Jour 7 – Témoigner, c’est semer en ayant confiance en celui qui fait croître...

VERSETS RÉFÉRENCE :

Marc 4:13-29 Louis Segond
13 Il leur dit encore : Vous ne comprenez pas cette parabole ? Comment donc comprendrez-vous toutes les paraboles ?
14 Le semeur sème la parole.
15 Les uns sont le long du chemin, où la parole est semée ; quand ils l'ont entendue, aussitôt Satan vient et enlève la parole qui a été semée en eux.
16 Les autres, pareillement, reçoivent la semence dans les endroits pierreux ; quand ils entendent la parole, ils la reçoivent d'abord avec joie ;
17 mais ils n'ont pas de racine en eux-mêmes, ils manquent de persistance, et, dès que survient une tribulation ou une persécution à cause de la parole, ils y trouvent une occasion de chute.
18 D'autres reçoivent la semence parmi les épines ; ce sont ceux qui entendent la parole,
19 mais en qui les soucis du siècle, la séduction des richesses et l'invasion des autres convoitises, étouffent la parole, et la rendent infructueuse.
20 D'autres reçoivent la semence dans la bonne terre ; ce sont ceux qui entendent la parole, la reçoivent, et portent du fruit, trente, soixante, et cent pour un.
21 Il leur dit encore : Apporte-t-on la lampe pour la mettre sous le boisseau, ou sous le lit ? N'est-ce pas pour la mettre sur le chandelier ?
22 Car il n'est rien de caché qui ne doive être découvert, rien de secret qui ne doive être mis au jour.
23 Si quelqu'un a des oreilles pour entendre, qu'il entende.
24 Il leur dit encore : Prenez garde à ce que vous entendez. On vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis, et on y ajoutera pour vous.
25 Car on donnera à celui qui a ; mais à celui qui n'a pas on ôtera même ce qu'il a.
26 Il dit encore : Il en est du royaume de Dieu comme quand un homme jette de la semence en terre ;
27 qu'il dorme ou qu'il veille, nuit et jour, la semence germe et croît sans qu'il sache comment.
28 La terre produit d'elle-même, d'abord l'herbe, puis l'épi, puis le grain tout formé dans l'épi ;
29 et, dès que le fruit est mûr, on y met la faucille, car la moisson est là. 

RÉFLEXIONS :

Lis Marc 4 :13-29 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Dans ce passage, il est parlé de multiplication : quels sont les principes présentés pour vivre cela ?

Pourquoi est-il si important de bien comprendre la parabole du semeur (cf. verset 13) ?

CONTENU :

En partageant cette parabole du semeur, Jésus prépare un tournant dans la formation de Ses disciples. C’est pour cette raison qu’au verset 13 Il déclare clairement l’importance de cette histoire, la présentant comme la clé pour comprendre toutes les autres paraboles... Avant ce récit, Jésus exerçait Son ministère et les disciples suivaient et observaient, cependant Jésus s’apprête à envoyer Ses disciples témoigner du Royaume de Dieu (cf. Marc 6 :7). Cette parabole est là pour les enseigner sur le témoignage. Ainsi, nous sommes des semeurs et notre témoignage est la semence. La première chose à prendre en compte est que nous avons besoin de sortir pour semer, ce qui implique que nous devons vivre et partager l’Evangile intentionnellement autour de nous.

Ce texte parle de différents terrains. Ces derniers ne sont rien d’autre que les vies qui nous entourent... Le semeur a préparé le terrain : c'est ce que nous pouvons déduire de l'expression « bonne terre », néanmoins il sème ensuite largement sans se soucier de savoir où la semence tombe, son rôle est de semer abondamment. De la même manière, notre vie de prière prépare le terrain, alors que nous prions pour le monde qui nous entoure et pour des rendez-vous divins. Il nous suffit ensuite d’observer les terrains qui nous entourent en étant sensibles aux vies qui nous entourent afin de pouvoir semer de la bonne manière. Cependant, nous sommes appelés à témoigner largement sans nous préoccuper si la semence tombe au bon endroit ou pas.

Notre responsabilité est de semer et c’est Dieu qui s’occupe du reste, soyons donc attentifs à ne pas mélanger les choses. C’est un partenariat, nous ne pouvons pas faire croître, c’est-à-dire amener les gens au salut, c’est le Saint-Esprit qui le fait. Néanmoins Il ne pourra pas le faire si nous ne semons pas au préalable. Alors que nous témoignons et partageons la Bonne Nouvelle du Royaume autour de nous, nous pouvons simplement nous attendre à ce que cela produise du fruit, car Dieu est à l’œuvre.

En Christ, il n’y a pas de stérilité, la semence n’a pas de problème de qualité, elle est faite pour porter du fruit. Cependant, la nature nous enseigne un fait important en ce qui concerne la semence, soit elle est plantée, meurt et se multiplie ou bien elle pourrit ou est mangée. Ne gardons donc pas ce que Dieu a fait pour nous par crainte de le perdre ou de ne pas être compris, au contraire partageons les merveilles que Dieu fait dans nos vies, car c’est ce qui va permettre que cela se multiplie dans la vie d’autres personnes. Lorsque Dieu fait quelque chose dans nos vies, il est très fréquent que l'on rencontre quelqu’un qui passe par la même situation. Ce n’est pas un hasard, c’est simplement que Dieu désire que tu témoignes afin qu’Il puisse agir pour cette personne...

En outre, le verset 27 nous exprime quelque chose d’important, à savoir qu’il y a une place pour le repos dans le processus du témoignage et de la moisson. Nous n’avons pas besoin de nous inquiéter de ce qui a été semé, Dieu s’en occupe et même si nous ne voyons rien, le Saint-Esprit est à l’œuvre pour faire croître. Ne te laisse donc jamais décourager si tu ne vois pas de résultat immédiatement, aie confiance en la qualité de la semence et en Celui qui s’en occupe...

Lorsque nous décidons de témoigner, nous ne le faisons pas en réalité au petit bonheur la chance... Aucun semeur sensé ne va semer de graines sans rien attendre en retour, au contraire le semeur s’attend à moissonner en abondance. De la même manière, alors que nous témoignons, nous nous attendons à voir du fruit se produire, et tout comme un grain de blé va produire d’autres grains de blés, notre vie de disciple va produire d’autres disciples... C’est l’accomplissement de la mission que Jésus nous a donnée (cf. Matthieu 28 :18-20). Et ce qui est le plus extraordinaire, c’est le ratio de la semence, tel grain en donne trente, un autre soixante et le dernier cent... De la même manière, ta vie de disciple est appelée à produire une multitude de disciples...

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 4 - Le Saint-Esprit nous convainc d’aimer

VERSETS RÉFÉRENCE :

Matthieu 6:14-15 Louis Segond
14 Si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre Père céleste vous pardonnera aussi;
15 mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos offenses.

RÉFLEXIONS :

Le Saint-Esprit nous convainc d’aimer. Se fermer à cette conviction revient à se fermer également à la grâce de Dieu pour les perdus et à perdre sa passion pour le Royaume de Dieu

Lis Matthieu 6 :14-15 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Pourquoi le fait de pardonner est-il si important pour nous qui sommes enfants de Dieu ?

A qui dois-je pardonner et qu’est-ce qui m’empêche de le faire ?

CONTENU :

Ces deux versets viennent appuyer et développer ce que Jésus nous a enseigné dans la prière du « Notre Père », qui est plus qu’une prière, mais également une véritable manière de vivre. En effet, il y est dit « Pardonne- nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés » (cf. Matt. 6 : 12). Cela révèle que le pardon que Dieu nous accorde est conditionnel, non seulement au fait que nous nous repentions pour nos fautes, mais également à notre capacité et à notre mesure de pardonner à ceux qui nous ont fait du mal. Toutefois cela ne touche pas notre salut, car en tant que disciples de Christ, nous avons reçu le pardon de nos péchés au moment de notre repentance et de notre foi. Nous avons été pardonnés de manière définitive par rapport à notre passé, c’est la justification par la foi. Nous en reparlerons plus dans la méditation suivante. Tu peux également te référer à l’histoire que Jésus relate dans Matthieu 18 : 23 à 35. Ne pas pardonner est quelque chose de sérieux qui peut avoir de graves conséquences pour nos vies.

Nous avons tous besoin du pardon de Dieu car nous ne sommes pas parfaits et cela même si nous tendons tous les jours un peu plus vers cette ressemblance avec Christ. C’est pour cette raison que le Saint-Esprit vient nous convaincre d’aimer notre prochain. Car le pardon n’est pas un acte calculé ou intéressé, c’est un acte d’amour envers l’autre. Lorsque le Saint-Esprit vient nous convaincre d’aimer, Il nous révèle l’autre non pas comme nous le percevons ou le voyons, mais comme Lui le voit : une personne imparfaite, qui a besoin de la grâce de Dieu et pour laquelle Christ a donné Sa vie.

Cette conviction d’amour que le Saint-Esprit nous donne à l’égard des autres vient confronter notre esprit de jugement et de critique (qu’on appelle trop souvent constatation). Juger et critiquer n’est rien d’autre que de l’orgueil, car nous nous plaçons dans une position de supériorité par rapport aux autres et, en agissant ainsi, nous oublions non seulement que nous ne sommes pas meilleurs que notre prochain, mais également que Dieu l’aime tout autant que nous... Nos vies ne sont que le résultat de Sa grâce et de Son amour. C’est dans cette proximité avec le Saint-Esprit que nous pouvons aimer comme Dieu nous a aimés. Le jugement appartient à Dieu et la critique au diable, ce qui veut dire que ni l’une ni l’autre n’ont de place dans nos vies... Assurons-nous donc de cultiver notre relation avec le Saint-Esprit, et ce afin d'aimer et de bénir notre prochain.

Ce n’est pas quelque chose de facile, ni de naturel à faire, mais souvenons-nous toujours que le Royaume de Dieu est contre-intuitif. C’est pour cette raison que nous avons besoin de la présence du Saint-Esprit, mais également de savoir nous faire violence contre nos sentiments et nos pensées. Car lorsque nous fermons nos cœurs à la grâce de Dieu, nous en arrivons à perdre notre paix intérieure et notre passion pour le Royaume de Dieu. Ce qui nous conduit à nous centrer sur nous-mêmes, sur nos besoins, nos émotions, etc. Nous devenons le centre de notre monde, au lieu de laisser Dieu en être le centre et constituer notre raison de vivre. Dès lors que nous parvenons à cela, Son Royaume devient naturellement la cause pour laquelle nous sommes prêts à donner notre vie.

Lorsque tu te querelles ou que tu es offensé et que tu refuses de pardonner, si dans les heures qui suivent tu essayes de témoigner de ta foi ou de prier, tu vas rapidement découvrir que d’une part rien ne se passe, mais également que tu ne te sens pas bien intérieurement. Tu as perdu ta joie, ta paix, la fraîcheur de la vie avec Christ et ta passion pour Jésus. On ne peut éviter les conflits et ces derniers font partie d’une relation saine, on ne peut non plus éviter les offenses, cependant nous avons besoin de savoir les identifier et de décider de pardonner. Et le meilleur moment de le faire est immédiatement ! Dès le moment où nous décidons de pardonner, nous retrouvons Son amour, Sa paix, Sa joie, etc., et nous pouvons à nouveau être dans une position d'amour.

Pour conclure, la seule chose qui pourrait nous empêcher de pardonner, c’est nous-mêmes, et le seul moyen de le faire est de rester ouverts et disponibles à la présence de Dieu. Car c’est Lui qui vient non seulement nous convaincre d’aimer et de pardonner, mais également qui nous donne la force de le faire. N’endurcissons jamais nos cœurs à Son égard, mais au contraire laissons-Le agir en nous et accordons-nous avec Lui. Notre vie en dépend, mais également celle de ceux qui nous entourent. Car c’est lorsque nous sommes passionnés pour le Royaume de Dieu que notre monde est transformé... Pourquoi ne pas abandonner ta vie à Dieu maintenant ? Je t'encourage à prier en ce sens.

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Vie Victorieuse a pour objectif de publier des livres et des articles qui encouragent les disciples de Christ à vivre leur vie à la mesure de ce que Dieu a prévu pour eux, afin qu’ils soient de ceux qui écrivent l’Histoire et ne la subisse pas. Le but est de t’aider, toi et tes amis à grandir en Christ, à former des disciples et implanter des églises.
© COPYRIGHT 2024 UNE VIE VICTORIEUSE ALL RIGHTS RESERVED.
envelopecartphone-handset linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram