Jour 4 – Les finances sont un domaine clé de la vie de disciple. A travers elles, Dieu éprouve notre fidélité, notre confiance et notre dépendance en Lui...

VERSETS RÉFÉRENCE :

Genèse 4:1-5 Louis Segond
1 Adam connut Eve, sa femme; elle conçut, et enfanta Caïn et elle dit: J'ai formé un homme avec l'aide de l'Éternel.
2 Elle enfanta encore son frère Abel. Abel fut berger, et Caïn fut laboureur.
3 Au bout de quelque temps, Caïn fit à l'Éternel une offrande des fruits de la terre;
4 et Abel, de son côté, en fit une des premiers-nés de son troupeau et de leur graisse. L'Éternel porta un regard favorable sur Abel et sur son offrande;
5 mais il ne porta pas un regard favorable sur Caïn et sur son offrande. Caïn fut très irrité, et son visage fut abattu. 

Malachie 3:7-12 Louis Segond
7 Depuis le temps de vos pères, vous vous êtes écartés de mes ordonnances, Vous ne les avez point observées. Revenez à moi, et je reviendrai à vous, dit l'Éternel des armées. Et vous dites: En quoi devons-nous revenir?
8 Un homme trompe-t-il Dieu? Car vous me trompez, Et vous dites: En quoi t'avons-nous trompé? Dans les dîmes et les offrandes.
9 Vous êtes frappés par la malédiction, Et vous me trompez, La nation tout entière!
10 Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, Afin qu'il y ait de la nourriture dans ma maison; Mettez-moi de la sorte à l'épreuve, Dit l'Éternel des armées. Et vous verrez si je n'ouvre pas pour vous les écluses des cieux, Si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance.
11 Pour vous je menacerai celui qui dévore, Et il ne vous détruira pas les fruits de la terre, Et la vigne ne sera pas stérile dans vos campagnes, Dit l'Éternel des armées.
12 Toutes les nations vous diront heureux, Car vous serez un pays de délices, Dit l'Éternel des armées. 

RÉFLEXIONS :

Lis Genèse 4 :1-5 et Malachie 3 :7-12 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Selon toi, pourquoi est-ce que Dieu a porté un regard favorable sur l’offrande d’Abel et pas sur celle de son frère ?

La dîme est importante aux yeux de Dieu. Qu’est-ce que cela implique pour ta vie ?

CONTENU :

Il est difficile de parler des finances sans parler de la dîme. C’est un sujet qui est souvent discuté pour savoir si celle-ci est toujours d’actualité ou non. Ce qui est certain, c’est qu’on la trouve dans l’Ancien Testament bien avant la loi de Moïse. C’est Abraham qui, le premier, a donné la dîme (cf. Genèse 14 :20). Abraham l’a donnée à Melchisédek qui est une préfiguration de Jésus-Christ dans l’Ancien Testament (cf. Hébreux 7 :1-10). Abraham a établi un fondement en démontrant que la dîme n’était en rien une règle : au contraire, c’est un acte de foi, celui de reconnaître que tout vient de Dieu et de choisir de dépendre de Lui.

Nos vies appartiennent à Dieu, ce qui veut dire que tout ce que nous avons est à Lui. C’est pour cette raison que, par exemple, dans le Nouveau Testament on ne parle plus particulièrement de la dîme. Il y est question de tout donner à Dieu, du fait que tout est à Lui, que nous sommes morts à nous- mêmes, etc. Car en réalité la dîme n’est pas un but à atteindre, c’est un point de départ. Lorsque nous avons donné notre dîme, nous n’avons rien donné, nous avons seulement rendu à Dieu ce qui Lui appartenait déjà, et c’est là où les offrandes trouvent leur place. Ce que Dieu a établi, c’est que 100% Lui appartient et Il désire que nous donnions 10% de tous nos revenus, c’est-à- dire la dîme à la maison du trésor (Malachie 3 :10), par pour Lui, mais pour nous.

Qu'est-ce que la maison du trésor ? Dans le contexte de l'Ancien Testament (Néhémie 13 :12-14 et Malachie), il s’agit clairement de la partie du Temple de Jérusalem où se trouvaient des chambres destinées à recevoir les dîmes, les prémices et les offrandes. Le fait de ne pas verser les dîmes forçait les lévites et les sacrificateurs à abandonner le Temple pour cultiver leurs terres afin de se nourrir. Cette désobéissance faisait que la bénédiction de la pluie baissait d'autant et les dîmes potentielles du sol aussi. Il s'agissait d'un cercle vicieux. Pour nous aujourd’hui, nous sommes appelés à apporter notre dîme à notre église locale, c’est le moyen que Dieu a choisi pour pourvoir aux besoins de l’Eglise. L'on peut aussi se demander si nous devons donner notre dîme sur notre revenu brut ou net... C’est une question de conviction, mais quelqu’un disait un jour que cela dépend également si nous désirons obtenir une bénédiction brute ou nette ! Ce texte de Malachie montre clairement que le premier bénéficiaire de la dîme est celui ou celle qui la donne. Ainsi, ne pas vouloir donner sa dîme ou vouloir l’utiliser comme un moyen de pression face au leadership de l’église ou encore ne pas la verser pour montrer son désaccord avec l’église locale ne sert à rien, car on ne peut pas contrôler l’œuvre Dieu. La seule personne qui s’en trouve pénalisée, c’est celle qui ne donne pas sa dîme !

Il est intéressant de remarquer les bénédictions qui suivent naturellement le fait de donner sa dîme. Le fait de reconnaître que tout appartient à Dieu libère Sa protection et Sa prospérité sur tout ce qu’Il nous met à disposition afin que nous puissions le gérer au mieux (cf. Malachie 3 :11). Le montant de ta dîme ne te manquera jamais, car en donnant, tu mets Dieu à l’épreuve et Lui permet ainsi d’intervenir pour pourvoir à tes besoins. Ta dîme ouvre une porte dans le ciel pour libérer Sa provision. De plus, donner ta dîme te libère de toute espèce d’avarice et d’inquiétude face à l’avenir. Le fait de donner est une déclaration de foi que Dieu est au contrôle et que nous ne manquerons jamais du nécessaire. Finalement, cela nous rend heureux (cf. Malachie 3 :12). Donner libère dans notre cœur un véritable sentiment de bonheur et cela vient du fait que, par notre geste, nous honorons Dieu, ce pourquoi Il libère dans notre cœur Son approbation et Sa présence, nous procurant ainsi un sens profond de plénitude et de joie.

Finalement, la dîme n’est pas juste 10% de nos revenus, ce sont les premiers 10%. Dieu désire être au centre de ta vie et, de ce fait, Il s’attend à être servi en premier... C’est la différence entre l’o rande d’Abel et de Caïn. Ce dernier a o ert une offrande du résultat de son travail alors qu’Abel a donné les prémices, les premiers-nés. Il a choisi de mettre Dieu à la première place malgré le risque que, peut-être, il puisse ne pas y avoir de deuxième portée dans son troupeau. En mettant Dieu en premier, nous démontrons notre dépendance entière et totale envers Lui. Si tu ne donnes pas encore ta dîme, je t’encourage à parler de cela avec Dieu et de Le mettre à l’épreuve, que lorsque tu reçois de l’argent ou ton salaire, ton premier versement soit pour Lui !

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 1 – Dieu aime nous donner en abondance :

le mot « Eden » signifie « richesse, abondance et délice » et c’est là que Dieu avait placé Adam et Eve...

VERSETS RÉFÉRENCE :

Matthieu 6:24-33 Louis Segond
24 Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l'un, et aimera l'autre ; ou il s'attachera à l'un, et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon.
25 C'est pourquoi je vous dis : Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps, de quoi vous serez vêtus. La vie n'est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement ?
26 Regardez les oiseaux du ciel : ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n'amassent rien dans des greniers ; et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu'eux ?
27 Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une coudée à la durée de sa vie ?
28 Et pourquoi vous inquiéter au sujet du vêtement ? Considérez comment croissent les lis des champs : ils ne travaillent ni ne filent ;
29 cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n'a pas été vêtu comme l'un d'eux.
30 Si Dieu revêt ainsi l'herbe des champs, qui existe aujourd'hui et qui demain sera jetée au four, ne vous vêtira-t-il pas à plus forte raison, gens de peu de foi ?
31 Ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas : Que mangerons-nous ? que boirons-nous ? de quoi serons-nous vêtus ?
32 Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent. Votre Père céleste sait que vous en avez besoin.
33 Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus.

Jean 10:10 Louis Segond

10 Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire ; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu'elles soient dans l'abondance.

RÉFLEXIONS :

Lis Matthieu 6 :24-33 et Jean 10 :10 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Pour toi, qu’est-ce que la prospérité de Dieu ? Un disciple doit-il être dans l’abondance ? Développe ta réponse.

Qu'est-ce que t'inspire ce passage de Matthieu 6 :24-33 ?

CONTENU :

Lorsque Dieu a créé le monde, Il a tout fait à la perfection avant de créer et de placer Adam et Eve dans un lieu d’abondance et de communion parfaite avec Lui... Or si tu regardes également à la fin de ta Bible et que tu examines les descriptions de la nouvelle Jérusalem, tu remarqueras que tout y est fait d’or pur et de pierres précieuses (cf. Apocalypse 21 :10s). Dieu n’a aucun problème avec les biens matériels, c’est Lui qui les a tous créés pour que nous en jouissions. Souvent il y a un débat autour de la question de savoir si nous devons avoir un Evangile de prospérité ou de pauvreté. Mais c’est une fausse question. Car Dieu est prospère et Il a prévu que Ses enfants le soient aussi (cf. 3 Jean 2). Cependant ce n’est pas ce qui doit nous préoccuper, ce qui doit être l'objet de nos réflexions...

Le jardin d’Eden est avant tout le lieu de la communion parfaite avec Dieu et le lieu de la paix. Dans ce jardin, tous les fruits des arbres et la nourriture nécessaires étaient disponibles, il y avait de l’or et des pierres précieuses, tout était abondant et rien ne manquait... Adam et Eve pouvaient en jouir pleinement et ils avaient la responsabilité de garder ce jardin et d’en prendre soin. Il en est de même pour nous : la véritable prospérité, c’est notre relation avec Dieu et nous devons veiller à cultiver notre relation d’intimité avec Dieu. C’est ainsi que nous expérimenterons Son abondance (cf. Matthieu 6 :33).

Ce jardin avait été préparé à l’avance. Dieu a tout créé de manière parfaite en cinq jours, tel un écrin magnifique pour y mettre le joyau de Sa Création, l’Homme. Tout était prévu en abondance avant même que l’Homme ne soit créé. Or il en est toujours ainsi : la provision abondante de Dieu pour notre vie est déjà là. Dieu nous a déjà bénis sur le plan spirituel, matériel et humain de toutes sortes de manières et Il ne peut rien faire de plus (cf. Colossiens 2 :10). C’est à nous d’apprendre à saisir Son abondance par la foi. L’arbre de vie du jardin est le symbole de la promesse de Dieu et celui de la connaissance du bien et du mal est celui du doute qui vient nous éloigner de la promesse. C’est à nous de choisir quel arbre nous allons cultiver dans nos vies et quels fruits nous voulons manger !

Dieu nous a promis l’abondance car nous sommes Ses enfants et, comme tout père, Il désire nous voir prospérer et vivre dans Son abondance. La pauvreté et le manque sont complètement inexistants dans Son Royaume. Or Son Royaume est appelé à s’établir dans nos vies et autour de nous (cf. Matthieu 6 :10). La Bible toute entière nous révèle un Dieu qui n’est pas le Dieu du juste assez, mais du plus qu’assez. Lorsqu’Il donne, Il le fait avec les largesses et la générosité d’un Roi. Jésus, le Roi des rois est venu afin de nous donner la vie et la vie en abondance (cf. Jean 10 :10). Il n’est pas ici question de la vie dans l’éternité, mais déjà de cette vie ici sur terre... Pour vivre cela, nous devons saisir cette promesse et ne pas en douter...

Parfois, nous avons été éduqués dans la crainte du manque, la crainte du lendemain... Ou nous avons réellement manqué de tout à un moment de notre vie et cela a ouvert une porte à la crainte dans notre cœur. Ces craintes sont complètement indépendantes de ce que l’on peut posséder, c’est une mentalité dont nous avons besoin de nous séparer... La crainte est l’ennemi de la foi et Jésus a enseigné à Ses disciples de croire en Son abondance et en Sa bonté (cf. Matthieu 6 :24s). Alors rejette tes craintes financières, reconnais que Dieu a prévu que tu vives dans Son abondance et, surtout, décide que ta priorité est de continuellement entretenir et cultiver ton intimité avec Lui.

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 2 – DÉCOUVRIR LA VOLONTÉ DE DIEU 

Dieu désire que nous découvrions Sa volonté afin que nous vivions la vie de plénitude qu’Il a en réserve pour nous.

VERSETS RÉFÉRENCE :

Genèse 22:1-12 Louis Segond
1 Après ces choses, Dieu mit Abraham à l'épreuve, et lui dit : Abraham ! Et il répondit : Me voici !
2 Dieu dit : Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac ; va-t'en au pays de Morija, et là offre-le en holocauste sur l'une des montagnes que je te dirai.
3 Abraham se leva de bon matin, sella son âne, et prit avec lui deux serviteurs et son fils Isaac. Il fendit du bois pour l'holocauste, et partit pour aller au lieu que Dieu lui avait dit.
4 Le troisième jour, Abraham, levant les yeux, vit le lieu de loin.
5 Et Abraham dit à ses serviteurs : Restez ici avec l'âne ; moi et le jeune homme, nous irons jusque-là pour adorer, et nous reviendrons auprès de vous.
6 Abraham prit le bois pour l'holocauste, le chargea sur son fils Isaac, et porta dans sa main le feu et le couteau. Et ils marchèrent tous deux ensemble.
7 Alors Isaac, parlant à Abraham, son père, dit : Mon père ! Et il répondit : Me voici, mon fils ! Isaac reprit : Voici le feu et le bois ; mais où est l'agneau pour l'holocauste?
8 Abraham répondit : Mon fils, Dieu se pourvoira lui-même de l'agneau pour l'holocauste. Et ils marchèrent tous deux ensemble.
9 Lorsqu'ils furent arrivés au lieu que Dieu lui avait dit, Abraham y éleva un autel, et rangea le bois. Il lia son fils Isaac, et le mit sur l'autel, par-dessus le bois.
10 Puis Abraham étendit la main, et prit le couteau, pour égorger son fils.
11 Alors l'ange de l'Éternel l'appela des cieux, et dit : Abraham ! Abraham ! Et il répondit : Me voici !
12 L'ange dit : N'avance pas ta main sur l'enfant, et ne lui fais rien ; car je sais maintenant que tu crains Dieu, et que tu ne m'as pas refusé ton fils, ton unique.

RÉFLEXIONS :

Lis Genèse 22 :1-12 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Selon toi, comment crois-tu qu’Abraham ait fait pour obéir à la demande de Dieu de sacrifier son fils unique ? Développe ta pensée.

Comment pouvons-nous être sûrs de pouvoir faire confiance et d'obéir à ce que nous avons entendu de Dieu ?

CONTENU :

Vivre une vie de disciple de Christ, c’est simplement marcher dans la volonté de Dieu et Ses projets uniques pour nous (cf. Ephésiens 2 : 10). Il s’agit d’une vie extraordinaire et passionnante, bien au-delà de tout ce que nous aurions pu imaginer ou rêver, même dans nos moments les plus fous... Il est important de bien saisir cela afin de pouvoir entendre Sa voix correctement. Car, si par exemple, nous pensons que ce que Dieu a prévu pour nous est une vie de souffrances et de misères – malheureusement trop de gens en sont encore persuadés aujourd’hui – alors nous n’arriverons jamais à croire, ni même à entendre ce qu’Il va nous dire lorsqu’Il va nous parler de vie abondante... Nous avons donc besoin d’avoir une révélation de Son amour pour nous, tout en nous débarrassant de toute vision humaniste de l’amour. Son amour et Son abondance pour nous sont toujours dans la perspective de l’éternité et cela n'exclue en aucun cas les épreuves et les défis... Autre chose : si tu as fait face à du rejet dans ta vie, il se peut que tu aies de la difficulté à croire que tu entendes la voix de Dieu lorsqu’Il te dit qu’Il t’aime, que tu es précieux et qu’Il ne t’abandonnera jamais. La voix de Dieu ne nous conduit pas dans la facilité, mais dans la joie et la victoire !

Ainsi, il est important de reconnaître la personnalité et la nature de Dieu qui se révèle dans Sa voix. Si celui qui me parle est rempli d’amour et de vérité, je m’attends à entendre des paroles empruntes d’amour et de vérité. Si nous prenons l’exemple d’Abraham à qui Dieu a demandé d’offrir son fils unique en sacrifice : crois-tu qu’Abraham aurait obéi si facilement s’il n’avait pas au préalable « testé » la voix de Dieu et s’il n’avait pas auparavant éprouvé Sa bonté et Sa fidélité au cours des nombreuses années précédentes ? Avant d'entendre Dieu lui demander de sacrifier son fils, Abraham connaissait surtout celui qui le lui demandait. De ce fait, Abraham avait la conviction que Dieu n’allait pas l’abandonner dans cette situation incompréhensible et apparemment cruelle... Et, effectivement, Dieu n’a pas permis qu’Isaac soit mis à mort, mais Il en a profité pour se révéler à Abraham dans une dimension nouvelle. L’obéissance amène toujours à la révélation de qui est Dieu. C’est parce qu’Abraham savait que la volonté de Dieu est toujours bonne, agréable et parfaite qu’il a obéi. Et il n’a pas été déçu ! Il arrive souvent que Dieu nous parle et nous demande de faire des choses difficiles, qui nous coûtent et que l’on ne comprend pas... L’obéissance sera toujours récompensée par la bénédiction.

Entendre la voix de Dieu, ce n’est pas chercher une information : lorsque Dieu nous parle, il y a toujours un but et une raison d’être, celle de nous pousser à l'action. Dieu nous a créés de manière absolument extraordinaire et unique afin que nous puissions vivre la vie de plénitude qu’Il a prévue pour nous. Nous pourrons vivre cette vie-là dans la mesure où nous sommes attentifs à Sa voix et que nous Lui obéissons. Cela implique de notre part de ne pas simplement chercher à entendre Dieu pour le plaisir de pouvoir dire qu'on entend Sa voix, mais de le faire avec cette attitude de cœur qui s’apprête à Lui obéir dans tout ce qu’Il va nous dire. Il s’agit de venir vers Lui non pas pour chercher Sa bénédiction sur nos projets, mais de venir avec cette attitude : « Parle Seigneur, car Ton serviteur écoute » (cf. 1 Samuel 3 :10).

Pourquoi ne consacres-tu pas un moment avec Dieu chaque matin pour déclarer que Sa bonté et Son amour pour toi se renouvellent tous les jours et pour adopter cette attitude de cœur de dire simplement : « Que Ta volonté soit faite » ? Tu seras étonné : Il va ouvrir ton oreille spirituelle et tu vas entendre Sa voix... Il te restera simplement à obéir et à vivre cette vie extraordinaire qu’Il a prévue pour toi...

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 3 – La sainteté n’est pas facultative, c’est un ordre !

La sainteté n’est pas facultative, c’est un ordre !

VERSETS RÉFÉRENCE :

1 Pierre 1:15-16 Louis Segond

15 Mais, puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite, selon qu'il est écrit:
16 Vous serez saints, car je suis saint.

RÉFLEXIONS :

Lis 1 Pierre 1 :15-16 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Pourquoi Dieu donne-t-Il un tel ordre ?

Comment reconnaît-on une sainteté factice qui n’honore pas Dieu et quelles en sont les caractéristiques ?

CONTENU :

Te rends-tu compte que nous irons au ciel et passerons l’éternité avec Dieu uniquement parce que nous avons placé notre confiance en Jésus ? Et que le fait d’avoir fait un jour une prière de repentance nous garantit à jamais de recevoir notre salut ? Néanmoins, ne considérer que cela conduit les gens à vivre une double vie, donnant l'image de « bon chrétien » à l’église et ayant une vie « normale » le reste du temps... Ce qui en réalité est une position très inconfortable, car on n’est alors bien nulle part...

De plus, il n’est pas possible de vivre ainsi et de prétendre à l’assurance de son salut, car la Bible déclare que sans la sanctification, nul ne verra le Seigneur (cf. Hébreux 12 :14). L’assurance du salut est une attestation intérieure du Saint-Esprit à notre esprit dans la mesure où le point de départ de notre vie chrétienne est une conversion profonde qui s’est manifestée par une coupure réelle vis-à-vis du péché dans notre vie. D’autre part, Jésus n’a pas deux personnalités, Il n’est pas le Sauveur de certains et le Seigneur pour d’autres, cela en fonction de ce que l’on choisit. Il est à la fois notre Seigneur et notre Sauveur. Nous ne pouvons pas prétendre rencontrer le Sauveur Jésus sans être confronté à Sa Seigneurie et de ce fait Le voir transformer nos vies.

Dieu nous laisse toujours libres, cependant nous avons un choix à faire : celui d’aimer Dieu et de Le suivre ou bien celui de vivre notre vie selon nos propres critères et désirs. Même lorsque nous sommes remplis du Saint-Esprit et assurés du pardon de Dieu, nous avons besoin de rester vigilants à l’égard du péché pour ne pas nous tromper nous-mêmes en pensant quelque chose du style : « C’est étonnant, je peux pécher et rester dans la foi... ». Car le péché est très insidieux, il commence à la manière d’une semence, mais tôt ou tard, il nous rattrape et nous détruit si nous n’avons pas su le confesser et l’abandonner.

Le péché commence souvent par quelque chose de simple et de petit. Dans Josué 7 :21, Akân décrit très bien le cheminement qui l’a mené vers le péché lorsqu’il dit : « j’ai VU... j’en ai eu ENVIE et je l’ai PRIS... », et cela l’a conduit à la mort. De la même manière, le péché nous mène à la mort si nous ne nous repentons pas, c’est pourquoi Dieu nous donne cet ordre de nous mettre à part, c’est-à-dire de nous sanctifier. Le péché s'immisce par ce que nous voyons et/ou pensons : on ne peut pas s’empêcher de voir ou de penser certaines choses, ce qui engendre de la tentation. Jusque-là il n’y a pas encore de péché, la tentation n’est pas un péché : même Jésus a été tenté (cf. Luc 4 :2), cependant Jésus n’a jamais commis de péché. Cependant c'est notre manière de gérer la tentation qui peut produire le péché.

Notre responsabilité est d’obéir à l’ordre de sanctification de Dieu en choisissant de rejeter toutes pensées et toutes images qui nous empêchent de nous mettre à part pour notre Dieu. Nous ne devons alors pas cultiver ou nourrir ces choses, savoir détourner le regard, refuser la convoitise et l’envie afin de trouver la plénitude dans la présence de Dieu. Jésus a vaincu la tentation en utilisant la Parole de Dieu, agissons donc de même. Par exemple, pour vaincre la convoitise, nous pouvons tout simplement proclamer ce verset de Colossiens 2 :10 qui déclare que nous avons tout pleinement en Christ. Ainsi, si sans Lui, nous n’avons rien et qu’Il est la source de tout, nous n'avons donc pas besoin de nous préoccuper de cela. Ou nous pouvons encore proclamer Matthieu 6 :33 pour affirmer notre décision de chercher le Royaume de Dieu avant toutes choses et qu’il s’agit là de notre priorité en sachant que tout le reste nous est donné par Christ.

Le Seigneur nous donne un ordre : « Soyez saints comme je suis saint. » Quelle va être notre réponse ? Prends du temps pour prier afin de te positionner devant Dieu.

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Jour 3 – Le Salut en Jésus-Christ

VERSETS RÉFÉRENCE :

Romains 3:28 Louis Segond (LSG)
28 Car nous pensons que l'homme est justifié par la foi, sans les oeuvres de la loi.

Éphésiens 2:8-9 Louis Segond (LSG)
8 Car c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu.
9 Ce n'est point par les oeuvres, afin que personne ne se glorifie.

RÉFLEXIONS :

Le salut n’est pas une question d’intelligence ni de capacités, ni même de bonnes œuvres, c’est une révélation dans notre cœur

Lis Romains 3 :28 et Ephésiens 2 :8-9 et prends un moment pour répondre aux questions suivantes :

Y a-t-il des choses que nous puissions faire pour gagner notre salut ?

➤ Quel est le plan parfait que Dieu a conçu afin que le salut soit accessible pour tous ?

CONTENU :

Ainsi, le salut n’est pas une question d’intelligence, ni de capacités, ni même de bonnes œuvres, il est accessible pour tous car il est une révélation dans notre cœur de qui est Jésus et de ce qu’Il a accompli. C’est pour cela que Jésus a pu dire au brigand cruci é à Ses côtés, « Je te le dis en vérité, aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis. » (cf. Luc 23 :43). De nombreuses personnes croient devoir accomplir une multitude de choses pour pouvoir être sauvées ou acceptées par Dieu. Elles s’imaginent que le salut est quelque chose de compliqué à atteindre, alors que le salut est tellement simple, il met en évidence qui est Jésus et ce qu’Il a fait à la croix. C’est le résultat de la grâce de Dieu, laquelle reflète Son amour immérité en notre faveur (cf. Romains 5 : 8).

Soyons vigilants de ne pas compliquer le message du salut pour les gens qui nous entourent. Nous ne pourrons jamais convaincre qui que ce soit; par contre, nous pouvons présenter cette simplicité du message de la grâce et prier pour que Dieu ouvre leur cœur à la révélation. Nos œuvres ne servent à rien en ce qui concerne le salut, tout ce que nous pourrions faire n’y change rien et personne ne pourra jamais atteindre Dieu par ses propres forces. C’est pour cette raison que nous avons tous besoin de rencontrer Jésus et de nous abandonner à Lui...

Le salut résulte de notre acte de foi et les œuvres ou les actions suivent cette décision de foi. Être sauvé, c’est passer des ténèbres à la lumière et être pardonné de tous ses péchés (cf. 1 Pierre 2 :9). Être disciple, ce n’est pas simplement rencontrer Jésus, ce n’est pas un acte unique, c’est un processus: celui de Le suivre, car il s’agit ensuite de marcher dans cette lumière. Pour cela, il nous suffit de rester en communion avec Jésus en Lui consacrant nos vies chaque jour selon ce que Paul dit dans Romains 12 :1 « Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part, un culte raisonnable. ». C’est faire le choix, jour après jour, de Le suivre, d’accomplir Sa volonté, et cela même si nous ne connaissons pas parfaitement ce qui ne nous attend ni ce que cela va nous coûter... La révélation – « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant » – que nous avons de Jésus nous conduit à Lui dire « OUI » de manière inconditionnelle. Adoptons et gardons cette manière de vivre avec Jésus : où Tu veux, quand Tu veux, comme Tu veux et ce que Tu veux !

MA DÉCISION:

Ce que j’ai compris pour ma vie personnelle :

Ce que je décide pour ma vie par rapport à ce que je viens d’apprendre :

Ce que tu décides aujourd’hui détermine qui et ce que tu seras demain !

Ces méditations sont tirées du livre « un disciple en marche », un véritable manuel de disciples. Qui plus est, c’est un outil pratique pour faire des disciples de manière simple et pratique. La multiplication de disciple commence par toi et c’est pour toi… Pour en savoir plus tu peux trouver le livre sur www.vievictorieuse.org

Vie Victorieuse a pour objectif de publier des livres et des articles qui encouragent les disciples de Christ à vivre leur vie à la mesure de ce que Dieu a prévu pour eux, afin qu’ils soient de ceux qui écrivent l’Histoire et ne la subisse pas. Le but est de t’aider, toi et tes amis à grandir en Christ, à former des disciples et implanter des églises.
Nos plans YouVersion
© COPYRIGHT 2024 UNE VIE VICTORIEUSE ALL RIGHTS RESERVED.
envelopecartphone-handset linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram