Jour 2 – Les miracles ne sont pas des actes extraordinaires qui n'ont lieu que très rarement, au contraire, ils font partie du quotidien de Dieu et peuvent faire partie du nôtre !

VERSETS RÉFÉRENCE :

Jean 14:12-13 Louis Segond
12 En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les oeuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m'en vais au Père;
13 et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils.

1 Corinthiens 4:20 Louis Segond
20 Car le royaume de Dieu ne consiste pas en paroles, mais en puissance.

Hébreux 11:33-34 Louis Segond
33 qui, par la foi, vainquirent des royaumes, exercèrent la justice, obtinrent des promesses, fermèrent la gueule des lions,
34 éteignirent la puissance du feu, échappèrent au tranchant de l'épée, guérirent de leurs maladies, furent vaillants à la guerre, mirent en fuite des armées étrangères.

RÉFLEXIONS :

Lis Jean 14 :12-13, 1 Corinthiens 4 :20 et Hébreux 11 :33-34 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Qu’est-ce que ces passages t'inspirent ?

Vis-tu une vie de miracles dans ton quotidien ? Si oui, qu'est-ce qui te permet de vivre ainsi et, si non, qu’est-ce qui y fait obstacle ?

CONTENU :

Dans notre langage, le mot miracle implique quelque chose qui est hors norme et exceptionnel, voire extraordinaire. De ce fait, nous pouvons avoir tendance à enfermer le miraculeux dans le tiroir des exceptions, ce qui va nous conduire à vivre nos vies de disciples par nos propres forces. Si c’est le cas, il est important de se repentir, de changer de manière de voir, car Dieu a prévu que les miracles ne soient pas des exceptions dans la vie du disciple, car en fait ils en sont la règle et la norme...

Le miracle est quelque chose de surnaturel, c’est une intervention divine dans notre monde. Ce surnaturel est en réalité le naturel de Dieu, ce qui implique qu'ils doivent devenir le naturel pour nous qui sommes Ses enfants. Lorsque nous lisons les Evangiles et les Actes des Apôtres, nous découvrons très rapidement que le miraculeux faisait partie du quotidien de Jésus et par la suite de l’Eglise. C’était quelque chose de normal et de naturel, ceux qui suivaient Jésus ne pouvaient même plus imaginer que cela ne se produise pas. Non seulement eux, mais même les religieux de l’époque qui ne croyaient pas en Jésus savaient que le miraculeux était la norme pour Lui, ce qui les conduisaient à l’observer et à attendre le miracle pour l’accuser (cf. Marc 3 :2). En tant qu’enfants de Dieu et disciples de Christ, Son naturel est appelé à devenir notre naturel.

La vie de disciple ne peut pas être vécue bibliquement sans la dimension du surnaturel, car sinon cela indique que nous vivons selon la chair et non par l’Esprit. Le miracle est le résultat normal et direct de la collaboration du Saint- Esprit avec nous. Dieu désire manifester Sa puissance et révéler Son amour, c’est pour cette raison que Jésus a dit que nous ferions de plus grandes œuvres que Lui (cf. Jean 14 :12). Car Dieu est proche de nous, Il s’intéresse à nous et désire profondément agir dans notre vie quotidienne, et ce à chaque instant et en tous lieux. Dès lors, pour vivre le miraculeux, nous devons arrêter de compter sur nos propres forces et sur nos capacités ainsi que renoncer à vouloir limiter Dieu à ce que nous pensons possible. De la même manière que la plupart des miracles de Jésus ont eu lieu en dehors de la synagogue, nous sommes appelés à vivre la plus grande partie des miracles en dehors des murs de nos bâtiments d’églises. Ils sont un signe pour le monde qui viennent révéler l’amour de Dieu pour permettre aux gens de rencontrer Jésus.

Car le miracle ne consiste pas uniquement dans des choses spectaculaires, tels un paralytique qui marche ou une personne aveugle qui voit. Dieu désire manifester Sa Puissance et Son intervention dans tous les domaines de nos vies, y compris les plus petites choses, pour nous ainsi que pour les personnes qui nous entourent. C’est ce qui permet à Paul de dire que le Royaume de Dieu ne consiste pas dans des mots, mais dans de la puissance (cf. 1 Corinthiens 4 :20). Saisir cette réalité nous permet de ne plus être de celles et de ceux qui subissons les événements, mais au contraire d'être de celles et de ceux qui les provoquons et qui écrivons l’Histoire.

Sans le miraculeux, notre vie n'entrera jamais dans son plein potentiel et nous passerons à côté de notre destinée. Alors, entre dans Son naturel, commence à t’attendre à Dieu dans toutes les situations que tu peux rencontrer. Prends un moment de prière pour dire à Dieu ta soif de vivre Ses projets au quotidien et décide d’aligner ton agenda sur le Sien... Vivre le miraculeux, c’est simple, c’est une question de relation et de partenariat avec Dieu.

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 2 – La Bible décrit l’Église de différentes manières...

VERSETS RÉFÉRENCE :

Éphésiens 1:22-23 Louis Segond
22 Il a tout mis sous ses pieds, et il l'a donné pour chef suprême à l'Église,
23 qui est son corps, la plénitude de celui qui remplit tout en tous.

Éphésiens 2:20 Louis Segond
20 Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus Christ lui-même étant la pierre angulaire.

Matthieu 16:18 Louis Segond
18 Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Église, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle.

Romains 9:26 Louis Segond
26 et là où on leur disait: Vous n'êtes pas mon peuple! ils seront appelés fils du Dieu vivant.

RÉFLEXIONS :

Lis Éphésiens 1 :22-23 et 2 :20, Matthieu 16 :18, Romains 9 :26 et Galates 4 :5-6 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Comment est-ce que ces textes décrivent l’Eglise ?

Et selon toi, que signifient ces différents noms et qu’est-ce que cela implique pour nous aujourd’hui ?

CONTENU :

Dans Matthieu 16 :18, Jésus dit : « Je bâtirai mon Église... ». Cela nous montre plusieurs choses : tout d’abord, que l’Église appartient à Dieu et à personne d’autre. Il en est Le seul propriétaire. L'Église est là pour Lui et pour servir Ses objectifs. Personne ne peut s’approprier l’Église ou l’utiliser pour servir ses propres buts et objectifs. En fait, l’Église, c’est nous qui, ensemble, servons Sa vision et il n’est jamais question de notre propre ministère mais de Son ministère. Nous devons être vigilants, quel que soit notre niveau de responsabilité, de ne jamais nous approprier l’Église ou le ministère en disant des choses comme : c’est mon église, ma vision, mon ministère, etc. Car, si c’est le cas, tu ne cherches au fond qu'à bâtir ta propre petite personne et non pas Son Royaume. En outre, nous ne sommes pas appelés à bâtir Son Église, mais à faire des disciples. Dieu seul bâtit. Par conséquent, si nous croyons être responsables de défendre Dieu en protégeant l’honneur de l’Église, nous nous trompons. En revanche, nous avons le devoir de rester proches de Lui pour accomplir Sa volonté et être des disciples qui reflètent Sa nature et Son amour, car c’est ainsi qu’Il bâtit Son Église.

Paul compare également l’Église à un temple dont le fondement est Jésus-Christ et dont la pierre angulaire sont les apôtres et les prophètes. Cela implique que certains hommes partagent le ministère de fondation de Jésus dans l’édification de Son Église, tel Paul qui se décrit lui-même comme étant un sage architecte (cf. 1 Corinthiens 3 :10) tout en reconnaissant que le fondement est toujours et uniquement Jésus. En fait, ce fondement, c’est la révélation de qui est Christ et cette révélation est le fruit d'une intimité avec Lui. C’est ainsi que Jésus a pu dire à Pierre qu’Il bâtirait Son Église sur la révélation que celui-ci avait reçue, à savoir que Jésus était le Christ, le Fils du Dieu vivant. Ainsi, pour vivre l’Église, nous n’avons pas besoin de notre sagesse, ni de notre intelligence humaine, mais de la révélation que Christ nous donne. La référence au temple nous parle également du fait que Dieu désire que Sa gloire demeure continuellement dans Son temple, c'est-à-dire l’Église. C'est pourquoi l’Eglise doit être constituée d'un groupe de gens qui, lorsqu’ils se rassemblent, expérimentent la gloire de Dieu ainsi que toute la puissance du surnaturel. Se rassembler pour célébrer Dieu n’est jamais ennuyeux ou religieux, au contraire, c’est un temps de joie et de réjouissance.

L’Église nous est encore présentée comme une maison ou, pour le dire autrement, une famille. En ce sens, l’Église est par excellence un lieu de vie et de liberté. En rencontrant Jésus et en entrant dans la réalité spirituelle de Sa maison, nous nous sentons pour la première fois de notre vie « à la maison », dans un environnement où nous sommes libres d’être nous-mêmes sans chercher à jouer un rôle, ni à prouver quoi que ce soit... Lorsque l’Église est vécue comme une communauté d’amour basé sur l’amour de Christ, alors elle est une source de guérison et de réconciliation pour les hommes et les femmes dont la vie a été brisée parce qu’ils étaient éloignés du Père céleste.

L’Église est comparée à un corps, mais nous n’allons pas en parler pour l’instant car nous y reviendrons plus tard en détail. Enfin, dans les textes que nous avons lus, il est parlé de l’Église comme d'une nation. Ce qui implique que notre appartenance à l’Église de Jésus-Christ nous confère une identité nouvelle. Bien que nous ne perdions pas notre identité culturelle et nationale, nous devenons premièrement citoyens du Royaume de Dieu. Tu peux être sans papiers sur cette terre, néanmoins ton nom est inscrit sur les registres du ciel. Tu peux avoir perdu tes droits sur cette terre, il n'en reste pas moins que tu as reçu l’autorité d’enfant de Dieu et que ton Père est le Roi des rois.

Être membre de Son Église est un privilège extraordinaire qu'Il nous a donné uniquement par amour pour nous. Cela nous encourage à prendre notre place et à vivre pleinement la réalité de l’Église dans la relation avec Christ, avec les autres et le monde. Prends un moment pour méditer tout ce que tu viens de lire sur l’Église et ce que cela implique dans ta vie quotidienne.

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 2 – Dieu n’est pas contre le fait que l’on soit riche. Ce qu’Il hait, c’est que nous mettions notre confiance dans nos biens et non pas en Lui

VERSETS RÉFÉRENCE :

Marc 10:17-31 Louis Segond
17 Comme Jésus se mettait en chemin, un homme accourut, et se jetant à genoux devant lui : Bon maître, lui demanda-t-il, que dois-je faire pour hériter la vie éternelle ?
18 Jésus lui dit: Pourquoi m'appelles-tu bon? Il n'y a de bon que Dieu seul.
19 Tu connais les commandements: Tu ne commettras point d'adultère; tu ne tueras point; tu ne déroberas point; tu ne diras point de faux témoignage; tu ne feras tort à personne; honore ton père et ta mère.
20 Il lui répondit: Maître, j'ai observé toutes ces choses dès ma jeunesse.
21 Jésus, l'ayant regardé, l'aima, et lui dit: Il te manque une chose; va, vends tout ce que tu as, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-moi.
22 Mais, affligé de cette parole, cet homme s'en alla tout triste; car il avait de grands biens.
23 Jésus, regardant autour de lui, dit à ses disciples: Qu'il sera difficile à ceux qui ont des richesses d'entrer dans le royaume de Dieu!
24 Les disciples furent étonnés de ce que Jésus parlait ainsi. Et, reprenant, il leur dit: Mes enfants, qu'il est difficile à ceux qui se confient dans les richesses d'entrer dans le royaume de Dieu!
25 Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d'une aiguille qu'à un riche d'entrer dans le royaume de Dieu.
26 Les disciples furent encore plus étonnés, et ils se dirent les uns aux autres; Et qui peut être sauvé?
27 Jésus les regarda, et dit: Cela est impossible aux hommes, mais non à Dieu: car tout est possible à Dieu.
28 Pierre se mit à lui dire; Voici, nous avons tout quitté, et nous t'avons suivi.
29 Jésus répondit: Je vous le dis en vérité, il n'est personne qui, ayant quitté, à cause de moi et à cause de la bonne nouvelle, sa maison, ou ses frères, ou ses soeurs, ou sa mère, ou son père, ou ses enfants, ou ses terres,
30 ne reçoive au centuple, présentement dans ce siècle-ci, des maisons, des frères, des sœurs, des mères, des enfants, et des terres, avec des persécutions, et, dans le siècle à venir, la vie éternelle.
31 Plusieurs des premiers seront les derniers, et plusieurs des derniers seront les premiers.

2 Corinthiens 9:6 Louis Segond
6 Sachez-le, celui qui sème peu moissonnera peu, et celui qui sème abondamment moissonnera abondamment.

RÉFLEXIONS :

Lis Marc 10 :17-31 et 2 Corinthiens 9 :6 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Peut-on être riche et suivre Jésus ? Développe ta réponse.

Quel principe du Royaume de Dieu mettre en pratique pour vivre une vie prospère ?

CONTENU :

La pauvreté est souvent vue comme un signe de sainteté, ce qui conduit les personnes qui possèdent des biens matériels à se sentir mal-à-l’aise. C'est une fausse culpabilité. Être riche n’est absolument pas un problème, il suffit de regarder Salomon qui a été l’homme le plus riche de la Bible (cf. 2 Chroniques 9 :13-28). Or c’est Dieu qui lui a donné cette richesse (cf. 2 Chroniques 1 :12). De la même manière, la pauvreté n’est pas un problème, d’ailleurs la plus grande offrande dont il est question dans la Bible n’a pas été faite par Salomon, mais par une pauvre veuve (cf. Marc 12 :42-44). La véritable question n’est donc pas d’être riche ou pauvre, mais c’est notre relation avec les  finances qui peut s'avérer problématique. Souviens-toi que le plus important pour le Seigneur, ce ne sont pas nos pratiques religieuses, mais notre relation avec Lui (cf. Matthieu 22 :37-39).

Il est vrai qu'en lisant l’histoire du jeune homme riche, on pourrait croire que Jésus avait quelque chose contre le fait qu’il soit riche ou on pourrait même penser qu'en fait Jésus était intéressé par les biens de cet homme. Alors qu’en fait pas du tout ! Jésus lui a demandé de vendre tout ce qu’il possédait et de le donner aux pauvres. Ce qui implique que Jésus et Ses disciples n’auraient pas été au bénéfice des richesses du jeune homme. Ce n’est pas l’argent qui intéresse Jésus mais nos cœurs. De la même manière, l’Eglise ne devrait jamais être intéressée par notre argent, mais par le fait que nous développions notre relation avec Dieu et entrions dans la destinée qu'Il a prévue pour nous.

Remarquons que nulle part ailleurs dans les Evangiles on ne voit Jésus demander la même chose à quelqu’un d’autre. Cette demande est unique. Par exemple, lorsque Jésus rencontre Nicodème, qui est considéré par les historiens comme étant à la tête de l’une des trois plus grandes fortunes de Jérusalem (d'après Wikipedia), Il ne lui parle pas de ses biens mais uniquement de la nécessité de naître de nouveau (cf. Jean 3 :1-21). De la même manière, lorsque Zachée propose de donner la moitié de ses biens aux pauvres et de rendre au quadruple à ceux qu’il avait escroqués, Jésus ne lui dit pas que c’est insuffisant et qu’il doit tout vendre, au contraire Il se réjouit de ce que le salut est venu dans sa maison (cf. Luc 19 :8-9). Si Jésus demande à ce jeune homme riche de vendre tout ce qu'il possédait et de donner tout cet argent aux pauvres, c’est parce qu’il sait que cet homme est attaché à ses biens, à son confort et que l'argent est devenu pour lui sa source de sécurité. En somme, il ne possède pas seulement de l'argent, c'est l'argent qui le possède... C'est pourquoi cet argent lui bloque l'accès à une relation profonde avec Dieu. Ce que Jésus dit à cet homme, c’est qu’il ne peut pas suivre Jésus car il a déjà un dieu et qu’il doit se débarrasser de cette idole pour pouvoir être sauvé. La priorité de Jésus pour nos vies est de nous amener au Père et que nous recevions la vie éternelle.

Ce qui est remarquable, c’est l’amour de Jésus pour ce jeune homme et c’est cet amour qui L’a motivé à lui parler ainsi. Jésus n’était nullement intéressé par ses biens matériels, Il ne voulait pas non plus le punir, bien au contraire, Il désirait ardemment le bénir. Cependant, Jésus ne peut pas nous bénir si nous nous accrochons à toutes ces fausses joies et satisfactions que le monde peut nous offrir et surtout si nous y plaçons notre confiance. Pour le suivre, nous devons nous séparer de tout autre dieu et de toute autre dépendance pour qu’Il soit notre Dieu et que nous dépendions de Lui seul.

Dans la pratique, un disciple de Jésus est riche (et cela ne dépend pas de ce qu’il possède) parce qu’il utilise ce qu'il possède pour le Royaume de Dieu et plus il donne, plus il reçoit (2 Corinthiens 9 :6). Donc ses biens sont constamment en mouvement et sa vie est une vie de foi en Dieu et non de foi dans l’argent. Dieu nous confiera les richesses de ce monde lorsqu’Il saura qu’Il peut nous faire confiance, lorsque nous dépendrons de Lui seul. Quelle que soit ta situation matérielle actuelle, c’est le moment de faire un choix, celui de ne pas dépendre de cela pour faire ce que Dieu te demande  financièrement. Décide de dépendre de Dieu et de Lui seul.

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 2 – Le témoignage, c’est de l’évangélisation, ce n’est pas facultatif, c’est un ordre qui nous a été donné !

VERSETS RÉFÉRENCE :

1 Corinthiens 9:16 Louis Segond
16 Si j'annonce l'Évangile, ce n'est pas pour moi un sujet de gloire, car la nécessité m'en est imposée, et malheur à moi si je n'annonce pas l'Évangile !

Actes 1:8 Louis Segond
8 Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre. 

RÉFLEXIONS :

Lis 1 Corinthiens 9 :16 et Actes 1 :8 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Dans ce texte de 1 Corinthiens, qu’est-ce que Paul a compris par rapport au témoignage et qu’est-ce que cela m’inspire pour ma vie ?

Pourquoi est-ce que Jésus nous a donné la puissance du Saint- Esprit et où sommes-nous appelés à être témoins ?

CONTENU :

Ces mots de l’apôtre Paul dans 1 Corinthiens 9 :16 nous aident à comprendre la motivation de ce dernier. Il a parcouru une grande partie du monde connu de l’époque afin d’annoncer l’Evangile. L’implantation d’églises a été le résultat et le moyen d'une activité première : celle de faire des disciples qui se multiplient. C’est également pour nous un défi quant à notre manière de vivre et à ce qui nous motive. Car cette mission de Jésus ne s’adresse pas à certaines personnes en particulier, elle s'adresse à tous les disciples de Christ. En réalité on ne peut pas se considérer comme un disciple de Christ si on ne fait pas à notre tour des disciples. On ne peut pas aimer Jésus et vouloir Le suivre sans faire la chose la plus importante qu’il nous demande et qui est la manifestation de Son amour pour notre monde.

Faire des disciples est un ordre qui a été donné par Jésus et nous ne devons pas y obéir par devoir, ce qui serait être religieux... Nous devons y obéir par conviction. Cette dernière est le fruit d’une révélation que le Saint-Esprit vient nous donner. Si tu ne l’as pas encore reçu, j’aimerais t’encourager à prendre du temps pour relire ces passages que nous avons vu hier et aujourd’hui en demandant au Saint-Esprit de parler à ton cœur... Ma prière est que nous puissions être animés de la même passion que Paul et nous dire : « Malheur à moi si je n’annonce pas l’Evangile... ».

J’ai remarqué que bon nombre de chrétiens cherchent la volonté de Dieu pour leur vie. Ils ne sont pas sûrs de savoir pourquoi ils sont sur terre et attendent l’éternité avec impatience... S’il est certain que Dieu a des œuvres uniques préparées d’avance pour chacune et chacun d’entre nous afin que nous les pratiquions (cf. Ephésiens 2 :10), il est tout aussi certain que ces dernières sont toujours liées au fait d’évangéliser et de permettre au Royaume de Dieu d’avancer. Il donc inutile d’attendre de grandes révélations avant de commencer à témoigner autour de nous et de faire des disciples de Christ. C’est lorsqu'on se met en action que Dieu peut prendre les rêves et continuer de diriger. Souviens-toi qu’il est toujours plus facile de diriger une voiture qui est en mouvement plutôt qu’une voiture à l’arrêt : et bien, c’est la même chose avec nos vies.

Ainsi la question qui doit s'imposer à nous n’est pas de savoir si nous pouvons le faire, mais si nous sommes prêts à le faire. Car même si notre appel est davantage centré sur la prière, l'enseignement ou sur autre chose, nous avons également à témoigner et à faire des disciples. En effet, c’est la raison première pour laquelle nous sommes sur terre et c’est quelque chose que nous ne pourrons plus faire dans l’éternité. En réalité, lorsque nous choisissons d’évangéliser, nous écrivons l’Histoire éternelle en permettant à des personnes d'être réconciliées et d’avoir l’assurance de vivre éternellement avec Dieu.

Un ordre n’est pas fait pour être discuté, ni même négocié, il est simplement fait pour être exécuté... Nous avons trop souvent tendance à vivre notre vie chrétienne selon nos principes et nos désirs et non pas selon les instructions de Christ... N’oublions pas que nous avons été rachetés et que nous ne nous appartenons plus, mais que nous Lui appartenons (cf. 1 Corinthiens 6 :20 et 7 :23). Ne pas répondre à l’ordre de Jésus de faire des disciples est de la désobéissance que rien ne peut excuser. Tout d’abord parce qu’Il nous a promis d’être avec nous (cf. Matthieu 28 :20) et cette promesse d’être avec nous n’est pas uniquement pour notre bien-être : si tu relis ce texte de Matthieu tu verras qu’elle est conditionnelle à notre engagement à faire des disciples. Ce qui veut dire que lorsque nous obéissons à Sa mission, nous avons l’assurance de Sa présence et d’avoir du succès, c'est-à-dire à voir des personnes être sauvées et devenir disciples de Christ.

Le Saint-Esprit est avec nous, notre responsabilité est de témoigner et de Le laisser faire le reste, Il est Celui qui va convaincre les cœurs de nos auditeurs. C’est un partenariat qui est fondé sur notre obéissance à Sa mission et notre relation avec le Saint-Esprit. Pourquoi ne prendrais-tu pas l’habitude de discuter avec le Saint-Esprit tous les jours pour Lui demander de te conduire dans ta vie de témoin ? Je peux t’assurer que tu seras surpris du résultat, non seulement ici mais surtout lorsque tu arriveras dans l’éternité.

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 1 – La Foi vient du mot grec Pistis

La foi vient du mot grec « pistis » qui signifie : fidélité, confiance, connaissance, certitude, acte d’adhésion

VERSETS RÉFÉRENCE :

Marc 11:22-26 Louis Segond
22 Jésus prit la parole, et leur dit : Ayez foi en Dieu.
23 Je vous le dis en vérité, si quelqu'un dit à cette montagne : Ote-toi de là et jette-toi dans la mer, et s'il ne doute point en son coeur, mais croit que ce qu'il dit arrive, il le verra s'accomplir.
24 C'est pourquoi je vous dis : Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l'avez reçu, et vous le verrez s'accomplir.
25 Et, lorsque vous êtes debout faisant votre prière, si vous avez quelque chose contre quelqu'un, pardonnez, afin que votre Père qui est dans les cieux vous pardonne aussi vos offenses.
26 Mais si vous ne pardonnez pas, votre Père qui est dans les cieux ne vous pardonnera pas non plus vos offenses.

Hébreux 11:6 Louis Segond
6 Or sans la foi il est impossible de lui être agréable ; car il faut que celui qui s'approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu'il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent.

RÉFLEXIONS :

Lis Marc 11 :22-26 et Hébreux 11 :6 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Dans le texte de l’Evangile de Marc, quels sont les deux ordres que Jésus donne ?

Que nous montre ce verset d’Hébreux 11 :6 sur l’importance de la foi et pourquoi ?

CONTENU :

Dans ce passage de l’Evangile de Marc, Jésus donne des ordres en disant : « ayez foi en Dieu » et « croyez que vous l’avez reçu (en parlant de ce que vous avez demandé) ». Cela nous révèle que la foi n’est pas quelque chose de facultatif pour la vie de disciple. Nous sommes devenus des enfants de Dieu par la foi dans le sacrifice parfait de Christ et, par la foi, suite à notre repentance, nous avons saisi que nos péchés étaient pardonnés. C’est par la foi que nous avons été sauvés et c’est par la foi que nous vivons notre vie de disciples. En fait, la Bible dit clairement que sans la foi, il est impossible de plaire à Dieu.

La foi est quelque chose d’extrêmement simple, car elle est uniquement liée à notre connaissance de Dieu et à notre relation avec Lui. Lors de notre conversion, nous avons commencé à Le connaître et, jour après jour, dans notre marche de disciple, nous continuons à Le découvrir et à mieux Le connaître. L’incrédulité est un péché, car elle nous conduit à douter de ce que Dieu peut et veut faire en notre faveur, c’est un manque de confiance en Lui, ce qui L’empêche d’agir et L’attriste... Si par exemple, tu confies à une personne la tâche de cuisiner un repas, mais que tu viennes ensuite dans la cuisine pour mettre cette personne dehors sous prétexte que tu penses qu’elle ne va pas y arriver, c’est que tu doutes et, ce faisant, tu l’empêches d’agir... C’est ce que nous faisons parfois avec Dieu, nous nous confions en Lui et Lui demandons d’agir et d’intervenir, mais en parallèle, nous agissons exactement comme si Dieu n’était pas capable de répondre à nos prières. Ou alors nos paroles profèrent le contraire de ce que nous venons de confesser dans notre prière... Connaître Dieu et avoir foi en Lui, c’est savoir qu’Il est Le Tout-Puissant, qu'Il est plein de compassion et d’amour pour nous, qu’Il est juste, bon et fidèle, qu’Il est toujours présent et que nous avons TOUT pleinement en Lui (cf. Colossiens 2 :10).

Qui plus est, cette connaissance n’est pas quelque chose d’intellectuel ou ne s'obtient pas par nos raisonnements, c’est une connaissance du cœur. Trop souvent nous savons beaucoup de choses en ce qui concerne Dieu, mais en réalité nous Le connaissons peu ! Et la foi ne provient pas de notre intelligence ou de nos raisonnements, elle est logée dans notre esprit, car celui-ci est la seule partie de notre être par lequel nous sommes en relation avec Dieu. Si vous croyez avec votre intelligence, vos raisonnements et votre logique, vous serez déçus, car vous n’obtiendrez pas ce que vous croyez... Par contre, ce que tu sais dans ton esprit, car Dieu te l’a révélé, personne ne peut te l’enlever, c’est une conviction qui va transformer ta vie et te permettre de marcher avec une conviction claire, et cela même si tu n’as pas encore reçu ni vu ce que tu crois... Car alors c’est déjà une réalité pour toi.

La foi est toujours à double sens, à savoir, d'un côté il y a nous et de l'autre il y a Dieu. Tout d’abord nous connaissons Dieu et cela vient par l’expérience, et de Son côté Dieu nous connaît et Il voit notre fidélité et notre caractère. Il saura nous prendre au mot lorsque nous demandons avec foi et, de la même manière, Dieu aime lorsque nous le prenons au mot. As-tu déjà dit à Dieu : « Tu l’as dit, je le crois et je vais le vivre ! » ? C’est ce qu’a fait ce centenier romain, lorsqu’il a dit à Jésus : « Dis seulement un mot et mon serviteur sera guéri » (cf. Matthieu 8 : 8). Cela a provoqué chez Jésus de l’admiration au point qu’Il dise qu’Il n’avait jamais vu personne en Israël avec une si grande foi... De la même manière, tu peux créer l’admiration dans le cœur de Dieu en Le prenant au mot...

Peut-être es-tu choqué(e) que je te dise que tu peux prendre Dieu au mot... Un de mes amis a pour habitude de dire à Dieu : « Tu le dis, je le veux et je l’exige ». Et ce n’est pas de la prétention, ni de la manipulation, mais simplement de la foi en action, car Il connaît Son Dieu et a déjà expérimenté à de nombreuses reprises Sa puissance et Son intervention. Une chose que fait la foi, c’est qu’elle vient toujours confronter la religiosité chez les gens, car elle dérange et confronte l’incrédulité. La religion se base sur des règles à observer alors que la foi se fonde sur la relation avec Dieu. Un disciple n’est pas quelqu’un qui suit des règles religieuses, au contraire, c’est une personne qui vit avec Son Dieu. Avant de vaquer à tes occupations, pourquoi ne prendrais-tu pas un temps aujourd'hui pour chercher qui est Dieu pour toi dans tes défis et tes épreuves, afin de permettre à ta foi de grandir...

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 5 – La sanctification, une décision personnelle et quotidienne

La sanctification ne nous tombe pas dessus, c’est une décision personnelle et quotidienne de se mettre à part pour notre Seigneur

VERSETS RÉFÉRENCE :

Romains 12:1-2 Louis Segond
1 Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable.
2 Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l'intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.

Actes 26:17-18 Louis Segond
17 Je t'ai choisi du milieu de ce peuple et du milieu des païens, vers qui je t'envoie,
18 afin que tu leur ouvres les yeux, pour qu'ils passent des ténèbres à la lumière et de la puissance de Satan à Dieu, pour qu'ils reçoivent, par la foi en moi, le pardon des péchés et l'héritage avec les sanctifiés.

Actes 3:15-18 Louis Segond
15 Vous avez fait mourir le Prince de la vie, que Dieu a ressuscité des morts; nous en sommes témoins.
16 C'est par la foi en son nom que son nom a raffermi celui que vous voyez et connaissez; c'est la foi en lui qui a donné à cet homme cette entière guérison, en présence de vous tous.
17 Et maintenant, frères, je sais que vous avez agi par ignorance, ainsi que vos chefs.
18 Mais Dieu a accompli de la sorte ce qu'il avait annoncé d'avance par la bouche de tous ses prophètes, que son Christ devait souffrir.

RÉFLEXIONS :

Lis Romains 12 :1-2 ; Actes 26 :17-18 et Actes 3 :15-18 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Quel est le moyen de nous mettre à part pour notre Dieu ?

Comment Dieu se débarrasse-t-il de ce qui n’est pas droit dans nos vies ?

Selon toi, comment doit être notre sacrifice pour qu’il soit accepté par Dieu ?

CONTENU :

Être chrétien, ce n’est pas renoncer à tout sens des responsabilités. Je ne sais pas pourquoi nombre de chrétiens ont tendance à croire que Dieu va tout faire pour eux et à leur place. C'est totalement faux, car Dieu fait de nous Ses partenaires, ce qui implique qu’Il nous rend responsables de nos actions, de nos choix et de nos changements. En ce qui concerne la sainteté, arrêtons d’espérer que Dieu vienne nous bousculer et nous transformer sans que l’on n’ait rien à faire. C’est de l’utopie qui n’est que le résultat d’un manque de volonté à devenir saints. Jésus nous aime et Il nous respecte énormément, ce qui fait qu’Il s’attend à ce que nous prenions nous-mêmes les décisions qui vont marquer un changement dans nos vies. Souvenons-nous toujours que ce sont nos décisions d’aujourd’hui ou notre absence de décision qui déterminent qui et ce que nous serons demain.

C’est donc à nous de savoir placer notre vie sur l’autel de Dieu (cf. Romains 12 :1) afin qu’Il vienne avec Son feu brûler tout ce qui n’est pas droit et juste dans nos vies (cf. Luc 3 :15-18). La Bible nous enseigne que pour qu’un sacrifice soit accepté par Dieu, il doit être volontaire et entier pour Dieu. Le mot même de sacrifice implique que ce n’est pas facile et que cela coûte... Cependant, il y a toujours une riche bénédiction liée au sacrifice, car Dieu honore le sacrifice par Sa présence.

Nous devons comprendre que Dieu ne s'intéresse pas à ce qui est apparent, ce qu’Il recherche c’est notre cœur. Il s'agit que ce dernier soit pur et entier pour Lui. Car trop souvent, comme nous savons que le péché ne plaît pas au Seigneur, nous avons tendance à vouloir sauver les apparences du mieux que nous pouvons afin d’essayer de garder une bonne conscience, cependant au fond de nous-mêmes, nous n’avons pas réellement décidé d’en finir avec le péché dans notre vie. La seule solution pour être libéré du péché, c’est la croix, ce qui implique la mort à soi, cette mise à part pour Christ afin de vivre en Lui et pour Lui.

Prendre la décision de vivre dans la sainteté et de ne plus faire de compromis avec le péché est un acte de foi (cf. Actes 26 :18) et c’est à nous de prendre cette décision. Elle est le résultat de notre amour pour Jésus. Par exemple, lorsque nous nous marions, nous comprenons que nous devons nous mettre à part pour notre conjoint par amour pour lui. Il en est exactement de même dans notre relation avec Jésus : nous ne devons pas être motivés par le devoir ou pour observer des lois, mais par notre amour sans limite pour notre Sauveur. La sainteté n’est pas un acte religieux, c’est le résultat de notre relation d’intimité et d’amour avec notre Dieu.

Dans notre décision de nous mettre à part pour Dieu, nous réalisons que le péché n’est pas uniquement en rapport avec ce que nous faisons, mais qu'il implique également les choses que nous ne faisons pas. Il ne s’agit pas seulement d’éviter de faire le mal mais aussi de savoir s’appliquer à faire le bien. Il n’y a pas de sainteté sans une vie entièrement consacrée à Dieu. Ainsi, nous ne pouvons pas envisager de vivre à 99 % pour Dieu : soit nous vivons de manière radicale à 100 % pour Dieu, soit nous ne vivons pas pour Lui !

C’est le moment de prendre une décision : qu’est-ce qui dans ta vie aujourd’hui a besoin d’être donné à Dieu ? Qu’est-ce qui fait obstacle à ta relation d’amour avec Lui ? Cultive dans ton cœur une relation d’amour passionné pour ton Dieu et tu verras la différence que cela va produire dans ta vie...

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Vie Victorieuse a pour objectif de publier des livres et des articles qui encouragent les disciples de Christ à vivre leur vie à la mesure de ce que Dieu a prévu pour eux, afin qu’ils soient de ceux qui écrivent l’Histoire et ne la subisse pas. Le but est de t’aider, toi et tes amis à grandir en Christ, à former des disciples et implanter des églises.
Nos plans YouVersion
© COPYRIGHT 2024 UNE VIE VICTORIEUSE ALL RIGHTS RESERVED.
envelopecartphone-handset linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram