Jour 4 – Les miracles nécessitent d'avoir foi en la grandeur et en la puissance de Dieu, ainsi qu’une véritable intimité avec le Saint-Esprit...

VERSETS RÉFÉRENCE :

Marc 6:34-37 Louis Segond
34 Quand il sortit de la barque, Jésus vit une grande foule, et fut ému de compassion pour eux, parce qu'ils étaient comme des brebis qui n'ont point de berger; et il se mit à leur enseigner beaucoup de choses.
35 Comme l'heure était déjà avancée, ses disciples s'approchèrent de lui, et dirent : Ce lieu est désert, et l'heure est déjà avancée ;
36 renvoie-les, afin qu'ils aillent dans les campagnes et dans les villages des environs, pour s'acheter de quoi manger.
37 Jésus leur répondit : Donnez-leur vous-mêmes à manger. Mais ils lui dirent : Irions-nous acheter des pains pour deux cents deniers, et leur donnerions-nous à manger ?

Marc 11:22-23 Louis Segond
22 Jésus prit la parole, et leur dit : Ayez foi en Dieu.
23 Je vous le dis en vérité, si quelqu'un dit à cette montagne : Ote-toi de là et jette-toi dans la mer, et s'il ne doute point en son coeur, mais croit que ce qu'il dit arrive, il le verra s'accomplir.

RÉFLEXIONS :

Lis  Marc 6 :34-37, 11 :22-23 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Quels obstacles Jésus a-t-il dû franchir pour manifester la puissance miraculeuse du Royaume de Dieu ?

Qu’est-ce que cela signifie pour moi et de quelle persévérance ai-je besoin ?

CONTENU :

Dieu désire donc que nous vivions une vie dans laquelle nous ferons davantage de miracles que ce que Jésus lui-même a accompli (cf. Jean 14 :12), et cela non pas de manière occasionnelle mais quotidienne. Vivre des miracles est simple, c’est la norme du Royaume de Dieu et pourtant nous devons souvent reconnaître que ce n’est pas ce que nous expérimentons. Qu’est-ce qui nous en empêche ? Tout d’abord, nous devons réaliser que ce que nous appelons foi (ou que la foi que nous croyons posséder) n’est pas la foi qui est requise par Dieu. C’est la foi en Dieu, mais pas la foi de Dieu. Et l’incrédulité, le manque de foi, est ce qui a conduit Jésus à qualifier Ses disciples de « race incrédule... » (cf. Matthieu 17 :17). Notre foi est importante pour Dieu.

Vivre dans le miraculeux nécessite de notre part une vie de foi, ce qui est bien plus qu’un simple assentiment intellectuel. La foi de Dieu, celle dont Jésus parle dans Marc 11 :22, est un engagement réel et profond de notre cœur et de notre vie toute entière dans ce que nous croyons. C’est le résultat d’une révélation que Dieu nous donne dans notre esprit qui fait que nous savons sans l’ombre d’un doute que ce qu’Il a dit va s’accomplir. Une vie de foi dans la puissance de Dieu est le résultat normal d’une relation intime et profonde avec Dieu. Dieu devient alors pour toi plus réel qu’un être humain avec qui tu pourrais manger un repas, Il devient plus proche qu’un ami, qu’un membre de ta famille ou même que ton conjoint.

L’intimité avec Dieu est cette relation dans laquelle nous mettons Dieu au centre de tout, ce qui nous conduit à être en permanence en dialogue avec Lui. C'est une relation qui Lui permet de nous dire tout ce qu’Il désire nous dire, mais également au sein de laquelle nous pouvons tout Lui dire. C’est dans cette intimité que nous saurons discerner le possible là où d’autres voient l’impossible. Ainsi l’élément le plus important d’une vie de foi est notre sensibilité à Sa voix, où nous entendons ce qu’Il dit et fait afin de pouvoir amener cela à devenir réel dans notre monde. Certes, il pourra arriver que nous subissions des moqueries ou du rejet de la part de ceux qui n’ont pas vu ce que nous avons vu dans l’Esprit ou entendu ce que nous avons entendu de Dieu, mais cela n'en reste pas moins un privilège incomparable.

Dieu a choisi d'opérer des miracles en partenariat avec nous. Il attend donc que nous coopérions avec Lui, Il a besoin que nous agissions de concert avec Lui. N'oublions jamais que sans Lui, nous ne pouvons rien faire... Vivre le miracle commence par le fait de prendre conscience du besoin, c’est ce qu’ont fait les disciples lorsqu’ils sont venus dire à Jésus de renvoyer la foule pour qu’elle puisse aller se nourrir (cf. Marc 6 :36). Lorsque nous avons identifié́ le besoin, nous devons être attentifs et chercher l’intimité avec Dieu a n de pouvoir entendre Sa réponse, car ce dernier désire agir d’une manière qui va certainement nous étonner et nous surprendre. C'est ce qui s'est passé lorsque Jésus a dit aux disciples : « Donnez-leur vous-mêmes à manger » ... Sa solution n’est pas la nôtre et notre obéissance permet au miracle de se produire...

C’est là que nous avons besoin de la foi de Dieu car elle nous permet de nous accorder avec Lui. Sa solution va toujours nous sembler étrange, surprenante et même impossible. C’est à nous de nous mettre en action pour faire ce que Dieu nous demande de faire en nous attendant à ce qu'Il intervienne avec Sa puissance miraculeuse. C’est la folie de l’obéissance de la foi qui fait toute la différence. Cela dépend simplement de nous, car Dieu a plus envie de faire des miracles que nous ! Garde tes yeux ouverts sur les besoins et demande à Dieu ce qu’Il désire faire en restant prêt à agir... Et cette vie de miracle peut commencer dès ce jour !

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 6 – Dieu donne des ministères pour équiper...

VERSETS RÉFÉRENCE :

Éphésiens 4:11-13 Louis Segond
11 Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs,
12 pour le perfectionnement des saints en vue de l'oeuvre du ministère et de l'édification du corps de Christ,
13 jusqu'à ce que nous soyons tous parvenus à l'unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l'état d'homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ,

1 Pierre 2:9 Louis Segond
9 Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière,

RÉFLEXIONS :

Lis Éphésiens 4 :11-13 et 1 Pierre 2 :9 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Comment comprends-tu le rôle des différents ministères ?

Qu’est-ce que t’inspire ce texte de 1 Pierre ?

CONTENU :

Quelqu’un a dit un jour qu’en général les chrétiens avaient trois manières de voir l’église, soit comme une station essence où l’on vient pour être rempli, soit comme un cinéma où l’on vient pour être diverti ou encore comme un supermarché où l’on vient faire ses courses. Cependant toutes ces visions de l’Eglise sont fausses et égoïstes. Le but de l’Église est de faire de toutes les nations des disciples et d’accomplir simplement les œuvres que Dieu a préparées d’avance pour nous (cf. Matthieu 28 :19 et Ephésiens 2 :10). La croyance qu’il y avait dans l’Église d'une part le clergé (ceux qui représentent le peuple devant Dieu) et d'autre part les laïcs (le peuple) a certainement favorisé ce mensonge au sujet de l’Eglise. Dans le Nouveau Testament le clergé n’existe pas, il n’y a que des disciples qui forment de nouveaux disciples (cf. 2 Timothée 2 :2). Personne n’a besoin de nous représenter devant Dieu car Jésus l’a déjà fait (cf. 1 Timothée 2 :5).

Cependant Dieu a prévu d’établir dans Son Église des hommes et des femmes avec un appel particulier. C'est ce dont Paul parle dans Ephésiens 4 : 11 à 13, à savoir les apôtres, les prophètes, les évangélistes, les pasteurs et les enseignants. Nous n’allons pas entrer dans le descriptif de chacune de ces fonctions, car ce n’est pas l'objet ici. Par contre, il est important de bien comprendre que ces derniers ne sont pas là pour faire le travail à la place du reste du groupe. Dieu leur a donné une responsabilité : celle d’équiper les membres de l'Église, ce qui veut dire de les rendre capable d'accomplir ce que Dieu leur demande de faire, et de créer l’environnement et les enseigner à devenir des disciples à la ressemblance de Jésus.

Ainsi, dans le style de communauté que nous connaissons aujourd’hui, l’Église devrait être constituée d’ouvriers dont le responsable que nous appelons en général pasteur devrait en fait former et libérer des destinées et des appels. Arrêtons donc de croire que parce que nous payons quelqu’un, il ou elle doit faire le travail à notre place et permettons à cette personne de faire ce que Dieu lui demande de faire, c'est-à-dire d’équiper et de libérer les membres de l’Église afin que le Royaume de Dieu puisse pénétrer toutes les sphères de la société.

Il faut bien comprendre qu’il n’y a pas de supériorité dans l’appel et la présence de Dieu dans nos vies. Par exemple, un apôtre n’est pas supérieur à n'importe quel autre disciple, en fait personne n'est supérieur à quiconque. La différence réside dans la responsabilité, car nous aurons tous des comptes à rendre devant Dieu. De plus, ces appels ne sont pas un but en soi, mais ils sont là pour Lui et pour servir Son Église. Jésus dit Lui-même qu’Il est venu non pour être servi, mais pour servir et donner Sa vie (cf. Marc 10 :45). Paul dit également qu’il s’est fait serviteur de tous (cf. 1 Corinthiens 9 :19). L’objectif de l’appel de Dieu est de savoir transmettre et équiper notre génération et les suivantes pour Son service.

Lorsque nous avons fait de Jésus notre Seigneur et Sauveur, Il a fait de nous Son peuple et notre mission est de Le servir parmi les nations, et nous commençons par là où nous nous trouvons. Nous sommes cette nation mise à part sur laquelle Il a établi Son autorité royale afin que nous partagions non seulement la Bonne Nouvelle du Salut, mais également que nous servions ces nations afin qu’elles deviennent à leur tour des disciples de Christ.

Quel que soit l’appel que Dieu a placé sur ta vie, tu es responsable de servir Ses buts au sein de ta génération pour que Son règne vienne, mais également d'équiper ton entourage afin qu’ils deviennent à leur tour des disciples plus efficaces pour Christ. Quel est l'appel et les dons que tu as reçus et comment peux-tu les utiliser pour les autres ?

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 2 –Le baptême du grec « baptizo » plonger, immerger

VERSETS RÉFÉRENCE :

Romains 6:1-14 Louis Segond
1 Que dirons-nous donc? Demeurerions-nous dans le péché, afin que la grâce abonde?
2 Loin de là! Nous qui sommes morts au péché, comment vivrions-nous encore dans le péché?
3 Ignorez-vous que nous tous qui avons été baptisés en Jésus Christ, c'est en sa mort que nous avons été baptisés?
4 Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie.
5 En effet, si nous sommes devenus une même plante avec lui par la conformité à sa mort, nous le serons aussi par la conformité à sa résurrection,
6 sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché;
7 car celui qui est mort est libre du péché.
8 Or, si nous sommes morts avec Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec lui,
9 sachant que Christ ressuscité des morts ne meurt plus; la mort n'a plus de pouvoir sur lui.
10 Car il est mort, et c'est pour le péché qu'il est mort une fois pour toutes; il est revenu à la vie, et c'est pour Dieu qu'il vit.
11 Ainsi vous-mêmes, regardez-vous comme morts au péché, et comme vivants pour Dieu en Jésus Christ.
12 Que le péché ne règne donc point dans votre corps mortel, et n'obéissez pas à ses convoitises.
13 Ne livrez pas vos membres au péché, comme des instruments d'iniquité; mais donnez-vous vous-mêmes à Dieu, comme étant vivants de morts que vous étiez, et offrez à Dieu vos membres, comme des instruments de justice.
14 Car le péché n'aura point de pouvoir sur vous, puisque vous êtes, non sous la loi, mais sous la grâce.

1 Corinthiens 10:2 Louis Segond
2 qu'ils ont tous été baptisés en Moïse dans la nuée et dans la mer,

RÉFLEXIONS :

Lis Romains 6 :1-14 et 1 Corinthiens 10 :2 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Pourquoi le fait d’être complètement plongé dans l’eau est-il si important pour le baptême ?

En quoi la traversée de la Mer Rouge est-elle un symbole de notre baptême ?

CONTENU :

La forme du baptême n’est pas anodine, il y a une réelle puissance dans le fait d’être totalement immergé dans l’eau. Le réformateur Martin Luther a dit : « Je souhaite que ceux que l’on doit baptiser, soient totalement immergés dans l’eau selon la signification du mot et de l’ordonnance. Il serait bon d’avoir un signe parfait et accompli d’une chose si parfaite et accomplie ». Et Thomas d’Aquin, qui a eu une grande influence sur le catholicisme jusqu’à aujourd’hui, se plaisait à parler du baptême par immersion comme le mode de baptême le plus louable. En effet, bibliquement parlant, le baptême implique une immersion totale dans l’eau, comme le mot grec « baptizo » l’indique très clairement.

Le contexte biblique nous révèle que le baptême était toujours pratiqué dans des lieux où il y avait beaucoup d’eau et l’histoire de l’Eglise montre que ce n’est que vers le 14ème siècle que le baptême par aspersion est devenu la norme. Avant cela les baptêmes étaient essentiellement pratiqués par immersion. De ce fait, on peut dire qu’une personne ayant reçu quelques gouttes d’eau sur la tête n’a pas réellement été baptisée selon les Écritures. Ce qui implique dans ce cas que le fait de passer par les eaux du baptême n’est pas un « re-baptême », mais il s’agit de l’acte du baptême enseigné par Jésus Lui-même.

En prenant le baptême, on fait exactement comme ce grand général qui, à peine débarqué dans le pays à conquérir, a fait brûler tous les navires de son armée afin de s’assurer que personne ne puisse être tenté de battre en retraite. C’était la victoire ou la mort ! De la même manière, le baptême est non seulement une immersion totale comme son nom l’indique, mais c’est aussi un point de non-retour, une rupture totale et définitive avec la vie passée pour entrer dans cette nouvelle vie de disciple et de victoire.

Dans 1 Corinthiens 10 :2, Paul parle de la traversée de la Mer Rouge par le peuple d’Israël lors de sa sortie d’Egypte comme d’un symbole, d'une préfiguration du baptême. Lorsqu'elle s'est refermée, la Mer Rouge a recouvert les Egyptiens (Exode 14 :21-31) qui poursuivaient les Israélites. Si, comme certains l’ont suggéré, il ne s’agissait pas d’une mer, mais d’un marécage, il aurait fallu un miracle extraordinaire pour faire couler toute une armée dans un simple marécage qui pouvait être traversé à pied sec... Non, la Mer Rouge était profonde et le miracle de son ouverture par Dieu est le symbole de la puissance du baptême qui nous sépare définitivement du passé, en nous libérant de l’esclavage du péché, et qui coupe la route à l’ennemi qui voudrait nous faire renoncer à notre décision de suivre Jésus.

A ce propos, il est important de noter que ce peuple qui sortait de l’esclavage a été entièrement guéri de toutes maladies et infirmités lors de la traversée de la Mer Rouge. De la même manière, il y a dans le baptême une puissance pour la guérison et la libération de l’esclavage du péché ou des dépendances. Le baptême n’est pas un symbole ou un rite religieux, c’est un véritable acte de foi qui a une portée spirituelle puissante. Lorsque tu sors des eaux du baptême, il y a une véritable séparation d'avec ta vie passée. Ce qui explique la raison pour laquelle il y a souvent un combat intérieur, voire familial, assez fort durant le temps qui précède le baptême...

Si ce combat est mal compris, la personne risquera de repousser son baptême, voire de l’annuler en prétextant que ce n’est pas nécessaire pour son salut ou qu’elle n’est pas prête. S’il est certain que seule la foi sauve, le fait de ne pas prendre le baptême conduit généralement à un échec de notre vie chrétienne sur cette terre. Car nous ne sommes pas sauvés uniquement pour aller au ciel, mais également pour manifester la gloire de Dieu sur la terre, pour devenir des disciples de Christ qui font à leur tour des disciples et pour jouir de la plénitude de Ses promesses et de la vie en abondance qui nous a été offerte ! Médite au sujet de ce que cette rupture totale avec cette vie passée et cette libération veulent dire pour toi aujourd'hui.

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Vie Victorieuse a pour objectif de publier des livres et des articles qui encouragent les disciples de Christ à vivre leur vie à la mesure de ce que Dieu a prévu pour eux, afin qu’ils soient de ceux qui écrivent l’Histoire et ne la subisse pas. Le but est de t’aider, toi et tes amis à grandir en Christ, à former des disciples et implanter des églises.
© COPYRIGHT 2024 UNE VIE VICTORIEUSE ALL RIGHTS RESERVED.
envelopecartphone-handset linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram