Jour 5 – Il faut commencer par donner pour pouvoir recevoir

VERSETS RÉFÉRENCE :

Luc 6:38 Louis Segond
38 Donnez, et il vous sera donné: on versera dans votre sein une bonne mesure, serrée, secouée et qui déborde; car on vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis.

2 Corinthiens 9:6-15 Louis Segond
6 Sachez-le, celui qui sème peu moissonnera peu, et celui qui sème abondamment moissonnera abondamment.
7 Que chacun donne comme il l'a résolu en son coeur, sans tristesse ni contrainte; car Dieu aime celui qui donne avec joie.
8 Et Dieu peut vous combler de toutes sortes de grâces, afin que, possédant toujours en toutes choses de quoi satisfaire à tous vos besoins, vous ayez encore en abondance pour toute bonne oeuvre,
9 selon qu'il est écrit: Il a fait des largesses, il a donné aux indigents; Sa justice subsiste à jamais.
10 Celui qui Fournit de la semence au semeur, Et du pain pour sa nourriture, vous fournira et vous multipliera la semence, et il augmentera les fruits de votre justice.
11 Vous serez de la sorte enrichis à tous égards pour toute espèce de libéralités qui, par notre moyen, feront offrir à Dieu des actions de grâces.
12 Car le secours de cette assistance non seulement pourvoit aux besoins des saints, mais il est encore une source abondante de nombreuses actions de grâces envers Dieu.
13 En considération de ce secours dont ils font l'expérience, ils glorifient Dieu de votre obéissance dans la profession de l'Évangile de Christ, et de la libéralité de vos dons envers eux et envers tous;
14 ils prient pour vous, parce qu'ils vous aiment à cause de la grâce éminente que Dieu vous a faite.
15 Grâces soient rendues à Dieu pour son don ineffable!

Hébreux 7:1-4 Louis Segond
1 En effet, ce Melchisédek, roi de Salem, sacrificateur du Dieu Très Haut, -qui alla au-devant d'Abraham lorsqu'il revenait de la défaite des rois, qui le bénit,
2 et à qui Abraham donna la dîme de tout, -qui est d'abord roi de justice, d'après la signification de son nom, ensuite roi de Salem, c'est-à-dire roi de paix, -
3 qui est sans père, sans mère, sans généalogie, qui n'a ni commencement de jours ni fin de vie, -mais qui est rendu semblable au Fils de Dieu, -ce Melchisédek demeure sacrificateur à perpétuité.
4 Considérez combien est grand celui auquel le patriarche Abraham donna la dîme du butin. 

RÉFLEXIONS :

Lis Luc 6 :38, 2 Corinthiens 9 :6-15 et Hébreux 7 :1-4 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Qu’est-ce que t’inspire ce passage de Luc 6 :38 ? Prends un instant pour le méditer et écrire quelques ré exions sur ce texte.

Selon toi, que Paul veut-il dire lorsqu’il compare l’argent à de la semence ?

CONTENU :

La Bible nous enseigne dans Proverbes 11 :24 : « Tel qui fait des largesses devient plus riche ; et tel qui épargne à l’excès ne fait que s’appauvrir ». Ce principe biblique selon lequel nous sommes plus riches lorsque nous donnons plus, comme tous les autres principes du Royaume, est complètement contre-intuitif : en effet, en général nous avons tendance à vouloir posséder pour pouvoir donner. La vraie question est : qu'est-ce qu’avoir, qu'est-ce que posséder ? Un jour on a demandé à un homme extrêmement riche qu'est-ce qu'était avoir assez et sa réponse fut simplement : « Juste un peu plus ». Et c’est malheureusement souvent l’attitude que nous avons lorsqu’il s’agit de donner : nous considérons ce qu’il nous manque et de ce fait pourrait nous empêcher de donner au lieu de regarder à tout ce que nous avons et que nous pouvons donner. Alors qu'en réalité le fait de donner, même si ce n’est pas grand-chose, devient une semence qui se multiplie (cf. 1 Rois 17 :10-16). Il ne s'agit donc pas de t'inquiéter pour ce qui semble te manquer, mais de te demander comment faire de ce que tu as une semence pour la multiplication.

Car c’est bien de cela dont il s’agit : notre argent est une semence. Vous avez certainement déjà entendu cette phrase lorsqu’une pièce tombe par terre : « Ça ne pousse pas... » ? Ce n'est pas tout à fait exact, car la Bible nous enseigne au contraire que si nous « semons » notre argent, bien évidemment pas dans la terre de notre jardin, mais en l’investissant avec foi et obéissance là où Dieu nous le montre, alors nous récolterons une moisson de bénédictions, y compris financière. C’est ce qui s’est passé par exemple avec cette veuve de Sarepta qui a donné le reste de son huile et de sa farine et n'en a ensuite plus jamais manqué durant toute la période de famine (cf 1 Rois 17 :11-16).

Cependant, lorsque nous semons, nous devons le faire en obéissance à ce que Dieu nous révèle... Car ce n’est pas le fait de semer qui fait la différence, ni même de prier pour notre semence, mais c’est l’obéissance de la foi qui fait tout. Imaginez un homme prenant du bon blé et le jetant à la volée sur son parking, et qui ensuite prie tous les jours pour que cela pousse. Tu vas certainement trouver cela stupide et pourtant c’est parfois ce que nous faisons. Nous semons en donnant là où nous pensons voir des besoins ou là où nous sommes touchés dans nos émotions et ensuite nous prions pour la provision de Dieu sans que rien ne se passe, ce qui engendre des frustrations, de l’incompréhension et de la colère. Ce qui est en cause, ce n’est pas la semence, car celle-ci est faite pour pousser, ni l’arrosage par la prière, mais c’est le terrain. Certains terrains ne portent pas de fruits, et le seul terrain qui porte du fruit est celui de l’obéissance à ce que Dieu nous dit.

La semence est faite pour se multiplier, mais pour cela il faut la semer. Un seul grain planté en terre porte de nombreux fruits. Dieu nous a donné ce qui était nécessaire pour que nous puissions semer (2 Corinthiens 9 :10). Et Il a prévu que le fruit porté par ce que nous avons semé nous donnera suffisamment pour nous nourrir et pour donner à nouveau autour de nous. Ainsi, Dieu ne nous donne pas nécessairement tout ce dont nous avons besoin immédiatement, mais Il nous rend participants – par notre action de semer – à la récolte a n que nous recevions ce dont nous avons besoin, et même au-delà, a n de pouvoir semer davantage.

Notre prospérité est entre nos mains, cela ne dépend pas de Dieu, mais de notre capacité à donner de manière généreuse (cf. 2 Corinthiens 9 :6). Imagine que tu voies quelqu’un assis devant un champ qui prie pour que des carottes poussent. Tu lui demandes quand et combien de graines il a semées et il te répond : « aucune ». Il est évident que même s'il prie et jeûne un long moment, jamais il ne verra de carottes pousser dans ce champ... Dieu a prévu que le fruit suive toujours la semence et il en est de même en ce qui concerne l'argent. Si tu as un besoin, quel qu’il soit, commence par considérer ce que Dieu te demande de semer et comment Il veut que tu le fasses.

Il est important de toujours le faire avec joie. Lorsque tu sèmes, tu ne dois pas le faire afin d'être béni en retour et de récolter, mais pour obéir à Dieu. Même si tu peux t'attendre à récolter quelque chose en retour, car c’est ce que Dieu désire faire. Il est généreux et désire te bénir abondamment afin que tu sois une grande bénédiction pour beaucoup. Prends un moment pour demander à Dieu d’ouvrir tes yeux afin que tu perçoives les terrains où tu dois semer et que tu puisses entrer dans une dimension nouvelle de générosité.

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 1 – Dieu aime nous donner en abondance :

le mot « Eden » signifie « richesse, abondance et délice » et c’est là que Dieu avait placé Adam et Eve...

VERSETS RÉFÉRENCE :

Matthieu 6:24-33 Louis Segond
24 Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l'un, et aimera l'autre ; ou il s'attachera à l'un, et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon.
25 C'est pourquoi je vous dis : Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps, de quoi vous serez vêtus. La vie n'est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement ?
26 Regardez les oiseaux du ciel : ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n'amassent rien dans des greniers ; et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu'eux ?
27 Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une coudée à la durée de sa vie ?
28 Et pourquoi vous inquiéter au sujet du vêtement ? Considérez comment croissent les lis des champs : ils ne travaillent ni ne filent ;
29 cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n'a pas été vêtu comme l'un d'eux.
30 Si Dieu revêt ainsi l'herbe des champs, qui existe aujourd'hui et qui demain sera jetée au four, ne vous vêtira-t-il pas à plus forte raison, gens de peu de foi ?
31 Ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas : Que mangerons-nous ? que boirons-nous ? de quoi serons-nous vêtus ?
32 Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent. Votre Père céleste sait que vous en avez besoin.
33 Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus.

Jean 10:10 Louis Segond

10 Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire ; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu'elles soient dans l'abondance.

RÉFLEXIONS :

Lis Matthieu 6 :24-33 et Jean 10 :10 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Pour toi, qu’est-ce que la prospérité de Dieu ? Un disciple doit-il être dans l’abondance ? Développe ta réponse.

Qu'est-ce que t'inspire ce passage de Matthieu 6 :24-33 ?

CONTENU :

Lorsque Dieu a créé le monde, Il a tout fait à la perfection avant de créer et de placer Adam et Eve dans un lieu d’abondance et de communion parfaite avec Lui... Or si tu regardes également à la fin de ta Bible et que tu examines les descriptions de la nouvelle Jérusalem, tu remarqueras que tout y est fait d’or pur et de pierres précieuses (cf. Apocalypse 21 :10s). Dieu n’a aucun problème avec les biens matériels, c’est Lui qui les a tous créés pour que nous en jouissions. Souvent il y a un débat autour de la question de savoir si nous devons avoir un Evangile de prospérité ou de pauvreté. Mais c’est une fausse question. Car Dieu est prospère et Il a prévu que Ses enfants le soient aussi (cf. 3 Jean 2). Cependant ce n’est pas ce qui doit nous préoccuper, ce qui doit être l'objet de nos réflexions...

Le jardin d’Eden est avant tout le lieu de la communion parfaite avec Dieu et le lieu de la paix. Dans ce jardin, tous les fruits des arbres et la nourriture nécessaires étaient disponibles, il y avait de l’or et des pierres précieuses, tout était abondant et rien ne manquait... Adam et Eve pouvaient en jouir pleinement et ils avaient la responsabilité de garder ce jardin et d’en prendre soin. Il en est de même pour nous : la véritable prospérité, c’est notre relation avec Dieu et nous devons veiller à cultiver notre relation d’intimité avec Dieu. C’est ainsi que nous expérimenterons Son abondance (cf. Matthieu 6 :33).

Ce jardin avait été préparé à l’avance. Dieu a tout créé de manière parfaite en cinq jours, tel un écrin magnifique pour y mettre le joyau de Sa Création, l’Homme. Tout était prévu en abondance avant même que l’Homme ne soit créé. Or il en est toujours ainsi : la provision abondante de Dieu pour notre vie est déjà là. Dieu nous a déjà bénis sur le plan spirituel, matériel et humain de toutes sortes de manières et Il ne peut rien faire de plus (cf. Colossiens 2 :10). C’est à nous d’apprendre à saisir Son abondance par la foi. L’arbre de vie du jardin est le symbole de la promesse de Dieu et celui de la connaissance du bien et du mal est celui du doute qui vient nous éloigner de la promesse. C’est à nous de choisir quel arbre nous allons cultiver dans nos vies et quels fruits nous voulons manger !

Dieu nous a promis l’abondance car nous sommes Ses enfants et, comme tout père, Il désire nous voir prospérer et vivre dans Son abondance. La pauvreté et le manque sont complètement inexistants dans Son Royaume. Or Son Royaume est appelé à s’établir dans nos vies et autour de nous (cf. Matthieu 6 :10). La Bible toute entière nous révèle un Dieu qui n’est pas le Dieu du juste assez, mais du plus qu’assez. Lorsqu’Il donne, Il le fait avec les largesses et la générosité d’un Roi. Jésus, le Roi des rois est venu afin de nous donner la vie et la vie en abondance (cf. Jean 10 :10). Il n’est pas ici question de la vie dans l’éternité, mais déjà de cette vie ici sur terre... Pour vivre cela, nous devons saisir cette promesse et ne pas en douter...

Parfois, nous avons été éduqués dans la crainte du manque, la crainte du lendemain... Ou nous avons réellement manqué de tout à un moment de notre vie et cela a ouvert une porte à la crainte dans notre cœur. Ces craintes sont complètement indépendantes de ce que l’on peut posséder, c’est une mentalité dont nous avons besoin de nous séparer... La crainte est l’ennemi de la foi et Jésus a enseigné à Ses disciples de croire en Son abondance et en Sa bonté (cf. Matthieu 6 :24s). Alors rejette tes craintes financières, reconnais que Dieu a prévu que tu vives dans Son abondance et, surtout, décide que ta priorité est de continuellement entretenir et cultiver ton intimité avec Lui.

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 3 – Être témoin, c’est transmettre notre passion...

VERSETS RÉFÉRENCE :

Romains 1:16 Louis Segond
16 Car je n'ai point honte de l'Évangile: c'est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif premièrement, puis du Grec,

 2 Timothée 1:6-12 Louis Segond
6 C'est pourquoi je t'exhorte à ranimer le don de Dieu que tu as reçu par l'imposition de mes mains.
7 Car ce n'est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d'amour et de sagesse.
8 N'aie donc point honte du témoignage à rendre à notre Seigneur, ni de moi son prisonnier. Mais souffre avec moi pour l'Évangile,
9 par la puissance de Dieu qui nous a sauvés, et nous a adressé une sainte vocation, non à cause de nos oeuvres, mais selon son propre dessein, et selon la grâce qui nous a été donnée en Jésus Christ avant les temps éternels,
10 et qui a été manifestée maintenant par l'apparition de notre Sauveur Jésus Christ, qui a détruit la mort et a mis en évidence la vie et l'immortalité par l'Évangile.
11 C'est pour cet Évangile que j'ai été établi prédicateur et apôtre, chargé d'instruire les païens.
12 Et c'est à cause de cela que je souffre ces choses ; mais j'en ai point honte, car je sais en qui j'ai cru, et je suis persuadé qu'il a la puissance de garder mon dépôt jusqu'à ce jour-là.

RÉFLEXIONS :

Lis Romains 1 :16 et 2 Timothée 1 :6-12 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Pourquoi est-ce que le témoignage est si important ?

Paul parle de souffrances à cause du témoignage de l’Evangile, qu’est-ce qui le motive à continuer de témoigner et qu’est-ce que cela m’inspire pour ma vie ?

CONTENU :

Lorsque l’on parle de témoigner, il est important de souligner à nouveau que c’est simple. Ce n’est pas quelque chose que nous devons nous forcer à faire, au contraire c’est quelque chose qui doit devenir naturel. Tout d’abord parce que nous ne parlons pas d’une religion, mais d’une relation que nous entretenons avec le Dieu vivant. Nous ne parlons pas non plus de règles, ni de lois mais d’une relation d’amour avec un Dieu qui nous a tellement aimés qu’Il a choisi de prendre notre punition afin que nous soyons réconciliés avec le Père par Sa mort et Sa résurrection. Nous ne parlons pas non plus d’une vie ennuyeuse mais au contraire d’une vie extraordinaire, pleine de fun, de défis et de victoires. Témoigner est simple, il s’agit de vivre une vie de disciple et de partager l’amour de Dieu et la puissance de l’Evangile dans nos vies. Cela n’a rien de théorique, c’est du vécu et vient d'une relation passionnée avec Dieu.

J’ai un ami qui est réellement passionné de chasse, ce qui le pousse à toujours finir par me parler de choses liées à la chasse lorsque nous passons du temps ensemble. Bien que ce ne soit pas un sujet qui m’intéresse particulièrement, j’ai remarqué que par moment sa passion est telle que j’ai même envie de l’accompagner pour vivre cette expérience avec lui. C’est normal, car la passion est communicative et c’est ainsi que notre témoignage se doit d’être le débordement de notre relation passionnée pour Christ.

Ainsi, le témoignage ressemble à une allumette enflammée qui s’approche d’autres allumettes. Vous savez ce que cela va produire : ces autres allumettes vont à leur tour s'enflammer ! De même, sans ce feu du Saint-Esprit à l’intérieur de nos vies, cette passion divine pour le Royaume de Dieu et pour voir des vies rencontrer Christ, sans cette compassion pour celles et ceux qui passeront l’éternité en enfer s’ils n’entendent et ne répondent pas favorablement au message de la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ, sans tout cela, témoigner n’est qu’une contrainte pour nous et que nous infligeons à tous ceux à qui nous témoignons... Il est donc de notre responsabilité de cultiver une vie passionnée pour Christ, et de ne jamais permettre que notre vie chrétienne devienne une routine.

Paul déclare qu’il n’a pas honte de l’Evangile car c’est la puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit... Pour bien comprendre la puissance de ces paroles, nous avons besoin de revenir à un fondement que nous avons posé, à savoir le fait que le salut ne concerne pas uniquement l’éternité, mais qu'il commence dès notre conversion et implique l’esprit, l’âme et le corps de toute personne qui choisit de croire. Comprendre cela donne du sens à notre témoignage... Tout d’abord, nous sommes passionnés non seulement d’amour pour notre Dieu, mais également pour ce que Dieu désire faire dans la vie des gens que nous côtoyons. Ce que Dieu a fait pour nous et en nous, Il peut et veut également le faire pour eux...

Notre témoignage est quelque chose de personnel que personne ne peut nous ôter, ni discuter. Car si on peut discuter de théologie, débattre des questions de foi ou contester l’existence de Dieu, personne ne peut mettre en doute ce que Dieu a fait pour nous et en nous... La puissance du témoignage, c’est qu’il ne repose pas sur des principes ou des théories, mais sur du vécu. Et lorsque nous racontons notre histoire et ce que nous vivons avec Dieu, le Saint-Esprit est à l’œuvre pour toucher les cœurs de nos auditeurs... Cette flamme du Saint-Esprit qui est en nous touche les autres, car le Saint-Esprit est toujours à l’œuvre lorsque nous partageons la Bonne Nouvelle du Royaume de Dieu autour de nous. Par ailleurs, le désir de Dieu est que tous soient sauvés (cf. 1 Timothée 2 :4).

Pour conclure, nous sommes appelés à être des témoins en tous lieux et en toutes circonstances, car le témoignage n’est que le résultat de notre passion pour Christ et de notre amour pour notre prochain. Pour vivre ainsi, il nous faut nous décentrer de nous-mêmes afin de nous centrer uniquement sur Christ. La passion est quelque chose qui s’entretient et se développe... Prends donc des habitudes de vies qui vont te permettre de cultiver cette passion. Réfléchis à une ou deux choses que tu peux faire tous les jours pour cela, ensuite note-les dans ta Bible et fais-en une habitude...

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 1 – La Foi vient du mot grec Pistis

La foi vient du mot grec « pistis » qui signifie : fidélité, confiance, connaissance, certitude, acte d’adhésion

VERSETS RÉFÉRENCE :

Marc 11:22-26 Louis Segond
22 Jésus prit la parole, et leur dit : Ayez foi en Dieu.
23 Je vous le dis en vérité, si quelqu'un dit à cette montagne : Ote-toi de là et jette-toi dans la mer, et s'il ne doute point en son coeur, mais croit que ce qu'il dit arrive, il le verra s'accomplir.
24 C'est pourquoi je vous dis : Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l'avez reçu, et vous le verrez s'accomplir.
25 Et, lorsque vous êtes debout faisant votre prière, si vous avez quelque chose contre quelqu'un, pardonnez, afin que votre Père qui est dans les cieux vous pardonne aussi vos offenses.
26 Mais si vous ne pardonnez pas, votre Père qui est dans les cieux ne vous pardonnera pas non plus vos offenses.

Hébreux 11:6 Louis Segond
6 Or sans la foi il est impossible de lui être agréable ; car il faut que celui qui s'approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu'il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent.

RÉFLEXIONS :

Lis Marc 11 :22-26 et Hébreux 11 :6 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Dans le texte de l’Evangile de Marc, quels sont les deux ordres que Jésus donne ?

Que nous montre ce verset d’Hébreux 11 :6 sur l’importance de la foi et pourquoi ?

CONTENU :

Dans ce passage de l’Evangile de Marc, Jésus donne des ordres en disant : « ayez foi en Dieu » et « croyez que vous l’avez reçu (en parlant de ce que vous avez demandé) ». Cela nous révèle que la foi n’est pas quelque chose de facultatif pour la vie de disciple. Nous sommes devenus des enfants de Dieu par la foi dans le sacrifice parfait de Christ et, par la foi, suite à notre repentance, nous avons saisi que nos péchés étaient pardonnés. C’est par la foi que nous avons été sauvés et c’est par la foi que nous vivons notre vie de disciples. En fait, la Bible dit clairement que sans la foi, il est impossible de plaire à Dieu.

La foi est quelque chose d’extrêmement simple, car elle est uniquement liée à notre connaissance de Dieu et à notre relation avec Lui. Lors de notre conversion, nous avons commencé à Le connaître et, jour après jour, dans notre marche de disciple, nous continuons à Le découvrir et à mieux Le connaître. L’incrédulité est un péché, car elle nous conduit à douter de ce que Dieu peut et veut faire en notre faveur, c’est un manque de confiance en Lui, ce qui L’empêche d’agir et L’attriste... Si par exemple, tu confies à une personne la tâche de cuisiner un repas, mais que tu viennes ensuite dans la cuisine pour mettre cette personne dehors sous prétexte que tu penses qu’elle ne va pas y arriver, c’est que tu doutes et, ce faisant, tu l’empêches d’agir... C’est ce que nous faisons parfois avec Dieu, nous nous confions en Lui et Lui demandons d’agir et d’intervenir, mais en parallèle, nous agissons exactement comme si Dieu n’était pas capable de répondre à nos prières. Ou alors nos paroles profèrent le contraire de ce que nous venons de confesser dans notre prière... Connaître Dieu et avoir foi en Lui, c’est savoir qu’Il est Le Tout-Puissant, qu'Il est plein de compassion et d’amour pour nous, qu’Il est juste, bon et fidèle, qu’Il est toujours présent et que nous avons TOUT pleinement en Lui (cf. Colossiens 2 :10).

Qui plus est, cette connaissance n’est pas quelque chose d’intellectuel ou ne s'obtient pas par nos raisonnements, c’est une connaissance du cœur. Trop souvent nous savons beaucoup de choses en ce qui concerne Dieu, mais en réalité nous Le connaissons peu ! Et la foi ne provient pas de notre intelligence ou de nos raisonnements, elle est logée dans notre esprit, car celui-ci est la seule partie de notre être par lequel nous sommes en relation avec Dieu. Si vous croyez avec votre intelligence, vos raisonnements et votre logique, vous serez déçus, car vous n’obtiendrez pas ce que vous croyez... Par contre, ce que tu sais dans ton esprit, car Dieu te l’a révélé, personne ne peut te l’enlever, c’est une conviction qui va transformer ta vie et te permettre de marcher avec une conviction claire, et cela même si tu n’as pas encore reçu ni vu ce que tu crois... Car alors c’est déjà une réalité pour toi.

La foi est toujours à double sens, à savoir, d'un côté il y a nous et de l'autre il y a Dieu. Tout d’abord nous connaissons Dieu et cela vient par l’expérience, et de Son côté Dieu nous connaît et Il voit notre fidélité et notre caractère. Il saura nous prendre au mot lorsque nous demandons avec foi et, de la même manière, Dieu aime lorsque nous le prenons au mot. As-tu déjà dit à Dieu : « Tu l’as dit, je le crois et je vais le vivre ! » ? C’est ce qu’a fait ce centenier romain, lorsqu’il a dit à Jésus : « Dis seulement un mot et mon serviteur sera guéri » (cf. Matthieu 8 : 8). Cela a provoqué chez Jésus de l’admiration au point qu’Il dise qu’Il n’avait jamais vu personne en Israël avec une si grande foi... De la même manière, tu peux créer l’admiration dans le cœur de Dieu en Le prenant au mot...

Peut-être es-tu choqué(e) que je te dise que tu peux prendre Dieu au mot... Un de mes amis a pour habitude de dire à Dieu : « Tu le dis, je le veux et je l’exige ». Et ce n’est pas de la prétention, ni de la manipulation, mais simplement de la foi en action, car Il connaît Son Dieu et a déjà expérimenté à de nombreuses reprises Sa puissance et Son intervention. Une chose que fait la foi, c’est qu’elle vient toujours confronter la religiosité chez les gens, car elle dérange et confronte l’incrédulité. La religion se base sur des règles à observer alors que la foi se fonde sur la relation avec Dieu. Un disciple n’est pas quelqu’un qui suit des règles religieuses, au contraire, c’est une personne qui vit avec Son Dieu. Avant de vaquer à tes occupations, pourquoi ne prendrais-tu pas un temps aujourd'hui pour chercher qui est Dieu pour toi dans tes défis et tes épreuves, afin de permettre à ta foi de grandir...

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 4 – ENTENDRE ET OBÉIR AUX CRITÈRES DE DIEU 

Tout ce qu’il te semble avoir entendu de la part de Dieu doit obéir aux critères suivants : être biblique, être juste et constructif et t'apporter la joie du Saint-Esprit.

VERSETS RÉFÉRENCE :

Jean 3:29 Louis Segond
29 Celui à qui appartient l'épouse, c'est l'époux ; mais l'ami de l'époux, qui se tient là et qui l'entend, éprouve une grande joie à cause de la voix de l'époux : aussi cette joie, qui est la mienne, est parfaite.

Nombres 23:19 Louis Segond
19 Dieu n'est point un homme pour mentir, Ni fils d'un homme pour se repentir. Ce qu'il a dit, ne le fera-t-il pas ? Ce qu'il a déclaré, ne l'exécutera-t-il pas ?

1 Corinthiens 10:23 Louis Segond
23 Tout est permis, mais tout n'est pas utile ; tout est permis, mais tout n'édifie pas.

1 Thessaloniciens 1:6 Louis Segond
6 Et vous-mêmes, vous avez été mes imitateurs et ceux du Seigneur, en recevant la parole au milieu de beaucoup de tribulations, avec la joie du Saint Esprit,

Romains 14:17 Louis Segond
17 Car le royaume de Dieu, ce n'est pas le manger et le boire, mais la justice, la paix et la joie, par le Saint Esprit.

RÉFLEXIONS :

Lis Jean 3 :29 ; Nombres 23 :19 ; 1 Corinthiens 10 :23 ;
1 Thessaloniciens 1 :6 ; Romains 14 :17 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Quelle est la référence suprême pour savoir si ce que nous avons entendu vient bien de Dieu ?

Lorsque Dieu nous parle, qu’est-ce que cela produit en nous ?

CONTENU :

Quand on cherche à entendre la voix de Dieu, la question récurrente est toujours de savoir si ce que l’on pense avoir entendu vient de Dieu ou pas. Tu as certainement déjà rencontré des chrétiens qui te disent régulièrement : « Dieu m’a dit... » et, quelques temps plus tard, il semble que Dieu leur ait dit le contraire... Ce qui veut dire qu’au moins l'une des deux affirmations ne provenait pas de Dieu, voire même les deux ! Il faut savoir que nous avons tous des filtres dans nos vies qui nous empêchent parfois de comprendre correctement ce que Dieu nous dit : nous pouvons être influencés par nous-mêmes (sentiments, émotions, désirs, etc.), par les autres, par les circonstances, par le diable ou d’autres puissances occultes. Lorsque l’on croit que Dieu nous a parlé, le meilleur moyen de le confirmer est de le mettre en action en obéissant à ce que nous avons entendu. Car l’obéissance retardée est déjà de la désobéissance et elle ouvre la porte au doute. Cependant, avant cela, il y a quelques critères importants qui nous permettent de tester ce que l'on a reçu.

Tout d’abord, cela doit être biblique, ainsi Dieu ne va jamais dire quelque chose de contraire à l’enseignement de Sa Parole. Par exemple, si une personne dit que Dieu lui a dit de divorcer de son conjoint non-croyant pour se marier avec quelqu’un d’autre, ce n’est clairement pas Dieu qui a parlé, mais la chair de la personne. Dieu n’est pas un homme pour mentir et Il ne va jamais dire quelque chose qui contredit ce qu’Il nous a déjà dit dans la Bible. Et il ne s’agit pas nécessairement de faire référence à un verset spécifique, mais à la globalité et l’esprit de l’enseignement biblique.

Par ailleurs, lorsque Dieu nous parle, cela doit être juste et constructif. Juste, c’est-à-dire en rapport avec la justice qui est révélée dans les valeurs du Royaume de Dieu que nous trouvons développées dans Matthieu 5 à 7. La justice de Dieu fait d’une part opposition au péché, mais d’autre part à l’accusation. Ainsi Dieu ne va jamais parler pour accuser ou condamner, mais au contraire, Il va parler pour relever et pardonner. Ainsi, si nous sommes dans l’erreur, Il va nous convaincre de péché afin de nous permettre de nous repentir et de changer de voie. Ainsi lorsque Dieu nous parle, ce sera toujours en accord avec les valeurs de Son Royaume, mais cela sera également constructif ou, pour utiliser un terme biblique, pour édifier. Dieu ne parle jamais pour ne rien dire, lorsqu’Il parle c’est pour édifier nos vies ou les vies de ceux qui nous entourent ou encore Son Royaume. Il désire nous voir grandir et être transformés de gloire en gloire pour Son Royaume.

Enfin, lorsque Dieu nous parle, cela crée toujours la joie du Saint-Esprit en notre fort intérieur, ce qui ne signifie pas que nous serons toujours réjouis ou tranquilles dans nos émotions ou nos sentiments. En réalité, souvent lorsque Dieu nous parle, cela provoque de l’inconfort dans notre âme, voire même de la pression. Néanmoins, dans notre esprit, là où nous sommes en communion avec Dieu, le Saint-Esprit libère Sa joie. C’est à nous de bien déterminer ce à quoi nous voulons donner de l’importance. Il n’est pas question ici de paix, car souvent des chrétiens te diront qu'ils ne sont pas en paix avec telle ou telle chose, mais ce qu’ils veulent dire, c’est que leur âme est troublée par ce que Dieu met dans leur cœur et j’aimerais dire que c’est normal. Jésus était troublé dans le jardin de Gethsémané avant d’aller à la croix, mais dans Son esprit, il y avait la joie de l’obéissance (cf. Jean 12 :27). De la même manière, Abraham ne pouvait pas être en paix pour aller sacrifier son fils (cf. Genèse 22) et pourtant cela n’a certainement pas empêché son esprit d’être réjoui de faire ce que Dieu lui avait dit.

Une chose importante à souligner, c’est que parfois Dieu nous donne des directions qui concerne l’avenir afin que nous puissions nous préparer et prier pour cela. Ça ne veut pas dire forcément que nous devons les faire du tac au tac, dans l’urgence, comme par exemple le mariage, quitter son travail, partir en mission, etc. Si nous ne sommes pas attentifs l’ennemi peut essayer de nous faire croire que c'est de Dieu et qu'il faut le faire vite pour que l'urgence nous empêche d'être sages et nous pousse à faire des choix qui ne sont pas alignés. Lorsque Dieu parle, nous devons également savoir reconnaître Son temps.

Prends le temps de méditer sur ces différents critères afin de les intégrer dans ton cœur afin que lorsque Dieu parle à ton cœur tu puisses évaluer ce que tu as entendu. Dieu désire te parler et te conduire dans des projets extraordinaires et défiants.

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 2 – Les limites qui nous empêchent de bien demander

VERSETS RÉFÉRENCE :

1 Jean 4:16 Louis Segond
16 Et nous, nous avons connu l'amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est amour; et celui qui demeure dans l'amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui.

Hébreux 11:6 Louis Segond
6 Or sans la foi il est impossible de lui être agréable; car il faut que celui qui s'approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu'il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent.

Jean 8:29 Louis Segond
29 Celui qui m'a envoyé est avec moi; il ne m'a pas laissé seul, parce que je fais toujours ce qui lui est agréable.

Jean 9:31 Louis Segond
31 Nous savons que Dieu n'exauce point les pécheurs; mais, si quelqu'un l'honore et fait sa volonté, c'est celui là qu'il l'exauce.

Matthieu 6:5-8 Louis Segond
5 Lorsque vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites, qui aiment à prier debout dans les synagogues et aux coins des rues, pour être vus des hommes. Je vous le dis en vérité, ils reçoivent leur récompense.
6 Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra.
7 En priant, ne multipliez pas de vaines paroles, comme les païens, qui s'imaginent qu'à force de paroles ils seront exaucés.
8 Ne leur ressemblez pas; car votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant que vous le lui demandiez.

Éphésiens 6:11 Louis Segond
11 Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable.

Galates 2:4 Louis Segond
4 Et cela, à cause des faux frères qui s'étaient furtivement introduits et glissés parmi nous, pour épier la liberté que nous avons en Jésus Christ, avec l'intention de nous asservir.

RÉFLEXIONS :

Lis 1 Jean 4 :16, Hébreux 11 :6, Jean 8 :29 et 9 :31, Matthieu 6 :5-8, Ephésiens 6 :11 et Galates 2 :4 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Essaye de réfléchir : pour ta propre vie, qu’est-ce qui bloque ou limite l’exaucement de tes prières ?

A l’aide des textes ci-dessus, énumère quelles sont les cinq raisons qui nous limitent dans la prière.

CONTENU :

Puisque nous pouvons TOUT demander à Dieu, qu’est-ce qui nous limite à recevoir ? Car comme un de mes amis aime à le dire, le problème n’est jamais en haut, mais toujours en bas... Pour le dire autrement, Dieu a déjà TOUT donné, nous avons TOUT reçu pleinement en Christ (Colossiens 2 :10). Alors qu’est-ce qui fait obstacle de notre côté ?

Tout d’abord, il est essentiel d’avoir une bonne image de Dieu, car autrement, cela nous empêche de croire et de vivre le « TOUT » de l’exaucement. Notre compréhension de qui est Dieu est souvent limitée par l’image qui nous a été transmise d’un Dieu sévère, sans états d’âmes, inflexible, absent et dur... Ce qui est absolument faux, car au contraire notre Dieu est un Dieu d’amour qui est bon. Certes, on peut parfois avoir l'impression qu'Il est sévère lorsqu'Il nous corrige ou lorsque nous payons les conséquences de nos erreurs, mais il faut savoir que Dieu nous corrige toujours dans l'amour. En fait, nous projetons souvent sur Dieu l'image de notre père terrestre, ce qui biaise notre façon de Le voir mais aussi notre façon de nous voir, tant L'imaginer comme sévère nous maintient dans une insécurité et nous fait nous sentir indigne de Lui) Sa nature et Son caractère ne sont que bonté et Il nous a déjà tout donné en nous donnant Jésus... C’est pour cela que nous pouvons clairement établir que la limite n’est jamais de Son côté. Ainsi, lorsque nous comprenons Son amour et Son désir de donner, nous commençons à nous attendre à recevoir de manière différente, et à demander également avec foi, sachant que nous allons recevoir.

Il y a aussi nos expériences qui nous limitent, comme par exemple toutes les prières qui n’ont pas encore été exaucées... Si nous ne sommes pas vigilants, chaque fois que nous prions sans voir de résultats, nous pouvons laisser la déception, le doute, voire l’incrédulité gagner nos cœurs. Ne rejetons jamais la faute sur Dieu et n’acceptons jamais des pensées qui voudraient nous faire croire que Dieu ne voulait pas nous répondre, qu’Il n’avait pas le temps, que nous ne le méritions pas, etc. Tout cela sont des mensonges. Lorsque notre prière n’est pas encore exaucée, adoptons cette attitude de demander à Dieu pourquoi et, si nous n'obtenons pas de réponses, nous pouvons simplement laisser cette question devant Dieu en Lui disant que nous refusons de laisser cela briser notre relation d’intimité et de foi avec Lui.

Car souvenons-nous que Dieu ne répond pas tant à la requête formulée dans la prière qu'à la prière faite dans la foi. C’est cette dernière qui ouvre les cieux pour les exaucements, car la foi n’est rien d’autre que de saisir la volonté de Dieu et de se mettre en accord avec elle. Dans Hébreux 11 :6, il est dit que sans la foi, il est impossible de plaire à Dieu. Et Jésus déclare dans Jean 8 :29 que le Père ne le laisse jamais seul parce qu’Il fait toujours ce qui Lui est agréable. Par ailleurs dans Jean 9 :31, il est dit « Nous savons que Dieu n’exauce point les pécheurs ; mais si quelqu’un l’honore et fait sa volonté, il l’exauce. » La Bible est donc extrêmement claire sur le fait que Dieu désire nous exaucer. Nous ne devons pas baser nos théories et notre façon de prier sur nos expériences, mais ce sont nos expériences qui doivent s'aligner sur la Parole de Dieu. Ce faisant, nous pourrons découvrir que chaque fois que nous avons prié avec foi et conviction en accord avec la volonté de Dieu, quelque chose de bon en a résulté.

Un autre élément qui nous limite est notre chair. Parfois nos prières sont superficielles, nos motivations ne sont pas bonnes et nos buts vont à l’encontre de la volonté de Dieu. Notre chair est également une entrave dans le sens qu'elle peut venir faire obstacle à la persévérance, mais nous en parlerons davantage dans notre prochaine méditation quotidienne.

Notre entourage peut également être un facteur limitant. Lorsque nous prions avec foi pour un miracle, il n’est pas rare que des personnes autour de nous commencent à se moquer et/ou à essayer de nous décourager. La prière faite avec foi provoque souvent la jalousie (pourquoi Dieu lui répondra-t-il à lui ou à elle et pas à moi ?), et elle dérange en révélant l’incrédulité et la passivité. C’est une raison pour laquelle il est important de prier avec des personnes qui nous soutiennent et sont en phase avec nous.

Il faut également comprendre que, dans le monde qui nous entoure, les ténèbres nous environnent elles aussi. Or le monde des ténèbres cherche par tous les moyens à nous empêcher d’être exaucés. Ainsi, lorsque nous nous mettons à prier, l'ennemi tente de distiller toutes sortes d’excuses, de pensées de doutes et d’incrédulité. C’est alors que nous laissons notre foi être infiltrée par des « Si c’est Ta volonté... », « Si Tu pouvais... » ou « Tu le dis dans Ta Parole, mais si Tu voulais bien le faire pour moi... ». Ce monde des ténèbres vient également parfois interagir par des circonstances extérieures à nos vies : alors notre situation s’aggrave ou des obstacles apparaissent, etc.

Trop souvent, nous prions en fonction de nos impressions, de nos doutes et sous la pression des circonstances qui nous disent que la situation est désespérée... Prier ce n’est pas être dans la réaction, mais dans l’action ! Pour toutes ces raisons, il est fondamental de toujours prier en demeurant établi sur les promesses de la Bible et de choisir de croire ce que Dieu dit et non pas ce que nous voyons ou ressentons. Prends la décision de t’aligner sur la volonté de Dieu qui veut toujours t’exaucer et décide de ne rien laisser faire obstacle à Sa volonté...

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 7 – Entrer dans une vie de sainteté par la repentance

Pour entrer dans une vie de sainteté,
il est nécessaire de vivre dans une vie de repentance

VERSETS RÉFÉRENCE :

Psaumes 139:23-24 Louis Segond
23 Sonde-moi, ô Dieu, et connais mon coeur! Éprouve-moi, et connais mes pensées !
24 Regarde si je suis sur une mauvaise voie, Et conduis-moi sur la voie de l'éternité !

Psaumes 19:13 Louis Segond
13 (19:14) Préserve aussi ton serviteur des orgueilleux; Qu'ils ne dominent point sur moi ! Alors je serai intègre, innocent de grands péchés.

RÉFLEXIONS :

Lis Psaumes 139 :23-24 et Psaumes 19 :13 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Que nous montrent ces deux versets sur l’attitude de David à l’égard de Dieu ?

Prends un moment pour prier ces versets du psaume 139 :23-24.

CONTENU :

On considère souvent la repentance comme quelque chose de négatif et on l’associe aux fautes et à une certaine forme de culpabilité. C'est tellement loin de la réalité... En fait la repentance est quelque chose d’extrêmement positif et réjouissant. Il n’y a aucune accusation, ni punition et encore moins culpabilité dans la repentance. Se repentir est l’action qui devrait suivre naturellement la prise de conscience de notre péché et de notre état de séparation d’avec Dieu. Il s’agit simplement de reconnaître les choses devant Dieu en Lui demandant pardon, tout en s’engageant à se séparer de ce péché. Lorsque nous nous sommes repentis, nous continuons de marcher avec Dieu dans Ses projets et Sa volonté. En fait la repentance n’est rien d’autre que la clé pour vivre le Royaume de Dieu (cf. Matthieu 4 :17).

La repentance est une clé de la vie de disciple et ce n’est pas quelque chose que l’on fait une fois pour toutes, nous devons repasser par là de manière régulière. Car notre chair, notre nature humaine, est faible et toujours encline à s'éloigner de Dieu (cf. Galates 5 :17). Se repentir, ce n’est pas répéter toujours la même chose, c’est continuer de vivre dans cette dimension de renoncement à soi afn de vivre pour Christ en choisissant de se séparer de tout ce qui nous sépare de Dieu et de Sa volonté. Il arrive parfois que des personnes disent quelque chose comme : « Je sais que ce n’est pas la volonté de Dieu, mais je ne veux pas changer. Ou je n’ai pas le choix, ou je n’ai pas envie de m’en débarrasser, voire même j’ai envie de continuer... ». Ce genre de prise de position est dangereuse car c'est en réalité une désobéissance volontaire et délibérée au Saint-Esprit. Car le fait de connaître la vérité et de ne pas vouloir se soumettre à la volonté de Dieu amène à se couvrir petit à petit d’une carapace et à perdre la sensibilité au Saint-Esprit. Et seul le Saint-Esprit peut nous amener à une réelle conviction de péché qui peut produire une vraie repentance. C’est pour cette raison qu’il est important de ne pas L’attrister et de savoir Lui demander pardon pour nos attitudes rebelles et dures. Il est vital que nous sachions toujours garder un cœur ouvert et sensible au Saint-Esprit, car Il est notre ami, notre partenaire, Celui qui nous conduit dans toute la vérité (cf. Jean 16 :13).

La Bible nous parle de David comme étant un homme selon le cœur de Dieu (cf. Actes 13 :22) et c’est lui qui a écrit les deux psaumes mentionnés ci-dessus. Non pas que David ait été quelqu’un de parfait, loin s’en faut, et la Bible parle clairement de quelques-uns de ses péchés, comme l’adultère, le meurtre avec préméditation, le mensonge, etc. Cependant, Dieu a dit de lui qu'il était un homme selon Son cœur. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il avait un désir constant de plaire à Dieu et que sa vie soit proche de Lui (cf. Psaumes 139 :23-24). Il était prêt à se remettre en question et à permettre à Dieu de sonder son cœur afin de lui révéler ses erreurs et ses manquements. C’est ce qui l’a amené à prier pour se repentir devant Dieu même des péchés dont il n’avait pas conscience (cf. Psaumes 19 :13). Et ce psaume, comme tous les autres, n’était pas juste une prière occasionnelle, mais bien plus un état d'esprit et un modèle de prière pour tous.

C’est exactement cette attitude de cœur que Dieu recherche encore aujourd’hui dans nos vies. Nous devons devenir des hommes et des femmes selon Son cœur. Il est important que ces mêmes prières puissent jaillir de nos cœurs tel un cri vers Dieu. Il peut également être bon d’investir parfois de manière régulière dans des temps de jeûne et de prières, comme des moments de mise à part pour laisser le Saint-Esprit sonder nos vies et nous transformer afin que nous devenions conformes à l’image de Jésus-Christ.

C’est le moment de vivre dans la plénitude du Royaume de Dieu en faisant de la repentance ton style de vie... Et pourquoi ne pas commencer maintenant ?

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 4 – Être Saint, Une marche par l’Esprit

Pour être saint, il est nécessaire de savoir reconnaître ce qui est bon de ce qui est mauvais. C’est une marche par l’Esprit

VERSETS RÉFÉRENCE :

Colossiens 3:1-10 Louis Segond

1 Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d'en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu.
2 Affectionnez-vous aux choses d'en haut, et non à celles qui sont sur la terre.
3 Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu.
4 Quand Christ, votre vie, paraîtra, alors vous paraîtrez aussi avec lui dans la gloire.
5 Faites donc mourir les membres qui sont sur la terre, l'impudicité, l'impureté, les passions, les mauvais désirs, et la cupidité, qui est une idolâtrie.
6 C'est à cause de ces choses que la colère de Dieu vient sur les fils de la rébellion,
7 parmi lesquels vous marchiez autrefois, lorsque vous viviez dans ces péchés.
8 Mais maintenant, renoncez à toutes ces choses, à la colère, à l'animosité, à la méchanceté, à la calomnie, aux paroles déshonnêtes qui pourraient sortir de votre bouche.
9 Ne mentez pas les uns aux autres, vous étant dépouillés du vieil homme et de ses oeuvres,
10 et ayant revêtu l'homme nouveau, qui se renouvelle, dans la connaissance, selon l'image de celui qui l'a créé.

Galates 5:16 Louis Segond
16 Je dis donc: Marchez selon l'Esprit, et vous n'accomplirez pas les désirs de la chair.

RÉFLEXIONS :

Lis Colossiens 3 :1-10 et Galates 5 :16 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Comment puis-je avoir le discernement de ce qui est juste et bon ?

Qu’est-ce qui dans ma vie semble ne pas correspondre aux standards de Dieu et qu’est-ce qui pourrait me retenir de m’en séparer ?

CONTENU :

Dans Sa prière, Jésus va demander à Son Père : « Sanctifie-les par la vérité, ta Parole est la vérité » (Jean 17 :17). Un des slogans de la tolérance de notre société est « à chacun sa vérité », cependant c’est un grand mensonge qui a pour but de chasser tout absolu. On peut poser la question à la personne qui nous dit « à chacun sa vérité » : est-ce ta vérité personnelle ? La Bible déclare qu’il n’y a qu’une seule et unique vérité, à savoir Jésus. Jésus a dit de Lui- même qu’Il est le chemin, la vérité et la vie (cf. Jean 14 :6). Et pourtant lorsque tu parles au Père, Jésus va te dire « ta vérité », quelle est donc cette vérité ?

Cette vérité est la Parole de Dieu, c’est par elle que le monde a été créé et qu’il est maintenu en ordre. C’est également sur cette Parole que nous construisons nos vies et modelons notre conduite. Nous ne pouvons pas fabriquer notre petite religion chrétienne à la lumière de notre bonne éducation, de nos désirs, de notre manière de penser, etc. Nous n'avons pas à créer un Dieu à notre image, mais nous devons nous rappeler que Dieu nous a créés à Son image, que c’est Lui qui fixe les règles et que c’est par Sa Parole, la Bible, que nous sommes transformés pour devenir toujours plus semblables à Lui.

Lorsque nous lisons notre Bible tous les jours, nous nous plaçons devant un miroir qui nous renvoie notre image, et nous pouvons nous voir comme Dieu nous voit. C’est par ce miroir que nous voyons nos vies dans la vérité de Dieu et cela nous amène à la repentance et à changer de style de vie dans les domaines où c’est nécessaire. La Parole de Dieu vient confronter nos vies et le Saint-Esprit l’utilise pour révéler ce qui en nous n’est pas en accord avec Dieu. Cette œuvre de sanctification a lieu lorsque nous décidons de nous repentir pour ces choses et que nous alignons nos vies, nos cœurs, nos pensées et nos désirs sur Sa Parole.

Par exemple, il arrive parfois que nous ayons de vieilles habitudes qui peuvent remonter à plusieurs générations ou à de nombreuses années. Puis, en lisant ou écoutant la Parole de Dieu, nous nous rendons compte tout-à-coup que cette habitude est mauvaise. La vérité, une fois qu’elle est connue, nous rend libres de vivre dans la sainteté. C’est le résultat de l’œuvre du Saint- Esprit qui révèle et convainc.

Lorsque vous arrivez de nuit dans une ville que vous ne connaissez pas, vous pouvez vous faire une appréciation de sa taille par les lumières que vous voyez. Ensuite, en allant de l’aéroport à votre lieu de séjour, vous pourrez vous faire une vague idée de la ville, cependant ce n’est qu’à la lumière du jour que vous découvrirez réellement le paysage et ce n'est qu'en prenant du temps pour l'explorer que vous réaliserez la véritable beauté et la richesse de l’endroit. Il en est un peu de même avec la sainteté. Au début de votre marche avec Jésus, nous avons un vague aperçu de la volonté de Dieu. Ce n’est qu’à la lumière de la Parole de Dieu que nous découvrons tout ce que Dieu désire pour nous. De plus, ce n'est que lorsque nous investissons du temps pour la lire, la méditer et nous y confronter que nous saisissons la splendeur extraordinaire de la vie avec Christ et Son œuvre de transformation en nous. Et pour cela nous avons besoin d’avoir le bon éclairage, au travers de la personne du Saint-Esprit. Soyons toujours vigilants de ne pas nous confier dans notre propre sagesse et notre propre jugement, mais de toujours chercher à connaître Dieu et Sa volonté, et cela pour chaque situation où nous ne sommes pas sûrs de Sa volonté. Investir du temps dans la prière pour demander au Saint-Esprit Sa pensée, Sa volonté, Son désir n’est jamais une perte de temps. Car Dieu désire nous parler et nous conduire afin que nous puissions vivre en conformité avec Sa volonté et Sa Parole.

Il est également important de toujours s’assurer d’avoir bien compris la Parole de Dieu et de ne pas en faire sa propre interprétation personnelle, ni vouloir imposer aux autres ce que nous avons compris. C’est le Saint-Esprit qui convainc et nous avons tous besoin de vivre en fonction des convictions qu’Il nous donne, car agir sans conviction est de l'ordre du péché (cf. Romains 14 :23). La sanctification – la mise à part pour Le servir – est d'abord une affaire personnelle. Nous ne sommes pas appelés à sanctifier les autres, mais à être un exemple de vie sanctifiée que le Saint-Esprit va pouvoir utiliser pour impacter les autres au travers de nos actions. Ainsi, dans cette démarche, nous nous apercevrons parfois que nous avons exagéré certains points de notre vie et minimisés d’autres. Nous avons besoin que Dieu nous apprenne ce qui est important à Ses yeux.

Si tu n’as pas l’habitude de le faire, c’est le bon moment pour décider d’investir du temps tous les jours pour lire la Bible (le mieux est de le faire de manière suivie, il existe de nombreux plans de lecture) et de la mettre en pratique, car c’est ainsi que la sanctification se produit... Pourquoi ne pas commencer dès aujourd’hui ?

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 1 - Rencontrer Jésus et Le suivre

VERSETS RÉFÉRENCE :

Matthieu 16:13-23 Louis Segond (LSG)
13 Jésus, étant arrivé dans le territoire de Césarée de Philippe, demanda à ses disciples: Qui dit-on que je suis, moi, le Fils de l'homme?
14 Ils répondirent: Les uns disent que tu es Jean Baptiste; les autres, Élie; les autres, Jérémie, ou l'un des prophètes.
15 Et vous, leur dit-il, qui dites-vous que je suis?
16 Simon Pierre répondit: Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant.
17 Jésus, reprenant la parole, lui dit: Tu es heureux, Simon, fils de Jonas; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, mais c'est mon Père qui est dans les cieux.
18 Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Église, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle.
19 Je te donnerai les clefs du royaume des cieux: ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux.
20 Alors il recommanda aux disciples de ne dire à personne qu'il était le Christ.
21 Dès lors Jésus commença à faire connaître à ses disciples qu'il fallait qu'il allât à Jérusalem, qu'il souffrît beaucoup de la part des anciens, des principaux sacrificateurs et des scribes, qu'il fût mis à mort, et qu'il ressuscitât le troisième jour.
22 Pierre, l'ayant pris à part, se mit à le reprendre, et dit: A Dieu ne plaise, Seigneur! Cela ne t'arrivera pas.
23 Mais Jésus, se retournant, dit à Pierre: Arrière de moi, Satan! tu m'es en scandale; car tes pensées ne sont pas les pensées de Dieu, mais celles des hommes.

2 Corinthiens 5:17 Louis Segond (LSG)
17 Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles.

RÉFLEXIONS :

Rencontrer Jésus,
c’est voir sa vie être changée et bouleversée

Lis Matthieu 16 :13-23 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Quelle question pose Jésus ? Quelle est la réponse de Pierre et qu’est-ce qui inspire sa réponse ? Et comment expliquer le changement de Simon Pierre ?

Dans 2 Corinthiens 5 :17, Paul parle d’être en Christ, qu’est-ce que cela veut dire ?

CONTENU :

Dans ce texte de l’Évangile de Matthieu, Jésus pose une question importante à Ses disciples : « Qui dites-vous que je suis ? » (Matthieu 16 :15). On pourrait penser que ces hommes connaissaient Jésus, cela faisait de nombreux mois qu’ils avaient tout quitté pour vivre avec Lui, qu’ils Le suivaient partout et qu’ils avaient même été envoyés par Jésus pour annoncer Son royaume et manifester Sa puissance. Cependant Jésus veut savoir où ils en sont dans leur cœur. C’est Pierre qui, le premier, répond, et il le fait de manière impulsive, il se trouve être le premier surpris de ce qui sort de sa bouche : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant » (Matthieu 16 :16). Pierre nous ressemble : il parle très souvent avant de réfléchir et c’est pourquoi il se retrouve surpris, ce qui démontre que sa réponse n’est pas intellectuelle, cette spontanéité permet de dévoiler ce que le Saint- Esprit lui a révélé dans son cœur.

Rencontrer Jésus n’est pas quelque chose de rationnel ou d’intellectuel, car nous vivons notre relation avec Christ dans notre cœur et notre esprit. Ainsi, ce n'est pas de lui-même que Pierre pouvait dire cela, il ne pouvait pas l’inventer. Les gens pensaient que Jésus était un prophète, un homme bien, un enseignant, etc., tout le monde avait une opinion humaine sur Lui. La véritable réponse vient de Dieu, c’est une révélation. C’est pourquoi Jésus lui répond : « Ce ne sont pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela (les pensées humaines) mais mon Père qui est dans les cieux ». (Matthieu 16 :17).

C’est ainsi qu’aujourd’hui les gens ont également une opinion sur qui est Jésus, mais trop peu connaissent la vérité de qui Il est. On peut être autour de Jésus, lire les Evangiles, connaître beaucoup de choses avec sa tête, avoir toutes sortes d’opinions sur Jésus, sur la Bible. Mais cela ne remplace pas la révélation personnelle que Dieu nous donne dans notre cœur, cela y fait même obstacle. La révélation que nous avons de Jésus va déterminer notre manière de vivre en tant que disciple de Christ. Nous avons besoin de grandir dans la révélation de qui est Jésus, de Sa nature, de Son caractère, de Sa personne, de Sa puissance...

Au moment où Pierre reçoit cette révélation, son cœur est touché et sa vie entière change. C’est pourquoi Jésus lui dit : « tu es Pierre ». (Matthieu 16 :18). Le changement de nom de Simon en Pierre marque le changement de nature qui s’est produit en lui. Car dans la pensée hébraïque le nom est directement lié à notre identité. Dans 2 Corinthiens 5 :17, Paul écrit : « Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles ». Être disciple de Christ, c’est marcher en accord avec notre révélation de qui Il est... Qui plus est, être en Christ signifie être uni à Jésus, ayant reconnu qu’Il est le Seigneur et le Sauveur pour notre propre vie, qu’Il est la réponse de Dieu à notre problème, le seul qui nous libère du péché pour nous réconcilier avec Dieu. C'est comme lorsque quelqu’un s’expose au soleil : il devient bronzé, il ne peut pas le cacher. De même, une personne qui a rencontré Jésus personnellement est transformée, cela se manifeste dans tous les domaines de sa vie.

Dans l’Evangile de Luc 19 :1 à 10, tu découvres comment toute la vie d’un homme nommé Zachée a été transformée lorsque Jésus y est entrée. De voleur, il est devenu généreux. Grâce à Jésus, il n’a plus honte de ses actes et va faire face à ses anciens adversaires en les remboursant et en les aimant. Quelle transformation ! Sa rencontre avec Jésus va faire de lui un disciple en donnant un sens à sa vie. Il a trouvé sa destinée : être une source de bénédiction pour un grand nombre... Avant d’avoir rencontré Jésus, Zachée savait gagner de l’argent, mais il le gardait pour lui. Lorsque Jésus a transformé sa vie, il a commencé à devenir une bénédiction pour les autres en entrant dans la générosité à l’égard des autres... Rencontrer Jésus nous conduit à devenir des disciples et à entrer dans notre destinée, la raison pour laquelle nous sommes sur la terre. Nous avons tous besoin d’avoir une raison d’être, une cause pour laquelle nous sommes prêts à vivre et à mourir ! Marcher comme un disciple va nous permettre de vivre ainsi...

De même, en ce qui nous concerne, la révélation de qui est Jésus et de ce qu’Il a fait pour nous doit produire un changement dans notre vie et dans notre manière d’être... Ce n’est pas juste une adhésion intellectuelle, c’est un changement de vie qui touche tous les domaines de notre être. C’est une métamorphose. Le salut n’est pas uniquement un ajustement dans nos vies, et de la même manière Jésus n’est pas quelque chose que nous rajoutons à nos vies, un plus... On ne peut vivre comme un disciple de Christ sans accepter que nos vies soient entièrement transformées par Sa Vie, Son amour et Sa puissance... Cette transformation se révèle dans nos actions, nos pensées, nos décisions, nos paroles, etc.

Tout a commencé pour Pierre lorsqu’il a accepté de suivre Jésus. Quant à Zachée, il a simplement suffit qu’il réponde positivement à l'invitation de Jésus à venir manger chez lui. De même pour nous, rencontrer Jésus n'est pas suffisant, nous avons besoin de savoir quelle réponse nous donnons à cette rencontre... Ainsi, rencontrer Jésus et Le reconnaître comme son Seigneur et Sauveur, c’est être sauvé et entrer dans une vie de dépendance à Son égard. Et si nous voulons suivre Jésus comme Ses disciples, nous avons certainement besoin de comprendre ce qu’est la réalité du salut. Car comme pour une maison, le fondement est essentiel pour que le reste de la maison soit solide, et en ce qui concerne nos vies, nos fondements de foi sont importants pour que l'intégralité de nos vies soient solides et nous permettent de bâtir et de changer notre monde.

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Vie Victorieuse a pour objectif de publier des livres et des articles qui encouragent les disciples de Christ à vivre leur vie à la mesure de ce que Dieu a prévu pour eux, afin qu’ils soient de ceux qui écrivent l’Histoire et ne la subisse pas. Le but est de t’aider, toi et tes amis à grandir en Christ, à former des disciples et implanter des églises.
© COPYRIGHT 2024 UNE VIE VICTORIEUSE ALL RIGHTS RESERVED.
envelopecartphone-handset linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram