Jour 2 – Les miracles ne sont pas des actes extraordinaires qui n'ont lieu que très rarement, au contraire, ils font partie du quotidien de Dieu et peuvent faire partie du nôtre !

VERSETS RÉFÉRENCE :

Jean 14:12-13 Louis Segond
12 En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les oeuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m'en vais au Père;
13 et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils.

1 Corinthiens 4:20 Louis Segond
20 Car le royaume de Dieu ne consiste pas en paroles, mais en puissance.

Hébreux 11:33-34 Louis Segond
33 qui, par la foi, vainquirent des royaumes, exercèrent la justice, obtinrent des promesses, fermèrent la gueule des lions,
34 éteignirent la puissance du feu, échappèrent au tranchant de l'épée, guérirent de leurs maladies, furent vaillants à la guerre, mirent en fuite des armées étrangères.

RÉFLEXIONS :

Lis Jean 14 :12-13, 1 Corinthiens 4 :20 et Hébreux 11 :33-34 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Qu’est-ce que ces passages t'inspirent ?

Vis-tu une vie de miracles dans ton quotidien ? Si oui, qu'est-ce qui te permet de vivre ainsi et, si non, qu’est-ce qui y fait obstacle ?

CONTENU :

Dans notre langage, le mot miracle implique quelque chose qui est hors norme et exceptionnel, voire extraordinaire. De ce fait, nous pouvons avoir tendance à enfermer le miraculeux dans le tiroir des exceptions, ce qui va nous conduire à vivre nos vies de disciples par nos propres forces. Si c’est le cas, il est important de se repentir, de changer de manière de voir, car Dieu a prévu que les miracles ne soient pas des exceptions dans la vie du disciple, car en fait ils en sont la règle et la norme...

Le miracle est quelque chose de surnaturel, c’est une intervention divine dans notre monde. Ce surnaturel est en réalité le naturel de Dieu, ce qui implique qu'ils doivent devenir le naturel pour nous qui sommes Ses enfants. Lorsque nous lisons les Evangiles et les Actes des Apôtres, nous découvrons très rapidement que le miraculeux faisait partie du quotidien de Jésus et par la suite de l’Eglise. C’était quelque chose de normal et de naturel, ceux qui suivaient Jésus ne pouvaient même plus imaginer que cela ne se produise pas. Non seulement eux, mais même les religieux de l’époque qui ne croyaient pas en Jésus savaient que le miraculeux était la norme pour Lui, ce qui les conduisaient à l’observer et à attendre le miracle pour l’accuser (cf. Marc 3 :2). En tant qu’enfants de Dieu et disciples de Christ, Son naturel est appelé à devenir notre naturel.

La vie de disciple ne peut pas être vécue bibliquement sans la dimension du surnaturel, car sinon cela indique que nous vivons selon la chair et non par l’Esprit. Le miracle est le résultat normal et direct de la collaboration du Saint- Esprit avec nous. Dieu désire manifester Sa puissance et révéler Son amour, c’est pour cette raison que Jésus a dit que nous ferions de plus grandes œuvres que Lui (cf. Jean 14 :12). Car Dieu est proche de nous, Il s’intéresse à nous et désire profondément agir dans notre vie quotidienne, et ce à chaque instant et en tous lieux. Dès lors, pour vivre le miraculeux, nous devons arrêter de compter sur nos propres forces et sur nos capacités ainsi que renoncer à vouloir limiter Dieu à ce que nous pensons possible. De la même manière que la plupart des miracles de Jésus ont eu lieu en dehors de la synagogue, nous sommes appelés à vivre la plus grande partie des miracles en dehors des murs de nos bâtiments d’églises. Ils sont un signe pour le monde qui viennent révéler l’amour de Dieu pour permettre aux gens de rencontrer Jésus.

Car le miracle ne consiste pas uniquement dans des choses spectaculaires, tels un paralytique qui marche ou une personne aveugle qui voit. Dieu désire manifester Sa Puissance et Son intervention dans tous les domaines de nos vies, y compris les plus petites choses, pour nous ainsi que pour les personnes qui nous entourent. C’est ce qui permet à Paul de dire que le Royaume de Dieu ne consiste pas dans des mots, mais dans de la puissance (cf. 1 Corinthiens 4 :20). Saisir cette réalité nous permet de ne plus être de celles et de ceux qui subissons les événements, mais au contraire d'être de celles et de ceux qui les provoquons et qui écrivons l’Histoire.

Sans le miraculeux, notre vie n'entrera jamais dans son plein potentiel et nous passerons à côté de notre destinée. Alors, entre dans Son naturel, commence à t’attendre à Dieu dans toutes les situations que tu peux rencontrer. Prends un moment de prière pour dire à Dieu ta soif de vivre Ses projets au quotidien et décide d’aligner ton agenda sur le Sien... Vivre le miraculeux, c’est simple, c’est une question de relation et de partenariat avec Dieu.

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 5 – L’Église est la famille de Dieu

VERSETS BIBLIQUES :

1 Pierre 2:4-9 Louis Segond
4 Approchez-vous de lui, pierre vivante, rejetée par les hommes, mais choisie et précieuse devant Dieu ;
5 et vous-mêmes, comme des pierres vivantes, édifiez-vous pour former une maison spirituelle, un saint sacerdoce, afin d'offrir des victimes spirituelles, agréables à Dieu par Jésus Christ.
6 Car il est dit dans l'Écriture : Voici, je mets en Sion une pierre angulaire, choisie, précieuse ; Et celui qui croit en elle ne sera point confus.
7 L'honneur est donc pour vous, qui croyez. Mais, pour les incrédules, La pierre qu'ont rejetée ceux qui bâtissaient est devenue la principale de l'angle, Et une pierre d'achoppement Et un rocher de scandale ;
8 ils s'y heurtent pour n'avoir pas cru à la parole, et c'est à cela qu'ils sont destinés.
9 Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière,

1 Jean 4:7-21 Louis Segond
7 Bien-aimés, aimons-nous les uns les autres ; car l'amour est de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu.
8 Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu, car Dieu est amour.
9 L'amour de Dieu a été manifesté envers nous en ce que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui.
10 Et cet amour consiste, non point en ce que nous avons aimé Dieu, mais en ce qu'il nous a aimés et a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés.
11 Bien-aimés, si Dieu nous a ainsi aimés, nous devons aussi nous aimer les uns les autres.
12 Personne n'a jamais vu Dieu ; si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et son amour est parfait en nous.
13 Nous connaissons que nous demeurons en lui, et qu'il demeure en nous, en ce qu'il nous a donné de son Esprit.
14 Et nous, nous avons vu et nous attestons que le Père a envoyé le Fils comme Sauveur du monde.
15 Celui qui confessera que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui, et lui en Dieu.
16 Et nous, nous avons connu l'amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est amour ; et celui qui demeure dans l'amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui.
17 Tel il est, tels nous sommes aussi dans ce monde : c'est en cela que l'amour est parfait en nous, afin que nous ayons de l'assurance au jour du jugement.
18 La crainte n'est pas dans l'amour, mais l'amour parfait bannit la crainte ; car la crainte suppose un châtiment, et celui qui craint n'est pas parfait dans l'amour.
19 Pour nous, nous l'aimons, parce qu'il nous a aimés le premier.
20 Si quelqu'un dit : J'aime Dieu, et qu'il haïsse son frère, c'est un menteur ; car celui qui n'aime pas son frère qu'il voit, comment peut-il aimer Dieu qu'il ne voit pas ?
21 Et nous avons de lui ce commandement : que celui qui aime Dieu aime aussi son frère. 

RÉFLEXIONS :

Lis 1 Pierre 2 :4-9 et 1 Jean 4 :7-21 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Qu’est-ce que cela signifie de s’aimer les uns les autres et comment peux-tu le vivre ?

En tant que disciple de Christ, comment peux-tu être une pierre vivante dans Son corps ?

CONTENU :

Lorsque l’on parle de l’amour, il est important de bien comprendre qu’il ne s’agit pas d’une émotion, ni d’un sentiment. Aimer est un choix et une décision qui se concrétise par une manière de vivre et des actes. Dieu a décidé de nous aimer avant la fondation du monde et Il a prouvé Son amour en donnant Christ à la croix (cf. Romains 5 :8). Lorsque nous Le rencontrons, par le Saint-Esprit, Il répand Son amour dans nos cœurs. L’Église est construite sur des relations suscitées par le Saint-Esprit et nous sommes uns en Lui. Ce qui veut dire que nous n’avons pas besoin de prier pour l’unité ni pour que nous puissions nous aimer les uns les autres, nous avons simplement besoin de nous aligner sur ce que Dieu dit et a fait. Ainsi, nous n’aimons pas les autres en fonction de nos affinités mais parce que Dieu a mis Son amour surnaturel dans notre cœur. L’Église est constituée de personnes qui, dans le monde, pourraient s'entretuer ou se haïr cordialement, mais qui en Lui deviennent une famille, des frères et sœurs en Christ qui œuvrent ensemble. C’est le ministère de la réconciliation que Christ nous a donné.

La Bible nous rappelle que nous ne pouvons pas dire que nous aimons Dieu que nous ne voyons pas si nous n’aimons pas notre frère que nous voyons (cf. 1 Jean 4 :20). On ne choisit pas les gens que Dieu met avec nous au sein de notre église locale, cependant nous pouvons décider de les aimer... Et cet amour se révèle de manière concrète lorsque nous décidons de prendre soin des autres, d’honorer l’autre et de le traiter selon ce que Dieu dit qu’il est et non pas selon ce que nous voyons de lui aujourd’hui. Aimer, c’est savoir encourager en toutes circonstances, ne pas juger mais au contraire soutenir et accompagner dans les temps difficiles, agir avec prévenance et bonté,... As-tu déjà remarqué que lorsque tu te mords la langue, la première chose que cette dernière va faire est d’aller caresser la dent qui l’a mordue ? C’est une image de l’harmonie du corps physique qui s’applique au corps de Christ.

L’amour pour les autres est le moyen que Jésus a choisi pour que le monde sache que nous sommes Ses disciples (cf. Jean 13 :35). Cet amour nous conduit naturellement à ne plus nous centrer sur nous-mêmes et sur notre propre réussite pour au contraire chercher le succès de l’autre et son développement. Nous réalisons ainsi qu’aucun membre de l’Église ne peut faire les choses tout seul. La meilleure chose à faire est de nous assurer que tout le monde fonctionne en collaboration afin que chacun(e) devienne un disciple. Ainsi, une église de disciples ne laissera personne « au chômage » car un disciple va toujours chercher à devenir comme son maître, qui est Jésus.

Parce que l’Église est souvent vue comme un bâtiment ou comme ce qui se passe dans le bâtiment, le service (ministère) est synonyme de tâches et de fonctions au sein même de la communauté. Alors qu'en fait l’Église est le corps de Christ appelé à envahir et servir le monde, et ce dans toutes les sphères de la société.

Dès lors, ton ministère prend place dans la communauté de l'église, mais également en dehors. Dieu a un ministère spécifique pour toi là où Il t’a placé, dans ton quartier, ton lieu de travail, l’association dont tu fais partie, partout où tu es. Il t’a établi comme berger pour les personnes qui ne Le connaissent pas encore, afin que tu prennes soin d’eux, que tu les aimes et leur permette de retrouver leur chemin vers Dieu. Et pour cela nous avons besoin du soutien les uns des autres. Tous seuls, nous ne sommes qu’une pierre, mais ensemble nous constituons un édifice solide pour Sa gloire.

Considère un instant les personnes que Dieu a mises autour de toi et qui ne Le connaissent pas encore... Ce n’est pas un hasard, Dieu t’a mis là afin que tu sois une bénédiction pour eux, alors n’attends pas pour faire ton possible pour manifester Son amour et leur faire du bien. Tu seras surpris(e) par ce qui va se passer...

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 1 – Être témoin, c’est se porter volontaire pour attester d'une vérité

VERSETS RÉFÉRENCE :

Matthieu 28:18-20 Louis Segond
18 Jésus, s'étant approché, leur parla ainsi : Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre.
19 Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit,
20 et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde.

Marc 16:5-20 Louis Segond
5 Elles entrèrent dans le sépulcre, virent un jeune homme assis à droite vêtu d'une robe blanche, et elles furent épouvantées.
6 Il leur dit: Ne vous épouvantez pas; vous cherchez Jésus de Nazareth, qui a été crucifié; il est ressuscité, il n'est point ici; voici le lieu où on l'avait mis.
7 Mais allez dire à ses disciples et à Pierre qu'il vous précède en Galilée : c'est là que vous le verrez, comme Il vous l'a dit.
8 Elles sortirent du sépulcre et s'enfuirent. La peur et le trouble les avaient saisies ; et elles ne dirent rien à personne, à cause de leur effroi.
9 Jésus, étant ressuscité le matin du premier jour de la semaine, apparut d'abord à Marie de Magdala, de laquelle il avait chassé sept démons.
10 Elle alla en porter la nouvelle à ceux qui avaient été avec lui, et qui s'affligeaient et pleuraient.
11 Quand ils entendirent qu'il vivait, et qu'elle l'avait vu, ils ne le crurent point.
12 Après cela, il apparut, sous une autre forme, à deux d'entre eux qui étaient en chemin pour aller à la campagne.
13 Ils revinrent l'annoncer aux autres, qui ne les crurent pas non plus.
14 Enfin, il apparut aux onze, pendant qu'ils étaient à table ; et il leur reprocha leur incrédulité et la dureté de leur coeur, parce qu'ils n'avaient pas cru ceux qui l'avaient vu ressuscité.
15 Puis il leur dit : Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création.
16 Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné.
17 Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru : en mon nom, ils chasseront les démons ; ils parleront de nouvelles langues ;
18 ils saisiront des serpents ; s'ils boivent quelque breuvage mortel, ils ne leur feront point de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades, seront guéris.
19 Le Seigneur, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel, et il s'assit à la droite de Dieu.
20 Et ils s'en allèrent prêcher partout. Le Seigneur travaillait avec eux, et confirmait la parole par les miracles qui l'accompagnaient.

Actes 1:8 Louis Segond
8 Mais vous recevrez une puissance, le Saint Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre.

RÉFLEXIONS :

Lis Matthieu 28 :18-20, Marc 16 : 5-20 et Actes 1 :8 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Quelle est la mission la plus importante et prioritaire que nous ayons à accomplir sur cette terre ?

Qu’est-ce qui me retient d’être un témoin de Christ et comment y remédier ?

CONTENU :

Ces différents passages nous donnent les dernières instructions de Christ avant qu'Il ne soit enlevé au ciel pour s’asseoir à la droite du Père. Ces dernières paroles ont une importance très particulière car elles déterminent l’ordre de mission de l’Eglise. Nous sommes Son Eglise et la continuité de Son ministère ici sur cette terre et si nous ne sommes pas encore dans l’éternité, c’est parce que Dieu a prévu que nous accomplissions Sa mission. Dieu n’a pas prévu de plan B, c’est sur nous que repose l’avancement du Royaume. Le but est que le plus grand nombre d’êtres humains soient sauvés et deviennent des disciples de Christ. Car souvenons-nous toujours que Dieu ne nous a pas demandé de faire des chrétiens, mais des disciples...

Être témoins de Christ est quelque chose de simple mais qui n'est pourtant pas toujours facile... D’ailleurs le mot grec que Jésus utilise ici pour témoins dans Actes 1 :8 est « martures » (la majeure partie du Nouveau Testament a été rédigée en grec) qui a donné en français le mot « martyr ». Dieu plante le décor assez clairement : attester la vérité de l’Evangile n’est pas toujours facile et cela peut même coûter cher, jusqu’à la vie ! L’histoire de l’Eglise est bâtie sur le témoignage de ces hommes et femmes qui n’ont pas aimé leur vie jusqu’à craindre la mort (cf. Apocalypse 12 :11). Leur vie a été leur message et, de la même manière, notre vie est appelée à être notre message !

Lorsque l’on parle d’attester une vérité, il est tout d’abord essentiel que cette dernière fasse partie de nous. On atteste et révèle quelque chose que l’on vit soi-même. Si notre conversion à Jésus-Christ n’est qu’une adhésion intellectuelle, notre témoignage ne restera qu’un débat intellectuel d’idées. Or nous ne sommes pas sauvés sur le plan intellectuel seulement, ni même émotionnel seulement, mais d’abord dans notre être profond, spirituel, que la Bible appelle notre cœur, là où Dieu nous parle et nous donne l’assurance que nos péchés sont pardonnés et que nous sommes enfants de Dieu, même si au départ notre intellect et nos émotions ne sont pas nécessairement impliqués. Il est vrai que le mot « cœur » peut désigner les émotions (on parle d’affaires de cœur...) mais bibliquement le cœur désigne l’esprit de l’homme ; et si nos émotions sont touchées, elles le sont à la manière d’un instrument de musique, mais le souffle qui le fait vibrer est du domaine de l’Esprit. Il s’agit donc avant tout d’une conversion du cœur, d’une expérience où le « dieu inconnu » devient notre Dieu, notre Père. Comme l’a dit quelqu’un un jour, il est possible de rater l’éternité de 30 centimètres, c'est-à-dire de la distance du cœur à la tête...

Le véritable témoin a été mis en présence de l’événement dont il témoigne et, par son témoignage, il va partager ce qu’il a vu et vécu. Ainsi les apôtres ont été témoins de la résurrection de Christ, et nous en sommes également témoins, car Il est vivant et nous l’avons rencontré. C’est LA vérité que nous attestons ! Cependant, dans les dernières paroles de Christ que nous trouvons dans Marc 16, Jésus dit clairement que notre témoignage ne se limite pas à des événements passés, mais que nous sommes appelés à donner des preuves de notre témoignage... Car lorsque nous témoignons, Jésus aime attester la vérité par des preuves de Son amour et de Sa puissance, c'est-à-dire des signes et des miracles. C’est une promesse qui est pour nous aujourd’hui et nous allons consacrer tout un chapitre sur le fait de vivre dans le miraculeux...

Comment nous l’avons dit, être témoin est simple, car il suffit de partager ce que Christ a fait dans nos vies, de témoigner de Son amour, de Son pardon et de l’assurance de la vie éternelle qu’Il nous a donnée... Et pourtant, cela ne veut pas dire que c’est facile. Car pour cela nous allons devoir dépasser nos craintes, nos appréhensions, notre orgueil et bien d’autres barrières... Cependant, c’est bien là la mission que Jésus nous a donnée et il n’y a aucune raison valable qui pourrait nous empêcher d’obéir.

Une dernière chose quant à l’importance pour chacune et chacun d’entre nous de nous engager pour Sa mission. Nous devons prendre conscience que nous sommes à une génération de l’extinction de l’Eglise. Si nous ne nous portons pas volontaires pour attester de la vérité du message du salut, la génération qui nous suivra ne pourra pas connaître Christ et ce sera la fin de l’Eglise sur terre, car il n’y aura plus personne pour témoigner... Alors assumons notre responsabilité, portons-nous volontaires pour devenir des témoins et faire des disciples. Prends donc un moment pour méditer sur les obstacles qui t’empêchent de témoigner et décide de les rejeter. Pourquoi ne te fixerais-tu pas un objectif, comme par exemple de témoigner de ta foi à une personne par jour, ou une par semaine ?

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 7 –  La foi, vivre dans la droiture

La foi manifestée et exaucée nécessite de vivre dans la droiture...

VERSETS RÉFÉRENCE :

Matthieu 7:21-23 Louis Segond
21 Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n'entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux.
22 Plusieurs me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n'avons-nous pas prophétisé par ton nom ? n'avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? et n'avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ?
23 Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l'iniquité.

Jean 5:44 Louis Segond
44 Comment pouvez-vous croire, vous qui tirez votre gloire les uns des autres, et qui ne cherchez point la gloire qui vient de Dieu seul ?

Jean 9:31 Louis Segond
31 Nous savons que Dieu n'exauce point les pécheurs ; mais, si quelqu'un l'honore et fait sa volonté, c'est celui-là qu'il l'exauce.

RÉFLEXIONS :

Lis Matthieu 7 :21-23, Jean 5 :44 et 9 :31 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Lorsque l’on parle de foi, qu’est-ce qui est le plus important ?

Quelles questions pouvons-nous nous poser si nous ne pensons pas avoir la foi dans un domaine particulier ?

CONTENU :

Ce passage de Matthieu est probablement l’un des plus durs que nous trouvions dans les Evangiles, car ici Jésus s’adresse à des personnes qui pensent avoir la foi et faire des miracles en Son Nom. Extérieurement, ces personnes avaient tout l'air de bons « chrétiens » et pourtant Jésus les rejette, ce qui nous ramène à un élément fondamental, à savoir que la foi est véritable non pas par ce qu’elle produit, mais à cause de notre relation avec Dieu... Cela nous rappelle qu’une vie droite n’est pas une vie parfaite, mais une vie qui cultive la connaissance de Christ au travers d’une relation personnelle et vivante avec Lui.

Lorsque l’on parle de vivre une vie de foi, on considère trop souvent les résultats visibles et les manifestations comme étant ce qui est le plus important, néanmoins ce n’est pas le cas. Par exemple, il faut plus de foi pour dormir avec des lions vivants que d’être jeté dans une fosse où ces derniers meurent (cf. Daniel 6 :23), ou encore pour vivre toute une vie à la mesure de la promesse de Dieu sans jamais la voir devenir réalité (cf. Hébreux 11 :23). Une vie de foi est une vie qui vit à la mesure de sa relation avec Dieu, et ce en accord avec Sa volonté et Ses désirs. Paul, qui est certainement un modèle de foi, dit avec assurance que sa priorité n’est pas dans des grandes actions, mais dans le fait de connaître Christ (cf. Philippiens 3 :8). Car c’est de cette connaissance que vont découler naturellement de véritables actes d’une vie de foi.

Vivre comme un homme ou une femme de foi nécessite donc d’avoir une vie droite, ce qui d’une part implique de connaître Dieu, mais aussi d'avoir de saines motivations. Dans ce texte de Matthieu 7, il est clair que ces personnes que Jésus rejettent ne sont pas motivées par Christ, mais qu'elles l’utilisent pour elles-mêmes. Leur motivation est centrée sur leur personne et non pas sur le fait d’accomplir la volonté de Dieu. Jésus parle de notre motivation lorsqu’Il nous avertit de ne pas chercher la gloire qui vient de Dieu. Il peut parfois être très tentant de vouloir bâtir son propre royaume, son « ministère », sa réputation, etc. Mais ce qui doit toujours motiver nos actes et notre vie de foi c’est que Son règne vienne et que Lui seul soit glorifié. Nous avons besoin de rester vigilants, car notre motivation peut facilement dévier, et c’est pour cette raison qu’il est si fondamental de cultiver une intimité avec Dieu et de vivre la réalité de Galates 2 :20, car un mort ne peut rien posséder.

Lorsque l’on parle d’une vie droite, il s’agit d’avoir une référence sur laquelle s’aligner et un fondement stable qui permette de rester dans la droiture, et c’est la Parole de Dieu qui est l’étalon de mesure... La foi est toujours fondée sur ce que Dieu dit et si nous voulons développer notre foi, nous devons apprendre à aligner toujours plus nos vies sur ce que Dieu dit. Cela implique d’investir du temps jour après jour pour lire notre Bible avec une attitude de cœur qui cherche Sa volonté avant tout. En réalisant que chaque verset possède en lui-même la puissance nécessaire à son accomplissement, être droit c’est croire Dieu et ne pas chercher à interpréter la Bible pour justifier notre propre incrédulité ou nos propres désirs...

Cette vie droite a un point de départ, notre rencontre avec Christ, car c’est à ce moment-là que nous avons confessé nos péchés et que, par la foi, nous avons reçu Son pardon et Son salut. Cela a été notre premier acte de foi. Et chaque pas de foi nous rapproche du but, celui de vivre avec Christ pour l’éternité... Ainsi, vivre une vie droite, c’est adopter une perspective de vie où tout est centré sur l’éternité en reconnaissant que nous ne sommes que des résidents temporaires sur cette terre. Nous vivons en sachant que nous bâtissons aujourd’hui en vue de la vie éternelle avec Christ, que c’est là que se trouve notre héritage, et que seuls les fruits de notre véritable foi y seront !

Pour conclure, une vie droite est une vie qui se centre pour développer une relation proche et intime avec Christ, avec comme motivation la manifestation de Sa gloire et comme perspective l’éternité avec Lui... Laisse le Saint-Esprit toucher ton cœur pour te révéler où tu en es et décide d’aligner ta vie et ton cœur sur Lui...

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Vie Victorieuse a pour objectif de publier des livres et des articles qui encouragent les disciples de Christ à vivre leur vie à la mesure de ce que Dieu a prévu pour eux, afin qu’ils soient de ceux qui écrivent l’Histoire et ne la subisse pas. Le but est de t’aider, toi et tes amis à grandir en Christ, à former des disciples et implanter des églises.
Nos plans YouVersion
© COPYRIGHT 2024 UNE VIE VICTORIEUSE ALL RIGHTS RESERVED.
envelopecartphone-handset linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram