Jour 3 – Le problème du jeune homme riche n’est pas qu’il possédait des biens, mais que ses biens le possédaient... 

VERSETS RÉFÉRENCE :

Matthieu 6:24 Louis Segond
24 Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l'un, et aimera l'autre; ou il s'attachera à l'un, et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon.

1 Timothée 6:10 Louis Segond
10 Car l'amour de l'argent est une racine de tous les maux; et quelques-uns, en étant possédés, se sont égarés loin de la foi, et se sont jetés eux-mêmes dans bien des tourments.

Exode 20:3 Louis Segond
3 Tu n'auras pas d'autres dieux devant ma face.

RÉFLEXIONS :

Lis Matthieu 6 :24, 1 Timothée 6 :10 et Exode 20 :3 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Quelle est l’influence de l’argent dans ta vie ?

Selon toi, pourquoi est-ce que Jésus parle ici de Mammon et non du diable ?

CONTENU :

Ce passage de Matthieu 6 :24 et les versets qui suivent occupent une place importante dans la Bible, ils se situent au milieu du sermon sur la montagne (Matthieu 5 à 7). Le sermon sur la montagne est le cœur de l’Evangile et il décrit les valeurs et les fondements du Royaume de Dieu. Il est étonnant de noter la place que Dieu donne aux finances (biens, richesses et argent) dans ce sermon, mais également dans toute la Bible. On en parle bien plus que du salut, de la foi ou de l’amour par exemple. Et pourtant, souvent dans nos vies de disciples, on n’y prête que peu d’attention. Or c’est important. Non que les finances soient importantes, mais c’est notre rapport avec elles qui l’est.

C’est pour cette raison que Jésus dit qu’on ne peut servir Dieu et Mammon, Il ne dit pas Dieu et le diable, mais Dieu et la richesse (Mammon est la personnification de la richesse et le mot signifie « ce sur quoi je m'appuie »). L’argent est quelque chose de neutre. Ce qui ne l’est pas, c’est la place qu’il occupe dans notre cœur. Soit Dieu est notre Dieu, soit un autre dieu a pris Sa place et il peut s’agir des finances. Lorsque le jeune homme riche a hésité entre Jésus et son argent, en réalité, il a hésité entre Dieu et un autre maître que Jésus nomme également Mammon. Pourtant cet homme était attiré par Jésus et son hésitation démontre qu’il aurait aimé Le suivre. S’il s’en est allé tout triste, c’est qu’il n’a pas su faire le bon choix car il n’était pas prêt à payer le prix de tout abandonner pour Christ. On ne peut être disciple sans mourir à nous-mêmes et à tout ce qui nous possède. L’argent, ses biens matériels étaient devenus son dieu et Jésus lui a démontré : bien que cet homme respectait les commandements à la lettre, il ne respectait cependant pas le premier qui dit : « Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face » (cf. Exode 20 : 3). De la même manière, nous devons être vigilants à ne rien laisser prendre la place de Dieu dans nos vies.

L’inquiétude est un excellent révélateur pour savoir qui nous servons, Dieu ou Mammon. Jésus nous ordonne de ne pas nous inquiéter pour les choses matérielles (cf. Matthieu 6 :24-33). Il n'est pas normal de nous inquiéter lorsque l'on est disciple, cela peut être naturel pour la nature humaine, mais c’est un péché. Car l’inquiétude n’est rien d’autre qu’un manque de confiance en Dieu. Lorsque nous nous inquiétons, cela veut dire que nous accordons la priorité à Mammon dans notre cœur. Il est donc possible de vivre sans inquiétude sur le plan matériel et c’est ce que Dieu a prévu pour nous qui sommes Ses disciples. C’est simple, il suffit de garder Dieu à la première place en choisissant de dépendre entièrement de Lui. Cela ne veut pas dire que ce soit facile, car cela implique de mourir à soi-même, de nous détacher de nos craintes et de nos fausses sécurités et de réellement vivre pour Christ.

Pour y parvenir, il est important de cultiver notre amour et notre passion pour le Seigneur, tout en renonçant à aimer l’argent (cf. 1 Timothée 6 :10). Le récit du jeune homme riche nous enseigne également que Dieu désire qu’il y ait un transfert de propriété : c'est-à-dire que nous devenions des gérants de Ses richesses en Le considérant comme propriétaire de tout. Comme je l'ai déjà mentionné, un de mes amis avait l’habitude de dire : « Soit Jésus est le Seigneur de tout, soit Il n’est pas Seigneur du tout ». Lorsque nous laissons Jésus être Seigneur, notre relation avec l’argent commence à changer et nous apprenons non seulement à donner, mais également à recevoir. Car Dieu désire nous apprendre à jouir des bonnes choses qu’Il a préparées pour nous. Certains disciples savent donner, mais ne savent pas recevoir. Lorsque nous savons recevoir, nous savons reconnaître que tout ce que nous avons n’est pas le fruit de notre travail ou de nos efforts, mais de Sa grâce. Donner devient naturel, et recevoir également. Dieu veut te donner ! N’aie pas peur de Sa richesse et assure-toi de garder ton cœur connecté à Lui.

Je t'invite à prendre un stylo et un papier et à rédiger et signer un acte de donation de tout ce que tu as en faveur du Seigneur. Tu n'es que le gérant des biens qu'il te donne à administrer. Décide de tout Lui donner et de Lui permettre d’en faire ce qu’Il veut. Tu vas découvrir que la vie devient beaucoup plus simple !

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 1 – On ne peut pas rester le/la même après avoir été baptisé du Saint-Esprit

VERSETS RÉFÉRENCE :

Actes 1 :8 Louis Segond
8 Mais vous recevrez une puissance, celle du Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie et jusqu’aux extrémités de la terre.

Actes 2:1-4 Louis Segond
1 Le jour de la Pentecôte, ils étaient tous ensemble dans le même lieu.
2 Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d'un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis.
3 Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d'eux.
4 Et ils furent tous remplis du Saint Esprit, et se mirent à parler en d'autres langues, selon que l'Esprit leur donnait de s'exprimer.

Jean 14 :25-29
25Je vous ai parlé de cela pendant que je demeure auprès de vous.
26Mais le Consolateur, le Saint-Esprit que le Père enverra en mon nom, c’est lui qui vous enseignera toutes choses et vous rappellera tout ce que moi je vous ai dit.
27Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Moi, je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre cœur ne se trouble pas et ne s’alarme pas.
28Vous avez entendu que je vous ai dit : Je m’en vais et je reviendrai vers vous. Si vous m’aimiez, vous vous réjouiriez de ce que je vais vers le Père, car le Père est plus grand que moi.
29Je vous ai dit ces choses maintenant, avant qu’elles n’arrivent, afin que, lorsqu’elles arriveront, vous croyiez.

Jean 15 :26-27
26Quand sera venu le Consolateur que je vous enverrai de la part du Père, l’Esprit de vérité qui provient du Père, il rendra témoignage de moi,
27et vous aussi, vous me rendrez témoignage, parce que vous êtes avec moi depuis le commencement.

Jean 16 :7-15
7Cependant, je vous dis la vérité : il est avantageux pour vous que je parte, car si je ne pars pas, le Consolateur ne viendra pas vers vous ; mais si je m’en vais, je vous l’enverrai.
8Et quand il sera venu, il convaincra le monde de péché, de justice et de jugement :
9de péché, parce qu’ils ne croient pas en moi ;
10de justice, parce que je vais vers le Père, et que vous ne me verrez plus ;
11de jugement, parce que le prince de ce monde est jugé.
12J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les comprendre maintenant.
13Quand il sera venu, lui, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car ses paroles ne viendront pas de lui-même, mais il parlera de tout ce qu’il aura entendu et vous annoncera les choses à venir.
14Lui me glorifiera, parce qu’il prendra de ce qui est à moi et vous l’annoncera.
15Tout ce que le Père a, est à moi ; c’est pourquoi j’ai dit qu’il prendra de ce qui est à moi, et vous l’annoncera.

RÉFLEXIONS :

Lis Actes 1 :8, 2 :1-4, Jean 14 :25-29, 15 :26-27 et 16 :7-15 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Quelle était le plan de Dieu pour que Ses disciples puissent continuer le ministère de Jésus sur la terre ?

Qu’est-ce que cette « puissance » a changé dans la vie des disciples ?

CONTENU :

Ces différents passages (à l'exception de Actes 2 :1-4), nous donnent les dernières instructions de Christ. Ces dernières paroles ont une importance très particulière car elles déterminent l’ordre de mission de l’Eglise. Nous sommes Son Eglise et la continuité de Son ministère ici sur cette terre. Or Dieu ne nous a pas donné une mission sans nous donner l’équipement nécessaire et c’est ce dont Jésus parle lorsqu’Il dit que nous allons recevoir une puissance pour être Ses témoins (cf. Actes 1 :8). Dans ce chapitre, nous allons découvrir ensemble en quoi consiste la puissance que Christ nous a donné, et comment la vivre pleinement.

Après le départ de Jésus pour les cieux, les disciples se sont retrouvés pour prier en s'enfermant dans une chambre haute. Malgré le fait que Jésus leur soit apparu de manière régulière au cours des 40 jours précédents, entre la résurrection et l’Ascension, ces hommes et ces femmes étaient encore timides et craintifs à cause de l’expérience douloureuse de la croix. Certains avaient encore des doutes (cf. Matthieu 28 :17). Voilà donc les personnes auxquelles Jésus laissait la suite de Son ministère, c'est-à-dire à des disciples encore mal affermis et peu sûrs d’eux. Cependant, en réalité, Dieu avait prévu de fortifier Sa relève par le biais d'un « autre Consolateur », selon la prophétie que Jésus avait dite à Ses disciples et que nous retrouvons dans Jean aux chapitres 14 à 16. Ce Consolateur est l’Esprit de Dieu. Il est très clair que le Saint-Esprit est une personne, la troisième personne de la Trinité et non pas une force impersonnelle comme certaines personnes peuvent le croire. Ce qui signifie qu’Il a une personnalité, des sentiments, une volonté... Il est Dieu et nous pouvons Lui parler.

Lorsque les disciples ont été remplis du Saint-Esprit le jour de la Pentecôte, un certain nombre de choses se passèrent, dont le fait qu’ils furent remplis d’une assurance surnaturelle pour témoigner de Christ. Leur crainte a alors complètement disparue. En fait, dans Actes 1 :8, lorsque Jésus dit qu’une « puissance » surviendra sur les disciples, le mot qui est utilisé dans le texte grec est « dunamis ». Ce qui signifie « une capacité ». Le mot « dynamite » provient de ce même terme. C’est exactement ce qui se passe dans Actes 4 :31 où le Saint-Esprit les remplit et leur donne de l’assurance. En d’autres termes, le Saint-Esprit nous rend capables de faire des choses que nous n’aurions jamais faites auparavant, avec une audace que personne ne nous connaissait. Cela signifie que nous ne pouvons pas faire ce que Dieu nous demande sans le Saint-Esprit : Il est le fondement du partenariat avec Dieu.

Ainsi, quelqu’un qui a été authentiquement baptisé du Saint-Esprit (à ne pas confondre avec la nouvelle naissance, car si le Saint-Esprit est en nous dès notre conversion il y a une deuxième expérience) est revêtu de la puissance de Dieu. Cette personne commence à parler avec une autorité nouvelle, fait des choses qu’elle n’aurait jamais été capable de faire auparavant et a perdu toutes ses craintes de parler de Jésus... Il y a véritablement un avant et un après, cependant cela doit se cultiver.

Un des exemples le plus convainquant est l’apôtre Pierre qui, quelques jours auparavant, reniait Jésus par crainte et qui, une fois rempli du Saint-Esprit, s’adresse à l'imposante foule attirée par le bruit et parle avec une assurance surnaturelle. A travers ce partenariat, le Saint-Esprit touche et convainc les cœurs auxquels Pierre s'adresse, permettant à 3'000 âmes d'être sauvées, baptisées et de former la première Eglise. Le Saint-Esprit est le fondateur de l’Eglise, Il en est le Pasteur et, à peine en contact avec Lui, les disciples sont devenus méconnaissables...

Christ a prévu que nous soyons également revêtus de la puissance du Saint-Esprit pour être Ses témoins, développer l’Eglise et permettre à Son Royaume d’avancer... Pourquoi ne pas prendre un instant pour parler avec le Saint-Esprit et Lui demander de venir te remplir, te donner Sa Puissance et t'engager à entrer en partenariat avec Lui ?

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Vie Victorieuse a pour objectif de publier des livres et des articles qui encouragent les disciples de Christ à vivre leur vie à la mesure de ce que Dieu a prévu pour eux, afin qu’ils soient de ceux qui écrivent l’Histoire et ne la subisse pas. Le but est de t’aider, toi et tes amis à grandir en Christ, à former des disciples et implanter des églises.
© COPYRIGHT 2024 UNE VIE VICTORIEUSE ALL RIGHTS RESERVED.
envelopecartphone-handset linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram