vont te permettre de cultiver cette passion. Réfléchis à une ou deux choses que tu peux faire tous les jours pour cela, ensuite note-les dans ta Bible et fais-en une habitude...

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 7 –  La foi, vivre dans la droiture

La foi manifestée et exaucée nécessite de vivre dans la droiture...

VERSETS RÉFÉRENCE :

Matthieu 7:21-23 Louis Segond
21 Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n'entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux.
22 Plusieurs me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n'avons-nous pas prophétisé par ton nom ? n'avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? et n'avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ?
23 Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l'iniquité.

Jean 5:44 Louis Segond
44 Comment pouvez-vous croire, vous qui tirez votre gloire les uns des autres, et qui ne cherchez point la gloire qui vient de Dieu seul ?

Jean 9:31 Louis Segond
31 Nous savons que Dieu n'exauce point les pécheurs ; mais, si quelqu'un l'honore et fait sa volonté, c'est celui-là qu'il l'exauce.

RÉFLEXIONS :

Lis Matthieu 7 :21-23, Jean 5 :44 et 9 :31 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Lorsque l’on parle de foi, qu’est-ce qui est le plus important ?

Quelles questions pouvons-nous nous poser si nous ne pensons pas avoir la foi dans un domaine particulier ?

CONTENU :

Ce passage de Matthieu est probablement l’un des plus durs que nous trouvions dans les Evangiles, car ici Jésus s’adresse à des personnes qui pensent avoir la foi et faire des miracles en Son Nom. Extérieurement, ces personnes avaient tout l'air de bons « chrétiens » et pourtant Jésus les rejette, ce qui nous ramène à un élément fondamental, à savoir que la foi est véritable non pas par ce qu’elle produit, mais à cause de notre relation avec Dieu... Cela nous rappelle qu’une vie droite n’est pas une vie parfaite, mais une vie qui cultive la connaissance de Christ au travers d’une relation personnelle et vivante avec Lui.

Lorsque l’on parle de vivre une vie de foi, on considère trop souvent les résultats visibles et les manifestations comme étant ce qui est le plus important, néanmoins ce n’est pas le cas. Par exemple, il faut plus de foi pour dormir avec des lions vivants que d’être jeté dans une fosse où ces derniers meurent (cf. Daniel 6 :23), ou encore pour vivre toute une vie à la mesure de la promesse de Dieu sans jamais la voir devenir réalité (cf. Hébreux 11 :23). Une vie de foi est une vie qui vit à la mesure de sa relation avec Dieu, et ce en accord avec Sa volonté et Ses désirs. Paul, qui est certainement un modèle de foi, dit avec assurance que sa priorité n’est pas dans des grandes actions, mais dans le fait de connaître Christ (cf. Philippiens 3 :8). Car c’est de cette connaissance que vont découler naturellement de véritables actes d’une vie de foi.

Vivre comme un homme ou une femme de foi nécessite donc d’avoir une vie droite, ce qui d’une part implique de connaître Dieu, mais aussi d'avoir de saines motivations. Dans ce texte de Matthieu 7, il est clair que ces personnes que Jésus rejettent ne sont pas motivées par Christ, mais qu'elles l’utilisent pour elles-mêmes. Leur motivation est centrée sur leur personne et non pas sur le fait d’accomplir la volonté de Dieu. Jésus parle de notre motivation lorsqu’Il nous avertit de ne pas chercher la gloire qui vient de Dieu. Il peut parfois être très tentant de vouloir bâtir son propre royaume, son « ministère », sa réputation, etc. Mais ce qui doit toujours motiver nos actes et notre vie de foi c’est que Son règne vienne et que Lui seul soit glorifié. Nous avons besoin de rester vigilants, car notre motivation peut facilement dévier, et c’est pour cette raison qu’il est si fondamental de cultiver une intimité avec Dieu et de vivre la réalité de Galates 2 :20, car un mort ne peut rien posséder.

Lorsque l’on parle d’une vie droite, il s’agit d’avoir une référence sur laquelle s’aligner et un fondement stable qui permette de rester dans la droiture, et c’est la Parole de Dieu qui est l’étalon de mesure... La foi est toujours fondée sur ce que Dieu dit et si nous voulons développer notre foi, nous devons apprendre à aligner toujours plus nos vies sur ce que Dieu dit. Cela implique d’investir du temps jour après jour pour lire notre Bible avec une attitude de cœur qui cherche Sa volonté avant tout. En réalisant que chaque verset possède en lui-même la puissance nécessaire à son accomplissement, être droit c’est croire Dieu et ne pas chercher à interpréter la Bible pour justifier notre propre incrédulité ou nos propres désirs...

Cette vie droite a un point de départ, notre rencontre avec Christ, car c’est à ce moment-là que nous avons confessé nos péchés et que, par la foi, nous avons reçu Son pardon et Son salut. Cela a été notre premier acte de foi. Et chaque pas de foi nous rapproche du but, celui de vivre avec Christ pour l’éternité... Ainsi, vivre une vie droite, c’est adopter une perspective de vie où tout est centré sur l’éternité en reconnaissant que nous ne sommes que des résidents temporaires sur cette terre. Nous vivons en sachant que nous bâtissons aujourd’hui en vue de la vie éternelle avec Christ, que c’est là que se trouve notre héritage, et que seuls les fruits de notre véritable foi y seront !

Pour conclure, une vie droite est une vie qui se centre pour développer une relation proche et intime avec Christ, avec comme motivation la manifestation de Sa gloire et comme perspective l’éternité avec Lui... Laisse le Saint-Esprit toucher ton cœur pour te révéler où tu en es et décide d’aligner ta vie et ton cœur sur Lui...

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 5 – L’ATTACHEMENT DES PENSÉES DE DIEU

Lorsque Dieu nous parle, nous savons que c’est Lui, car nous n’arrivons pas à nous détacher de cette pensée...

VERSETS RÉFÉRENCE :

Jonas 1:2-3 Louis Segond
1 La parole de l'Éternel fut adressée à Jonas, fils d'Amitthaï, en ces mots :
2 Lève-toi, va à Ninive, la grande ville, et crie contre elle ! car sa méchanceté est montée jusqu'à moi.
3 Et Jonas se leva pour s'enfuir à Tarsis, loin de la face de l'Éternel. Il descendit à Japho, et il trouva un navire qui allait à Tarsis; il paya le prix du transport, et s'embarqua pour aller avec les passagers à Tarsis, loin de la face de l'Éternel. 

Josué 14:8-12 Louis Segond
8 Mes frères qui étaient montés avec moi découragèrent le peuple, mais moi je suivis pleinement la voie de l'Éternel, mon Dieu.
9 Et ce jour-là Moïse jura, en disant : Le pays que ton pied a foulé sera ton héritage à perpétuité, pour toi et pour tes enfants, parce que tu as pleinement suivi la voie de l'Éternel, mon Dieu.
10 Maintenant voici, l'Éternel m'a fait vivre, comme il l'a dit. Il y a quarante-cinq ans que l'Éternel parlait ainsi à Moïse, lorsqu'Israël marchait dans le désert ; et maintenant voici, je suis âgé aujourd'hui de quatre-vingt-cinq ans.
11 Je suis encore vigoureux comme au jour où Moïse m'envoya ; j'ai autant de force que j'en avais alors, soit pour combattre, soit pour sortir et pour entrer.
12 Donne-moi donc cette montagne dont l'Éternel a parlé dans ce temps-là ; car tu as appris alors qu'il s'y trouve des Anakim, et qu'il y a des villes grandes et fortifiées. L'Éternel sera peut-être avec moi, et je les chasserai, comme l'Éternel a dit.

RÉFLEXIONS :

Lis Jonas 1 :1 à 2 :3 et Josué 14 :8-12 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Pourquoi Jonas se retrouve-t-il dans le ventre de ce poisson et que fait-il pour en sortir ?

Combien de temps Caleb a-t-il dû attendre pour recevoir ce que Dieu Lui avait promis et, à ton avis, comment a-t-il réussi à tenir aussi longtemps ?

CONTENU :

Pour entendre la voix de Dieu, il est nécessaire d’entrer dans Son repos, ce qui ne veut pas forcément dire que nous devions trouver un lieu calme et tranquille, même si c’est une bonne chose de le faire. Cela signifie que nous avons besoin de cesser de nous battre pour essayer de faire valoir notre propre volonté ou pour justifier notre position. Nous avons besoin de céder au Saint- Esprit en décidant de Lui obéir, et cela quoiqu’Il nous dise. Car souviens-toi que Dieu ne parle pas inutilement, Il le fait à des personnes qui sont disposées à obéir et mettre en pratique Sa volonté, ce qui n’est pas toujours évident... On voit par exemple que pour Jonas cela a été un réel combat, il aurait simplement préféré annoncer le jugement. Sa difficulté n’était pas que Dieu punisse cette ville, mais au contraire il pressentait que la ville allait se repentir, demander grâce et que Dieu allait pardonner. Ce qui s’est d'ailleurs produit (cf. Jonas 4 :2). Lorsque Dieu nous parle, nous ne choisissons pas ce qu’Il va dire, par contre nous ne pouvons pas échapper à Sa volonté...

Il est donc inutile de demander à Dieu de nous parler si nous n’avons pas encore obéi à ce qu’Il nous avait déjà dit... Dieu ne parle pas dans le vide et Il ne va pas nous dire quelque chose de nouveau si nous n’avons pas encore su obéir à la dernière chose qu’Il nous a demandée. En effet, il y a toujours une dimension de progression dans les instructions de Dieu et on ne peut pas brûler les étapes. Ainsi, lorsque nous hésitons à Lui obéir, Il va insister avec fermeté. Cela ne sera probablement pas aussi radical que pour Jonas, mais une chose est sûre, c’est que nous n’arriverons pas à évacuer ce qu’Il nous a dit de notre cœur et de nos pensées tant que nous ne l’aurons pas fait.

Notre responsabilité est de savoir cultiver ce que Dieu a dit jusqu’à ce que cela devienne une réalité. C’est ce qu’avait compris Caleb : il a attendu 45 ans pour voir l'accomplissement de ce que Dieu lui avait promis. Pour cela il a dû le réclamer à Josué... Par contre, si pour Jonas sa désobéissance a généré en lui de l’angoisse et de l’oppression, au contraire pour Caleb son attachement à ce que Dieu lui avait dit a provoqué en lui de la foi et de la détermination. C’est ce qui lui a permis d’avoir à 85 ans la même vigueur que celle qu’il avait à 40 ans : il s’agit de l’énergie de la foi. Lorsque Dieu parle, Il n’est jamais restreint par notre temps à nous, cependant tout ce qu’Il dit nit toujours par se réaliser. C’est pourquoi nous devons cultiver ce que Dieu a mis dans nos cœurs, sans nous décourager, en tenant fermes jusqu’à ce que cela devienne une réalité.

Lorsque Dieu nous parle, cela impacte notre manière de vivre, nous ne pouvons plus rester les mêmes, nous allons nécessairement vivre dans la perspective de ce que Dieu a dit. Cela devient plus important que tout : imagine Caleb parcourant le camp pour compter les survivants, attendant patiemment que le dernier de sa génération décède pour pouvoir entrer dans son héritage. Sa vie était centrée sur la promesse que Dieu lui avait faite, ce qui lui a permis de conserver toute sa vigueur (cf. Josué 14 :10-11). Entendre la voix de Dieu est un privilège, mais le but est avant tout de nous transformer et de faire avancer le Royaume, ce qui suppose également que nous nous mettions en action pour obéir, et cela de manière intentionnelle.

Si Dieu désire nous parler, c’est parce qu’Il désire nous bénir et nous utiliser pour être des bénédictions ! C’est pour cette raison qu’Il va presser nos cœurs jusqu’à ce que nous nous mettions en action par rapport à ce qu’Il nous a dit, car la bénédiction suit toujours l’obéissance ! Prends un moment pour méditer ce que Dieu t’a dit afin de t’assurer de ne pas être comme Jonas, mais plutôt comme Caleb, c’est-à-dire de choisir d’obéir de manière volontaire et sans compromis. Si Dieu ne t’a pas encore parlé, investis du temps à part, fais une retraite de prière pour chercher Sa volonté...

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 5 – La sanctification, une décision personnelle et quotidienne

La sanctification ne nous tombe pas dessus, c’est une décision personnelle et quotidienne de se mettre à part pour notre Seigneur

VERSETS RÉFÉRENCE :

Romains 12:1-2 Louis Segond
1 Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable.
2 Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l'intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.

Actes 26:17-18 Louis Segond
17 Je t'ai choisi du milieu de ce peuple et du milieu des païens, vers qui je t'envoie,
18 afin que tu leur ouvres les yeux, pour qu'ils passent des ténèbres à la lumière et de la puissance de Satan à Dieu, pour qu'ils reçoivent, par la foi en moi, le pardon des péchés et l'héritage avec les sanctifiés.

Actes 3:15-18 Louis Segond
15 Vous avez fait mourir le Prince de la vie, que Dieu a ressuscité des morts; nous en sommes témoins.
16 C'est par la foi en son nom que son nom a raffermi celui que vous voyez et connaissez; c'est la foi en lui qui a donné à cet homme cette entière guérison, en présence de vous tous.
17 Et maintenant, frères, je sais que vous avez agi par ignorance, ainsi que vos chefs.
18 Mais Dieu a accompli de la sorte ce qu'il avait annoncé d'avance par la bouche de tous ses prophètes, que son Christ devait souffrir.

RÉFLEXIONS :

Lis Romains 12 :1-2 ; Actes 26 :17-18 et Actes 3 :15-18 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Quel est le moyen de nous mettre à part pour notre Dieu ?

Comment Dieu se débarrasse-t-il de ce qui n’est pas droit dans nos vies ?

Selon toi, comment doit être notre sacrifice pour qu’il soit accepté par Dieu ?

CONTENU :

Être chrétien, ce n’est pas renoncer à tout sens des responsabilités. Je ne sais pas pourquoi nombre de chrétiens ont tendance à croire que Dieu va tout faire pour eux et à leur place. C'est totalement faux, car Dieu fait de nous Ses partenaires, ce qui implique qu’Il nous rend responsables de nos actions, de nos choix et de nos changements. En ce qui concerne la sainteté, arrêtons d’espérer que Dieu vienne nous bousculer et nous transformer sans que l’on n’ait rien à faire. C’est de l’utopie qui n’est que le résultat d’un manque de volonté à devenir saints. Jésus nous aime et Il nous respecte énormément, ce qui fait qu’Il s’attend à ce que nous prenions nous-mêmes les décisions qui vont marquer un changement dans nos vies. Souvenons-nous toujours que ce sont nos décisions d’aujourd’hui ou notre absence de décision qui déterminent qui et ce que nous serons demain.

C’est donc à nous de savoir placer notre vie sur l’autel de Dieu (cf. Romains 12 :1) afin qu’Il vienne avec Son feu brûler tout ce qui n’est pas droit et juste dans nos vies (cf. Luc 3 :15-18). La Bible nous enseigne que pour qu’un sacrifice soit accepté par Dieu, il doit être volontaire et entier pour Dieu. Le mot même de sacrifice implique que ce n’est pas facile et que cela coûte... Cependant, il y a toujours une riche bénédiction liée au sacrifice, car Dieu honore le sacrifice par Sa présence.

Nous devons comprendre que Dieu ne s'intéresse pas à ce qui est apparent, ce qu’Il recherche c’est notre cœur. Il s'agit que ce dernier soit pur et entier pour Lui. Car trop souvent, comme nous savons que le péché ne plaît pas au Seigneur, nous avons tendance à vouloir sauver les apparences du mieux que nous pouvons afin d’essayer de garder une bonne conscience, cependant au fond de nous-mêmes, nous n’avons pas réellement décidé d’en finir avec le péché dans notre vie. La seule solution pour être libéré du péché, c’est la croix, ce qui implique la mort à soi, cette mise à part pour Christ afin de vivre en Lui et pour Lui.

Prendre la décision de vivre dans la sainteté et de ne plus faire de compromis avec le péché est un acte de foi (cf. Actes 26 :18) et c’est à nous de prendre cette décision. Elle est le résultat de notre amour pour Jésus. Par exemple, lorsque nous nous marions, nous comprenons que nous devons nous mettre à part pour notre conjoint par amour pour lui. Il en est exactement de même dans notre relation avec Jésus : nous ne devons pas être motivés par le devoir ou pour observer des lois, mais par notre amour sans limite pour notre Sauveur. La sainteté n’est pas un acte religieux, c’est le résultat de notre relation d’intimité et d’amour avec notre Dieu.

Dans notre décision de nous mettre à part pour Dieu, nous réalisons que le péché n’est pas uniquement en rapport avec ce que nous faisons, mais qu'il implique également les choses que nous ne faisons pas. Il ne s’agit pas seulement d’éviter de faire le mal mais aussi de savoir s’appliquer à faire le bien. Il n’y a pas de sainteté sans une vie entièrement consacrée à Dieu. Ainsi, nous ne pouvons pas envisager de vivre à 99 % pour Dieu : soit nous vivons de manière radicale à 100 % pour Dieu, soit nous ne vivons pas pour Lui !

C’est le moment de prendre une décision : qu’est-ce qui dans ta vie aujourd’hui a besoin d’être donné à Dieu ? Qu’est-ce qui fait obstacle à ta relation d’amour avec Lui ? Cultive dans ton cœur une relation d’amour passionné pour ton Dieu et tu verras la différence que cela va produire dans ta vie...

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 2 – Être saint

Le Être saint, c’est avoir une vie pure et mise à part pour servir Dieu, c’est-à-dire séparée du péché. En fait, c’est être comme Jésus

VERSETS RÉFÉRENCE :

Jean 17 :15-19 Louis Segond

15 Je ne te prie pas de les ôter du monde, mais de les préserver du mal.
16 Ils ne sont pas du monde, comme moi je ne suis pas du monde.
17 Sanctifie-les par ta vérité: ta parole est la vérité.
18 Comme tu m'as envoyé dans le monde, je les ai aussi envoyés dans le monde.
19 Et je me sanctifie moi-même pour eux, afin qu'eux aussi soient sanctifiés par la vérité.

RÉFLEXIONS :

Lis Jean 17 :17-19 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Puisque Jésus est sans péché, pourquoi avait-Il besoin de se sanctifier ?

Quelles conclusions peut-on en tirer ?

D’après ce texte, fais une description complète de ta manière de comprendre la sainteté.

CONTENU :

Jésus continue Sa prière par ces mots : « Sanctifie-les par ta vérité... et je me sanctifie moi-même pour eux, afin qu’eux aussi soient sanctifiés par la vérité... ». Pour bien comprendre la prière de Jésus, nous avons besoin d’établir la signification du mot « sainteté ». Être saint signifie tout simplement être séparé des choses profanes pour être mis à part pour Dieu ou, en d’autres mots, vivre pour Dieu et non plus pour soi-même. Comment cela est-il possible ?

Dans Sa prière, Jésus va dire quelque chose de tout à fait extraordinaire : « je me sanctifie moi-même pour eux... ». Et pourtant Jésus est sans péché, alors pourquoi aurait-il donc besoin de se sanctifier ? Pour nous ! Jésus s’est consacré entièrement à la volonté de Son Père afin que nous puissions devenir parfaits comme Il est parfait. Jésus est venu vivre comme un simple homme pour nous, Il a donné Sa vie pour nous, Il a été crucifié et Il est mort. Le troisième jour, Il est ressuscité pour nous et Il intercède pour nous auprès du Père jour et nuit sans interruption, voilà Sa sanctification pour nous !

Jésus s’est mis à part pour nous lorsqu’Il est venu sur la terre. Il n’a rien fait pour Lui-même ou selon Sa propre volonté, mais Il s’est consacré à 100% pour accomplir ce que le Père voulait afin que nous puissions être pardonnés et réconciliés avec Dieu. Il a non seulement ouvert le chemin vers le Père, mais Il a également montré la voie à suivre d’une vie mise à part pour accomplir la volonté de Dieu. Ainsi, à cause de ce que Jésus a fait pour nous, nous ne pouvons pas rester indifférents en continuant à vivre nos vies pour nous- mêmes. Nous sommes invités à répondre en suivant Son exemple : mettre nos vies entièrement à part pour Le servir !

Le fait de se mettre à part pour Jésus n’est pas du tout une question de devoir, c’est simplement le résultat d’une relation d’amour pour notre Sauveur et Seigneur. Il ne nous appelle plus serviteur, mais ami (cf. Jean 15 :15). Une personne qui est sur le point de se marier va décider de se séparer de sa vie de célibataire, elle va « l’enterrer » afin de se mettre à part pour son conjoint. Le style de vie et toute la vie même de cette personne vont être bouleversés par amour pour son conjoint. Il en est de même pour nous : c’est par amour et par passion pour notre Seigneur et Sauveur que nous décidons d’enterrer notre vie, a n de vivre pour Christ. Ce message de la mise à part revient régulièrement tout au long du Nouveau Testament, comme par exemple dans Galates 2 :20 ou Romains 12 :1-2.

Nous voyons donc que la sainteté n’est pas une question de loi et de règles à respecter, mais c’est un acte d’amour : mourir à son ancienne vie pour vivre désormais pour Lui. Faire les choses par devoir, c’est entrer dans le légalisme et la religion, ce qui n’engendre que de la frustration et une forme de mort, alors que faire les choses par amour produit la vie en abondance, l’épanouissement et la passion. Normalement, ce n'est pas seulement à cause de la promesse faite devant l’autorité qui les a mariés qu'une personne va rester fidèle, aimante, etc., mais c’est par amour pour son conjoint qu’elle le fait. Il en va exactement de même pour nous aujourd’hui. Apprenons à cultiver notre relation avec Dieu car c’est par amour pour Lui que nous marchons dans la sainteté en évitant tout ce qui pourrait L’attrister ou nous séparer de Lui.

Nous sommes appelés à devenir comme Jésus. Être saint, c’est choisir d’être comme Lui et de vivre dans ce partenariat extraordinaire avec le Saint- Esprit pour vivre comme Jésus a vécu, faire ce qu’Il a fait et être ce qu’Il a été. De ce fait, être saint, c’est aussi faire des disciples, guérir les malades, faire des miracles et annoncer l’Evangile puisque tout cela fait aussi partie du fait d'être et de faire comme Jésus.

Il s’agit également de choisir de se séparer du péché, ce dernier consistant à faire notre propre volonté pour vivre loin de Dieu en obéissant aux désirs égoïstes de notre propre petite personne. Être saint, c’est choisir de ne plus être le centre de son monde afin de faire de Christ le centre du monde et de faire de Sa volonté notre priorité. Lorsque Jésus était sur la terre, Il n’a eu de cesse d’obéir à Son Père et de ne faire que ce qu’Il Le voyait faire (cf. Jean 5 :19 et 30). Être saint consiste à manifester la même obéissance à Dieu que celle que Jésus avait ! Prends du temps pour réfléchir à ce que cela veut dire pour ta vie et comment tu peux le vivre...

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Vie Victorieuse a pour objectif de publier des livres et des articles qui encouragent les disciples de Christ à vivre leur vie à la mesure de ce que Dieu a prévu pour eux, afin qu’ils soient de ceux qui écrivent l’Histoire et ne la subisse pas. Le but est de t’aider, toi et tes amis à grandir en Christ, à former des disciples et implanter des églises.
© COPYRIGHT 2024 UNE VIE VICTORIEUSE ALL RIGHTS RESERVED.
envelopecartphone-handset linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram