Blog

Jour 5 – le non-pardon détruit

VERSETS RÉFÉRENCE :

Matthieu 18:23-35 Louis Segond

23 C'est pourquoi, le royaume des cieux est semblable à un roi qui voulut faire rendre compte à ses serviteurs.
24 Quand il se mit à compter, on lui en amena un qui devait dix mille talents.
25 Comme il n'avait pas de quoi payer, son maître ordonna qu'il fût vendu, lui, sa femme, ses enfants, et tout ce qu'il avait, et que la dette fût acquittée.
26 Le serviteur, se jetant à terre, se prosterna devant lui, et dit: Seigneur, aie patience envers moi, et je te paierai tout.
27 Ému de compassion, le maître de ce serviteur le laissa aller, et lui remit la dette.
28 Après qu'il fut sorti, ce serviteur rencontra un de ses compagnons qui lui devait cent deniers. Il le saisit et l'étranglait, en disant: Paie ce que tu me dois.
29 Son compagnon, se jetant à terre, le suppliait, disant: Aie patience envers moi, et je te paierai.
30 Mais l'autre ne voulut pas, et il alla le jeter en prison, jusqu'à ce qu'il eût payé ce qu'il devait.
31 Ses compagnons, ayant vu ce qui était arrivé, furent profondément attristés, et ils allèrent raconter à leur maître tout ce qui s'était passé.
32 Alors le maître fit appeler ce serviteur, et lui dit: Méchant serviteur, je t'avais remis en entier ta dette, parce que tu m'en avais supplié;
33 ne devais-tu pas aussi avoir pitié de ton compagnon, comme j'ai eu pitié de toi?
34 Et son maître, irrité, le livra aux bourreaux, jusqu'à ce qu'il eût payé tout ce qu'il devait.
35 C'est ainsi que mon Père céleste vous traitera, si chacun de vous ne pardonne à son frère de tout son coeur.

Hébreux 12:15 Louis Segond
15 Veillez à ce que nul ne se prive de la grâce de Dieu; à ce qu'aucune racine d'amertume, poussant des rejetons, ne produise du trouble, et que plusieurs n'en soient infectés;

RÉFLEXIONS :

Le non-pardon nous ronge et nous détruit, nous en sommes tourmentés, ce qui nous rend durs et intransigeants

Lis Matthieu 18 :23-35 et Hébreux 12 :15 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Quelles sont dans ce passage les deux conséquences prévisibles du refus de pardonner ?

Dans ce verset d’Hébreux, qu’est-ce que nous ne devons pas garder en nous ? Et pourquoi ?

CONTENU :

Ce passage de Matthieu 18 nous parle de deux conséquences du non pardon. Il est tout d’abord question d'une conséquence terrestre pour ici et maintenant. Lorsque nous ne pardonnons pas, nous choisissons ‒ souvent sans le savoir ‒ de nous enfermer dans une prison et de rester liés à la personne qui nous a offensé. Ne pas pardonner nous donne l'illusion de faire du mal à l’autre alors qu’en réalité nous nous faisons avant tout du mal à nous-mêmes. L’épître aux Hébreux parle de racine d’amertume. L’amertume produit de la colère, de la tristesse, de la méchanceté et toutes sortes de choses négatives. C’est une racine qui, si on la laisse croître, va au fil du temps se répandre et infester tous les domaines de nos vies. L’amertume va produire de la haine et va finir par nous détruire entièrement. Les tourments qu’elle provoque dans la vie d’une personne peuvent même souvent engendrer des maladies physiques telles que par exemple des problèmes d’articulations, des paralysies, des ulcères, etc. En effet, notre corps n’est pas fait pour l’amertume, cela ne fait pas partie du dessein de Dieu !

Le non-pardon produit également une conséquence, ce texte nous révèle que le Père ne pardonne pas nos fautes courantes lorsque nous refusons de pardonner. Ce qui veut dire que ne pas pardonner a pour conséquence de nous priver de la bénédiction de Dieu et de fermer le ciel. C’est un obstacle à la prière (cf. 1 Pierre 3 :7) et cela produit le tourment chez la personne qui ne veut pas pardonner (cf. Matthieu 18 :34). Car cette dernière ne vit plus sur le terrain de la grâce, mais sur celui de la vengeance personnelle, ce qui la conduit à perdre la bénédiction dans laquelle tout disciple est censé vivre. Minimiser l’avertissement solennel de Matthieu 6 :14-15, c’est prendre le risque de vivre dans la misère du non pardon et d’être sauvé comme « au travers du feu » en laissant derrière soi un sillage de douleur.

Evidemment, on peut comprendre les raisons qui pourraient pousser un chrétien à ne pas vouloir pardonner, mais en vérité rien ne justifie de ne pas le faire. Jésus nous a Lui-même montré l’exemple alors qu’Il était sur la croix et qu’Il a choisi de pardonner à ceux qui L’ont crucifié, battu et calomnié de manière injuste (cf. Luc 23 : 34). Une personne qui se mure dans le non-pardon va devenir dure avec tout le monde, à commencer avec elle-même. Elle va se trouver prise au piège de sa propre justice et va vouloir faire justice par elle-même. Cette personne va devenir aigrie et mauvaise, ce qui va naturellement la conduire dans l’isolement, car plus personne n'aura de plaisir à passer du temps avec elle. Ne pas pardonner, c’est devenir critique à l’égard de tout le monde.

N’oublions jamais que Dieu nous a pardonné et qu’Il nous a fait grâce alors que nos vies étaient loin d’être belles et agréables à Ses yeux... Nous sommes appelés à voir les autres, particulièrement ceux qui nous ont offensés, à travers la croix et la puissance du sang de Christ et non pas au travers de notre propre jugement. Pour vivre dans le pardon, nous avons besoin de demeurer sans cesse dans cette dimension de la grâce et de l’amour de Dieu.

Ainsi, Hébreux 12 :15 nous exhorte à ne pas garder la moindre trace d’amertume, car celle-ci va se propager et contaminer toute notre vie. La question du pardon est beaucoup plus importante, grave et cruciale que nous le pensons souvent. Elle touche à notre santé, à notre paix sur cette terre et à notre destinée éternelle. De plus, elle affecte directement notre relation avec Dieu et fait de nous des gens religieux. Pardonner est une des choses les plus difficiles car nos sentiments luttent contre ce don immérité, mais le bénéfice est néanmoins ô combien élevé.

Ne jouons donc pas avec le non-pardon, car on peut masquer les choses pendant un temps, même essayer de se les cacher à soi-même, mais rapidement, nous serons rattrapés par ce passé non résolu et notre vie sera bien plus détruite que ce que nous pouvons penser... J’aimerais t’inviter à prendre du temps devant Dieu afin de chercher Sa présence en demandant au Saint-Esprit de venir sonder ton cœur et te parler. S’il y a encore quelque chose que tu n’as pas pardonné, je t'invite à le faire sans tarder afin de retrouver plus de douceur dans ton cœur ainsi que la fraîcheur de ton intimité avec Lui.

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Vie Victorieuse a pour objectif de publier des livres et des articles qui encouragent les disciples de Christ à vivre leur vie à la mesure de ce que Dieu a prévu pour eux, afin qu’ils soient de ceux qui écrivent l’Histoire et ne la subisse pas. Le but est de t’aider, toi et tes amis à grandir en Christ, à former des disciples et implanter des églises.
© COPYRIGHT 2024 UNE VIE VICTORIEUSE ALL RIGHTS RESERVED.
envelopecartphone-handset linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram