Jour 7 – L’Église, des disciples qui grandissent et se multiplient !

VERSETS RÉFÉRENCE :

1 Corinthiens 4:16-17 Louis Segond
16 Je vous en conjure donc, soyez mes imitateurs.
17 Pour cela je vous ai envoyé Timothée, qui est mon enfant bien-aimé et fidèle dans le Seigneur ; il vous rappellera quelles sont mes voies en Christ, quelle est la manière dont j'enseigne partout dans toutes les Églises.

1 Corinthiens 11:1 Louis Segond
11 Soyez mes imitateurs, comme je le suis moi-même de Christ.

Éphésiens 5:1-2 Louis Segond
1 Devenez donc les imitateurs de Dieu, comme des enfants bien-aimés ;
2 et marchez dans l’amour, à l'exemple de Christ, qui nous a aimés, et qui s'est livré lui-même à Dieu pour nous comme une offrande et un sacrifice de bonne odeur.

2 Timothée 2:2 Louis Segond
2 Et ce que tu as entendu de moi en présence de beaucoup de témoins, confie-le à des hommes fidèles, qui soient capables de l'enseigner aussi à d'autres.

RÉFLEXIONS :

Lis 1 Corinthiens 4 :16-17, 1 Corinthiens 11 :1, Ephésiens 5 :1-2 et 2 Timothée 2 : 2 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

A ton avis, qui est responsable de faire des disciples ? Et quel rôle pourrais-tu avoir dans cela ?

Qu’est-ce que ces textes t’inspirent pour ta vie aujourd’hui ?

CONTENU :

L’ordre de mission de Jésus est de faire de toutes les nations des disciples (cf. Matthieu 28 :19) et cela devrait être notre priorité pour nous qui sommes Ses disciples. En fait, un disciple de Christ ne peut l’être que dans la mesure où il fait lui-même des disciples. Ce qui implique que tout ce que nous faisons dans l’Église doit avoir ce but : faire des disciples de Christ qui soient capables à leur tour de faire d’autres disciples. Il s’agit d’un mouvement qui ne trouvera son achèvement que lors du retour de Christ. C'est cela, accomplir Sa volonté et faire venir Son Règne. C’est la responsabilité de chacun d'entre nous.

Lorsqu’on parle de faire des disciples, il s'agit en fait de quelque chose de simple, car il ne s’agit pas de se baser sur des connaissances mais sur de la mise en pratique. Dieu n’est pas contre le fait que nous ayons de grandes connaissances Le concernant et concernant Sa Parole, néanmoins c’est inutile si nous ne les vivons pas dans notre vie quotidienne. Jésus nous a ordonné de faire des disciples, de les baptiser – ce qui est la porte d’entrée de la vie de disciple, car c’est le choix de mourir à soi pour vivre pour et par Christ – pour ensuite leur enseigner à observer (ou, pour le dire autrement, à mettre en pratique) ce que Christ nous a prescrit. Pour faire simple : faire des disciples, ce n’est pas leur transmettre des connaissances, mais les accompagner à vivre la réalité du Royaume de Dieu dans leur quotidien.

Pour faire des disciples, il faut devenir un modèle. Nous avons trop souvent tendance à vouloir transmettre des connaissances sans investir du temps pour présenter un modèle qui puisse être repris et appliqué. Durant Ses trois années de ministère sur cette terre, Jésus s’est appliqué à investir la majeure partie de Son temps à vivre avec douze hommes qu’Il avait choisi pour être Ses disciples. Sa priorité n’a jamais été les foules. Preuve en est que souvent après avoir opéré une guérison miraculeuse, Il disait à la personne de ne pas en parler (cf. Marc 1 :44). Jésus n’a pas transmis des connaissances académiques à Ses disciples. En vivant avec eux, Il s’est présenté comme un modèle, ce qui a permis que la vie de ces hommes soit transformée. C'est ainsi que Jésus les a conduits à vivre comme Lui. De la même manière, gardons toujours la bonne priorité, celle d’investir dans la vie d'autres personnes en passant du temps avec eux.

C’est exactement ce que Paul et les autres disciples ont fait. Si tu lis attentivement le Nouveau Testament, tu peux facilement retracer des lignées de disciples et 2 Timothée 2 :2 nous montre quatre générations de disciples, à savoir : Paul, Timothée, des hommes  fidèles et d’autres. Dans le Royaume de Dieu, la norme est que personne ne sert la vision de quelqu’un d’autre, mais nous servons ensemble la vision de Dieu et Son Royaume, et c’est dans cette dimension du vivre ensemble que l’on transmet une connaissance vécue et des expériences.

Paul nous appelle à être ses imitateurs, comme il l’est lui-même de Christ. Lorsqu’on lit les écrits de Paul, on découvre un homme qui n’a pas peur de dévoiler sa vulnérabilité et ses combats. C’est là un élément important pour nous aider à faire des disciples : tout d’abord nous devons assumer la responsabilité que Christ nous a donnée, à savoir d’être un modèle que d’autres peuvent imiter. Mais cela ne suppose pas d'être parfaits, mais bien plus d'être transparents et vulnérables. Car les gens qui t’entourent, comme toi, connaissent leurs défauts et ont besoin d’un modèle qui va leur montrer comment résister à la tentation, faire face à la pression et à l’épreuve, quelqu'un qui sait se repentir lorsqu’il/elle a péché, qui leur montre comment se relever après un échec, etc. Dieu a prévu que tu sois un modèle, alors ne cherche pas à être quelqu’un d’autre ou à te cacher derrière un masque. Aligne ta vie sur Sa Parole du mieux que tu peux, et sois intentionnel(le) dans le fait d’influencer les autres.

La multiplication est la norme du Royaume de Dieu. Tout ce qui est dans Son Royaume porte en soi la semence pour sa propre multiplication, comme nous le voyons également dans la nature. Nous avons donc tous en nous la semence pour la multiplication... Alors libérons cette semence, ne cherchons pas à nous promouvoir ou à nous mettre en avant. Au contraire, faisons des disciples qui à leur tour feront d’autres disciples car c’est cela le véritable fruit et le succès pour nos vies... Tu peux commencer en redonnant cet enseignement à une autre personne !

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 1 – La Foi vient du mot grec Pistis

La foi vient du mot grec « pistis » qui signifie : fidélité, confiance, connaissance, certitude, acte d’adhésion

VERSETS RÉFÉRENCE :

Marc 11:22-26 Louis Segond
22 Jésus prit la parole, et leur dit : Ayez foi en Dieu.
23 Je vous le dis en vérité, si quelqu'un dit à cette montagne : Ote-toi de là et jette-toi dans la mer, et s'il ne doute point en son coeur, mais croit que ce qu'il dit arrive, il le verra s'accomplir.
24 C'est pourquoi je vous dis : Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l'avez reçu, et vous le verrez s'accomplir.
25 Et, lorsque vous êtes debout faisant votre prière, si vous avez quelque chose contre quelqu'un, pardonnez, afin que votre Père qui est dans les cieux vous pardonne aussi vos offenses.
26 Mais si vous ne pardonnez pas, votre Père qui est dans les cieux ne vous pardonnera pas non plus vos offenses.

Hébreux 11:6 Louis Segond
6 Or sans la foi il est impossible de lui être agréable ; car il faut que celui qui s'approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu'il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent.

RÉFLEXIONS :

Lis Marc 11 :22-26 et Hébreux 11 :6 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Dans le texte de l’Evangile de Marc, quels sont les deux ordres que Jésus donne ?

Que nous montre ce verset d’Hébreux 11 :6 sur l’importance de la foi et pourquoi ?

CONTENU :

Dans ce passage de l’Evangile de Marc, Jésus donne des ordres en disant : « ayez foi en Dieu » et « croyez que vous l’avez reçu (en parlant de ce que vous avez demandé) ». Cela nous révèle que la foi n’est pas quelque chose de facultatif pour la vie de disciple. Nous sommes devenus des enfants de Dieu par la foi dans le sacrifice parfait de Christ et, par la foi, suite à notre repentance, nous avons saisi que nos péchés étaient pardonnés. C’est par la foi que nous avons été sauvés et c’est par la foi que nous vivons notre vie de disciples. En fait, la Bible dit clairement que sans la foi, il est impossible de plaire à Dieu.

La foi est quelque chose d’extrêmement simple, car elle est uniquement liée à notre connaissance de Dieu et à notre relation avec Lui. Lors de notre conversion, nous avons commencé à Le connaître et, jour après jour, dans notre marche de disciple, nous continuons à Le découvrir et à mieux Le connaître. L’incrédulité est un péché, car elle nous conduit à douter de ce que Dieu peut et veut faire en notre faveur, c’est un manque de confiance en Lui, ce qui L’empêche d’agir et L’attriste... Si par exemple, tu confies à une personne la tâche de cuisiner un repas, mais que tu viennes ensuite dans la cuisine pour mettre cette personne dehors sous prétexte que tu penses qu’elle ne va pas y arriver, c’est que tu doutes et, ce faisant, tu l’empêches d’agir... C’est ce que nous faisons parfois avec Dieu, nous nous confions en Lui et Lui demandons d’agir et d’intervenir, mais en parallèle, nous agissons exactement comme si Dieu n’était pas capable de répondre à nos prières. Ou alors nos paroles profèrent le contraire de ce que nous venons de confesser dans notre prière... Connaître Dieu et avoir foi en Lui, c’est savoir qu’Il est Le Tout-Puissant, qu'Il est plein de compassion et d’amour pour nous, qu’Il est juste, bon et fidèle, qu’Il est toujours présent et que nous avons TOUT pleinement en Lui (cf. Colossiens 2 :10).

Qui plus est, cette connaissance n’est pas quelque chose d’intellectuel ou ne s'obtient pas par nos raisonnements, c’est une connaissance du cœur. Trop souvent nous savons beaucoup de choses en ce qui concerne Dieu, mais en réalité nous Le connaissons peu ! Et la foi ne provient pas de notre intelligence ou de nos raisonnements, elle est logée dans notre esprit, car celui-ci est la seule partie de notre être par lequel nous sommes en relation avec Dieu. Si vous croyez avec votre intelligence, vos raisonnements et votre logique, vous serez déçus, car vous n’obtiendrez pas ce que vous croyez... Par contre, ce que tu sais dans ton esprit, car Dieu te l’a révélé, personne ne peut te l’enlever, c’est une conviction qui va transformer ta vie et te permettre de marcher avec une conviction claire, et cela même si tu n’as pas encore reçu ni vu ce que tu crois... Car alors c’est déjà une réalité pour toi.

La foi est toujours à double sens, à savoir, d'un côté il y a nous et de l'autre il y a Dieu. Tout d’abord nous connaissons Dieu et cela vient par l’expérience, et de Son côté Dieu nous connaît et Il voit notre fidélité et notre caractère. Il saura nous prendre au mot lorsque nous demandons avec foi et, de la même manière, Dieu aime lorsque nous le prenons au mot. As-tu déjà dit à Dieu : « Tu l’as dit, je le crois et je vais le vivre ! » ? C’est ce qu’a fait ce centenier romain, lorsqu’il a dit à Jésus : « Dis seulement un mot et mon serviteur sera guéri » (cf. Matthieu 8 : 8). Cela a provoqué chez Jésus de l’admiration au point qu’Il dise qu’Il n’avait jamais vu personne en Israël avec une si grande foi... De la même manière, tu peux créer l’admiration dans le cœur de Dieu en Le prenant au mot...

Peut-être es-tu choqué(e) que je te dise que tu peux prendre Dieu au mot... Un de mes amis a pour habitude de dire à Dieu : « Tu le dis, je le veux et je l’exige ». Et ce n’est pas de la prétention, ni de la manipulation, mais simplement de la foi en action, car Il connaît Son Dieu et a déjà expérimenté à de nombreuses reprises Sa puissance et Son intervention. Une chose que fait la foi, c’est qu’elle vient toujours confronter la religiosité chez les gens, car elle dérange et confronte l’incrédulité. La religion se base sur des règles à observer alors que la foi se fonde sur la relation avec Dieu. Un disciple n’est pas quelqu’un qui suit des règles religieuses, au contraire, c’est une personne qui vit avec Son Dieu. Avant de vaquer à tes occupations, pourquoi ne prendrais-tu pas un temps aujourd'hui pour chercher qui est Dieu pour toi dans tes défis et tes épreuves, afin de permettre à ta foi de grandir...

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 2 - Le pardon ne se mérite jamais

VERSETS RÉFÉRENCE :

Matthieu 18:21-22 Louis Segond
21 Alors Pierre s'approcha de lui, et dit: Seigneur, combien de fois pardonnerai-je à mon frère, lorsqu'il péchera contre moi? Sera-ce jusqu'à sept fois?
22 Jésus lui dit: Je ne te dis pas jusqu'à sept fois, mais jusqu'à septante fois sept fois.

Romains 5:8 Louis Segond
8 Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous.

RÉFLEXIONS :

Le pardon ne se mérite jamais, c’est un don de Dieu

Lis Matthieu 18 :21-22 et Romains 5 :8 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Combien de fois doit-on pardonner à la personne qui nous a offensés ?

Quelles conclusions peut-on en tirer ?

Est-ce que Jésus a attendu que nous méritions Son pardon ?

CONTENU :

Pardonner est quelque chose de difficile, cela coûte, et ici Pierre essaye de calculer son pardon : « Combien de fois pardonnerai-je à mon frère... jusqu’à sept fois ? ». Ce qui sous-entend : je suis patient, mais la huitième fois je me réserve le droit de ne pas pardonner... Trop c’est trop, et il ne faut pas croire que l’on peut abuser de moi ! Cela touche un aspect important du pardon, à savoir qu'il ne s'agit pas de se laisser abuser... Néanmoins Jésus ne donne pas de limite au pardon, il va répondre « soixante-dix fois sept fois », soit en réalité de manière illimitée ! Par contre, Il ne nous dit pas de rester proches de ceux qui ne cessent de nous offenser et de nous blesser. Je ne saurais que vous encourager à pardonner à ces personnes, mais également à savoir les confronter et, si nécessaire, à vous en éloigner pour vous protéger.

Vous connaissez certainement cette expression : « Comment puis-je me faire pardonner ? ». Souvent, les gens qui sont en tort essayent d’apaiser leur adversaire ou leur ami par tous les moyens, comme si le pardon qu’ils demandent pouvait se mériter ou s’acheter. Ce genre de pardon calculé et négocié n’est pas le vrai pardon. Car il entraîne de rester redevable envers la personne. C’est pour cette raison que Jésus va dire clairement que le pardon est inconditionnel et sans calcul.

Imaginez un instant : si Dieu avait dû calculer Son pardon à notre égard, se limitant à nos mérites, nous ne pourrions jamais être pardonnés ! Si nous essayions de mettre nos bonnes actions face à nos mauvaises actions, y compris celles qui sont restées dans nos pensées, il est évident que nous ne pourrions pas être au bénéfice de Son pardon. Cependant Dieu nous fait une promesse extraordinaire dans 1 Jean 1 :9 : « Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous pardonner nos péchés et nous purifier de toute injustice. » C'est pourquoi lorsque nous nous approchons de Dieu d'un cœur repentant, nous avons l’assurance du pardon.

Nous comprenons donc que toute tentative d'essayer de faire les choses par nos propres forces afin de tenter de gagner le pardon de Dieu est vouée à l'échec. La religion prétend édicter des règles à suivre pour essayer de mériter la faveur de Dieu, tandis que la vie de disciple ‒ qui est une relation personnelle avec le Saint-Esprit ‒ commence en reconnaissant que nous ne méritions pas le pardon et que celui-ci est le fruit de la grâce de Dieu et de Son amour. Il s’agit de savoir développer notre intimité avec Dieu et de cultiver notre amour pour Lui en se débarrassant de la tendance humaine de vouloir essayer de gagner les choses par nous-mêmes...

Dans ce verset de Romains 5 :8 nous découvrons que Jésus n’a pas attendu que nous le méritions pour pourvoir au pardon de nos péchés, Il n’a même pas attendu que nous reconnaissions que nous en avions besoin... Il a choisi de donner Sa vie pour nous afin que nous puissions, lorsque nous nous approchons de Lui, recevoir Sa vie et Son pardon.

Bien que nous ne méritions pas le pardon, au contraire les mérites de la vie de Christ ‒ Sa vie sans péché et Son obéissance parfaite au Père ‒ nous valent une remise de dette totale et inconditionnelle. Cette rédemption est le résultat de l’amour de Dieu pour nous en action.

Par conséquent, puisque Dieu nous a aimés si parfaitement, comme le dit si bien l’apôtre Jean, nous devons également nous aimer les uns les autres (cf. 1 Jean 4 :11). Ce qui implique aussi de savoir pardonner aux autres sans qu’ils ne le méritent, ni même ne le demandent... Car trop souvent nous avons tendance à vouloir attendre que les autres demandent pardon avant de leur pardonner, alors que c’est à nous de pardonner en premier ‒ et cela se passe dans le secret de notre relation avec Dieu. Cependant si le pardon est entre moi et Dieu, par contre le fait que la personne demande pardon permet de restaurer la relation, mais ça, ça appartient au choix et à la conscience de l'autre personne, et c'est sa responsabilité.

Rappelons-nous que Dieu ne nous a pas aimés parce que nous avions fait quelque chose pour le mériter. En fait, on a agi tout à l’opposé, nous Lui avons tourné le dos, en le méprisant, l’ignorant et se moquant de Lui. Et Dieu nous demande d’aimer nos ennemis (cf. Matthieu 5 :44), ce qui commence par leur pardonner... Cela n’est possible que dans la mesure où l’amour de Dieu a touché notre cœur et que nous avons reçu l’assurance que nos propres péchés ont été pardonnés.

Prends un moment pour laisser le Saint-Esprit sonder ton cœur, invite-Le à venir te révéler s’il y a encore des personnes à qui tu as besoin de pardonner, mais aussi si tu as, sans le savoir, une attitude religieuse en essayant de mériter le pardon de Dieu.

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 2 - Rencontrer Jésus comme Seigneur et Sauveur

VERSETS RÉFÉRENCE :

Ésaïe 59:1-8 Louis Segond (LSG)
1 Non, la main de l'Éternel n'est pas trop courte pour sauver, Ni son oreille trop dure pour entendre.
2 Mais ce sont vos crimes qui mettent une séparation Entre vous et votre Dieu; Ce sont vos péchés qui vous cachent sa face Et l'empêchent de vous écouter.
3 Car vos mains sont souillées de sang, Et vos doigts de crimes; Vos lèvres profèrent le mensonge, Votre langue fait entendre l'iniquité.
4 Nul ne se plaint avec justice, Nul ne plaide avec droiture; Ils s'appuient sur des choses vaines et disent des faussetés, Ils conçoivent le mal et enfantent le crime.
5 Il couvent des oeufs de basilic, Et ils tissent des toiles d'araignée. Celui qui mange de leurs oeufs meurt; Et, si l'on en brise un, il sort une vipère.
6 Leurs toiles ne servent point à faire un vêtement, Et ils ne peuvent se couvrir de leur ouvrage; Leurs oeuvres sont des oeuvres d'iniquité, Et les actes de violence sont dans leurs mains.
7 Leurs pieds courent au mal, Et ils ont hâte de répandre le sang innocent; Leurs pensées sont des pensées d'iniquité, Le ravage et la ruine sont sur leur route.
8 Ils ne connaissent pas le chemin de la paix, Et il n'y a point de justice dans leurs voies; Ils prennent des sentiers détournés: Quiconque y marche ne connaît point la paix.

Romains 12:1 Louis Segond (LSG)
12 Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable.

1 Jean 1:9 Louis Segond (LSG)
9 Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité.

RÉFLEXIONS :

Rencontrer Jésus, et Le reconnaître comme son Seigneur et Sauveur, c’est être sauvé et entrer dans une vie de dépendance à Son égard

Lis Esaïe 59 :1-8 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Qu’est-ce que le péché selon toi ? Et selon la Bible ?

Dans Romains 12 :1, à quoi Paul nous exhorte-t-il ?

Dans 1 Jean 1 :9, qu’est-ce qui nous permet d’avoir l’assurance d’être pardonné et purifé de tous nos péchés ?

CONTENU :

La première révélation que nous avons dans nos vies est celle du salut, à savoir que nous sommes séparés de Dieu à cause de notre péché. Non pas que nous ayons fait quelque chose de particulier pour cela, nous sommes nés ainsi. A cause de la désobéissance d’Adam et Eve dans le jardin d’Eden, le péché fait partie de notre nature humaine et nous méritons l’enfer éternel (cf. Romains 3 :23). A cause de notre éloignement de Dieu et l’impossibilité de nous approcher de Lui par nous-mêmes, c’est Dieu qui est venu nous rejoindre là où nous sommes... Dans Son amour, Dieu a réglé le problème en o rant Son Fils Jésus sur la croix à notre place pour que nous puissions être réconciliés avec Lui (cf. Romains 5 :8). Jésus-Christ, pleinement homme et pleinement Dieu, né de la vierge Marie et ayant vécu une vie parfaite sur la terre, a librement choisi de donner Sa vie pour nous à la croix, et ce afin de prendre sur Lui le péché qui nous séparait de Dieu.

Le péché n’est pas tel ou tel acte en particulier, il n’y a pas non plus de mesure dans le péché, à savoir qu’aucun péché n’est pire qu’un autre, il n’y a pas de grands ou de petits péchés, ils nous conduisent tous à la mort (cf Romains 6 :23). Seules les conséquences humaines diffèrent. En fait, le péché, c’est tout ce qui nous éloigne de Dieu et qui Lui déplaît, pas seulement les mauvaises choses que nous aurions faites, mais aussi les bonnes choses, celles que nous n’avons pas faites. Le péché est tout ce qui n’est pas en accord avec la volonté et le but de Dieu pour et dans nos vies. Au moment où tu rencontres Jésus, tu découvres Celui qui est sans péché, parfaitement juste et pur. Tout ce qui en toi n’est pas aligné avec Sa volonté est instantanément mis en lumière. Nous en reparlerons davantage dans le prochain chapitre. Jésus a payé le prix de notre salut.

Ce qui nous sauve c’est la révélation que l’on a de Jésus comme étant le Christ, la réponse pour notre vie et la foi dans l’œuvre qu’il a accomplie pour nous en mourant à notre place pour nos péchés. Le péché nous détruit et, à mesure que nous vivons avec Lui, Il va nous montrer ce qui ne va pas et nous allons pouvoir le Lui confesser, c’est-à-dire reconnaître notre péché, en Lui demandant pardon spéci quement pour cela tout en décidant de nous en éloigner pour ne plus recommencer. Dans 1 Jean 1 :9 nous est faite une promesse extraordinaire : « Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. ». Nous pouvons donc avoir l’assurance du pardon, et cela quel que soit notre péché. Ce verset nous permet également de balayer l’accusation que nous pourrions éventuellement avoir contre nous. Car si Dieu Lui-même nous a pardonné, qui donc peut venir nous accuser ? S’accuser soi-même, c’est renier l’œuvre de pardon effectuée par Jésus pour soi. Pour suivre Jésus, il est essentiel que nous ne gardions rien de secret entre nous et Jésus, afin de vivre dans la transparence avec Lui. C'est primordial afin d'être Ses disciples.

Le péché signifie littéralement « rater la cible ». Dieu a un objectif pour chacune et chacun d’entre nous et ce n’est que dans la relation d’intimité avec Lui que nous pouvons vivre la vie qu’Il a prévu pour nous. Nous avons donc besoin de savoir renoncer au péché, ce qui veut dire reconnaître que notre vie ne va pas dans la bonne direction et n’atteint pas le but de Dieu. Dès lors, nous sommes à même de choisir de changer et d'entrer dans Ses projets. Dieu a de grandes choses pour ta vie et le meilleur est devant toi, à toi de choisir ce que tu veux vivre... Prends un moment pour inviter le Saint-Esprit à venir te rencontrer et te conduire sur le chemin que Dieu a prévu pour ta vie.

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Vie Victorieuse a pour objectif de publier des livres et des articles qui encouragent les disciples de Christ à vivre leur vie à la mesure de ce que Dieu a prévu pour eux, afin qu’ils soient de ceux qui écrivent l’Histoire et ne la subisse pas. Le but est de t’aider, toi et tes amis à grandir en Christ, à former des disciples et implanter des églises.
Nos plans YouVersion
© COPYRIGHT 2024 UNE VIE VICTORIEUSE ALL RIGHTS RESERVED.
envelopecartphone-handset linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram